Bistro Bar Blog

samedi 20 juillet 2013

Le channeling, piège occulte

Merci à Rusty James de publier régulièrement des articles de Joël Labruyère, qui ont le grand mérite de nous permettre de remettre en question (si on aime faire cet acte douloureux) toutes les croyances que certains se sont fait un plaisir de nous  inculquer.

Son article traite du "channeling", d'après le terme anglais devenu très à la mode parmi le courant "new-âge", grâce à Alice Bailey. Vaste tromperie qui abuse les chercheurs sincères, mais qui profite à des entités.

Le channeling et la voyance sont fondés sur une Intervention d'entités désincarnées qui abusent l'humanité .

Parfaitement. Il n'y a pratiquement aucune exception. L'expérience du channel peut être réelle, mais l'entité qui le contacte n'est jamais un messager divin appartenant à une hiérarchie régulière. C'est toujours un anormal de l'au-delà qui cherche des proies pour générer un courant d'énergie à son profit. Nous expliquerons ce processus plus tard. C'est extrêmement simple. Lorsqu'on a bien compris comment ça fonctionne, on ne peut plus être dupé par des esprits usurpant de fausses identités - le plus souvent prestigieuses. Pourquoi se priveraient-ils avec les humains qui sont totalement illusionnés par les apparences ?

Un initié "régulier" vous contactera le plus simplement possible, généralement sur votre plan d'existence physique. Mais, avant de vous lancer dans l'expérimentation occulte, demandez-vous d'abord pourquoi vous mériteriez d'être choisi pour une mission ? Êtes-vous une personne si importante qu'on puisse vous charger de messages d'une portée cosmique? II y a une arrogance colossale derrière cette prétention.

Avec un peu de bon sens, on réalise combien l'attitude de ceux qui s'intitulent abusivement "messagers des Maîtres" est grotesque. Mais, on reconnaît l'arbre à ses fruits et l'analyse de leurs "messages" révèle souvent l'imposture. Cela pourrait n'être qu'un jeu, mais certains messages venant de l'occulte sont très dangereux car ils inversent les principes de l'évolution actuelle, ce qui flatte l'égo des gens mais les fait tomber dans une illusion effarante. C'est du satanisme à l'état pur, cela dit en dehors de tout fanatisme et sans référence à un dogme conservateur. Il y a un satanisme à visage "blanc" et un autre "noir". On confond le satanisme "blanc" avec le "bien".

C'est pourquoi dans le domaine spirituel, innombrables sont les êtres qui confondent l'apparence et la réalité. Dans leur enfance, on leur a pourtant lu l'histoire du loup au museau enfariné, mais lorsque ce méchant vient frapper à leur porte en bêlant des mots de paix et d'amour, ils se laissent prendre. Ah, les mots d'amour! On trouve sur internet des sites new age qui ne parlent que d'êtres de lumière et d'amour. Une personne émotionnellement immature va se laisser pincer. Le but de ces messages n'est pas innocent. II sert à contrer l'action de l'Esprit de Vérité en créant une grille de vaine sentimentalité autour de la Terre. Mais le new age refuse tout débat critique.

De nouvelles "révélations" paraissent quotidiennement. À quoi cela sert-il puisque ces messages à l'eau de rose se répètent inlassablement ?
Les messages évoluent au fur et à mesure que les entités désincarnées qui inspirent les channels pompent de nouvelles données dans les véritables enseignements spirituels qui ont été édités par écrit. Sans cela, ces entités n'auraient rien à dire ou tout au plus des paroles ressassées du genre " Je suis Jésus et je vous dis de vous aimer les uns les autres " ou des pseudo-prophéties pompées sur l'Apocalypse de Jean. Ils pillent les traditions anciennes qu'ils remettent en circulation sous la forme de " grandes prophéties des Andes ou du Tibet ". Il n'y a plus aucun scrupule.

II existe des entités parasites de l'au-delà qui savent tourner habilement leurs messages en s'aidant de doctrines ésotériques élaborées, dont le médium souvent inculte n'a aucune connaissance. On retrouve toujours des choses connues en consultant ces " révélations ". Mais ce n'est pas là l'essentiel, car il existe également des entités puissantes qui contrôlent ce jeu de dupes. Ils ressemblent un peu au patron du casino, qui va de table en table pour surveiller si tout se passe bien.

Tout ce channeling sauvage est organisé par des fraternités de l'invisible - des gangs occultes - qui veulent répandre des doctrines flatteuses comme par exemple, celle du retour du Christ et l'avènement d'un âge d'or. A priori, un être humain idéaliste et généreux apprécie l'idée d'un retrour du Christ ou de l'âge d'or.

