Bistro Bar Blog

jeudi 12 septembre 2013

La Loi de l'Attraction est la version new-âge de la surveillance policière

Une petite remise des pendules à l'heure par Jon Rappoport.



La Loi de l'Attraction est la version New-Âge de la surveillance policière


8 septembre 2013 par Jon Rappoport

La prétendue loi de l'attraction : les semblables s'attirent.

Si vous pensez à des résultats positifs, c'est ce que vous obtenez. Si vous pensez à des résultats négatifs, ce sont ceux-là que vous aurez.

Pensées positives = des choses positives vous arrivent. Pensées négatives = des choses négatives vous arrivent.

Quelques prophètes du New-Âge vont même jusqu'à dire que : nous entrons dans une ère toute nouvelle, dans laquelle tout ce que vous pensez va se manifester instantanément dans le monde, les pensées négatives sont dangereuses ; seuls ceux qui se sont purifiés au point de penser exclusivement en positif accéderont au paradis. Les autres resteront derrière à souffrir.

Tout d'abord, faire la police de vos pensées est comme essayer d'attraper chaque goutte de pluie d'un orage. C'est carrément impossible. Donc la tâche démentielle de purifier ses pensées est depuis le début mission impossible.

Plus important, la manifestation de résultats et de réalités dans le monde ne consiste pas à "avoir de bonnes pensées". Ni à essayer d'éviter les "mauvaises pensées".

Les pensées sont des pensées. Elles arrivent sous toutes les formes et dimensions. Vous pouvez programmer un robot pour qu'il ne pense qu'en "bonnes pensées", mais l'humain est tout à fait différent.

La loi de l'attraction est une formulation PASSIVE.

Sur les 2456 trilliards de pensées que vous pouvez avoir ou expérimenter, les seules qui comptent sont celles que vous formulez et choisissez vous-même pour mener vers une ACTION. Les autres n'ont aucune importance. Elles sont hors de propos. Elles ne produisent rien.

Mais quand les gens se cramponnent à la loi de l'attraction comme à un radeau de sauvetage, ils mettent en jeu un état de surveillance policière dans leur esprit. Qui est comme une NSA (National State Agency) de leur activité mentale.

Et comme la NSA, leur effort d'espionnage global cible une activité vide de sens.

La conscience est libre. Jouer au policier avec elle est de l'auto-sabotage.

"Je suis un flic qui fait sa ronde. Mon territoire est mon propre esprit. Je m'assure que seuls les gentils survivent. J'aplatis les méchants". On n'est pas loin d'un MK ULTRA que l'on s'auto-infligerait. Et cela ne coûte pas un sou au gouvernement. Les gens le font d'eux-mêmes.

Sur l'autre versant, une vie créatrice est une entreprise permanente, intense, palpitante de l'intellect, du corps, de l'âme et de l'imagination. Il n'y a pas de recette. Il n'y a pas de système pré-défini.

Comparer ses effets de manifestation dans le monde à la loi de l'attraction est comme comparer l'ardeur du soleil avec une ampoule de 10 watts.

La loi d'attraction, au départ, c'est prêter attention à une minuscule forêt d'énergies crépitantes. C'est essayer de négocier entre les bonnes et les mauvaises petites crépitations – aucune d'elles n'étant réellement bonne ou mauvaise ou importante.

La première action de la conscience est la CRÉATION. Par cet effort, si toutes les crépitations jouent un quelconque rôle, c'est d'être transmuté en un pur combustible pour le feu.



Traduction par le BBB.

19 commentaires:

  1. Alors là, rien n'est moins sûr. D'expérience personnelle, je sais qu'avant mes pensées partaient dans tous les sens comme si je ne m'appartenais pas, comme si mon esprit se perdait dans différents chemins à la recherche de je-ne-sais-quoi !
    J'étais d'ailleurs plutôt influençable et ce que les autres pensaient ou disaient, avait de l'importance pour moi, car ça me donnait une voie à suivre, tant ma tête était perdue dans sa propre cohue.

    Je n'ai pas dit que mes idées sont toutes positives, d'ailleurs je n'apprécie ni l'optimisme ni le pessimisme, car pour moi ce ne sont que des jugements ponctuels.
    Par contre, je ne laisse plus mes idées partir en vrille ou dans un sens qui n'est pas celui que j'ai décidé.
    Je ne suis donc pas d'accord avec l'affirmation plus haut "...faire la police de vos pensées est comme essayer d'attraper chaque goutte de pluie d'un orage. C'est carrément impossible..." puisqu'il suffit pour ainsi dire de se centrer, de se sentir équilibré, ni trop l'un ni trop l'autre, un juste milieu quoi...
    Quand on se connaît, on peut faire son choix.
    Quand on fait son choix, tout est évident.
    Quand c'est évident, le superflu est désamorcé sur le coup et notre esprit garde son énergie pour se concentrer sur l'alignement qui va dans le sens du choix initial.
    Tout se fait quasi automatiquement, car si en effet notre conscience est libre et autonome, elle est aussi plus maîtresse d'elle-même quand nous lui fournissons le discernement.

