Bistro Bar Blog

dimanche 21 juillet 2013

Représentation de notre monde par les cartes de géographie : une fausse idée


-->
Une réflexion sur notre vision de la planète au travers des cartes mondiales de géographie, telles qu'on a pris l'habitude de les voir dans nos bouquins scolaires et un peu partout. Le Groenland a-t-il la même taille que l'Afrique ? Oui, à peu près si on utilise la projection de Mercator, non bien sûr en réalité, l'Afrique est quatorze fois plus grande. Donc encore une vision faussée qui nous a été imposée et n'a été que très récemment corrigée. Présentation du débat.

Projection Peters versus projection Mercator

-->
Les partisans de la projection de Peters prétendent que leur carte est une vision valable, juste et non-raciste du monde. Ils comparent leur carte à celle presque obsolète de Mercator. Malheureusement, les géographes et cartographes sont d'accord pour dire qu'aucune des deux projections n'est appropriée pour représenter notre planète.

1ère partie : la projection de Peters

L'historien et journaliste allemand, le Dr Arno Peters (sa dissertation de doctorat portait sur la propagande politique) fit une conférence de presse en 1973 pour annoncer que sa "nouvelle" projection cartographique traitait équitablement chaque pays par une représentation exacte de sa surface. La projection de Peters utilisait un système coordonné qui montre des lignes parallèles de latitude et de longitude. Versé dans le marketing, Arno prétendait que sa carte exposait avec plus d'exactitude les pays du tiers-monde que celle de Mercator, projection "populaire" qui déforme et élargit énormément la taille des pays eurasiens et nord-américains. Les médias allaient faire leurs choux gras de cette nouvelle carte supposée rectifier les choses pour les opprimés du monde (= le tiers-monde).


Malheureusement, les médias prirent les arguments de Peters pour argent comptant et, en raison d'une méconnaissance de la cartographie, présentèrent l'idée de Peters comme la chose la plus extraordinaire depuis l'invention du fil à couper le beurre. Ils se mirent en même temps à calomnier la projection de Mercator.

Alors que la projection de Peters représente (presque) un territoire de surface égale de manière équitable, toutes les projections cartographiques déforment l'apparence de la terre, qui est sphérique. Selon le célèbre cartographe Arthur Robinson, la carte de Peters est "quelque chose qui fait penser à un caleçon mouillé et en lambeaux après un long hiver, mis à sécher sur le cercle arctique".


La projection de Peters comme présentée sur son site.

Toutes les cartes dénaturent trop les distances, la forme, la surface ou la direction pour en faire quelque chose d'utile aux utilisateurs. C'est dû au fait qu'on ne peut faire une carte totalement exacte à partir d'une terre sphérique. Ni la carte de Peters, ni celle de Mercator ne sont pourtant agréables esthétiquement ni ne donnent une bonne indication de ce à quoi la terre ressemble vraiment (comme si vous regardiez un globe). John Snyder de l'USGS a déclaré que la carte de Peters "ne vaut pas mieux que toutes les autres cartes du même genre utilisées depuis 400 ans".

Le Conseil National des Églises chrétiennes republia la carte de Peters en 1977, répandant cette carte comme parole d'évangile autour du monde. Les partisans de la carte de Peters étaient virulents et ils demandèrent qu'on passe à cette nouvelle carte "plus équitable" du monde. Même le programme de développement des Nations-Unies capitula sous l'appel de groupes vocaux et commença à utiliser la projection de Peters pour ses cartes.

Aujourd'hui, relativement peu d'organismes utilisent la carte, mais l'évangélisation continue pourtant. Bob Abramms écrivit un article, édité par le magazine Perspective, pour le Conseil National de la Géographie en se faisant l'avocat de la carte. Il se distança néanmoins des promoteurs de la projection de Peters en déclarant que "Le problème des fans mal informés et trop zélés de la projection de Peters n'est pas récent. En fait, le problème semble provenir du créateur même de la carte, le Dr Arno Peters." Abramms se montrait favorable à la carte dans la mesure où "elle avait une valeur limitée, prise séparément. Elle est pourtant un riche outil d'apprentissage quand on la prend combinée à d'autres projections."

Cet article résultait d'une réponse à l'éditeur de Perspective qui fut publiée dans un autre article. Le Dr Thomas Feldman résuma succinctement l'opposition à la projection de Peters.

S'il vous plaît, utilisons cette carte comme un exemple de ce qui est – une tromperie se basant sur l'ignorance de la plupart des gens concernant la cartographie et, c'est triste à dire, celle de nombreux enseignants à tous niveaux, et qui survit bien gentiment dans un climat de politiquement correct où il est inapproprié de critiquer quiconque prétend critiquer "le "statu quo"...

J'ai peur qu'une poursuite du débat ne fasse qu'apporter de la confusion aux ignorants – ils ont été amenés à croire qu'ils savent à quoi ressemble une carte "raciste" parce que certains enseignants continuent de comparer la projection Mercator à celle de Gall-Peters dans un contexte racial inapproprié et erroné.

