Bistro Bar Blog

mardi 10 septembre 2013

Ultraman : le gouvernement en première ligne pour ses promesses au CIO


Le délire s'est emparé du Japon avec l'annonce des JO 2020 (de la mort). Les japonais sont très fiers d'avoir été choisis...La Bourse de Tokyo a aussi exprimé sa joie, comme le signale Romandie News ce matin :

La Bourse de Tokyo gagne encore 1,5% grâce aux perspectives des JO

Nouvel accès d'enthousiasme mardi à la Bourse de Tokyo où les valeurs ont terminé en hausse de 1,5%. Les effets économiques attendus de la préparation des Jeux Olympiques de 2020 dans la capitale nippone expliquent en partie cette progression.

Voyons avec Ultraman le plan de lutte du gouvernement contre l'eau contaminée.

"Le gouvernement national en première ligne" pour les problèmes d'eau contaminée, cela veut dire des comités, des équipes, des groupes


Maintenant que le premier ministre Shinzo Abe a déclaré aux commissaires du CIO, qui lui ont attribué les JO d'été à Tokyo en 2020, que son gouvernement serait en première ligne pour gérer les problèmes d'eau contaminée, et que "l'effet de la contamination" (notez soigneusement le mot "effet") était limité au port de la centrale (au grand dam de TEPCO qui a dit ne pas avoir informé M. Abe sur quoi que ce soit), le gouvernement s'est mis complètement en branle en créant des comités.

Voyons voir. Combien de comités, d'équipes, de groupes de travail y-a-t-il sur l'accident de la centrale de Fukushima ?

Pour les problèmes d'eau contaminée :

  • Le groupe de travail mis en place par l'Autorité de Régulation Nucléaire, dirigée par le commissaire Fuketa
  • L'équipe installée par le ministre de l'économie, dirigée par le ministre Motegi en personne
  • Le groupe mis en place par le gouvernement national comprenant des officiels de la préfecture de Fukushima, dirigé par le vice-ministre de l'économie
  • Le comité des 10 ministres du gouvernement pour discuter des problèmes (tous inutiles...)
TEPCO devait envoyer des gens à chaque réunion de groupe et il a constitué son propre groupe sur l'eau contaminée comme demandé par le gouvernement national.
Sur le démantèlement :
  • Un comité du gouvernement pour promouvoir le démantèlement basé sur la "feuille de route"
  • Un comité gouvernemental en recherche et développement pour les technologies de démantèlement
  • Une association de l'industrie privée mise en place avec empressement par le ministre de l'économie pour le développement des technologies de démantèlement
En dehors du groupe de travail installé par l'Autorité de Régulation Nucléaire qui est en fait très utile pour analyser la situation et suggérer des moyens d'action, le reste semble un bon plan pour les officiels du gouvernement, les bureaucrates et les professeurs d'université pour arrondir les fins de mois et un gâchis de ressource pour TEPCO qui devra envoyer des responsables moyen et haut gradés et préparer des conférences pour soulager les officiels et les bureaucrates.

2 commentaires:

  1. La bourse de Tokyo explose !
    Oui et alors !

    Dans 15 jours quand ils auront compris que le taux de radio activité explose et qu'il faut évacuer Tokyo et le Japon ( je voie pas pourquoi je mets des majuscules ? ? ?)La bourse de tokyo sera bonne à jeter aux ordures avec le reste!
    J'attends ce moment avec impatience ! na !
    Al

    RépondreSupprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.