Mais s'il n'a aucune notion traditionnelle ni un véritable ancrage intérieur, il est prêt à croire tout ce qu'on voudra. Au plus haut niveau, cette manipulation relève de la politique occulte en vue de conditionner les masses avec certaines formes-pensées.

Lire la suite ICI.

67 commentaires:

  1. Joel Labruyère est à prendre comme ce qu'il dénonce, c'est à dire avec discernement. Il met l'accent, et souvent avec pertinence, sur des aspects méconnus (ou sous-estimés) de certaines pratiques dites occultes et que pour ma part, je préfère simplement nommer énergétiques.

    Tout le monde est autorisé à écrire des livres de recettes de cuisine, mais ceux qui sont écrits par de vrais cuisiniers auront toujours quelque chose que ceux qui ne sont écris que par des gourmands n'auront pas.

    C'est là , qu'à mon avis, Labruyère devrait se garder de toute affirmation péremptoire sur des sujets dont il n'a malgré tout qu'une approche extérieure, car dans bien des cas, il ne fait plutôt que révéler un certain manque de réalisme à l'égard de son propre seuil de compétence.

    C'est dommage, car nous savons bien qu'à force de crier "au loup !" à tout bout de champ, plus personne n'écoute l'avertissement quand c'est le moment de l'entendre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je sais que Joel Labruyère dérange et qu'il est contesté. La contre-information est à l'oeuvre sur internet avec les chiens de garde.
      Ce qu'il explique a reçu des démonstrations éclatantes avec l'arnaque du 21 décembre 2012 où pleins de gens attendaient que la terre passe en 4ème, voire 5ème dimension...infos données par l'intermédiaire de "channels".

      Je vous dis que le CROM (que préside JL) a des infos qui ne seront jamais diffusées sur internet (ou alors au compte-goutte). Je ne peux vous en dire plus.

      Supprimer
    2. Ce qui est très dérangeant et me semble intellectuellement irrecevable, c'est l'amalgame qui est pratiqué& dans cet article. Un amalgame qui entend réduire des phénomènes aussi variés que complexes, à une situation unique controlée par un petit nombre faisant office de monopole incontournable.

      La démonstration se fonde en outre sur des éléments non démontrés vis a vis desquels nous n'avons d'autre choix que celui d'adhérer (ce qui est justement l'argument de niaiserie évoqué pour qualifier celles et ceux qui se laisseraient prendre à écouter des discours émanant de processus psychiques) .

      De plus ces éléments sensés faire preuve demeurent fondamentalement irrationnels, et il faudrait les prendre comme s'ils s'agissait d'évidences de notoriété publique, ce qu'ils sont très loin d'être.

      Je trouve qu'il y a un serpent qui se mord la queue : pour dénoncer des pratiques occultes ou les faire passer pour douteuses, JL fait références à d'autres concepts occultes, dont on se demande bien d'où ils tiendraient leur pertinence à partir du moment où il est clairement indiqué, dès le titre, que tout est pourri dans ce domaine.

      L'incohérence est flagrante, il y a là un parti-pris dont l'esprit de chapelle n'échappera certainement pas à celles et ceux qui ont des oreilles pour entendre .

      Supprimer
    3. J'ajouterai que l'article, dans ses développements, semble se focaliser sur un courant de pensée assez spécifique et très contemporain : le « new age », dont effectivement, on peut tout à fait faire une étude critique de ses liens avec certains « think tanks » proches des pouvoirs ou simplement de la réalité économique de ces réseaux.

      Mais étendre, dès le titre, l'opprobre à la voyance ou à la canalisation (qui est le terme moderne pour évoquer la divination) qui sont avec le sexe probablement les pratiques humaines les plus anciennes, a de quoi étonner, d'autant plus que l'article lui-même présente fort peu d'éléments permettant de valider rationnellement cette proposition initiale.

      Je ne crois pas qu'aucune manifestation divine ou des hautes hiérarchies – si tant est qu'elles existent - ai directement communiqué à l'humanité par écrit (à part la fable des tables de la loi livrées directement gravées sur marbre). Donc, il demeure quelque chose de mystérieux dans les processus d'inspiration, mais cela nous vaut néanmoins quelques belles pages ou quelques symphonies dont nous n'avons pas à nous plaindre.

      Parmi celles et ceux qui font usage du don de voyance ou de médiumnité, il y a de toute évidence un grand nombre de charlatans ou de profiteurs – y en a t-il pour autant plus dans ce domaine que dans la finance, la politique, ou la dénonciation du complot, je serai bien en peine de l'estimer – mais j'ai pour ma part, rencontré personnellement suffisamment de personnes formidables, humbles dans leur exercice, et très dévouées à leurs semblables, pour être profondément blessé pour elles qu'elles soient, d'une simple phrase, jetées pêle-mêle dans le même bourbier que des opportunistes professionnels.