Notez que Feldman parle de la projection Gall-Peters. Arno Peters n'était pas vraiment l'inventeur de la projection qui porte son nom vulgarisé. En 1855, l'homme d'église anglais, James Gall, publia une projection identique dans le magazine Scottish Geographical et la nomma projection orthographique à surfaces égales. Dans une interview, le Dr Peters, qui n'avait pas de formation particulière en cartographie, prétendit qu'il n'avait jamais entendu parler de la projection de Gall avant d'inventer la sienne. Nombreux sont ceux qui se réfèrent néanmoins à la projection de Peters comme étant celle de Gall-Peters.

Bien trop de sites éducatifs sur internet donnent le lien vers le site Projection Peters, répétant le mantra dans leurs annotations que c'est la seule carte non-raciste valable. On a listé plus de 1100 sites qui envoient vers le site de Peters, dont une pléthore de bibliothèques, écoles et mêmes d'universités – ignorance de la cartographie et assentiment aveugle largement répandu sur le web.

Peters choisit de comparer sa carte à l'étrange aspect à celle de Mercator parce qu'il savait que c'était une carte inappropriée de la terre. Les défenseurs de la projection de Peters prétendent que celle de Mercator déforme la taille des pays et des continents de l'hémisphère nord et des endroits comme le Groenland semblent être de la même taille que l'Afrique, alors que la masse terrestre de l'Afrique est en réalité quatorze fois plus grande (voir ajout en fin d'article concernant la vraie taille de l'Afrique). Ces affirmations sont certainement toute vraies et correctes.

La carte de Mercator n'a jamais été prévue pour servir de carte murale et à l'époque où Peters a commencé à s'en plaindre, il a transformé une taupinière en montagne car la carte de Mercator était bien en passe d'être démodée.

2ème partie : la projection de Mercator

La projection de Mercator a été conçue en 1569 par Gérard Mercator (1512-1594) comme outil pour la navigation. Comme pour la carte de Peters, il y a un quadrillage rectangulaire et les latitudes et longitudes sont toutes parallèles. La carte de Mercator a été faite comme une aide aux navigateurs car les lignes droites de la projection de Mercator sont des "loxodromes"  – représentant des lignes constantes de relèvement au compas – parfaites pour une direction "vraie". Si un navigateur souhaite naviguer d'Espagne aux Indes occidentales, tout ce qu'il a à faire est de dessiner une ligne entre les deux points et il saura vers quelle direction de compas naviguer en continu pour atteindre sa destination.

Mercator, dont le vrai nom est Kremer
La carte de Mercator a toujours été malgré tout une médiocre projection en tant que carte du monde en raison de son quadrillage et de sa forme rectangulaires, que des éditeurs illettrés dans le domaine géographique ont utilisé pour les cartes murales, les cartes dans les atlas et les cartes dans les livres et journaux publiés par des non-géographes. Elle est devenue la projection cartographique standard dans l'esprit de la plupart des occidentaux. L'argument contre la projection de Mercator par les pro-Peters porte souvent sur le fait qu'elle "avantage les puissances coloniales" en faisant paraître sur le globe l'Europe beaucoup plus grande qu'en réalité.

Dès 1902, un cartographe avertissait, "Les idées des gens sur la géographie ne sont pas fondées sur des faits réels mais sur la carte de Mercator". En 1947, un géographe du département d'état américain écrivit dans Scientific Monthly que "l'utilisation de la projection de Mercator pour les cartes mondiales devrait être abandonnée à tout prix par les auteurs et les éditeurs". Robinson reprit plus tard cette position dans la première édition de ses livres Éléments de Cartographie, publiés en 1953, quand il parla de la projection de Mercator "comme de peu d'intérêt dans des buts autres que la navigation". La carte de Mercator sert toujours pour la navigation mais elle ne devrait servir qu'à ça.


La projection de Mercator à laquelle nous avons été habitués, qui montre le Groenland presque aussi grand que l'Afrique

Fort heureusement, selon les sources disponibles, la projection de Mercator est tombée en désuétude ces dernières années. Dans une étude de 1980, deux géographes britanniques ont découvert que la carte de Mercator n'existait plus dans plusieurs douzaines d'atlas passés en revue. Mark Monmonier a aussi découvert qu'on ne trouvait pas la projection de Mercator dans les bons atlas mais que certaines écoles l'accrochaient toujours au mur.
De nombreux fabricants de cartes diffusent hélas des cartes murales avec la projection de Mercator. Ce qui doit être corrigé.

