Bistro Bar Blog

mardi 16 juillet 2013

Utiliser un téléphone portable est nocif

Pourquoi les téléphones cellulaires sont mauvais pour la santé


L'article ne présente que cinq raisons négatives, mais l'addiction à cet instrument dont on se passait fort bien avant, peut en créer bien d'autres, les effets d'une utilisation à long terme de cet appareil à micro-ondes (comme le four du même nom) n'étant pas connus et ce ne seront pas les fabricants qui vous en parleront. Et je ne parle pas des risques d'accident en téléphonant au volant (même avec un "kit mains libres"). Sans compter "l'avantage" de pouvoir être pisté par nos chers gouvern-et-ments. L'invention et la diffusion massive de cet outil sont volontaires et constituent une manipulation supplémentaire de l'élite, une manière de vous contrôler et d'affaiblir votre immunité.

L'article parle des américains, mais en France, l'addiction semble identique. Il y aurait 65 millions d'abonnements à des téléphones portables. Et le taux d'équipement atteint 79 % de la population.

Je parie qu'après avoir lu cet article (qui n'est pas vraiment alarmiste) sur les dangers du téléphone portable, 99,99 % des lecteurs continueront à s'en servir. Vrai ou faux ?

Plein de bonnes raisons à cela : l'addiction bien sûr (certains dorment même avec), la situation potentielle d'un danger (et si...) et aussi le "qu'en dira-t-on" si je régresse quasiment au moyen-âge en supprimant cet outil. Et puis "mourir de ça ou d'autre chose", même si c'est par une tumeur au cerveau...
Préférant mourir d'autre chose, j'ai fait le choix de ne pas me créer le besoin de cet engin.

Dernière chose : les téléphones non portables dits "sans fil" utilisent les mêmes micro-ondes que les portables. Alors il vaut mieux passer toutes vos communications avec le haut-parleur en service ou continuer à téléphoner avec le bon vieux téléphone filaire, qui a l'avantage de fonctionner même en cas de panne de courant.


91 % des adultes et 60 % des adolescents américains possèdent cet appareil qui a révolutionné les communications au 21ème siècle – le téléphone cellulaire. Que vous possédiez un Androïd, un iPhone, un Blackberry, ou un téléphone basique, il y a des chances que vous passiez du temps à vérifier vos messages, vos alertes ou vos appels même si votre téléphone mobile ne sonne ou ne vibre pas, rapporte une enquête américaine. Le confort moderne apporté par les téléphones portables est responsable de l'augmentation de son usage journalier. Selon l'étude, l'américain moyen passe 144 minutes par jour à s'en servir sur une période de 16 heures. Avec une estimation de six milliards d'abonnements à ce jour dans le monde, les téléphones cellulaires sont devenus l'un des moyens fondamentaux de communication dans la société.



Alors que les portables sont un moyen efficace et facile pour communiquer avec les amis, la famille et les collègues de travail, leur usage excessif peut avoir des conséquences négatives sur la santé. Les téléphones mobiles utilisent des ondes radio comme moyen de transmission par l'intermédiaire d'une série de réémetteurs où les ondes de radiofréquence sont des champs électromagnétiques qui ne peuvent briser les liaisons chimiques ou causer une ionisation du corps humain dit l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS, alliée du NOM). Bien que les téléphones cellulaires soient considérés comme des transmetteurs de radiofréquences à faible puissance, votre combiné transmet une énergie quand il est en service et il est donc important d'augmenter la distance du combiné pour réduire l'exposition aux radiofréquences. La Commission Fédérale des Communications suggère aux utilisateurs de téléphones cellulaires de tenir le combiné à une distance minimum de 20 centimètres pour réduire suffisamment l'exposition aux radiations. Les adultes et surtout les enfants peuvent souffrir des effets à long terme des radiations sur le cerveau. "Les jeunes enfants ont particulièrement besoin d'y être attentifs", a dit à CNN le Dr Devra Davis, directeur d'oncologie environnementale à l'université de Pittsburgh. "Nous n'avons pas assez d'informations ni assez de recul pour s'assurer de l'innocuité des téléphones cellulaires et il y a des raisons de s'inquiéter de leur nocivité", a-t-elle dit. L'université de Pittsburgh a aussi prévenu sa faculté et son personnel de limiter l'usage du téléphone en raison de risques possibles de cancers.



