Bistro Bar Blog

dimanche 27 octobre 2013

"Amaroli" ou urinothérapie, vous connaissez ?


Une technique ancestrale vulgarisée par le Dr Tal Schaller (lien vers son site en fin d'article). Le journaliste du Daily Mail a rédigé l'article avec une ironie manifeste.

Cet homme boit son urine et dit que cela l'a aidé à atteindre le grand âge de 91 ans (mais il en paraît 10 ans de moins)



À une époque où la quête d'une éternelle jeunesse est sans fin, nous avalons volontiers des pilules, buvons des potions et dépensons une fortune en crème pour le visage.

Mais seriez-vous assez courageux pour boire votre propre urine si cela vous faisait paraître dix ans de moins ?

Un homme de 91 ans soutient que cet élixir fait-maison est la clé de son apparence jeune et de sa vie active.

Mark Ambrose, qui vit avec sa compagne de 87 ans, Joyce, au sud de l'Espagne, sirote chaque jour un verre de ce liquide.

Il en applique aussi sur les blessures car il pense que cela favorise le processus de guérison.

M. Ambrose a dit au MailOnline : "Joyce et moi avons de sérieux problèmes de santé à gérer.

"Ma colonne vertébrale est en mauvais état et Joyce souffre de dégénérescence maculaire (problèmes de vision, NdT), des genoux et se plaint d'autres problèmes associés habituellement à l'âge.

"Nous menons néanmoins une vie très active et nos amis disent que je fais beaucoup moins que mon âge, et que ma compagne montre une énergie remarquable et paraît n'avoir que 65-70 ans".

L'ancien directeur de publicité raconte: "Autant que je le sache, je suis convaincu que la thérapie par l'urine que j'ai démarrée il y a plus de 3 ans, est principalement responsable de mon apparence plus jeune".


M. Ambrose admet qu'il est tombé sur la dénommée fontaine de Jouvence par accident en cherchant sur internet un traitement pour ses douleurs du dos.

Il explique : "J'ai déjà subi trois opérations aux lombaires au Royaume-Uni et en Espagne et les spécialistes ont admis qu'ils ne pouvaient rien faire de plus pour moi sauf d'essayer différents antalgiques.

"Je n'avais rien à perdre, j'ai pensé que cette thérapie pourrait m'aider à obtenir une meilleure qualité de vie pour les années qui me restent à vivre."

Il commença avec empressement des recherches pour ce qu'il fallait faire – mais n'a rien pu trouver à quel moment boire ou la quantité à ingérer.

Bien que cette technique puisse sembler répugnante, M. Ambrose n'est pas un nouveau venu – en fait, l'urinothérapie remonterait à très longtemps.

Des documents historiques suggèrent que les aztèques désinfectaient les blessures avec, tandis que ses bienfaits sont également mentionnés dans la littérature indienne (technique nommée "Amaroli" en Inde, NdT) et chinoise.

L'urine est hautement stérile, consistant en 95 % d'eau et en 5 % de nutriments, comme des protéines, des vitamines et des minéraux.

Des adeptes de l'urinothérapie pensent que ces ingrédients excrétés possèdent des bienfaits pour la santé allant d'une stimulation du système immunitaire au traitement d'une perte de l'ouïe ou de la vision.

Sans se laisser décourager et armé de ce savoir, M. Ambrose décida de faire une approche par tâtonnement.

Il se souvient : "J'en ai mis un échantillon dans un petit verre – plus facile pour un homme que pour une femme, je pense – j'ai goûté avec précaution le liquide parfaitement transparent, couleur d'ambre.

"Pas trop mauvais, ai-je pensé – goût particulier, rien à voir avec ce que j'ai pu connaître avant. Pas agréable, mais d'un autre côté, pas trop horrible".

Déterminé à poursuivre, les jours suivants il continua à juste goûter son urine jusqu'à ce qu'il soit assez courageux pour en boire.

Démarrant par une simple gorgée, il commença à en boire un peu presque à chaque fois qu'il allait aux toilettes, en augmentant graduellement la quantité au fil des semaines, pour arriver à un verre.


Et son secret pour qu'elle ne laisse pas un arrière-goût désagréable ? Quelques grains de raisin ou un rapide rinçage à l'eau de la bouche, confesse-t-il.

Il est aussi devenu depuis trois ans une sorte d'expert sur l'apparence que devrait avoir ce fluide corporel.

"J'ai appris qu'on devrait noter la couleur de son urine et ne boire que le deuxième jet et qu'elle ait une couleur paille."

