Bistro Bar Blog

lundi 1 juillet 2013

Partirez-vous en vacances cette année ?

1er juillet, l'habituelle transhumance des citadins doit avoir commencé. En ferez-vous partie ?
Voyons ce que nous en dit un article publié par Crashdebug :

Vacances d'été : moins d'un français sur deux partira


Alors ça y est, vous y êtes ? Le trajet n’a pas été trop long ? Bref une bonne partie d’entre nous s’apprête à partir, ou sont déjà en vacances, comme le dit Max Keiser (informations complémentaires), la révolution attendra ! (LOL) Quoi qu’il en soit, on ne vous rejoindra pas cette année, car par chance (après pas mal d’entretiens) mon épouse a retrouvé une activité pas trop loin de chez nous, l’horizon s’éclaircit donc pour toute la famille.

Comme quoi…

En attendant, pendant cette accalmie estivale, je suis sûr et certain (vu ce que l'on a dans le collimateur) que les « affaires » vont continuer, et que les choses au niveau judiciaire ou législatif vont bouger cet été. Nous serons donc particulièrement attentif à ces derniers points, car cette période de l'année  est propice à certaines exactions… Mais pour l'instant : Respirez ! En famille (ou pas), et détendez-vous, s'il y a de l'activité ou des entourloupes, on vous en informera ; )))

Pour les autres et ceux qui bossent, on reste ensemble, vous connaissez l'adage, après la pluie le beau temps ! ; )

Amicalement,

Folamour & Chalouette



L’heure des vacances a sonné mais bon nombre de Français ne partiront pas cet été, et si oui souvent à l’économie, crise oblige. La tendance est plus que jamais aux bons plans de dernière minute, aux formules « tout compris » et aux séjours chez des proches.

30 millions de personnes partiront

Entre la moitié et les deux tiers des Français devraient s’en aller buller loin de chez eux cet été, d’après les intentions exprimées. Soit davantage que leurs voisins européens mais probablement moins que l’été dernier. Moins d’un Français sur deux (48 %) a prévu une escapade ou de vraies vacances en juillet-août, où se concentre l’essentiel des congés d’été, soit un peu plus de 30 millions de personnes, indique le cabinet Protourisme.

La crise et l’inconnue météo

Seuls 44 % sont certains de partir et 22 % y pensent mais sans projet concret, selon Panel On the Web pour Easyvoyage.com.

En cause, la baisse du pouvoir d’achat et les inquiétudes pour l’avenir qui pèsent sur les budgets, alors que la mauvaise météo affecte le moral.

L’an dernier, malgré la crise, de nombreux foyers avaient puisé dans leurs réserves pour préserver les sacro-saintes vacances d’été. Aujourd’hui, beaucoup souhaitent économiser en prévision d’éventuels coups du sort.

À 70 % des vacances en France

Pour les partants, qui resteront à 70 % en France, la priorité reste la mer, devant la campagne, la ville et la montagne.

La plupart des départs se concentreront sur le mois d’août. A un point tel que la faiblesse des réservations pour juillet inquiète les professionnels du tourisme.« Tout reste à faire sur juillet », déplore le patron du Ceto, l’association des tour-opérateurs français, René-Marc Chikli.

De 8 à 12 jours de congés

Globalement, le syndicat des agents de voyages (Snav) évoque un recul de 5 % du volume d’affaires pour les réservations d’été.« Les budgets des clients ont diminué et les séjours tournent plutôt autour de 10-12 jours que de deux semaines », indique à l’AFP Jean-Marc Rozé, le secrétaire général du Snav.

Chez Cap France, réseau de villages de vacances à tarifs modérés, la moyenne est plutôt de 8 jours, remarque le responsable promotion Patrick Cochet.

Pour lire la suite, allez ICI.