    C'est là qu'au lieu de créer un conflit entre vie terrestre et vie spirituelle (ou éthérée) en penchant la balance vers l'un ou l'autre monde, nous les faisons travailler ensemble pour un équilibre de ce que nous sommes dans l'intégralité.
    Ce n'est pas incompatible avec la spontanéité, la liberté et l'imagination, ou même le délire, sauf qu'on le fait en toute conscience (sans pour autant intervenir) !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, je trouve ce développement intéressant et surtout hilarant, pour moi bien entendu.

      Elan

      Supprimer
  2. Priez et méditez beaucoup pour sortir des idées reçues qui circulent dans le monde… priez et méditez beaucoup pour que votre foi vous transforme, parce que la foi qui ne transforme pas l’homme n’est pas la foi, ce n’est qu’une croyance …
    J'appelle cela la parabole des deux montagnes. L’une est La Montagne de Vérité du Père Créateur (Dieu) et l’autre est celle de nos réalités quotidiennes. C’est le Bien et le mal que nous portons en nous. Si nous sommes capables de créer un pont de « transition » entre les deux, ou la transformation s’opère, nous définirons alors une cohérence à notre lutte intérieure et nous serons capables de la projeter d’une manière vivante dans la société qui est à réorienter relier et revivifier …
    Si chacun peut trouver son propre salut, il est vrai que cela ne coutera rien à l'Etat et fera de très grandes économies. Un changement qui demandera des générations pas moins que quatre et certainement bien plus que quatre.
    Le découragement est une grosse faute. Alors Paix et Courage.
    Tony L. de Touraine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ça c'est sûr si vous portez aussi le Mal en plus du BIEN ça fait beaucoup... NON ?
      ça explique surement votre envie de cohérence à une "lutte" intérieure" plutôt qu'un recherche toute simple d'une PAIX et au moins d'un peu d'AMOUR, d'ailleurs OFFERT en permanence par N.S.Jésus et ses Anges de Lumières qui nous appellent à monter vers le haut comme disait Ned .
      Projeter la Lutte dans dans la société ça doit porter un nom bien désagréable que je ne trouve pas (je n'utilise pas couramment !) Quatre c'est le chiffre de l'Apocalypse non ?
      Le découragement n'est pas une faute il n'est qu'un temps que le corps et l’Âme prennent pour se ressourcer ensemble ...

      Supprimer
  3. Cet article semble s’adresser à des imbéciles. Je suppose que l’auteur s’adresse à une catégorie d’Américains aliénés par la « spiritualité » new age, qui essaient de plaquer un système de contrôle extérieur sur leurs pensées comme ils prendraient un médicament extérieur pour soigner leur corps. Un couvercle sur une cocotte minute.
    Dommage qu’il ne leur donne pas de clef. Je ne sais pas si c’est parce qu’il ne les respecte pas assez ou parce qu’il n’a pas les clefs.

    « Le découragement est une grosse faute » : oui, une faute de goût, certainement pire qu’une erreur !

    Brigitte

    RépondreSupprimer
  4. Parler de "La loi de l’attraction" peut dans un premier temps faire penser à une réalité physique purement mécaniste ; mais est-ce que notre faculté de compréhension ne se trouve pas aussitôt paralysée par la suite de la phrase :"les semblables s'attirent"? L'attirance des semblables peut se produire sur le plan psychique, mais la loi physique ne connaît que l’attraction des contraires. Il y a donc un mélange impur des genres. Typique pour la pensée nébuleuse du new age, et en même temps dangereux, parce que les demi-vérités sont pires que des mensonges.

    Le domaine de la pensée ne suit pas des lois mécanistes. Il suffit de s’apercevoir qu’il y a pensées et pensées, et en réalité encore une troisième sorte.

    Pour commencer, le gros de ce que nous nommons nos pensées ne nous appartient pas, c’est une sorte de "neurorumeur" qui résonne dans notre cerveau ; elle l’occupe et nous empêche d’avoir des idées à nous. Il est néanmoins relativement facile d’en venir à bout. Nous pouvons dans un premier temps essayer de n'en retenir que les longueurs d’ondes qui nous conviennent mieux que d'autres, comme avec un récepteur radio. Mais comme aucun programme impersonnel ne peut remplacer notre vie à nous, nous faisons bien de pousser tout simplement le bouton off.