"Si elle est claire, c'est alors pratiquement sans aucun goût – et je pense que c'est assez utile comme agent de guérison", explique-t-il.

À l'opposé de la gamme, l'élixir peut aussi être un peu trop fort pour qu'on y touche. "Si c'est ambre foncé virant vers le jaune, c'est joli mais un peu trop fort pour qu'on le boive, malgré ses bienfaits potentiels".

Mais quels sont les bienfaits ? M. Ambrose dit que sa recherche a montré que "seuls cinq pour cent de l'urine contient des vitamines bénéfiques qui vont certainement renforcer le système immunitaire."

Et quelle quantité boit-il en tout ? "Un demi petit verre aussi souvent que possible pendant une journée normale" – équivalent à environ un verre par jour.

Mais il ne s'arrête pas là. Il pratique aussi des massages de peau avec l'élixir, pensant que cela peut être "très efficace pour soigner les problèmes du visage, des bras et des jambes et même ceux des paupières et des oreilles, en massant les zones touchées avec de l'urine qui peut dater d'un jour ou deux."

Il a dit : "Je pense paraître et me sentir avec dix ans de moins que mon âge. Je me lève souvent de bonne heure et fais des exercices d'entraînement du cerveau sur l'ordinateur, ensuite je réveille Joyce en fanfare avec une tasse de thé".

Mais il affirme qu'il faut de la persévérance. "Des massages fermes avec l'urine sur les zones touchées peuvent parfois être nécessaires pendant des semaines ou même des mois avant que la guérison ne soit complète."

Donc, trois ans après, se sent-il mieux ? Je trouve toujours très difficile et douloureux de marcher bien droit et je dois prendre deux antalgiques par jour pour rester actif.

"Pourtant, je pense fermement que l'urinothérapie aide à réduire les douleurs de la colonne vertébrale à un niveau acceptable – et cela ne coûte pas un sou !

Mais malgré de multiples tentatives, M. Ambrose ne peut convaincre sa compagne Joyce de le rejoindre dans sa quête de l'éternelle jeunesse.

"Le reste de mon corps est plutôt en bonne forme, de nombreux amis et même des étrangers remarquent ma belle forme".

"Je pense paraître et me sentir environ 10 ans plus jeune que mon âge. Je possède un permis de conduire espagnol jusqu'en 2014, je fais la cuisine, je fais partie d'un club de bridge que j'ai aidé à mettre en place il y a 20 ans ; et j'apprends à jouer du piano dès que je le peux, car je n'en ai jamais eu l'occasion plus jeune.

"Comme je peux mémoriser les paroles de presque 100 chansons, Joyce m'encourage à en chanter deux ou trois avant de me lever et de faire le lit.

"C'est une excellente thérapie pour moi et je suis prêt ensuite à faire presque tout le reste de la journée".

Il pense vraiment que boire de l'urine est responsable de la plus grande partie de son état de bien-être. "En fait, je sens que ma vie ne serait pas aussi riche sans elle", dit-il.

Mais pendant que Joyce est impressionnée par le fruit de ses efforts, il dit qu'elle pense impossible à surmonter ses sentiments de répugnance à la pensée-même de boire son urine".

"Elle a résisté à toutes mes tentatives pour la persuader d'essayer l'urinothérapie", admet-il.



Source (avec les photos de M. Ambrose)
Traduit par le BBB.

************
Pour une information complète (et sans ironie) sur l'urinothérapie, lire ce qu'écrit le Dr Christian Tal Schaller sur son site Santé globale :
http://www.santeglobale.info/amaroli/


23 commentaires:

  1. Et ils pissent comme je pleure
    Sur les femmes infidèles chantait Brel
    Eh bien moi je pisse de dégoût sur ces chasseurs qui se sont empressés de massacrer au hasard plus de 200 bouquetins le lendemain d'une décision contestée autant que sur les minables technocrates qui ont autorisé ce bain de sang.

    Massacre des bouquetins du Bargy : la paranoïa plus forte que la raison !