      Les démonstrations de Joel Labruyère gagneraient certainement en audience et en intérêt, à intégrer ce simple respect de la personne humaine, car le monde ne se réduit pas à une association de gogos et de prédateurs.

      Supprimer
  2. je trouve cela passionnant ! et ayant été confronté à l'occulte, très instructif !

    RépondreSupprimer
  3. Pour les curieux, il y a le site internet du CROM http://www.crom.be/fr/
    Pourquoi ne peux tu pas nous en dire plus Hélios?

    Concernant ce texte de J.L. que tu nous as transmit, on pourrait y faire certaines convergences avec l'explication de Frank Hatem sur l'origine de l'être, c'est intéressant.

    Cependant ce texte reste à mes yeux confus et manque rationalité. Trop de choses invérifiables.
    Si JE souhaite comprendre, il est indispensable que JE puisse avoir la certitude mentale.
    Pour ma part, avec la vision de l'origine de l'esprit que j'ai actuellement, j'en déduis que tout ce que dit J.L. n'est que possibilité parmi l'infinité des possibles, et c'est la seule certitude que mon mental peut accepter.

    Le principe d'incarnation et de réincarnation, qui selon Frank Hatem est un procédé absolument nécessaire à chaque niveau de conscience aussi élevé soit il, est rationnel pour moi, même si je n'en suis pas certain.
    Or je remarque que ça va à l'encontre des Eons, cités dans le texte, qui à priori ne se réincarnent pas.
    Je cite: "S'agit-il d'êtres humains entrés dans la véritable libération - le salut éternel - ou bien d'entités qui sont momentanément soustraites à l'incarnation ?"
    Dans cette phrase, rien ne me va.
    La véritable, et je rajoute l'adjectif totale, libération n'existe pas car c'est le but éternel qui fait que nous sommes.
    Ce but impossible à atteindre est la source de l'être (l'esprit), c'est ce qui engendre l'énergie.
    Ce but est l'unification éternelle de deux principes, le zéro (rien) et l'infini (partout), qui caractérisent le néant. Ils sont nécessaires au néant au même titre que la nécessité du néant elle même, qui elle, n'a besoin d'aucune cause, aucune origine.
    Le but est le néant, la nullité infinie et l'infinité nulle. C'est l'éternel but présent à chaque instant puisque la cause est présente à chaque instant. Cette cause est l'impossibilité éternelle de l'unification du zéro et de l'infini, du point de vue du zéro, là où la conscience est possible.
    La nullité n'a aucune raison d'être infinie, contrairement à l'infini qui est obligatoirement nul.
    La conscience est donc le procédé d'opposition du zéro et de l'infini pour le zéro soit.
    Si nous avions conscience de l'infini alors il n'y aurait plus de conscience, puisque elle serait le tout infini et donc nulle. Plus aucune opposition, donc plus de conscience de.

    L'incarnation dans la matière est nécessaire pour être. Sans incarnation au centre d'un infini (univers), il n'y a pas de conscience. Se soustraire à l'incarnation, même si c'était possible, serait ne plus être.
    Cela signifie que les incarnations existent dans des plans d’existences supérieurs bel et bien physiques, même si la matière est plus subtile qu'à notre niveau.
    En ce sens, nous pouvons comprendre que ce qu'on appelle entités supérieures ou "non physiques", ne sont que nous même (l'esprit qui est conscience et amour, répulsion et attraction) intégrant l'infini à partir d'un centre différent du notre et de chacun.

    Maintenant, de là à dire que "le channeling et la voyance sont fondés sur une Intervention d'entités désincarnées qui abusent l'humanité ", je ne dis pas que c'est faux ou vrai, c'est seulement un avis tranché sur la question qui font partie de ses croyances et de son univers.
    Tout comme mes pensées font partie de mes croyances actuelles et de mon univers.
    Chacun est roi dans son royaume, reste à décider ce dont on a envie de goûter parmi l'infini des possibles existants.

    En tout cas, merci pour le partage et merci de nous permettre de nous exprimer ;)
    Belle journée,
    Oliv

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien réfléchi OLIV. cependant encore terre à terre... TROP TROP pas faisable pour une explication écrite là... OUI, il y a la possibilité de ne plus "s'incarner" tout au moins ... un autre choix d'Energie...ailleurs...pouvoir aussi s'y fondre...non, ce n'est pas une élucubration... Je passe la main ... bien que connaissant et ayant les preuves, je ne suis pas capable, (et il y a risques) d'indiquer ce qu'il en est REELEMENT. Désolée !

      Supprimer
    2. tu attises ma curiosité Danysis...