    Dans ce merveilleux silence qui se fait alors - il faut parfois sereinement admettre que l'on ne pense à rien! - , nous allons ensuite voir surgir une autre sorte de pensées. Venues d’où ? Ce serait encore une autre question. En tout cas, on sent déjà bien que ce n’est pas notre cerveau qui les fabrique. Disons que c’est une sorte de matériau subtil qui nous laisse libres de choix. Qu’allons-nous en faire ? Il est tentant de se mettre à rêver à partir de cela, et souvent facile de se faire passer pour des gens éveillés qui discutent, qui écrivent, qui bloguent – sans se rendre compte qu’ils sont en train de retourner dans la neurorumeur.

    Pour vraiment penser, il faut donc un surcroît de volonté. Si le "matériau de pensée subtil" qui nous a été proposé et que nous avons retenu ressemble à des fils de soie, il nous faut beaucoup de patience pour en faire un tissu précieux. Et s’il ressemble à un bloc de marbre, il nous faut de bons muscles et un maillet pour le transformer en statue. Tout cela au figuré. Et si nous n’avons pas les compétences nécessaires, il faut les acquérir.

    Il se peut alors que nous devenions, même au non-figuré, même dans la vraie vie de tous les jours, de bons tisserands, de bons sculpteurs. Mais jamais, au grand jamais automatiquement, par une loi mécanique chère au new age, mais au prix du discernement, du choix et de l’effort personnels.

    RépondreSupprimer
  5. Les pensées peuvent être lues, la Science le dit. Elles sont donc matérielles.
    La pensée est un muscle qui se travaille et son énergie vient du Fond des Fonds, parfaitement insaisissable et inconnaissable par la Science ou autres dieux ne sachant rien créer mais seulement imiter. Après, son cheminement se fait à travers les pierrailles stériles ou à travers les pierrailles rédemptrices. Chacun fait son choix consciemment ou pas. La liberté de faire les choses en bien ou en mal, la liberté de ne pas vivre selon les ordres des princes, des prêtres et de leurs docteurs qui pensent pour tous dans l'intérêt d'eux-même.
    Je ne peux que sauver moi-même et chacun peut en faire autant et bien mieux que je peux le faire.
    Tony L. de Touraine.

    RépondreSupprimer
  6. Pensées positives,pensées négatives...la vie, en nous traversant, imprime divers états d'âmes que nous jugeons de manière subjective et inconstante.Ce que l'on estimait bien hier peut nous apparaître mauvais aujourd'hui.Ce tri du mental-égo qui s'octroie le droit de séparer ou fuir ne fait qu'exclure sans cesse une part de nous.Or,nous sommes alternativement l'un et l'autre .Quel serait le sens du bonheur si nous n'avions pas été malheureux précédemment ?
    N'oublions pas que nous évoluons dans un cadre relatif où tout existe en relation avec son contraire,où les opposés ne sont que de divines complémentarités.
    De plus"ce à quoi tu résistes persiste,ce que tu regardes disparaît" (CAD).L'acceptation de notre entièreté,le lâcher-prise et la confiance en ce qui nous dépasse permet d’atteindre la paix du cœur et la tranquillité de la conscience que nos âmes appellent depuis la nuit des temps.
    C'est par l’exercice de l'unité,de la réunion, que nous dépassons la dualité et la désunion...quand nous réalisons qu'il y a un plan supérieur qui orchestre parfaitement La Création et que nous acceptons humblement que ce Tout ne souffre d'aucune limite,d'aucun opposé,d'aucun jugement,alors seulement, nous saisissons la magie de La Vie et pouvons glisser harmonieusement sur son cours abondant et infini.Là,enfin,nous nous sentons pleinement vivants,refusant le jeu orgueilleux de l'égo qui prétend savoir et maîtriser l'insaisissable et l'indicible.Là,nous utilisons sagement nos pouvoirs créateurs en unissant par l'amour ce que la peur s'obstine à diviser pour la seule fin de notre expérience d'incarnation .Notre bref passage terrestre n'est en effet que l'occasion permanente de dire et de rayonner "qui nous sommes vraiment",en relation avec "qui nous ne sommes pas"...
    Béa

    RépondreSupprimer
  7. Les commentaires sont très intéressants ainsi que l’article.

    http://lolo1955gravoline.blogspot.ca/2012/02/les-souteneurs-de-lau-dela.html
    http://lolo1955gravoline.blogspot.ca/2011/10/le-secret-des-gourous-de-la-loi.html