    Les bouquetins sont protégés, et leur abattage est interdit. Pourtant, un bain de sang a actuellement lieu en Haute-Savoie, et c’est un scandale. De nouveaux éléments attestent que la décision d'abattage des animaux de plus de cinq ans a été prise contre l'avis du Conseil National de la Protection de la Nature !

    http://www.agoravox.fr/actualites/environnement/article/massacre-des-bouquetins-du-bargy-142733

    .../...Les 197 bouquetins tués les 1 et 2 octobre ont été incinérés sans subir de tests sérologiques, alors que ces tests sont des données épidémiologiques cruciales ! Pourquoi ? Peut-être parce que l’Etat n’est pas capable d’assumer la vérité : « Ah zut, on a massacré autant de bouquetins sains, désolé ! » Pire, dans cet avis de la commission, il est écrit que le risque de contamination tant pour l’Homme que pour les animaux domestiques est extrêmement faible, et que la filière du reblochon (que le Préfet veut à tout prix sauver) « n’est absolument pas affectée par l’éventuelle présence de Brucella dans du lait pouvant être utilisé dans la fabrication de ce fromage, étant donné le fait que cette bactérie est inactivée durant le processus d’affinage du fromage ! »

    Cet abattage drastique (au moins 224 animaux en un mois) est pArAnoïAque ! D’ailleurs, sauf erreur de ma part, l’arrêté qui ordonne l’abattage a été signé par un Préfet qui avait, auparavant, sous un autre statut, participé à la gestion de la grippe A (les masques ; les dizaines de millions de vaccins à la poubelle, vous souvenez-vous ?) Accorder une dérogation à un arrêté ministériel est grave et doit être justifié ! L’avis du CNPN n’a pas été suivi, et l’Etat doit s’expliquer !
    .../...









    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Question a poser au Préfet:
      Sachant que les trois quarts des jeunes animaux meurent au cours de leur première année, et que depuis 1993 leur population s'est réduite de moitié,
      (les vétérinaires et chercheurs ont avancé l'hypothèse que cette hécatombe est liée au changement climatique. L'arrivée anticipée du printemps entraîne une croissance plus rapide de la végétation si bien qu'à la fin de leur période d'allaitement, les jeunes artiodactyles '(chevreaux) n'ont plus que de l'herbe sèche, riche en fibres et manquant de protéines et d'éléments nutritifs.)
      Combien faut il encore abattre de bouquetins pour éliminer la race à 100% avant 5 ans.
      Jérôme

      Supprimer
    2. Oui, cette propension désinvolte et irresponsable de l'homme s'employant de toutes les manières à son autodestruction et à celle de son environnement.

      Et puisqu'il s'agissait d'une rubrique humoristique cette paraphrase rabelaisienne :
      "Science sans conscience n'est qu'urine de l'âme"

      Supprimer
    3. Urine de l'âme, ha ha ha ! Bien trouvé, cher ami !

      Supprimer
    4. Bonsoir,

      Pour Mr Korrigan,

      http://www.liberterre.fr/liberterres/meta-mafia/avaaz.html

      On reconnaît le degré de civilisation d'un peuple à la manière dont il traite ses animaux.

      Gandhi

      Bien a vous, Léa

      Supprimer
  2. :)

    Pour le sujet: Boire pipi. Deuxième jet. Tchin!

    Cela ne peut pas faire de mal, a condition de manger sain, boire sain, sans ingestion de médocs. En tout cas certainement pas plus mal, que toutes les "saloperies" qui sont mises sur le marché, soi disant pour notre bien!

    Grosses bises a toutes et tous, Léa.

    RépondreSupprimer
  3. en fait le goût de l'urine est très amer, très fort, mais pas insupportable. c'est une question culturelle.
    boire son urine permet de récupérer des sels minéraux et des oligo-éléments éliminés par les reins.
    je soigne mes piqures d'insectes (abeille, guêpe ...) en appliquant de l'urine dessus. je trouve que ça marche très bien.

    j'utilise aussi mon urine pour fertiliser mon jardin. elle contient de l'azote. c'est l'engrais des jardiniers.

    RépondreSupprimer
  4. Non, on ne peut pas affirmer:le gout de l'urine est amer, ou fort, ou acide ou sucré; en fait cela dépend de chacun, de son état de santé, de sa nourriture, du moment ou on la boit! Boire son urine est une très bonne façon de rentrer en contact avec soi, son corps; de mieux se connaitre, d'etre plus intime avec soi, de mieux s'accepter, et d'etre en meilleure santé!

    RépondreSupprimer
  5. L'urine est un déchet de l'organisme,alors j' ai de la misère à voir comment cela pourrait être bon.Et quel autre animal boit son urine,je n'en connais pas mais peut-être qu'il y en a et c'est sûrement lié a leur habitat.Les animaux boivent de l'eau pure et non leurs déchets! Encore un truc à la con.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce blog colporte n'importe quelle connerie figurant sur le net.
      Beaucoup de lectrices sont satisfaite.
      Imaginez un seul instant, du haut niveau intellectuel de ce blog.

