Bistro Bar Blog

mercredi 24 juillet 2013

Ultraman : "points (très) chauds", à plus de 1000 millisieverts/h de la centrale de Fukushima


-->

"Points chauds" à Fukushima : Emplacements où les radiations dépassent 1000 millisieverts (ou 1 sievert) par heure


Les emplacements dépassant 1 sievert/h sont marqués par des ronds rouges (ils ne comprennent pas les mesures à l'intérieur des enceintes de confinement).

D'après TEPCO, données compilées le 22 mars 2013 d'après les données prises entre avril 2011 et février 2013 :

Réacteur 1, premier étage : 4700 millisieverts/h (ou 4,7 sieverts/h)
où de la vapeur jaillit du sol, emplacements à plus de 1000 millisieverts/h à côté.


Cliquer sur les schémas pour agrandir

Réacteur 1, 2ème étage : plus de 1000 millisieverts/h. Une mesure précise n'a pas été faite. Le dosimètre a dépassé la limite de ses possibilités.


Réacteur 2, 1er étage : (niveau de radiation à la surface) entre 3000 et 4400 millisieverts/h sur le trou supérieur d'accès à l'enceinte de confinement.



Réacteur 2, 2ème étage : (probablement à la surface) entre 330 et 1640 millisieverts/h sur un


Sous-sol du bâtiment de turbine du réacteur 2 : plus de 1000 millisieverts/h


Réacteur 3, 1er étage : 2290 millisieverts/h le long des rails pour la trappe d'accès. 4780 millisieverts/h à la surface du sol.


D'après la carte de surveillance de la centrale au 17 juin 2013 :
Conduits SGTS (Standby Gas Treatment System = système qui fait sortir l'air du bâtiment du réacteur dans l'environnement par une série de filtres et le rejette via un collecteur d'échappement, explication fournie par Ultraman suite à ma demande en commentaire) des réacteurs 1 et 2 : (surface) plus de 10.000 millisieverts/h.


Les radiations mesurées au 5ème étage (sommet) du réacteur 3 (2170 millisieverts/h maxi) correspondent aux taux mesurés au 1er étage le long des rails pour les trappes d'accès. Pour rappel, cette trappe a été retrouvée ouverte et les fortes radiations le long des rails provenaient de vapeur ou d'eau qui fuyait de l'intérieur de l'enceinte de confinement. Le Packbot (robot) a fait le nettoyage des rails deux fois et les serviettes qu'il a utilisé étaient trempées dans la vidéo de novembre 2011.
Le Packbot est entré pour le nettoyage des rails en novembre 2011 et TEPCO a finalement admis en avril 2012 que la trappe était ouverte. Comme d'habitude.
Si la vapeur vue au dernier étage du réacteur 3 vient de l'intérieur de l'enceinte de confinement, je dirai que le taux de radiations devrait être 1000 fois plus élevé, plutôt que 100 fois.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.