Bistro Bar Blog

jeudi 22 août 2013

Conséquences biologiques des catastrophes de Tchernobyl et Fukushima (vidéo)

Une autre vidéo traduite et sous-titrée par Kna sur "Tchernobyl, Fukushima, conséquences biologiques, par le Dr Timothy Mousseau". Merci pour son travail.



Timothy Mousseau est titulaire entre autres d'une maîtrise en zoologie et d'un doctorat en sciences biologiques obtenu en 1988, après quoi il a complété une bourse postdoctorale de deux ans en biologie des populations. Depuis 1991, Il est professeur au département des sciences biologiques de l'université de Caroline du Sud. Auteur de nombreuses publications scientifiques et de 2 livres, il travaille depuis 1999 avec ses collègues sur les conséquences biologiques et évolutionnistes des contaminations radioactives des régions de Tchernobyl en Ukraine et maintenant Fukushima au Japon.

Dans cette vidéo de son intervention lors du Symposium de New York en Mars 2013, il nous fait part des résultats de ses recherches, fruits de 1600 inventaires détaillés sur le terrain à Tchernobyl et à Fukushima, sur des végétaux, insectes, oiseaux et mammifères :

- Augmentation significative des dommages génétiques,
  malformations et anomalies du développement.
- Fertilité, durée de vie et taille des populations réduites.
- Biodiversité en régression, extinction locale de certaines espèces.
- Transmission des mutations au fil des générations,
  avec phénomène d'accumulation et migration vers des populations
  non exposées.

Grâce à ce travail remarquable et courageux de pionniers, le Dr Mousseau et ses collègues nous démontrent que sur le terrain, on est bien loin de la légende de la zone interdite de Tchernobyl devenue un Éden florissant pour la vie sauvage, propagée par le Forum de Tchernobyl, les instances pro-nucléaires et certaines sources peu scrupuleuses.

Et comme nous le rappelle le Dr Helen Caldicott, il ne faut que quelques années pour que l'être humain montre les mêmes altérations génétiques et anomalies de développement, déjà clairement visibles dans certains cas en Russie, Suède...
Pour les enfants de la préfecture de Fukushima, les chiffres suivants viennent d'être publiés par les autorités, 2 ans 1/2 après la catastrophe :
- 18 cas de cancers de la thyroïde avérés après chirurgie
- 25 cas de tumeurs malignes suspectées, en attente d'intervention
- plus de 58% des enfants examinés présentent des nodules de la
  thyroïde jusqu'à 5 mm ou des kystes jusqu'à 20mm.

Vidéo réalisée à l'occasion du symposium "The Medical and Ecological Consequences of the Fukushima Nuclear Accident" (Conséquences médicales & environnementales de l'accident nucléaire de Fukushima) organisé par la fondation Helen Caldicott les 11 & 12 Mars 2013 à New York.

1 commentaire:

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.