Bistro Bar Blog

dimanche 29 septembre 2013

La manipulation du temps (1/2)


Ou un autre asservissement...

La manipulation du calendrier et du temps


Un autre aspect subtil et pourtant dévastateur de la conspiration mondiale concerne la manipulation des calendriers, horloges et la perception du temps. Nous avons été mis en esclavage par des mécanismes et systèmes d'enregistrement du temps créés par l'homme. Nous sommes non seulement les otages des banquiers, gouvernements, patrons et propriétaires concernant les salaires, mais otages aussi de nos montres, pendules et calendriers concernant le temps. Nous trimons 95 % du temps entre l'école et le travail.

Nous trimons 5 jours à l'école ou durant les semaines du travail hebdomadaire.

Nous sommes les esclaves spirituels du Greenwich Mean Time (Temps Moyen de Greenwich, temps GMT), du calendrier grégorien et de la semaine artificielle de 7 jours.

"Le temps est l'instrument primaire de socialisation et la pendule est le mécanisme-clé du capitalisme industriel. L'impérialisme de l'espace et de la matière est évident partout, mais l'impérialisme du temps est la bête tapie dans l'ombre. Ce qui nous concerne directement c'est la manière dont le temps est perçu, contrôlé, exploité, manipulé, institutionnalisé et internalisé. Si nous ne tenons pas compte du temps, nous en devenons ses victimes.

Une chose demeure apparente : les politiques du temps sont des politiques de pouvoir. Tous les cadrans solaires, moulins à eau, calendriers, cycles hebdomadaires, politique sociale, et monuments temporels ont servi un intérêt et une idéologie particulières. Leurs caractéristiques, bien sûr, ont toujours été le pouvoir technologique et un contrôle phallocrate. Dans un but pratique de précision, la seconde atomique est aujourd'hui définie comme la durée de 9.192.631.770 périodes de la radiation correspondant à la transition entre les deux niveaux hyperfins de l'état fondamental de l'atome de Césium 133".

Buried Inside, Chronoclast (Introduction to Album)

Si à la place des pendules et montres vous suivez le soleil et la lune pour ponctuer le temps, beaucoup de choses vont changer. Si les magasins ouvraient au lever du soleil et fermaient à son coucher, leurs gestionnaires, obsédés des pointeuses, ne pourraient les faire fonctionner. Si vous dites à vos amis de vous retrouver à la rivière quand le soleil atteint la ligne des arbres, vous allez patienter naturellement tout en regardant le beau coucher de soleil.

Si vous dites à vos amis de vous retrouver à la galerie marchande à 19 h 30, vous aurez à constamment regarder votre poignet ou sur le mur l'alignement d'une série chiffres frustrants.

"Les expressions employées comme 'remonté comme une pendule', 'courir après le temps', 'être rouillé' ou 'réglé comme une horloge' pour définir les gens est essentiellement un produit de la pensée du 17ème siècle. Il implique qu'on peut mesurer leur travail avec précision mais aussi étudier leurs déplacements. Si on leur procure certains avantages annexes, ils suivront convenablement les modèles mécaniques prédéterminés."

Samuel L. Macy, “The Dynamics of Progress: Time, Method, and Measure” (Les dynamiques du progrès : temps, méthode et mesure)

Une fois endoctrinés par d'absurdes calendriers (comme le grégorien et le julien), la montre au poignet, les 95 % de temps de travail 5 jours par semaine, les gens suivent bien entendu les modèles et tendances déterminés à l'avance, calculés mathématiquement.


Nous aimons prendre un verre après le travail, regarder un film le week-end, boire un café le matin, acheter des fleurs à la St Valentin etc., nos tendances peuvent ainsi être calculées et exploitées par les élites.

Ceux qui vivent en dehors des contraintes de l'esclavage du temps et des salaires ont tout le temps et l'argent nécessaire pour faire des études, embaucher des psychologues, des groupes de pression (lobbyistes) et des publicitaires pour accroître leurs revenus.