Ne faites pas de pari sur votre vie et découvrez les raisons pour lesquelles une augmentation de l'utilisation du téléphone cellulaire peut produire des effets à court et long terme sur la santé.



Il engendre des émotions négatives

La présence d'un téléphone cellulaire parmi deux personnes ou plus parlant face à face peut engendrer des sentiments négatifs envers la personne qui a son appareil visible. Dans deux études menées à l'université d'Essex au Royaume-Uni, des chercheurs ont étudié les effets d'un appareil mobile durant une conversation nez à nez. Dans une première étude, on a demandé à 37 couples de se parler pendant 10 minutes à propos d'un événement intéressant qui était arrivé dans leur vie au cours du mois précédent. La moitié des participants étaient assis dans un endroit fermé avec un téléphone mobile présent sur un bureau proche de l'endroit où l'autre moitié restait sans téléphone. Le résultat a montré que ceux qui avaient un téléphone mobile à côté étaient perçus comme moins positifs par un étranger, comparé aux autres participants sans la présence d'un téléphone.



Dans une deuxième étude, les chercheurs ont mis en présence 34 couples différents d'étrangers à qui on a demandé de discuter de choses triviales alors qu'on demandait à d'autres de discuter d'événements importants qui leur étaient arrivés. La moitié des participants bavardait par l'entremise d'un téléphone portable alors que l'autre moitié étrangère avait un carnet. Les résultats de l'étude ont montré que ceux qui parlaient d'événements significatifs de leur vie avec la présence d'un carnet se sentaient proches et en confiance avec l'étranger, à la différence de ceux avec un téléphone. "Ces résultats démontrent que la présence de téléphones mobiles peut interférer dans les relations humaines, effet le plus clair quand des individus discutent personnellement de thèmes qui ont du sens", ont dit les chercheurs de l'étude.



Augmentation des niveaux de stress

Les hautes fréquences utilisées par le téléphone cellulaire peuvent avoir des effets négatifs sur notre niveau de stress. Les sonneries constantes, le vibreur et les rappels peuvent mettre l'utilisateur "sur les nerfs". Par une étude menée à l'université de Gothenburg, en Suède, des chercheurs ont examiné s'il y a un lien direct entre les aspects psychosociaux de l'usage du téléphone et des symptômes de santé mentale chez des adultes jeunes. Les participants de l'étude comprenaient des gens de 20 à 24 ans qui ont répondu à un questionnaire, en plus d'un suivi sur un an. Les chercheurs ont découvert qu'un fort usage du téléphone mobile était associé à du stress et à des troubles du sommeil chez les femmes et chez les hommes à des troubles du sommeil et des symptômes dépressifs. Dans l'ensemble, un usage excessif du téléphone cellulaire peut être un facteur de risque pour des problèmes de santé mentale chez les adultes jeunes.



Risques accrus de maladies du système immunitaire


La manipulation incessante de votre téléphone peut entretenir des germes sur votre combiné. Les résidus graisseux, huileux qu'on peut voir sur le téléphone après une journée d'utilisation peuvent contenir plus de germes à risque pathologique que ceux trouvés sur le siège des toilettes. Dans une étude conduite à l'université de Londres, des chercheurs ont échantillonné 390 téléphones cellulaires et mains pour mesurer le taux de bactéries. Les résultats ont montré que 92 % des téléphones échantillonnés possédaient des bactéries – 82 % des mains en possédaient aussi – et 16 % des téléphones et des mains contenaient des Eschericia Coli (ou bacilles trouvés principalement dans l'intestin). Les matières fécales peuvent facilement être transférées par les téléphones cellulaires d'une personne à l'autre.



Risques accrus de douleurs chroniques


Les téléphones cellulaires nécessitent une utilisation constante des mains, spécialement en envoyant des messages textes et des emails. Répondre à vitesse rapide aux messages peut entraîner des douleurs et des inflammations des articulations. Des douleurs du dos sont également courantes si on se sert beaucoup du téléphone, surtout si on le tient entre le cou et l'épaule pour pouvoir faire plusieurs choses à la fois. "De longues durées d'utilisation du téléphone vous obligent à incliner le cou et à maintenir le corps dans une posture étrange. Ce qui peut conduire à des douleurs du dos".