    RépondreSupprimer
  8. je suia hors sujet..simplement je remercie le webmaster d'avoir publie l'article de j la bruyere autorite et liberte...je communie ds la pensee de la bruyere ,fondee sur le gnostic rijkenborgh...la je trouve les reponses aux questions que je me suis posee toute ma vie...merci infini....rose-iris

    RépondreSupprimer
  9. bonjour
    pourquoi a chaque foi que je lis un article qui dénigre la loi d'attraction le mouvement New age est aussi présent comme pour nous dire que la pratiquer est un comportement sectaire donc a fuir
    le New age ainsi que la société secrète des skull and bones (d’où sorte une grande partie des présidents américains) ont kidnappé la loi d’attraction pour obtenir le pouvoir, donc a chaque foi qu'elle est mise en avant elle est de suite ridiculisé mais cette dernière étai connu des très anciennes civilisations qui la pratiquai le plus naturellement du monde pour le bien de tous, donc ils n'ont vraiment rien inventer...
    et quand dans le texte il est dit que les pensées qui ne conclut pas par des actions sont éliminé c'est faux elle sont stocké dans le subconscient et tourne en boucle sans que vous le sachiez, ça c'est la physique quantique qui le dit.
    conclusion arrêtons de parler de New age quand on parle de la loi d'attraction c'est le physique quantique qu'il faut étudier même si ce n'est vraiment pas simple. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vraiment pas clair votre truc. Et avec ça, vous étudiez la physique quantique? Quand vous aurez compris, revenez nous expliquer.

      Supprimer
    2. un peu de lecture devrait vous aidez...
      ces 2 livres sont un bon début de vous sortir du schéma d'ignorance global.

      http://www.amazon.fr/Changez-votre-futur-ouvertures-temporelles/dp/2351850033/ref=sr_1_1?s=books&ie=UTF8&qid=1379223258&sr=1-1&keywords=jean-pierre+garnier-malet

      http://www.amazon.fr/double-comment-%C3%A7a-marche/dp/2351850084/ref=sr_1_2?s=books&ie=UTF8&qid=1379223258&sr=1-2&keywords=jean-pierre+garnier-malet

      bonne lecture.

      Supprimer
    3. Vous essayez de vous défiler, tranda. Quant à moi, vous me mettez devant un choix impossible : d'un côté, le "schéma d'ignorance global", de l'autre, la compréhension à partir d'un dogme, "la physique quantique". Car il s’agit bien d’un dogme quand quelqu’un répété des affirmations qu'il n’a pas comprises lui-même et qu’il n'arrive à pas non plus à expliquer à d’autres, tout en attendant qu’ils y croient !

      Supprimer
  10. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  11. bonjour claude
    premièrement je n'ai jamais prétendue être un physicien quantique et encore moins maitriser ce sujet ça c'est vous que le mettez en avant sans me connaitre ;)
    deuxièmement j'ai trouver dans le début de mon apprentissage sur la physique quantique pas mal de point communs avec la loi d'attraction sans que jamais ce mot ne soit prononcé par les physiciens quantique vue les liens permanent mis en avant avec le mouvement New age et autre,ça peut donc ce comprendre vue que ce sujet est très sérieux contrairement au mouvement New age
    troisièmement dire que la physique quantique est un dogme c'est vraiment ce tromper dans les grandes largeur car la physique quantique a commencé a être débattue dans les année 1920 avec les théorie de Einstein et ne commence a être accepté que depuis une dizaine d'année surtout en France tellement ça bouleverse les idées reçue si c'etait une science dogmatique claire chazal en parlerai au journal de 20h.

    et pour finir je ne suis pas homme a me défiler j'aime beaucoup le dialogue même si il est opposé, mais expliquer le peu que je sait sur la physique quantique dans un commentaire est impossible voici donc un reportage en 4 partie pour vous donnez de bonne base sur le sujet.
    https://www.youtube.com/watch?v=-xyxvt2NsCM

    RépondreSupprimer

  12. Ha! La physique quand tique le mental, c'est fatale chimie...hi hi...
    Oy

    RépondreSupprimer
  13. Hi hi les amis nous sommes ici
    Quand on tique les moustiques
    Avec une menterie qui nous cause une taloche

    RépondreSupprimer
  14. je suis d'accord que faire la police de ses pensées peut être néfaste. En effet cela peut contribuer un sens de culpabilité et de s'accrocher à des idées qui ne mènent à rien. Cependant, être conscient de ses pensées, et si elles sont négatives, de les remplacer par des pensées positives, ont un effet bénéfique. Il y a eu des études dans une dans la ville de Washington, où plusieurs milliers de moines bouddhistes, avaient prié pendant plusieurs jours. Au bout de quelque temps, le taux de criminalité dans la ville de Washington, avait baissé de façon significative.

    RépondreSupprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.