Bistro Bar Blog

mardi 24 septembre 2013

Ultraman : photos d'un pays figé dans le temps

Ultraman signale d'abord que les habitants de Futaba-machi qui s'étaient réfugiés dans une école abandonnés s'y trouvent toujours deux ans et demi après. Comme il dit, ils vont trouver des sous pour les JO 2020 et une nouvelle ligne de train à grande vitesse (Maglev), mais ils sont incapables de reloger la centaine de personnes qui continue de vivre là.

Ultraman propose ensuite des photos prises par le journaliste indépendant Ryuichi Kino en juin 2013 (54 en tout). C'était son 4ème voyage dans l'ex-zone d'évacuation.

Le temps figé dans l'ex-zone d'évacuation en Fukushima


Naraha-machi, où est située Fukushima II (Daini). Une route de campagne avec un alignement de sacs en plastique contenant de la terre contaminée enlevée des terrains agricoles :



Tomioka-machi, toujours près de Daini. Barrières d'entrée vers la "zone où les habitants ne reviendront pas avant 5 ans". Comme si les radiations devenaient soudain plus élevées au-delà de la barrière :






Gare de Tomioka-machi. La nature reprend ses droits:





Futaba-machi, de loin. La moitié de la centrale de Fukushima I est située dans Futaba-machi. L'arche à gauche de la photo dit "Énergie nucléaire pour l'essor de la société et de la ville" :




Hôpital de Futaba. Médecins, infirmières et malades tentaient toujours d'évacuer quand le bâtiment du réacteur 1explosa le 12 mars 2011. Les lits et brancards ont été abandonnés à la hâte :





Okuma-machi, avec les réservoirs de stockage pour l'eau osmosée contaminée, les cheminées d'évacuation et les grues qui travaillent sur les réacteurs en toile de fond. Vous sentiriez-vous en sécurité si vous retourniez dans la zone ? :








Okuma-machi. Tout semble presque normal :



Jusqu'à ce qu'on y regarde de plus près :

Quelque part dans l'ex-zone d'évacuation. Le dosimètre indique 15.54 microsieverts/h (gamma)






District d'Ukedo en Namie-machi, le long du Pacifique :




Même zone, mémorial des morts :




Aussi loin que porte le regard, des sacs plastique avec des déchets radioactifs provenant de la décontamination le long de la route 6 à Naraha-machi :

Route 6 à Tomioka-machi. Les bus qui conduisent les ouvriers à la centrale :




Gardes aux points de contrôle :

Les autres photos de Kino se trouvent ICI.

4 commentaires:

  1. Réponses
    1. Quelques-unes pourront aller sur ton blog, le monde de demain...et d'après-demain.
      Lien de ce blog :

      http://lemondededemainetdapresdemain.blogspot.fr/

      Allez voir les nombreuses photos !

      Supprimer
  2. triste, si triste de voir ce que des humains font de leur Terre... et font subir à leurs semblables

    RépondreSupprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.