Le temps, c'est de l'argent, disent-ils donc

"À l'époque de la culture hiérarchique, le statut d'une personne est souvent présenté en termes de valeur temporelle. Ceux qui ont une contrainte de temps sont faits pour attendre, alors que les privilégiés du temps, ce sont eux qu'on attend".

Jeremy Rifkin, “Time Wars”

"Revenons à la notion que le "temps c'est de l'argent". Pas étonnant que cette notion soit incrustée dans notre conscience et notre culture. Et elle semble être le but principal du calendrier que nous utilisons. Garder une trace de nos comptes, payer nos factures et aménager nos rendez-vous. Nous pourrions ne pas l'envisager de cette manière, mais le calendrier que nous utilisons nous programme pour l'utiliser de cette façon. Mais tous les calendriers sont-ils de ce genre, rien de plus qu'un programme arbitraire destiné à gérer les affaires ? Et le soleil, la lune et les étoiles, alors ? D'accord. Gardons ce point précis à l'esprit. Un calendrier est un outil de programmation. Il programme la culture, les gens, la société qui s'en sert. Il crée une boucle rétroactive entre l'esprit de l'utilisateur et son programme. La nature du calendrier détermine la nature de la société."

Jose Arguelles “Stopping Time”

"Mis en lieu sûr à la naissance et élevé comme du bétail. Pour ceux qui détiennent les clés de l'hypercapitalisme, nos vies sont mises aux enchères. Faites place à une économie du vécu, faites place à une approche de l'économie, faites place à une nouvelle monnaie du temps, accueillez tout comme une nouvelle Rome !"
Buried Inside, Chronoclast (IX Time as Commodity)

Karl Marx a écrit dans "Le Kapital"(“Das Kapital”) que,

"Pour travailler à une machine, les ouvriers doivent être formés depuis l'enfance afin de pouvoir apprendre à adapter leurs propres mouvements à celui incessant de l'automate".

Cette affirmation a été mise en œuvre de plusieurs manières dans nos institutions gouvernementales et corporatives.
Les scolaires eux-mêmes s'alignent sur le 95 % de travail, 8 heures par jour, 5 jours par semaine. Nous tenons cette coïncidence pour acquise ou l'expliquons par l'avantage à aligner les programmes de travail et scolaires en raison de la garderie. Mais en réalité on instille ce mécanisme psychologique d'une soumission servile aux horaires réglés des employeurs. De même à l'usine, faire siéger le patron au tableau noir pour distribuer des directives standardisées, est un produit de l'ère industrielle.

Sans ce conditionnement à long terme depuis notre jeunesse, vendrions-nous volontiers notre vie pour un salaire de misère ?

"Nous sommes en transition vers ce que les économistes appellent une économie d'expérience – un monde dans lequel la vie personnelle de chacun devient, effectivement, un marché commercial. Dans les cercles d'affaires, le nouveau terme opératif est 'valeur client', qui mesure en théorie combien vaudrait un être humain si on chosifiait chaque moment de sa vie commerciale sous une forme ou sous une autre."

Jeremy Rifkin, “The Age of Access”

On a mis le temps en compartiments de différentes manières, certaines sensées et d'autres apparemment absurdes. De nombreuses délimitations de temps ont une signification astronomique qui semble sensée. L'interaction du soleil et de la Terre nous donne un cycle annuel, le rythme des lunaisons nous donne un cycle mensuel, les levers et couchers continus du soleil et de la lune nous donnent un cycle journalier et l'action de la lune sur les marées nous donne le cycle naturel d'un quart de journée. Toutes les autres délimitations de temps, sont cependant arbitraires et créées par l'homme. 


Le rapide tic-tac des "secondes" n'apparaît nulle part dans la nature, sauf quand des gens prétendent qu'il ressemble au battement du cœur, mais c'est également arbitraire car le battement du cœur humain change constamment de rythme. La "minute", nommée d'après le mot Min, la lune ("moon" en anglais) est aussi un cycle inventé sans réel parallèle avec la nature.

