Bistro Bar Blog

dimanche 28 juillet 2013

Monsanto : le nouveau servage des agriculteurs

Où en est-on avec l'horrible société Monsanto ? La réponse de William Engdahl, analyste géopolitique et consultant en stratégie du risque dont les livres internationalement reconnus ont été traduits en 13 langues. Une interview de RT (Russia Today).



Monsanto rend les agriculteurs 'esclaves d'une nouvelle forme de servage'


William Engdahl





23 juillet 2013

Monsanto arrête de chercher l'approbation pour de nouvelles cultures biotechnologiques en Europe mais à la place il va se concentrer sur l'importation (en Europe, NdT) de céréales OGM existantes. Le relâchement de la pression est tactique et politique, a dit William Engdahl, analyste et auteur à RT.

La plus grosse société de semences a subi une série d'échecs, spécialement en Inde et aux Philippines. Monsanto a déclaré en fin de semaine que cela venait d'une large opposition faisant chuter ses offres d'introduction de nouvelles cultures génétiquement modifiées sur le marché européen – malgré l'utilisation de combines dans l'espoir d'assurer un retour politique nécessaire à leur réussite.


RT : La décision signifie-t-elle une victoire pour le mouvement anti-OGM européen ?

WE : En un mot, non. Si vous lisez dans les détails l'interview écrite que le directeur général de Monsanto, José Manuel Madero, a donné à Reuters, ce qu'il a dit est qu'ils vont retirer la demande de nouvelles approbations en Union Européenne ici en Europe, mais en même temps ils vont augmenter leur pression pour importer en Europe des produits OGM venant des US et d'autres pays. C'est donc une opération tactique – ce n'est en aucun cas une défaite stratégique ou un recul de Monsanto.



RT : Quels sont les risques humains et environnementaux ?

WE :
Hé bien, le Mon810 (maïs) est principalement planté en Espagne en ce moment et les multinationales agricoles dominent l'agriculture espagnole depuis 25 ans, ils se sont donc débrouillés pour pouvoir s'implanter dans ce pays. Dans la plupart des autres pays il existe une opposition populaire globale pour toute sorte de cultures OGM – ils n'ont donc pas été capables de le faire. En France, des scientifiques universitaires indépendants ont sorti des études sur le Mon810, montrant des signes de graves effets secondaires qui n'ont pas été reportés par Monsanto. Le tollé populaire en France, en Allemagne et dans d'autres pays est tel que Monsanto n'a pu le faire passer. Ce qu'ils font donc est qu'ils se sont résolus à entrer par la petite porte pour faire proliférer leurs OGM en Europe en mettant davantage l'accent sur les importations d'OGM – parce qu'ils ont trouvé une faille dans les lois européennes sur les étiquetages. Les aliments – l'alimentation animale, maïs et soja OGM de Monsanto et d'autres sociétés – n'exigent pas un étiquetage mentionnant les OGM.


Manifestation contre Monsanto à Anvers le 25 mai

RT :
Monsanto a malgré tout insisté sur le fait que cela ne signifie pas un retrait de la firme pour sa demande de renouvellement d'approbation de son maïs GM Mon810. Qu'est-ce que cela révèle sur les intentions réelles de la société ?

WE : Bon, c'est une opération pragmatique et tactique de Monsanto. Après une rencontre à huis clos avec le président de la fondation Rockefeller en 1999, ils ont annoncé qu'ils n'allaient pas commercialiser de technologie terminator avec des graines qui se suicident après une récolte pour obliger les agriculteurs à revenir chaque année chez Monsanto. Sept ans plus tard, ils ont racheté la société qui avait le brevet – en partenariat avec le gouvernement américain – du terminator ou technologie GROTS (en français : technologie de restriction de l’utilisation des ressources génétiques, NdT). Mais toute opposition fut désarmée à ce moment-là. Ils pensaient avoir gagné la victoire. Tous les anti-OGM et ONG ou bien étaient dans la lune ou regardaient ailleurs et il n'y a pas eu un mot de protestation. Je soupçonne donc qu'ils vont essayer de faire la même chose ici.