      L'incarnation est (de ce que j'en crois) obligatoire, et effectivement elle se fera dans une matière plus subtile en fonction de l'évolution de notre conscience. Le fait est, selon Frank Hatem, que nous aurons toujours cette sensation de non liberté qui est nécessaire. Nous nous trouvons probablement plus libre en tant qu'être humain qu'une plante enracinée, elle même se trouvant certainement plus libre d'interactions qu'un minéral...
      Lorsque nous serons capable, en fonction de notre degré d'amour de la matière, de changer de corps, nous pourrons probablement passer à travers à la matière telle que nous la ressentons aujourd'hui, ou peut être même voyager sur plusieurs planètes en même temps, mais nous aurons toujours et éternellement cette sensation de non liberté.
      Selon Frank Hatem, la matière limite nos ambitions spirituelles à chaque instant. Elle est juste. C'est la barrière que se fixe la conscience pour ne pas sombrer dans l'infini et elle évoluera sans arrêt à l'infini de la plus dense à la plus subtile.

      J'aimerai bien connaitre ta vision. Pourquoi "passes tu la main"?

      Supprimer
    3. Réponse à Oliv :

      Je ne peux en dire plus, car c'est l'engagement que j'ai pris en m'abonnant à une lettre du CROM.
      Les informations qu'elle contient ne sont pas à mettre sous tous les yeux.

      Supprimer
    4. Je comprends.
      Merci.
      Oliv

      Supprimer
    5. Je me suis un peu promené du côté de Frank Hatem. Cet ésotérisme de physicien me semble singulièrement vide de substance. Peut-être déjà à cause d'une de ses composantes fondamentales, le "néant"?

      Comment fonder quoi que ce soit sur ce qui n'est pas? Cette vacuité absolue peut produire des frissons métaphysiques, mais elle ne peut à rien conduire au niveau de la pensée.
      Comment avez-vous réussi à vous expliquer la nécessité de la réincarnation à partir de cela?

      Supprimer
    6. Merci Claude, j'addhère aussi à vos propos ! j'y ai jeté un oeil (vite repris ...!)

      J'ai fait ce jour un post sur mon très humble BLOG !

      danysis.blogspot.com

      sur la réincarnation. Merci à ceux qui iront voir de m'indiquer ce qu'ils en pensent... ;-)

      Supprimer
    7. Bonjour,

      Claude, cela ne reviendrait-il pas à se demander : pourquoi quelque chose à la place de rien? ...éternelle question philosophique.

      A votre question, comment fonder quoi que ce soit sur ce qui n'est pas? Je pourrais y répondre, comment fonder quoi que ce soit sur quelque chose qu'on n'explique pas?
      Sa démarche vient de là, il souhaite un raisonnement rationnel sans hypothèse. En l’occurrence, dans la question ci dessus, l'hypothèse scientifique est le big bang. Est ce pour autant plus rationnel que le néant?
      Pour mon mental, le néant est plus logique qu'une explosion inexplicable si on admet que nous ne sommes pas sorti du néant.

      C'est son épistémologie. Le néant n'a besoin d'aucune cause contrairement à un "big bang".
      Comme il le dit, la seule chose dont nous pouvons être certain, et ce sur quoi il se base, c'est cette sensation d'être au centre d'un univers, que nous ressentons chacun dans l'instant présent. Donc pour lui, l'univers est un problème psychologique (esprit) et non scientifique (matière). L'univers n'est qu'une sensation. D'où l'importance qu'il accorde à ce qu'une explication soit la plus rationnelle possible puisque tout passe par l'esprit, ou tout n'est qu'esprit.
      Je ne dis pas qu'il a raison ou tort, c'est pour moi, aujourd'hui, la seule explication que le mental peut rendre rationnelle.

      En toute honnêteté, je n'arrive pas à m'expliquer l'incarnation.
      Pour F. Hatem, c'est le moyen pour l'être de ne pas sombrer dans l'infini. Ou dit autrement, puisque l'infini n'est pas état possible mais une tendance, l'incarnation est de ce fait obligatoire dans le sens d'impossibilité que ce soit autrement.
      La où je bloque, c'est où peut se trouver une âme momentanément désincarnée, si toutefois c'est possible?
      Si c'est possible, pourrais-je en déduire que l'âme elle même est aussi une forme d'incarnation de l'esprit?

      Oliv

      Supprimer
    8. Voici un texte que je n'avais pas encore lu,

      http://www.hatem.com/mort.htm

      Il y a matière à méditer, même si ce n'est pas évident de se faire une image mentale de ce que représente l'incarnation et la réincarnation.
      Il parle de Karma également. J'ai pensé à Danysis et son post sur son blog mais je n'ai pas encore médité le sujet.