3 commentaires:

  1. Edward Snowden voudrait bien prendre l'avion pour partir en vacances! lui! et obama aussi !

    Snowden: la Russie "ne livre jamais personne", déclare Poutine
    La Russie ne "livre jamais personne", mais a procédé à des échanges dans le passé, a déclaré lundi le président russe, Vladimir Poutine, interrogé sur le sort de l'ex-informaticien du renseignement américain Edward Snowden, réfugié dans un aéroport de Moscou.
    réagir 0
    Photographe : Alexander Nemenov :: Le président russe Vladimir Poutine, le 1er juillet 2013 à Moscou photo : Alexander Nemenov, AFP
    augmenter la taille du texte diminuer la taille du texte

    "La Russie ne livre jamais personne, et n'a pas l'intention de le faire (...). Dans le meilleur des cas, nous avons échangé des agents de notre service de renseignement extérieur contre (des individus) arrêtés et condamnés en Russie", a déclaré M. Poutine au cours d'une conférence de presse.

    Le président russe a ajouté qu'Edward Snowden pouvait rester en Russie s'il "cessait de faire du tort" aux Etats-Unis, où il est recherché pour espionnage.

    "S'il veut rester ici, la condition, c'est qu'il cesse ses activités visant à faire du tort à nos partenaires américains, peu importe que cela puisse paraître étrange venant de ma part", a déclaré M. Poutine, lui-même ex-agent du KGB.

    Vladimir Poutine a réaffirmé que les services russes ne travaillaient pas avec le fugitif américain.

    "Il n'est pas notre agent et ne coopère pas avec nous. Nos services secrets n'ont jamais travaillé avec lui et ne travaillent pas avec lui maintenant", a souligné M. Poutine.

    Edward Snowden "ne se considère pas comme un agent des services secrets, il se considère comme un défenseur des droits de l'homme, un nouveau dissident, quelque chose comme Sakharov", a encore dit M. Poutine, évoquant le célèbre dissident soviétique Andreï Sakharov.

    Auteur de révélations explosives sur les programmes de surveillance des télécommunications, l'ex-collaborateur de l'Agence nationale de sécurité (NSA) est coincé depuis une semaine à l'aéroport de Moscou-Cheremetievo, en provenance de Hong Kong, son passeport ayant été annulé par les Etats-Unis qui réclament son extradition pour espionnage.
    Al

    RépondreSupprimer
  2. Il se pourait ...éventuellement ...peut-être ...que la taxe de 8% (pour raser tout le monde de près) soit votée la nuit ...par 2 pelés et 3 tondus aux ordres de la finance ...un week-end ...pendant les vacances. Il se pourait aussi que, un peu comme en grece, les banques soient "malencontreusement" fermées (par exemple à la suite de pseudo problèmes informatiques) quelques jours avant la loi ...et 1 semaine après... Ceci n'est pas une annociation d'infos de 1ère main ...juste la logique pour baiser tout le monde ...pendant que tout le monde se baigne ou bronze, car l'histoire se répète facilement quand il sagit de voler les peuples! ;)
    J'ai quasi pas de tunes de coté (- de 1000 euros), mais si j'en avais plus, voir beaucoup plus, je ne partirais pas en vacances sans avoir mis mes économies en sécurité... Pour beaucoup de gens, se baigner est LA priorité ...
    Hum, on verra comment ils se sentiront s'ils sont volés pendant leur baignade...
    C'est pas faute d'avoir prévenu pourtant (jovanovic, et tous ceux qui relayent l'info)!
    Mais je reconnais que tout sera certainement fait pour faire oublier cette info: des nombreux reportages sur les plages, les campings, les gîtes, etc devraient faire leur apparition très vite dans la "boite à mentir"...
    Tant que la tentative de le faire (nous voler) n'est pas commencée, il est, à mon avis, important d'en parler tous les jours sur les sites alter! Je le ferai en fonction de mes possibilités, car je viens de créer une entreprise et je vais être un peu occupé.
    gwendal

    RépondreSupprimer
  3. concerne la bannière: il va falloir raser ça au plus vite, nous prévoyons un crop circle dans ce champ pour le mois d'août,
    signé collectif APS

    RépondreSupprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.