Premièrement, prenons le message utilisé par Monsanto et les autres sociétés d'OGM. Ces cultures OGM sont une solution pour la faim dans le monde. Le fait est qu'il n'existe absolument aucune évidence sur une augmentation de rendement des cultures OGM. Des études américaines et autres à long terme montrent qu'après un ou deux légers gains de rendement – quand c'est le cas – la récolte réelle par hectare commence à chuter. Deuxièmement (toujours pour le message) ils utilisent moins de pesticides ou d'herbicides. Bien, il se crée en fait des mauvaises herbes résistantes après trois ou quatre récoltes pulvérisées au Roundup de Monsanto, signifiant que de super-mauvaises herbes poussent et nécessitent plus – et non pas moins – de produits chimiques. On perd donc sur les deux tableaux. C'est une tromperie commerciale. C'est prévu pour emprisonner les agriculteurs dans des contrats de semences à long terme. Cela accompli, les agriculteurs ne peuvent planter de semences normales pendant au moins sept ans après avoir planté des OGM et pulvérisé lourdement avec du Roundup. Les sols deviennent toxiques. C'est plus ou moins devenir esclave dans cette nouvelle forme de "servage", comme je l'appelle dans mon livre.

RT : Le maïs Mon-810 est actuellement la seule céréale génétique cultivée commercialement dans l'UE. Pourtant la France, l'Allemagne et la Pologne ont imposé dessus des interdictions nationales. Pourquoi n'y a-t-il que si peu de gouvernements à se ranger aux côtés des peuples qui rejettent les aliments GM ?

WE :
Je ne pense pas du tout que c'est pour s'approvisionner en nourriture moins chère. Je ne pense pas que le motif du profit soit réellement la clé concernant les OGM. L'exemple est donné par la Fondation Rockefeller. Un élément intéressant du contexte historique : dans les années 70 ils ont décidé d'essayer – remontant même à la seconde guerre mondiale – avec Nelson Rockefeller et Norman Borlaug, qui était alors un scientifique de l'université Rockefeller – de développer le modèle agro-industriel déjà développé pour le pétrole. À savoir un cartel mondial de contrôle – un quasi-monopole du marché alimentaire, et c'est l'histoire des 30 dernières années dans le monde de la chaîne alimentaire. Je me trouvais récemment à Moscou. Les supermarchés russes débordent d'aliments importés, alors que la Russie possède aujourd'hui l'une des meilleures terres arables intactes de la planète. La Russie devrait faire pousser des aliments naturels pour ses propres citoyens et éviter les frais d'importation – mais le pouvoir de ces multinationales agro-industrielles après la chute de l'union soviétique il y a 20 ans était tel qu'elles ont réussi à s'implanter. Vous entrez, vous voyez Nestlé sur les étagères, vous voyez les cornflakes de chez Kellogg – utilisant tous du maïs OGM venant des US. C'est donc faire breveter les semences qui se trouve réellement derrière l'agenda OGM.

RT : Un récent sondage a montré que 95 % des citoyens de l'UE sont contre les cultures OGM – ont-elles donc un avenir en Europe ?

WE :
Sincèrement j'espère que non. Je pense qu'il existe heureusement un mouvement populaire très fort en Europe. Monsanto and Co – les quatre sociétés – ont fait tout ce qui est imaginable, comme d'envoyer des chargés de mission pour l'administration européenne sur la sécurité alimentaire de Bruxelles – de soi-disant scientifiques neutres qui sont supposés diriger la sécurité alimentaire des citoyens. Une majorité des membres de ce bureau sont affiliés avec des ONG financées par Monsanto. Ils obtiennent leurs subventions de recherche par des prélèvements sur le budget de Monsanto et ainsi de suite. Donc les combines et manipulations pratiquées par Monsanto & Co pour introduire les OGM en Europe sont énormes et elles n'ont pas réussi. Je pense qu'ils essaient tactiquement d'alléger l'opposition parce qu'elle grossit vraiment comme une lame de fond. La même chose aux US – pour la première fois ces derniers six mois, depuis la marche mondiale contre Monsanto en mai – au moins selon les rapports que j'obtiens. Mais c'est intéressant. Monsanto n'est vraiment pas autant une chose européenne – que mondiale pour la série d'échecs, à ce que je vois. Ils ont perdu une décision majeure de justice en Inde à cause d'un appel du bureau des brevets qui leur a refusé le droit de poursuivre des brevets sur certaines caractéristiques de modification du temps pour toutes leurs semences pour l'Inde. Ils ont perdu un appel semblable quand ils ont essayé de le faire par la petite porte aux Philippines. Maintenant dans d'autres pays de l'UE, il y a cette opposition croissante – c'est verrouillé. Le nom 'Monsanto' est synonyme de quelque chose de très mauvais. La plupart des gens n'ont pas le temps de faire des recherches comme vous et moi, mais ils en sont restés à ce message – ce leitmotiv – et avec cela en tête, tout ce qui est OGM est interdit.