      Oliv

      Supprimer
    9. @Danysis,

      Petit retour à propos de ton post sur le karma.
      Dans l'ensemble je suis d'accord.
      Mais n'y a t'il pas une certaine problématique liée à la vision de notre mental. J'y ressens là un certain "malaise", une certaine barrière psychologique pour la compréhension du Karma et de la réincarnation.
      Je pense que notre vision actuelle de ce que nous sommes nous freine.
      Comme la croyance que nous sommes plusieurs esprits vivant dans un seul et même univers, et non un seul esprit vivant une infinité d'univers différents.
      Tout comme la croyance que nous arrivons (naissons) dans un univers déjà présent et qui continuera d'exister après la mort du corps.
      Tout comme notre croyance en une origine, et non en un but.
      Ou encore comme la croyance au temps alors que le passé n'est que mémoire dans l'instant présent, un instant qui n'a pas de durée en soi.

      Juste une remarque, la notion d'erreur est pour ma part propre à l'égo. Je ne crois pas que ce mot ait en cela un réel sens. Je ne pense pas que l'erreur existe. C'est comme le bien et le mal, ce n'est qu'un point de vue propre à chacun en fonction de la définition que l'on se donne de nous même (ego). Qu'en pensez-vous?

      Oliv

      Supprimer
    10. @ Oliv
      « Pourquoi quelque chose à la place de rien? ...éternelle question philosophique. »
      Si cette question est éternelle, elle est surtout oiseuse. C’est une jonglerie, et encore ! Essayez donc de jongler avec une balle dans une main et dans l’autre, rien, le néant !
      À ce rythme-là, je préfère me ressaisir intérieurement, de chasser le grouillement mental, pour réfléchir aussi honnêtement que possible, sans me laisser perturber par des mots vides de sens.

      Exprimé le plus simplement possible, cela m'amène tout d'abord à la constatation la plus élémentaire qui soit, la mère de toute pensée: « Je suis ». ( le "je pense donc... de Descartes était déjà une fioriture inutile). Le simple " Je suis" est à la base de tout, et tout ce que nous pouvons savoir de nous même et de l'univers y est en germe. Il faut toujours savoir y revenir quand on risque de se perdre.

      Car quand le mental s’éveille, il s’ennuie, il est comme le petit enfant qui invente mille questions qui prennent les adultes au dépourvu, à moins qu’ils l’envoient dans une impasse par leurs explications intellectuelles qu’au fond, ils ne comprennent pas eux-mêmes.

      Les plus forts dans ce domaine sont assurément les philosophes, surtout depuis qu’ils ont pu enrichir leur vocabulaire de notions scientifiques qui, à leur tour, ne sont que des hypothèses.

      L’incarnation, à commencer par la mienne, est une évidence et non une hypothèse qui, le lendemain, peut être renversée par une autre. Faut-il alors que je m’ennuie au point de douter de celle des autres ? Il est plus sage de leur accorder confiance quand ils disent, chacun de lui : « je suis. »

      Cela semble se compliquer, mais la réalité reste la même quand il s’agit de manifestations non humaines. La Terre EST, le Soleil EST, et cela ne sert à rien d’en douter ; c’est même comme s’ils disaient chacun à son tour « JE SUIS ». Telle étoile, même éteinte depuis des millions d’années, dit de la même manière « JE SUIS ». Tout dans l’univers est ETRE. Le non-être est un non-sens.

      Flirter avec le non-être peut-être très déstabilisant. Alors, la philosophie, pour garder ses adeptes, s’approprie toutes sortes de concepts ou pseudo-concepts scientifiques. C’est ainsi qu’avec l’infini, les malheureux n’ont plus rien pour se raccrocher. C’est une sensation que, dans un premier temps, doivent avoir les âmes humaines après la mort, quand elles quittent leur incarnation. "Incarnation" veut bien dire "prendre corps dans la chair". Ce terme est impropre pour tout le reste. On ne peut donc pas dire qu'un mort est incarné. Pour que l'essence de son être subsiste, elle ne doit pas non plus se dissoudre dans l'infini et trouver une autre corporéité. Nous nous approchons ici de la véritable science spirituelle.

      Voilà ce qui ouvre, j’espère, de tout autres pistes de réflexion. Bon courage !

      Claude


      Supprimer
    11. @ Oliv, je suis en cours de traduction d'un article sur la réincarnation, mais il est très long (synchronicité ?). Il faudra attendre un peu...