Risques accrus de problèmes de vision


Regarder l'appareil mobile peut causer plus tard des problèmes de vision. Les écrans sont plus petits que ceux des écrans d'ordinateurs, ce qui signifie que vous être sujet à plisser les yeux et à les fatiguer pendant la lecture des messages. Plus de 70 % des américains ignorent ou nient être susceptibles d'avoir une fatigue oculaire en raison de l'affichage numérique.

Traduit par le BBB.



9 commentaires:

  1. Hélios, sur les causes, c'est vrai que le "qu'en dira-t-on", c'est à dire la pression des "pairs" rend le port du mobile quasi obligatoire pour les adolescents. Qui ne se doutent pas du piège dans lequel ils tombent.

    Mais ensuite, pour pouvoir travailler, le port du mobile devient le plus souvent obligatoire aussi. Les agences d'intérim ne notifiaient de nouvelles propositions de missions que par messagerie mobile, il y a déjà pas mal d'années.
    Ensuite, quand on est dans un bureau avec un téléphone fixe à son poste de travail, on est souvent tenu en plus d'avoir un mobile toujours sur soi. Certains postes exigeaient déjà d'avoir un Blackberry branché même chez soi après les heures de travail, de nombreux salariés doivent être joignables même en vacances.
    C'est ça ou tu ne travailles pas.

    Le système totalitaire a beaucoup avancé. L'agenda transhumaniste aussi : la prothèse est devenue obligatoire pour avoir accès à un salaire.
    L'idée est de faire croire que l'humain lui-même, sans prothèse, serait incomplet, sans valeur. Après ils tenteront d'imposer d'autres prothèses.

    Et ce processus a commencé il y a très longtemps. J'ai cessé de mettre les pieds chez un coiffeur à 26 ans, le jour où la coiffeuse m'a demandé d'un ton révolté: "mais ça ne vous dérange pas d'avoir des cheveux blancs ?".
    Comme si, soit j'imposais aux autres innocents un spectacle insoutenable qu'ils ne méritaient pas de subir, soit j'étais négligée envers moi-même et c'était honteux.

    De nos jours, il semble également obligatoire pour les jeunes filles de teindre leurs cheveux dès l'adolescence. Les blondes doivent se foncer, et les brunes devenir blondes*. Les frisées doivent se défriser.
    C'est la même idée de base, et elle a pavé l'autoroute du transhumanisme qui apparaît maintenant à visage découvert : faire croire à l'Humain que tel qu'il est il serait incomplet, sans valeur. Que pour se sentir une valeur il devrait impérativement changer quelque chose de sa NATURE. Devenir AUTRE.

    Rester nous-mêmes est ce qui fera tomber le système.

    Bonne journée,
    Brigitte
    * au moins aussi toxique que le mobile, et s'ajoute.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de ton commentaire, Brigitte. J'ai souri en lisant la remarque de ton coiffeur, j'ai eu pratiquement la même, "vous ne faites rien pour vos cheveux blancs ?".

      Comme l'obligation de vaccins dans certaines entreprises (hépatite B pour le personnel hospitalier), ce chantage qui s'exerce sur les futurs employés à propos du portable est inadmissible.

      Supprimer
    2. ou TOUS les "agents" ayant un contact avec le "peuple"... Bonjour vaccin de l'hépatite B, merci pour la sclérose en plaque et la fibromyalgie...! (handicap à vie ! )ça continue de faire faire des bénéfices aux actionnaires des laboratoires pharmaceutiques !
      comment sortir du vortex ?

      Supprimer
    3. Hélios, "vous ne faites rien pour vos cheveux blancs", c'est carrément dire que les cheveux blancs seraient une maladie. Là oui on rejoint l'idée des vaccins...

      Mais vingt ans tard, les questions intriguées des gens : "comment faites-vous pour avoir ces cheveux blancs ?" Ils croyaient que je m'amusais à les teindre avec un technique complexe pour obtenir ces motifs de coquillage.
      Aucune de mes victimes annoncées ne s'est plainte d'indisposition à la vue de mes cheveux. Des jeunes filles venues me parler après m'avoir vue danser m'ont dit qu'elles voudraient les mêmes à mon âge.
      Toutes les jeunes femmes qui m'entourent ont cessé de se maltraiter les cheveux, et elles ont également arrêté la pilule. Il y a une profonde prise de conscience, sois-en sûre, ne doute plus.