En 1989, sept organisations géographiques professionnelles nord-américaines adoptèrent une résolution qui appelait à bannir toutes les cartes avec coordonnées rectangulaires.
ÉTANT DONNÉ que la terre est ronde avec un système coordonné composé entièrement de cercles et
ÉTANT DONNÉ que les planisphères sont plus utiles que les cartes du globe, mais qu'aplatir la surface du globe change nécessairement beaucoup l'apparence des caractéristiques terrestres et les systèmes coordonnés, et
ÉTANT DONNÉ, que les cartes du monde ont un effet puissant et durable sur les impressions laissées aux gens des formes et tailles des pays et des mers, de leur organisation et de la nature du système coordonné, et
ÉTANT DONNÉ, que voir fréquemment une carte largement déformée a tendance à la faire paraître juste,
POUR TOUTES CES RAISONS, nous pressons fortement les éditeurs de livres et de cartes, les médias et les agences du gouvernement à cesser d'utiliser les cartes mondiales rectangulaires dans des buts généraux ou pour des descriptions artistiques. De telles cartes encouragent des conceptions sérieusement erronées par la sévère déformation de grandes parties du monde, en montrant une terre ronde comme si elle possédait des bordures droites et des angles aigus, en représentant de manière incorrecte la plupart des distances et des routes directes et en dépeignant le système coordonné circulaire comme un quadrillage carré. La carte mondiale rectangulaire la plus largement montrée est la Mercator (en fait un diagramme de navigation prévu pour des cartes nautiques), mais les autres cartes mondiales rectangulaires proposées en remplacement de la Mercator montrent aussi une image grandement déformée de la Terre sphérique.
La résolution appelait dont clairement à une complète élimination de l'utilisation de la Mercator ainsi que celle de Peters. Mais par quoi les remplacer ?
3ème partie : alternatives et conclusion
Alternatives

Des cartes non-rectangulaires sont depuis longtemps en circulation. La Société Nationale Géographique a adopté la projection de Van der Grinten en 1922. La Van der Grinten enferme le monde dans un cercle. En 1988, elle a été remplacée par la projection de Robinson, où les hautes latitudes sont moins déformées en taille (mais plus pour la forme). En 1998, la Société a commencé à utiliser la projection Winkel Tripel, qui procure un équilibre un peu meilleur entre la taille et la forme que la projection de Robinson. 

Projection de Van der Grinten


Des compromis du type Robinson ou Winkle Tripel présentent le monde avec une vision plus ressemblante à un globe et sont fortement encouragés par les géographes. Ce sont les types de projection que vous verrez sur les cartes des continents ou du monde d'aujourd'hui.

Projection de Winkle Tripel











Projection de Robinson, la plus utilisée aujourd'hui avec celle de Winkle Tripel

Conclusion

La controverse Mercator vs Peters est en réalité un débat stérile. Les deux cartes sont des projections rectangulaires et de mauvaises représentations de la planète. Des déclarations d'ignorants comme "Ce n'est que maintenant que les premières cartes non-chauvines apparaissent sans parti pris pour une région ou une autre de la terre. Ce sont les 'cartes de Peters' qui viennent de l'Atlas du Monde de Peters" enflamment autant les géographes que les cartographes parce qu'elles sont mensongères – toutes les cartes montrent un certain degré de parti pris mais les fabricants professionnels de cartes n'ont pas encouragé une carte politiquement incorrecte comme celle de Mercator – c'est un débat stupide.

Traduit par le BBB. 
*********************** 
La taille réelle de l'Afrique (en cliquant sur le lien source, vous verrez à gauche de la carte la superficie des différents pays, qui combinés donnent celle de l'Afrique.)

-->

La vraie taille de l'Afrique – une carte erronée nous a induit en erreur pendant 500 ans !


Nous ne prenons pas vraiment conscience de la taille réelle du continent africain. La carte ci-dessous est un vue exacte de l'Afrique avec quelques pays importants placés dessus pour comparaison :












Elle montre que l'Afrique (30,3 millions de km²) est plus grande que la combinaison de tous les pays suivants : la Chine (9,6 millions de km²), l'Europe de l'ouest (4,9 millions de km²), l'Inde (3,2 millions de km²) et l'Argentine (2,8 millions de km²), trois pays scandinaves et les îles britanniques (la carte ne donne pas de surface pour ces deux dernières zones).


3 commentaires:

  1. Difficile d'expliquer l'impact d'une mauvaise représentation mentale...c'est comme expliquer que le coeur (comme son nom l'indique) est au centre de la poitrine et non à gauche.....

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour, cela m'a rappelé cette partie d'une émission qui n'est diffusée que tard dans la soirée, après 22h30-23h, lorsque les gens dorment ou regardent autres choses à la télévision... http://www.youtube.com/watch?v=fWuDGY67XCc .

    Voir aussi ces différentes cartes http://twistedsifter.com/2013/08/maps-that-will-help-you-make-sense-of-the-world/ .

    http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/d/dc/World_borders_albers.png

    RépondreSupprimer
  3. Les puissants de la planète utilisent la projection qui accroît leur puissance, ainsi l'Afrique apparaît très petite dans leur projection.

    RépondreSupprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.