      Supprimer
    12. Merci de votre partage Claude.
      Juste pour ne pas s'y méprendre, je ne suis pas philosophe :), juste sur le chemin de la compréhension.
      J'en parlais car ça résume un peu le fond du problème.
      C'est vrai, si nous nous posons toutes ces questions existentielles, nous sommes bien obligés d'y répondre, pourquoi quelque chose à la place de rien?
      Pourquoi suis-je puisque rien est plus logique par définition, puisqu'il n'a besoin d'aucune cause.
      Autrement dit, qu'est ce qui est le plus logique? l'être ou le non-être?
      Si je me pose toutes ces questions, cela va de soi que le non-être est plus logique, et que l'être devient alors un "problème" à expliquer.
      De ce postulat, on part de rien (le néant) et on tente alors d'expliquer l'être qui doit donc forcément avoir une cause.
      Et l'unique certitude que je peux avoir de l'être pour tenter de l'expliquer, et chacun peut en témoigner, est ce "je-suis" qui n'est QUE sensations présentes dans l'instant.
      Je veux dire en cela que mon mental est capable de reconnaitre que la matière (l'univers) qui m'entoure n'est que l'expression de mes sens.
      De plus, lorsque je dis "je-suis", il n'y a dans mon univers qu'un seul "je-suis", qu'une seule sensation d'être, là où je suis à l'instant même. Pour le reste, malgré que ceux qui le peuvent vous le disent, vous ne pouvez le verifier. Et puis même quand ils le disent, la aussi ce n'est qu'une sensation qui est la votre.
      Donc à "l'extérieur", il n'y a que des corps, dont "le mien". Je peut reconnaitre que je suis parfaitement seul dans ma sensation d'être, et donc parfaitement seul dans mon univers.
      Aussi, si je parle de corps, je ne parle pas QUE de chair. Si l'on croit à l'incarnation et à la réincarnation, le mot chair n'a alors plus aucun sens. Donc je pourrais parfaitement considérer l'âme comme le corps d'incarnation de l'esprit.

      Je sais qu'il y a dans vos mots une part de raison et de vérité.
      Mais pour ma part une logique absolue est nécessaire pour pouvoir comprendre.
      Je reste toutefois persuadé que je dois me voir et voir le monde qui l'entoure de manière différente pour accepter une explication logique.

      Oliv.

      Supprimer
    13. Cher Oliv,

      Face à ces questions existentielles, vous êtes un peu comme l’œil : il voit tout, sauf lui-même !
      Ainsi, vous trouvez le non-être plus logique que l’être, et vous ne remarquez même pas qu’avant de mettre en œuvre cette logique, il faut déjà être !

      Bonne soirée encore

      Claude


      Supprimer
    14. Pardonnez moi Claude, qu'est ce que ça change de remarquer qu'il faut être pour pouvoir mettre en œuvre cette logique?
      Si l'être trouve logique qu'il soit, je ne serais pas là à chercher des réponses à mes questions. C'est un constat de ma part, je n'ai aucune réponse rationnelle à pourquoi? comment? dans quel but?
      Au final, je ne cherche que la certitude.
      Maintenant libre à chacun de savoir ce que ça peut changer...
      Merci ;)
      Oliv

      Supprimer
    15. Cher Oliv, que dire encore. Pour l'instant, nous sommes bloqués. Ou alors, j'envoie balader mes comparaisons imagées pour me faire comprendre, ou bien vous envoyez balader votre logique qui semble vous tyranniser.

      J'essaye encore. Compréhension par l'image ou par déduction logique: Tous deux ne sont possibles que si quelque chose ou quelqu'un existe - ou EST- pour les mettre en oeuvre. Admis? Alors, comment la logique d'une personne qui ne peut que constater qu'elle est, donc, procède de l'ETRE peut-elle ensuite conclure au NON-ETRE comme étant l'alternative la plus logique entre l'être et le non-être?

      Ainsi nous arrivons à la conclusion que la logique n'est pas le bon moyen pour expliquer notre existence. Affaire à suivre. Bon courage et bonne journée!
      Claude



      Supprimer
    16. Cher Claude, chère Oliv,
      Non, il ne faut pas envoyer balader la logique, mais l'appliquer à bon escient. Elle doit être la même pour tout le monde, et trouver une chose plus ou moins logique, ce n'est pas de la logique, mais de la spéculation qui doit être traitée comme telle. Sans faire de la philosophie, se souvenir de ces fondamentaux me semble important, surtout en ce moment où Hélios s'apprête à nous proposer le sujet à la fois important et délicat à manier qu'est la réincarnation.
      Bonne journée! Hortense

      Supprimer
    17. Merci de votre réponse Claude.

      Je peux rejoindre votre raisonnement qui me parait plus clair.
      Donc j'admets que cette conversation n'est possible que parce que je suis.
      Comme vous le dites, la compréhension par l'image et la déduction logique découlent de l'être. Et donc déduire que le non-être est plus logique paraît alors illogique puisque je constate que je suis.
      Mais avant de conclure que la logique n'est alors pas le bon moyen pour expliquer notre existence, peut-on admettre que l'illusion est parfaite? Que ce je-suis n'a rien de tangible?
      La physique quantique nous prouve bien que la matière n'a aucune substance en soi, et l'esprit est matière.