      Le grand service que m'a rendu cette coiffeuse, c'est qu'à partir de là J'AI DÉCIDÉ QUE JE SAVAIS couper mes cheveux moi-même. Ceux des autres ont naturellement suivi.
      Les robots servent donc je crois à nous permettre de prendre position comme Humains, jusque dans le moindre détail de notre autonomie qui aurait pu nous échapper sans eux...

      Brigitte

      Supprimer
  2. J'entends l'argument de la régression au moyen-âge tout le temps. Les gens préfèrent progresser plus vite vers le cimetière.

    RépondreSupprimer
  3. Petit passage rapide entre deux orages de montagne, de petits refuges modestes encore à peu près paisibles et de pentes enfin fleuries avant d’aller se fondre un peu plus haut dans le minéral.

    « Je parie qu'après avoir lu cet article (qui n'est pas vraiment alarmiste) sur les dangers du téléphone portable, 99,99 % des lecteurs continueront à s'en servir. Vrai ou faux ? »

    Je parie moi qu’après avoir lu cet article sur les dangers du téléphone portable, 99,9999 % des lecteurs ayant éliminé cette prothèse aussi inutile que pernicieuse continueront à le proscrire (dont votre serviteur).

    Et puis avant de retourner bavarder avec le chamois, siester avec la marmotte pour reposer le muscle endolori dont l’orteil ( !), observant le vol majestueux de l’aigle royal et celui plus intéressé du gypaète barbu dont je n’ai toujours pas décelé s’il s’exprimait en 432 ou 440 Hz, je vous propose pour une nuit étoilée cette chose à propos du cheveu blanc féminin qu’Alexandre Vialatte (salut VJ si vous passez par ici. Je sais qu’il adore) →

    « La femme se compose essentiellement d’un chignon (quoi de plus seyant et d’élégant que le chignon argenté bien porté) et d’un sac à main.
    C’est par le sac qu’elle se distingue de l’homme. Il contient de tout, plus un bas de rechange, des ballerines pour conduire, un parapluie Tom Pouce, le noir, le rouge, le vert et la poudre compacte, une petite lampe pour fouiller dans le sac, des choses qui brillent parce qu’elles sont dorées, un capuchon en plastique transparent, des fleurs, celles qu’on appelle souci.
    une pelote de ficelle, deux épingles de sûreté,
    une minute de silence (on peut toujours rêver),
    une seconde d’inattention (on peut toujours endurer),
    une fourmi, un taureau
    une échelle de corde
    et la lettre qu’on cherchait partout depuis trois semaines ».

    Il y a du Prévert en prime

    NDLR : Je n’ai pas tout testé sauf le sac de Mme qui fait parfois office de boîte à lettres non relevée en poche restante.

    Bonne soirée, c’était juste pour me faire conspuer et m’engager à reboucler le mien de sac à toute allure dans lequel la poudre compacte et le capuchon sont avantageusement remplacés par le reblochon/jambon tire-bouchon qui au sommet ne restent jamais lettre morte.


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de ton coucou en passant, Korrigan.

      Personne n'a répondu à mon vrai ou faux concernant le portable, même pas en anonyme...

      J'adore le texte d'Alexandre Vialatte. J'espère que VJ lira ton commentaire.

      Fais une bise aux gentilles marmottes pour moi. Côté rapaces, je me régale tous les jours avec la webcam des balbuzards pêcheurs.

      A bientôt.

      Supprimer
  4. Pour montrer l'impact d'un portable sur l'organisme, il y a un test de kinésiologie simple à faire.
    ça ne change pas grand chose surement, mais au moins les moutons l'auront vu quand même :
    Faire le test de résistance, bras tendu (devant ou sur le côté)et faire une pression du haut vers le bas sur ce bras en demandant à la personne testée de résister .
    Refaire le test en mettant le portable maintenu par l'autre main sur le sternum . C'est frappant en général .
    Seul problème, il faut 2 bras!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour cet expérience, mon mari et moi l'avons essayé avec wifi, bluetooth, micro-ondes... Le résultat est impressionnant. L'expérience fonctionne aussi avec le portable à la main, et la main à proximité du portable.

      Pour le micro-ondes, il a fallu être à plus de 10m et derrière des murs pour ne plus avoir les effets des ondes. La cerise sur le gâteau, c'est que tenir le verre d'eau à la main après réchauffage au micro-ondes empêchait toute résistance également !

      Supprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.