Bistro Bar Blog

jeudi 25 juillet 2013

Nouvelles de mon jardin

Quelques photos du jardin et ma première récolte de pommes de terre cultivées à même le sol (prairie et non pelouse, comme sur la vidéo que j'avais posté en novembre 2012).

Malgré la chaleur et la sécheresse de ces dernières semaines dans mon coin de Bretagne, les fleurs ont bien résisté sans arrosage, grâce au paillage de bois raméal, que je n'avais pas refait depuis trois ans (rythme suffisant). Autre résultat : peu de mauvaises herbes.

Printemps


Été






Les tournesols géants ont bien profité du soleil. Le plus grand dépasse les 3 mètres. Leurs graines nourriront les oiseaux sauvages cet hiver (et mes canaris).


Les capucines se ressèment toutes seules depuis des années et décorent volontiers les plats (elles sont comestibles ainsi que leurs graines quand elles sont bien vertes, à préparer comme les câpres). En fond, une sauge décorative pas encore fleurie.


Un des rosiers cultivé en pot dans la cour, au moment de sa première floraison, merci les odeurs :


Les iris d'eau sauvages au pied de mon jardin aromatique, récoltés il y a plusieurs années et plantés dans une grande vasque étanche, ont bien voulu fleurir cette année. Derrière, menthe, origan, sarriette, lavande et un pavot vivace qui s'obstine à repousser tous les ans :


Alors les patates sur l'herbe. Je n'ai pas pris de photos pendant la culture. J'ai planté "posé" les premières en avril sur une partie du jardin plus sauvage, tous les 30 cm environ, j'ai recouvert de compost mûr, un bon monticule sur chacune, puis j'ai attendu la sortie des premières pousses pour les garnir au fur et à mesure de la tonte d'herbe. Je n'ai pas arrosé une seule fois (il faut dire qu'avril, mai et juin ont été pluvieux). Comme tout avait l'air de bien se passer, j'ai ajouté une deuxième rangée quinze jours plus tard, puis une troisième en juin après avoir retrouvé un lot de pommes de terre bien germées, en me disant que perdues pour perdues, autant tenter le coup plutôt que de les jeter au compost. Toutes ces patates sont des "Allians" à chair bien ferme et fondante (achetées en bio au marché, of course).

Voilà les 3 rangées telles qu'aujourd'hui :

La rangée la plus anciennement "posée" à droite et les taches sombres, c'est la terre remise à nu après ma récolte du jour

Au 1er plan la rangée la plus récemment "posée"

La récolte de deux pieds (pince à linge pour comparaison de taille), qui m'incite à recommencer l'année prochaine, technique vraiment très simple et non fatigante...

Mais le pauvre Hermès qui travaille aussi beaucoup au jardin a eu vraiment chaud et doit se rafraîchir sur le carrelage de la cuisine...


10 commentaires:

  1. C'est totalement inhumain de faire travailler un pov chat jusqu'à l'épuisement !
    Que fait la SPA !
    Un ami des bêtes

    Pépé

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hermès ne fait que les 3 x 8 ...minutes.

      Supprimer
    2. Je suis sûr que cette pov bête n'a aucun contrat en bonne et du forme!
      Ni droit au minimum syndicaux! Ne parlons pas des RTT !
      Obligé de travailler au dehors par des températures caniculaires alors qu'un facteur belge doit arrêter le travail au dessus de 27° !
      Ce chat partira t il en congés payés cette année ?
      La réponse est non !
      Il aura juste le droit d'aller déterrer les pommes de terre !
      Pépé

      Supprimer
  2. ça fait rêver ce beau jardin. Merci pour les photos.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi aussi pour le compliment. La partie florale du jardin est ma passion, ma fierté et mon bonheur.

      Supprimer
  3. Excellent, moi aussi j'ai un petit potager mais de 2x4m dans une petit jardin de 15m2 entouré de haie,

    Bon à as pas le soleil toute la journée a cause de bâtiments, mais ma femme a fait pousser des fleurs dans la partie potager (avec quand même quelques pieds de tomate bio qu'on m'a filé)

    Eh bien c'est magnifique, j'adore me mettre dans la chaise longue et observer les abeilles et autres animaux s'affairer sur le parterre de fleur ; )

    Et moi aussi j'ai mes "assistant(e)s" a quatre pattes; )))

    bonne journée a toi,

    Amicalement,

    F.

    RépondreSupprimer
  4. Oh oui Hélios, tu peux être fière de ton beau jardin, c'est vrai qu'il fait rêver !
    Comme je ne peux pas vivre sans jardin, je me suis fait un jardin suspendu qui pousse sur deux niveaux sur mes rebords de balcons d'immeuble ancien : 3 fois 30 cm x 105 cm. Et un autre côté cuisine.
    Pour recréer une terre aussi vivante que possible dans l'esprit BRF, et m'absenter sans que meurent mes précieuses beautés vertes, j'ai inventé un système de doubles pots, où les racines vont puiser et ne meurent jamais. Une partie serre (plaques de plexiglas coincées contre le fer forgé) protège mon potager l'hiver. Des fleurs compagnes poussent dans les pots potagers et attirent les abeilles.
    Ce jardin me donne à manger chaque jour de l'été, orties, menthe, fraises, radis, navets, oignons, blettes, aromatiques, des récoltes à sécher, et je cueille des tomates jusqu'à Noël (noires de Crimée, roses de Berne). Impossible de fermer les volets au quotidien, mais en cas de tempête j'ai quand même le temps de tout rentrer.

    Brigitte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et là, je n'ai pas montré grand-chose, peut-être plus tard.

      Si tu voulais nous montrer ton installation en m'envoyant une photo, cela pourrait donner des idées aux lecteurs ?

      Mon mail se trouve en cliquant sur mon profil.

      Supprimer
    2. Hélios, oui si c'est utile je pourrai demander à mes enfants qui sont équipés, mais je crains que ça risque de devoir attendre leur retour en septembre.
      Si des lecteurs veulent se faire un micro jardin suspendu tout de suite, je peux t'indiquer les principes clefs, bref tout ce qui ne se voit pas sur des photos.

      Brigitte

      Supprimer
    3. Tu me feras un topo en m'envoyant les photos, ce sera plus parlant. Merci d'avance.

      Supprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.