      Supprimer
    2. http://www.medecine-ecologique.info/?Amaroli-animal

      Supprimer
    3. Je m'en doutais que quelqu'un arriverait avec cette vidéo.Voir un pauvre singe,enfermé dans un zoo,boire son urine(probablement par ennui) serait une preuve que les autres animaux le font aussi.Il y a des chiens qui mangent leur merde,alors on doit en conclure que ça fait partie de leurs habitudes alimentaires.Ce sont seulement des cas isolés.Des cas psychologiques.Un extra-terrestre arriverait sur la terre et verrait un humain qui pratiquerait cette ''cure'' dégoûtante,il en déduirait que l'homme boit son urine.mdr Il y en a qui font vraiment tout pour conforter leurs idées

      Supprimer
  6. C'est spécial. Goût pour les chiottes, jeux régressifs avec le pipi. Et puis, de s'en vanter! J'ai connu un médecin chinois qui préconisait ça. Quelques années plus tard, ses bizarreries ont basculées dans la folie...

    RépondreSupprimer
  7. Sous forme de dilution homéopathique, pourquoi pas? Mais boire des verres entiers d'urine, c'est effectivement un cas de folie. Ce n'est certainement pas pour rien que le corps humain comporte tout un système compliqué d'organes destinés à éliminer différentes substances préjudiciables, dont le produit final est l'urine. Et que le jour où cela ne marche plus peut nous devenir fatal!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Encore un effort, proposez nous la scatophagie.
      Ce comportement révèle un désordre psychologique quand il se manifeste chez l'humain.
      On est prés.

      Supprimer
    2. Bonsoir,

      Excusez moi.

      Mais prendre des médicaments, en sachant lire et les contre indications, dénote tout aussi bien d'un désordre psychologique humain.

      Le risque zéro n'existe pas.

      Vous êtes comique! Etant petit n'alliez vous pas vous baigner dans les rivières? Autrefois il n'y avait pas de recyclage des eaux, donc bonjour les tasses de pipis, cacas, etc .... La piscine? Si vous êtes un habitué, la dose est bonne, et votre voisin de ligne aquatique, y participe. Vous êtes encore vivant, puisque vous commenter.

      Un ami le fait. Sa carte de sécu n'a pas été utilisée depuis 20 ans.

      Entre faire confiance a des labos, ou a mon urine, le choix sera vite fait. Chacun son avis.

      Bien a vous, Léa.

      Supprimer
    3. Dire d'un gosse de 10 ans qui pique une tête dans la rivière qu'il est atteint de désordre psychologique et affirmer faire confiance à son urine relève de difficultés mentale que la faculté ne saurait résoudre.

      Supprimer
    4. Etant donné l'âge du buveur d'urine, on peut légitimement envisager le diagnostique de démence sénile. Il ne lui reste plus qu'à passer au caca.
      Les piscines, ce n'est pas fabuleux non plus, même si le pipi y est interdit moyennant poursuites en cas de coloration révélatrice de l'eau.
      Les rivières, ça dépend d'une part de leur degré d'intégrité biologique et d'autre part de l'importance des déjections humaines apportées.
      Reste la mer. Méfiance pour les plages de Fukushima et assimilées. On est mal!

      Supprimer
    5. Il y en aussi qui mangent leurs croûtes de nez. J'en ai beaucoup et trouve aussi dommage de les gaspiller, mais n'ose pas franchir le pas. Y a-t-il déjà des études faites à ce sujet?

      Supprimer
    6. @ Artiste. Il faut déjà commencer par avaler correctement sa morve.

      Supprimer
  8. Entièrement et totalement d'accord avec toi ma Chère Léa ! :)))

    RépondreSupprimer
  9. Pour les anonymes incurables de la connerie vous avez pour le jour , j'espère lointain, ou votre "mes deux seins" vous annonceras une catastrophe personnelle, la possibilité de faire réaliser une isotropie urinaire par voie optique (labo source Claire 79270) ou bien totalement gratuit et bien non sûr non remboursé , réaliser votre propre isothrope en 9dh ...

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour,

    Je pratique Amaroli depuis une dizaine d'années ...le matin à jeun je bois environ un verre de cet élixir de vie... Des gouttes dans les yeux remplacent tous les collyres ophtalmiques imaginés... Ma dernière prise de médicament et ma dernière visite chez le médecin remontent à 10 ans...

    Merci à l'écrivain Coen Van Der Kroon ...avec qui j'ai découvert cette pratique à l'âge de 45 ans...

    André de Haute-Savoie

    RépondreSupprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.