L'heure, nommée d'après Horus, le Jésus égyptien, qui divise les jours et nuits en 12 parties égales, est un mythe ancien, mais pas un cycle trouvé dans la nature. Le pire et le plus grand esclavage spirituel dans l'invention des cycles, reste cependant la "semaine".

À cause de ce cycle grotesque artificiel, la vie de presque tous les gens du monde, peu importe à quoi elle ressemblait les 7 jours précédents, finit par être presque exactement la même les 7 jours suivants !

Tous les 7 levers et couchers de soleil, presque toute la population mondiale appuie sur le bouton "répéter" de sa vie et continue à répéter toute son existence le même schéma/programme comme un disque rayé.

Le pire est que nous avons été si bien endoctrinés par le système hebdomadaire que chacune des petites facettes de la société moderne, depuis l'école, les payes jusqu'aux programmes TV, sont verrouillées de manière irréversible.


"Le cafard du lundi, comme je hais le cafard du lundi" c'est ainsi que commençait une vieille chanson de Fats Domino.("Blue Monday")

Pourquoi ce cafard ? Parce que c'est bien sûr le premier jour de la semaine de travail. Fats Domino devait avoir une idée du temps assassin, il ne l'aurait pas sinon appelé le cafard du lundi. Lundi à vendredi, pour la plupart des gens qui ont un emploi, ainsi que pour les écoles et les institutions du gouvernement, c'est la semaine de travail. Puis arrive le samedi et le dimanche, la fin de semaine (le "week-end").

La semaine de travail est gouvernée par la pendule, voilà pourquoi on dit aussi de 9 à 17 (pour une journée de 8 heures, NdT). Samedi et dimanche devraient être le temps de l'âme. Mais l'est-il ? Hé bien un tout petit peu. Il y a l'église du dimanche, peut-être à peu près une heure pour l'âme. Ou peut-être la synagogue le samedi. Mais qu'en est-il vraiment de ces week-ends ? Ils consistent à tuer le temps. Du sport et des distractions. Il y a le football américain, et le basket-ball et le base-ball. Super. Si vous vous trouvez dans une autre partie du monde, c'est le foot. Encore plus génial. Si ce n'était pas devant l'écran de télévision, ce truc ne serait pas aussi génial.

Mais ça marche main dans la main. Télévision, week-end et super-sports. C'est à peu près la même chose. Je sais, vous ne faîtes peut-être pas ça. Peut-être que vous faites autre chose. Du ski ou de la planche à voile. Peut-être allez-vous au cinéma. Ou vous allez danser, ou jouer au casino. Ou vous regardez le Discovery Channel. Ou vous participez à un atelier de développement personnel. Peu importe, parce qu'il y aura à nouveau le lundi et toute la séquence se répétera.

Le problème est que toute votre vie se réduit à ce modèle hebdomadaire. Et il vous assassine. Vous mettez votre âme dans un carcan d'une semaine. Quand l'âme suffoque, vous souffrez encore plus d'ennui et cherchez d'autres distractions. Voyez-vous ce qui se passe ? Vous êtes presque mourant. Parce que c'est votre âme en réalité qui vit et si vous ne lui donnez pas le temps nécessaire, alors le temps vous tue. On parle ici du temps du calendrier et de l'horloge qui est incrusté dans votre esprit. Mais vous commencez à en devenir conscient. C'est un grand premier pas. Vous pouvez dire maintenant, 'J'admets que je n'avais pas de pouvoir face du temps que j'ai accepté toute ma vie comme un aveugle'"

Jose Arguelles, “Stopping Time”

Un ancien symbole d'une société secrète qu'on trouve souvent sur les pendules et les montres est l'Ancre. La forme d'une ancre typique de bateau est en réalité deux hiéroglyphes égyptiens accolés.








La partie supérieure d'une ancre a la forme d'une croix avec un cercle au sommet, c'est le "ankh" égyptien, d'où le nom "ancre". Le bas a la forme du bateau égyptien des morts qui transporte les âmes durant l'après-vie.

Deux mots sont souvent inscrits aussi sous le symbole de l'ancre des pendules – "Le Temps Roi" – représentant probablement la manipulation du temps par la Royauté/Fraternité.