      On peut admettre que le non-être fait peur à l'être.
      Serait-ce là une raison pour laquelle on tourne autour du pot sans trouver réponse à nos question?
      C'est peut être dans la nature de la conscience que de refuser le néant. Et que tant bien même ce serait possible de l'accepter, ça ne changerait rien à cette sensation d'être...

      Belle journée,
      Oliv

      Supprimer
    18. Merci de ton intervention Hortense.
      La logique est pour moi un outil qui permet de rationaliser. C'est un travail sur le mental et les croyances.
      Je suis d'accord sur le fait qu'elle devrait être la même pour tout le monde. Cela pourrait changer beaucoup de choses.
      Belle journée,
      Oliv

      Supprimer
    19. @Oliv. Pour que je comprenne mieux, moi aussi, il faudrait peut-être que vous me donniez votre définition du néant. Mais de pitié, pas à partir de quelques affirmations de la physique quantique, de cette sorte de nouvelle croyance pour certains, que je ne pourrais pas comprendre et qui sera de toute manière dépassée demain !

      En attendant, je peux vous dire que ne vois pas en quoi le non-être pourrait faire peur à l’être. Une notion qui se définit entièrement par ce qui n’est pas ne peut évidemment pas avoir une quelconque action ou faire peur.

      Le non-être ou le néant sont une drôle d’invention du cerveau humain. Quand dans sa recherche infatigable des causalités il se croit arrivé à des limites qu’il ne peut pas accepter, il s’empresse de proposer le néant comme causalité ultime ! C’est ça qui fait peur. Mais comme cela ne peut pas tenir longtemps pour un esprit humain, on cherche des solutions d’attente aussi illogiques que le big bang ou un Dieu qui crée « ex nihilo ».

      Bon courage encore! Claude

      Supprimer
    20. Claude,
      Dans quel but entretenez-vous cet échange?
      Car vous avez raison, le néant est un concept humain.
      Mais à quoi bon vous proposer ma définition, peu importe comment je le caractérise puisque déjà la notion de concept même vous semble farfelue, voire oiseux pour reprendre vos termes?
      Pour que vous compreniez, il faudrait surtout que vous preniez la peine d'approfondir le sujet au lieu de juger ceci à l'emporte-pièce "d'ésotérisme de physicien vide de substance".
      Si les limites de votre vision vous complaisent, soit.
      Mais inutile d'entretenir une conversation avec des jugements qui reflètent un manque d'intérêt.
      Autrement aillez le courage d'admettre que cela vous dépasse ou de proposer une piste que j'étudierai volontiers.
      Oliv

      Supprimer
    21. Eh bien, cela m'a rappelé plein de réflexions que je m'étais aussi faites à un moment de ma vie, et j'ai été touché de trouver quelqu'un qui reprenait le sujet à peu près au même point. Sinon, c'est OK, on arrête!
      Bien à vous Claude

      Supprimer
    22. Bonjour,
      Claude, avez-vous abandonné vos réflexions?
      Oliv

      Supprimer
    23. @ Oliv
      Bien sûr que non. J’ai simplement abandonné cette piste. Maintenant, ayant constaté votre dernière réaction, je regrette le zèle que j’ai mis à vous dissuader de la poursuivre à votre tour. Pardonnez-moi.
      Chacun est obligé de faire ses propres découvertes, et je n’aurais probablement pas pu vous y aider.
      Bonne continuation, Oliv, et peut-être à une autre fois ! Claude

      Supprimer
    24. Merci Claude.
      Bonne continuation également.
      Au plaisir,
      Oliv

      Supprimer
  4. J'adhère totalement, j'ai lu la suite...étant....ce que je suis...tout est PARFAITEMENT EXPLIQUE dans ce texte, très long ( trop pour ceux et celles pas vraiment initiés), et la compréhension difficile pour tous ceux qui ne connaissent pas ! IL N'Y A QUE LA VERITE qui y est INSCRITE. ! Merci Hélios (et à James...)
    Si ces explications pouvaient être comprises de tous...la vie sur cette planète serait bien différente !

    RépondreSupprimer
  5. s'ils sont si empêtrés dans la recherche de ressources sensitives, eux qui selon l'auteur nous contactent ,pourquoi ne faisons nous pas un accord commercial ?
    Sur Facebook ou avec le Vatican sur je sais plus quoi?
    OK,j'échange une masturbation contre un ticket à Disney land des parasites hors menstruations,hahahaah.
    Merci de l’article et respect,vous êtes tellement généreux..
    ok ♥♥

    RépondreSupprimer
  6. JL reprend régulièrement, et avec un certain talent d'écriture, tout ce qui a été dit par Jan Van Rijckenborg depuis plus d'un demi-siècle.