Source
Traduit par le BBB.

6 commentaires:

  1. Monsanto Syngenta et les ro c'est le diable en effet.

    RépondreSupprimer
  2. Je pense que Nonsanto va finir par faire faillite:le glyphosate,composant principal du Roundup a été qualifié de "produit cancérigère et de perturbateur endocrinien probable" suite à diverses études,des résistances se développent chez les parasites du maïs(article dans le Science et Vie de ce mois ci).
    Concernant la lutte contre la faim dans le monde,les chercheurs se tournent de plus en plus dans les produits agricoles locaux et la polyculture(plusieurs plantes à étages et fonctionnements métaboliques différents)

    RépondreSupprimer
  3. Lu sur le net:
    "Obama a signé la loi...
    L‘indignation des citoyens à cette loi insidieuse allait les motiver à exiger son annulation). Les citoyens doivent exercer leur droit et leur responsabilité d’exiger que leurs représentants élus qu’ils mettent fin à un parti pris d’entêtés, en faisant que l’argent des lobbies dicte leurs votes sur la législation, au lieu de se mettre au service des meilleurs intérêts du pays.
    Cela ne s’applique en aucun cas qu’aux seuls USA ! Les gouvernements de chaque pays doivent commencer à servir les besoins de leur peuple."
    http://www.galacticchannelings.com/francais/matthew11-06-13.html

    RépondreSupprimer
  4. Vient de tomber dans ma boîte :
    ..."Mais le Conseil d'Etat a décidé, jeudi 1er août, d'annuler l'interdiction de cultiver le maïs transgénique MON810 de la firme Monsanto. Aussitôt, les ministres de l'Agriculture et de l'Ecologie, Stéphane Le Foll et Philippe Martin, ont rappelé "l'engagement du gouvernement [de] maintenir le moratoire sur la mise en culture de semences OGM"."
    http://s3s-ftvi.net/l2/6IXzYcbNs1/1979407/3443125350.html

    Par ailleurs Monsanto vient de racheter Blackwater :
    http://www.voltairenet.org/article179606.html
    Ce qui montre exactement quel est le vrai visage de Monsanto, pour ceux qui croiraient qu'il s'agit d'agro-business.
    Le plus simple est effectivement de faire livrer à leurs armées de mercenaires les défoliants qu'ils fabriquent eux-mêmes, puis de s'activer humanitairement au "redressement" des pays défoliés par leurs soins, en leur livrant des OGM.

    Brigitte

    RépondreSupprimer
  5. Brigitte, Monsanto et Blackwater est un hoax, qui revient de façon régulière...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet, je suis retournée voir le lendemain sur la source citée par Voltaire.net, et j'ai vu le démenti. Le démenti était étrange, il disait en substance: il n'y a pas d'élément prouvant que c'est Monsanto qui a racheté l'entreprise, elle a été rachetée par des "investisseurs anonymes".
      J'ai donc attendu la suite.
      La suite est encore plus troublante : ce sont les sites qui font de la propagande pro-ogm -ou plutôt du dénigrement des anti-ogm- qui ont attaqué cette information comme étant un hoax.

      La vérité on peut parfois la deviner. On sait déjà que Monsanto a eu les moyens de s'acheter une loi qui leur assure l'impunité aux USA, n'est-ce pas ?

      à suivre http://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=8&cad=rja&ved=0CFwQFjAH&url=http%3A%2F%2Fwww.redicecreations.com%2Farticle.php%3Fid%3D26344&ei=FIMwUoKlCbCT0AXWhoGABQ&usg=AFQjCNH1lDKaqrjB7LxX9Ihzbi_p1RisWw&bvm=bv.51773540,d.d2k

      Brigitte

      Supprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.