"L'année calendaire est un récit de l'empire. La semaine de sept jours est une torture de l'empire. Les vacances annuelles sont des balises de l'empire. Le temps mécanique est une installation de l'empire. Le jour des achats est une offre de l'empire. Le temps de Greenwich est une sanction de l'empire."

Buried Inside, Chronoclast (V. Time as Imperialism)

Le mot "calendrier" vient du latin "calendes", qui était le nom du livre de comptes, celui qui enregistrait les dettes et les factures mensuelles à payer. Le premier jour de chaque mois dans le tout premier calendrier chrétien "julien" s'appelait "calendes" et c'était le moment où l'on devait payer ses factures et dettes.

Un rapide coup d’œil au calendrier va montrer des bizarreries même à l'observateur banal. Septembre signifie sept, mais c'est le neuvième mois ; octobre veut dire huit mais c'est le dixième mois et ainsi de suite jusqu'à décembre (chez les romains, l'année commençait en mars, qui était le 1er mois ; donc septembre était le 7ème mois de l'année, octobre le 8ème, etc, NdT). Mars vient du dieu de la guerre Mars et juillet et août sont nommés d'après les empereurs romains Jules César et Auguste César.

Le calendrier que nous utilisons s'appelle "grégorien" d'après le pape Grégoire XIII.

"Oui, avant d'être connu comme le calendrier grégorien, on l'appelait calendrier julien d'après l'empereur Jules César lui-même. Il s'avère que les romains avaient un calendrier très défectueux avec seulement dix mois. Et Jules, cherchant le moyen de faire un changement permanent en passant de la république à l'empire, lui-même étant l'empereur, décida de changer le calendrier. Donc pour faire son changement entre les années – 46 et – 45, Jules avait à faire à une année de 445 jours (en raison de tous les "jours intercalaires" ajoutés en fonction des années, NdT). Ce fut sans nul doute connu comme 'l'année de la confusion'.

Jules ne vécut pas au-delà des "ides de mars" de l'année – 45 quand il fut assassiné pour ce qu'il avait fait. Mais l'empire continua. Jules fut suivi par Auguste César qui fit un nouveau changement dans le calendrier. Il avait vu que Jules avait changé le nom du mois 'Quintilius' en Julius (juillet), donc Auguste changea le mois suivant 'Sextilius' en Augustus (août). Non seulement cela, mais Sextilius n'avait que 30 jours, alors que Julius en avait 31. Auguste voulut que son mois, août, soit aussi long que celui de Julius.

Que fit-il donc ?

Il enleva le 29ème jour du mois de février, déjà le mois le plus court et l'ajouta à son mois. C'est pourquoi août, comme juillet, a 31 jours et février seulement 28. C'est donc ainsi que le calendrier commença. Motifs de despotes, prétentions impériales et confusion. Les chrétiens commencèrent à utiliser le calendrier julien aux environs de 321 après J-C, en lui ajoutant la semaine de sept jours. La semaine de sept jours fut empruntée au calendrier lunaire hébreu. Les juifs avaient emprunté la semaine de sept jours aux babyloniens.

La semaine de sept jours ne correspond jamais parfaitement à aucun des mois sauf quand le 1er février tombe un dimanche, il y a alors quatre semaines parfaites de sept jours dans un mois".

Jose Arguelles, “Stopping Time”

Source
Traduction par le BBB.
À suivre.

13 commentaires:

  1. Génial cet article,merci pour la traduction.

    RépondreSupprimer
  2. "Si nous ne tenons pas compte du temps, nous en devenons ses victimes."
    C'est plutôt le contraire.... non?!

