Bistro Bar Blog

mercredi 28 août 2013

Savoir se taire quand on a un but dans la vie





11 commentaires:

  1. J’adore !!!!
    Presque tous les sujets sur TED sont très intéressants.
    Mon but est d’arrêter de fumer, mais je n’en parle à personne tant que je ne l’ai pas concrétisé, alors on garde le secret.
    Je vous envoie un lien sur un autre sujet sur TED, c’est un des plus beaux partages, en tout cas un de ceux qui m’ont le plus touchée.
    http://lolo1955gravoline.blogspot.ca/2013/08/jill-bolte-taylor-nee-en-1959-est-une.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 9a y est vous en avez parlé c'est foutu ?

      Supprimer
    2. C'est ce que je pensais, lol.

      Supprimer
  2. On retrouve le même système de raisonnement mécaniste, matérialiste, dualiste et pseudo-psychologique qu'avec Jill Bolte Taylor ou avec le "test" de la danseuse qui tourne (hémisphère droit versus hémisphère gauche, ou n'importe quoi versus n'importe quoi) :

    l'essentiel étant de maintenir les humains dans l'illusion de la dualité, qui les ancre dans la matière et permet de leur faire croire qu'ils ne sont que des robots, soumis mécaniquement à des lois immuables, et surtout jamais maîtres de leurs choix. Des êtres faits pour subir, et jamais agir.
    Et c'est encore plus efficace en utilisant (en détournant) l'un des pouvoirs essentiels de l'Homme : l'émotion.

    Je rappelle que TED est un des outils "culturels" du Club de Rome et sa constellation mondialiste. Si vous apercevez l'image de Bill Gates en introduction de chacune de leurs vidéos, ce n'est peut-être finalement pas un hasard.

    Si mon but et d'aller vivre à 2000 km d'ici, je serai avisée d'en parler et d'entendre mes amis qui habitent à 2010 km me dire: j'irai visiter les maisons pour toi, pour que tu n'aies pas à faire des voyages pour rien.
    Si mon but est d'y démarrer une activité créative et sans concurrence localement et dont j'ai découvert les secrets de fabrication, je serai avisée de choisir judicieusement les rares personnes à qui en parler.

    Si vous êtes d'accord avec l'idée que pour perdre/gagner du poids ou réaliser un autre projet vous avez besoin que d'autres vous y forcent, c'est que vous acceptez d'être un robot.

    Vous n'êtes pas obligé de l'accepter. Vous pouvez choisir d'être un humain.

    Brigitte

    RépondreSupprimer
  3. Tout à fait ok avec le com de Brigitte.De plus énoncer son objectif c'est déjà le début de sa réalisation (la parole étant une énergie créatrice plus forte que la pensée!).J'ajoute que la visibilité est mère de justice !

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour,

    Comment puis-je visionner cette vidéo qui m'a tout l'air d'être intéressante?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La vidéo apparaît normalement sur le blog, je ne comprends pas ce commentaire.

      Supprimer
    2. Haou, autant pour moi, c'est simplement mon ordinateur qui est assez lent et moi-même qui suis loin d'être patient, désolé pour le dérangement.
      Et en passant, merci pour tout ce que vous nous dévoilez, merci de nous montrer un chemin. Il tient qu'a nous d'emprunter le bon.
      Heureusement que des gens comme vous existe pour nous ouvrir les yeux.
      Cordialement,

      Supprimer
  5. Petit à petit, je me suis rendu compte que ce fait etatit réel!...
    C'est pour cela que je vous devoile mon projet d'avenir, je vais m'acheter un maison à credit (avec piscine), travailler à la chaine chez findus ou renault, me payer les derniers ecrans plat home cinema pour regarder tf1 en priorité, les tout derniers gadget d'apple sera toujours sur moi et d'ailleur je me ferai implanter le tout premier "telephatic-phone" pour toujours rester connecter à ce monde genial qui nous attend avec des milions de copains comme l'avait predit dorothé, la pretresse des tout petit d'il y a 20 ans... Je n'oublirai surtotut pas les vaccins et les visites reguliere de depistage chez mon medecin adoré qui prend tant soin de moi...
    J'ai encor pleins de choses prevues, la liste est longue, et je ferai tout ce qui m'es possibler pour ne pas sortir de mon enclot et ainsi pouvoir rester bien au chaud avec les miens, autour du bien bon berger qui veille sur nous..
    Voila mon projet, je vous ai avertis, je vous en ai parler........

    RépondreSupprimer
  6. "De plus énoncer son objectif c'est déjà le début de sa réalisation (la parole étant une énergie créatrice"
    Eh oui la parole est créatrice, et le partage de paroles permet de créer à plusieurs, et c'est la raison pour laquelle le bébé de plus de quinze ans a été choisi par les propriétaires de TED pour diffuser cette propagande anti-parole à tous les croyants.

    Ah Ngiu, tu as bien fait d'en parler !!
    Brigitte

    RépondreSupprimer
  7. Brigitte (si deux ans après tu es dans le coin), je trouve tes jugements carrément expéditifs et pas très justes.

    D'abord, saches que mon expérience personnelle est aux antipodes des généralités que tu (t')imposes unilatéralement, sans trop d'exigence selon moi. Parler de mes projets aux autres, non content de me contre-motiver comme l'explique la démo, ne m'a valu au mieux que des baîllements, et comme je suis sacrément expansif, une litanie de bâillements... Pas de contre arguments, ni de rejet de faisabilité à mes "délires", non, juste du désintérêt le plus élémentaire, le plus total et le plus systématique. J'en suis résolument à accorder de l'importance à de telles réflexions que celle que donne ce monsieur dans la vidéo - en citant des sources d'ailleurs. J'ai ma propre approche, lègèrement distincte puisque ceux quii m'écoutent ne me placent même pas en position d'acceptation me premettant de pré-vivre un succès. Selon mon hypothèse, parler de ce que l'on désire faire serait comme de laisser fuiter la capacité à réaliser, ce serait comme de faire diminuer la pression obligatoire aux réalisations auto-motivées. Cela parle sans doute de la souffrance créatrice bien sûr.

    Ensuite, jeter TED d'un revers de main comme tu le fais est juste sans intérêt, par sa radicalité, et me rappelle un je ne sais quoi de ce que tu critiques avec tant d'ardeur : matérialisme et ultra rationalisme, rejet pur et simple de l'altérité. Jill Bolte Tailor a donné un message hors norme, engagé et passionnant de la dualité qui existe dans le penser de notre cerveau, de notre pensée, allant complètement à contre courant, avec une certaine folie généreuse, de la déprimante reine-science mono hémisphérique, justement. Je sens que tu parles avec un coeur et un esprit (encore la dualité), mais ils ne semblent pas réunis, du moins pas dans les quelques envolées de ce fil.

    Rejeter la dualité comme tu le fais, sans doute au profit d'une monadologie (un holisme) est simplement comme de jeter la pensée (duale) au profit du corps (monade), en suivant une contre-posture radicale (encore) au cartésianisme ambiant qui nous abuse. Un tel argumentaire présente des contradictions à cause de sa radicalité, justement. Il faut savoir situer la pensée à l'aide des DEUX outils, la monadologie ET la dualité, comme le pratiquent depuis l'antiquité les taoïstes dont on peut résumer la plus haute pensée dans cet aphorisme "Yi Yin Yi Yang, Zhi Wei Dao" que je traduis librement par : "le Tao va du Yin au Yang".

    RépondreSupprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.