Bistro Bar Blog

mercredi 11 septembre 2013

Joël Labruyère : l'autorité et la liberté

Suite aux très nombreux commentaires sur le précédent article sur Joël Labruyère, je réitère avec un autre article de lui trouvé sur le blog de Bouddhanar. Bonne lecture et bon débat !


L'autorité et la liberté
L’autorité est l’agent le plus destructeur sur cette planète. L’autorité est destructrice. L’autorité politique, scientifique, religieuse, économique, etc. L'autorité politique est destructrice car elle oriente les choix funestes des masses dont elle stimule les instincts. La masse, dont nous faisons partie, est soumise aveuglément aux autorités. Elle y trouve la sécurité. Nous acceptons d'être coiffés par des autorités parce cela nous déresponsabilise. Imaginez un instant que vous êtes entièrement responsable individuellement de tout ce qui arrive. Cela devrait vous faire bondir hors de votre passivité car vous disposeriez d'une énorme énergie, d'une volonté neuve et d'une grande vivacité. Mais puisqu'il y a des docteurs, des savants et des sauveurs, à quoi bon se fatiguer ?

Les autorités terrestres ne sont pas reliées à la sagesse universelle, mais elles sont mues par l’instinct de conservation de leurs privilèges et de leurs statuts - par cynisme ou par ignorance. Les autorités contrôlent la conscience des masses, lesquelles en retour, font pression sur les autorités pour qu’elles donnent satisfaction à leurs instincts basiques – du pain et des jeux. La politique mondiale est fondée sur ce mécanisme depuis le début de la période historique. Les autorités accompagnent l’instinct des masses qui est uniquement tourné vers la sécurité matérielle à court terme. La politique est donc assez simple : il suffit de chevaucher le dragon des masses humaines en comblant son désir de sécurité et de distraction.

Dans une civilisation matérialiste, la connivence entre l’autorité et la masse devient particulièrement destructrice car il n’y a pas de borne à la double avidité en présence. La prise en compte de la nature et des règnes vivants n'a pas sa place. L’élite veut des privilèges et plus de pouvoir, et la masse ne désire que la sécurité physique agrémentée d’espérance en des jours meilleurs. L’élite dispense alors généreusement des promesses de verts pâturages, tandis que le troupeau qui se sent bien gardé, ronronne de satisfaction.
Il y a un consensus qui interdit aux deux forces de se refréner mutuellement puisqu’il n’y a plus d’élément équilibrant quand l’illusion du progrès physique est la seule norme. 

Pour lire la suite, allez ICI.


J'ajoute une photo qu'Eyael a traduit (C'est Jack Nicholson):



9 commentaires:

  1. la liberté est l’Utopie,nous dépendons avant la naissance (celle ci)d'une harmonie sexuelle hasardeuse,pour avoir un exemple d'harmonie c'est vraiment pas facile,mais il existe les éléments répertoriés,92 je pense que c'est pas par hasard que la perception est limitée ..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La liberté! Politiquement parlé, la tarte à la crème pour les gogos. Pour trouver un bon titre à n'importe quelle publication, c'est bien aussi.
      La liberté, c'est ailleurs.

      Supprimer
    2. Exact.
      Opposer la liberté à l'autorité empêche de penser.

      Supprimer
  2. que voulez-vous qu'on commente? on est plutôt assommé. égaré entre des divinités, des fraternités, des entités mal définies, des mondes provisoires, des théories surannées de blavatsky et autres, et après les tibétains et les jésuites, le pape B16, pour trouver une bonne conclusion qui nous rassure que nous avons tout compris.

    RépondreSupprimer
  3. Un texte qui commence par :

    L’autorité est l’agent le plus destructeur sur cette planète,

    n'est pas un texte destiné à être lu.

    Gain de temps phénoménal !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah bon tu vas en faire quoi de ton temps? continuer à dormir?
      l'autorité est le germe de toutes les souffrances... au lieu de créer des sociétés avec des gens responsables et autonomes elle nous asservi, crée des mollusques abêties, incapables et privés de liberté...une prison dorée.

      Supprimer
  4. Heureusement Jack a dit... ben, ouvrez vos zoeils et voyez plus haut.

    RépondreSupprimer
  5. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.