    RépondreSupprimer
  3. Jacqueline 29 septembre 2013
    Sur le calendrier grégorien 2013 surprise les vacances scolaire sont jusqu'au 31 aout 2013,après plus de notifications de vacances scolaire des mois de Septembre Octobre et Décembre,je vérifie plusieurs calendriers antérieur à 2013 les vacances de toute l'année sont notifiés,vous savez toutes ces petites lignes de couleurs pour chaques académies!!!!!!!,Vous ne trouvez pas ça bizare,est-il un prémice? comparez les calendriers avec celui de 2013.Je me suis apperçu de cet enigme à la rentré des classes!!!! A moins que je radote.!!!!!!!! ou une année pleine de mystère merci à BBB

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les dates n'étaient pas encore connu !
      Faut dire que c'est aussi un beau bordel avec le mercredi travaillé ou pas !

      Supprimer
    2. Merci BBB je suis tout à fait d'accord Je vous envoie beaucoup d'amour en vous félicitant pour votre blog qui est superbe et généreux.J'adore surtout les animaux qui sont rois j'aime. jacqueline

      Supprimer
  4. tres chouette ce texte. Merci.
    Ce qui me chatouille aussi, c 'est l'année qui compte365 jours. Un cercle c'est quand meme 360degres, qui a une explication différente de celle qui nous est servie...?

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. Petite explication pour arrêter les chatouilles, la terre est loin de parcourir un cercle !
      Elle a un trajet elliptique!
      Et comme elle possède une vitesse disons pratiquement constante pour simplifier la chose cela donne 365 jours pour parcourir 360°.
      Al

      Supprimer
    2. voir plutôt "geometrie 366" sur google

      Supprimer
  5. Pour l'Anonyme 29 septembre 2013 22:40:
    Qui a décidé de la taille d'un degré?
    Qui a décidé de diviser un cercle en 360 parties ou angles d'1 degré chacun?
    Ou bien qui a décidé que 360 degrés forment un cercle?
    Il y a diverses cultures et croyances qui divisent ou forment des cercles en [insérez le nombre que vous voulez]parties ou angles ou degrés.

    Pour info, une année terrestre "mesure" ou "dure" 13 "mois" lunaires,
    13x28=364 "jours". Mais comme certains chrétiens avaient des superstitions concernant le nombre 13,
    ils ont décidé d'étaler le 13ème mois sur les 11 autres mois, sauf Février.
    Chaque mois est alors passé de 28 à 30 ou 31 jours dans le calendrier grégorien.
    Et pourtant, il y avait bien 13 signes astrologiques, le serpentaire se situant entre le scorpion et le sagittaire.
    Peut-être pour des soucis ou des simplifications de calculs,
    tout cela a été ramené à 12x30=360, 360: oh coincidence, cela correspond à un cercle...

    RépondreSupprimer
  6. Associer les jours et les degrés est une erreur.
    Exemple : Mercure= 87.5 jours
    Vénus = 224.7 j
    Terre = 365.2 j
    Mars = 687 j
    etc etc etc..................Cela n'a aucun rapport.
    Et le cercle fait toujours 360°. Fini les chatouilles?

    RépondreSupprimer
  7. Article super bien fait, mais es que nous avons encore la "culture" et la joie de se reveiller et de savoir qui est l'Entitè ou le Saint de tel ou tel autre jour? es que nous nous endormons encore en regardant les etoiles? en conaissant leur nome propre? Es que nous savons ce que nous pouvons faire chaque jour seulement en regardant la Lune dans quel signe elle se trouve....On nous a fait perdre chaque conexions avec le ciel, la nature, les animeaux, les autres humains et surtout avec la part meilleur des nous meme
    2013 semble etre une annè pleine de surprise ou pleine d'enigmes...c'est ce que la plupart des gens semble percevoir, sentir.
    Mais nous sommes tous au delà de notre temps et la terre c'est le lieu d'un passage! dans une ou plusier vie,.... comme tant d'autres loriana

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'ai aucune inquiétude mon enfant, je suis là et je veille sur toi.
      Va en paix.
      Saint Pierre

      Supprimer
  8. dans l'instant je me dis que le temps ou l'espace temps c'est la 3éme dimension donc assez peu de chose et toujours très terre à terre.......

    si on accede à la 4 eme dimmension on aura un regard different

    et on vivra l'instant présent ou la seconde présente

    xavier

    RépondreSupprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.