    Bon, est-ce qu'il va passer, ce commentaire, là, parcequ'à chaque fois que je ne fais qu'énoncer l'évidence, à savoir que JL reprend intégralement Rijckenborgh en le formulant d'une façon légèrement différente, eh bien ça ne passe pas sur le blog.

    Je comprends que Hélios est reliée à CROM, qui me sont très sympathiques par ailleurs, et qui font un travail appréciable. L'inspiration principale de CROM est Rijckenborgh ; j'ignore si CROM a des liens avec le mouvement "héritier" fondé par Rijckenborgh, à savoir "la Rose-Croix d'Or" (à ne surtout pas confondre avec d'autres mouvements s'intitulants "Rose-Croix", la même étiquette ne recouvre pas forcément la même marchandise, il faut toujours faire preuve de circonspection et de discernement avec les mots et les actes fondamentalement différents que les mêmes mots peuvent recouvrir). J'ignore si le mouvement héritier "Rose-Croix d'Or" suit le chemin que Rijckenborgh a magistralement tracé ou bien s'ils ont dévié. Je ne peux qu'encourager à lire tout ce que Rijckenborgh a écrit, c'est absolument du premier choix.

    RépondreSupprimer
  7. Ok, je comprends. tous les commentaires mentionnant "Rijckenborgh" et le fait que Joël Labruyère ne fait rien d'autre que de totalement s'inspirer des écrits de Jan Van Rijckenborgh sont régulièrement effacés sur ce blog.

    Je me demande qu'est-ce que c'est que ce jeu là, Hélios. Ça ne semble pas de l'ordre de la promotion de la vérité, en tout cas.

    Je ne mentionnerai donc plus dans ce blog ce fait qui n'est pourtant que la simple vérité.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et j'ajoute que c'est une simple vérité connue par tous ceux qui font un petit effort pour lire et pour chercher. Alors je me demande à quoi bon censurer. Ce serait d'une forme d'enfantillage, semblerait-il.

      Supprimer
    2. Pensez-vous que j'ai envie de passer mon temps à supprimer des commentaires, surtout s'ils sont intéressants ?
      Il y avait 6 articles passés en spam, certains datant de plusieurs jours. Je viens de les éditer.
      Concernant Rijchenborgh, oui le CROM vend certains livres de cet auteur mais pas sur son site. J'en ai acheté deux.

      Supprimer
    3. J'ai répondu au mail envoyé, mais il est revenu "undelivered".

      Supprimer
    4. Merci Hélios, pardon pour ce soupçon récurrent de ma part, et je comprend maintenant que c'est bien "par la faute" de la technique qui défaille.

      Je viens juste d'écrire un autre commentaire où je reprends encore ce soupçon de censure, parceque je n'avais pas encore lu ces messages de votre part qui précèdent.

      L'email en "undelivered", c'est encore la technique qui défaille !... si vous pouviez essayer de me le renvoyer (aucune urgence à cela), ça fonctionnerait peut-être (il arrive que des "undelivered" finissent par être transmis si on ré-essaie).

      Merci encore, Hélios.

      Supprimer
    5. Ce commentaire de 14h48 était encore parti en spam. Heureusement que je reçois les commentaires sur ma messagerie.

      Supprimer
  8. À mon sens, J. Labruyère est actuellement le meilleur chroniqueur de langue française en ce qui concerne le domaine ésotérique. Il s’appuie sur une vaste culture et les meilleurs fondamentaux, et il en parle avec aisance et un réel engagement personnel. Cela le rend sympathique et convaincant.

    Bien entendu, J. Bruyère ne fait que rapporter. Il n’est pas un initié au véritable sens du terme. Certains voudront néanmoins le considérer comme un maître spirituel, ce qui, tôt ou tard, les conduira à des déceptions. Je ne sais pas si lui-même se réclame comme tel.

    Alors, restons des lecteurs attentifs ! Sautons par-dessus ses lacunes, car nul n'est parfait. Jusqu'ici, il a cherché à les surmonter à l'aide de quelques inventions un peu trop personnelles pour pouvoir être suivi sans critique.

    Essayons de dégager, non ce qui nous plaît le mieux, mais ce qui résiste le mieux à notre examen consciencieux. N’hésitons pas non plus à échanger, et tout le monde aura avancé d’un petit pas !

    RépondreSupprimer
  9. Quelle sagesse.
    Merci pour ces mots.
    Oliv

    RépondreSupprimer
  10. danysis qui attise la curiosité, à anonyme de 14;33 quelle horrible impression que de s'adresser à ANONYME...surtout avec un tel comm. Je passe la main car...j'espère qu'un autre ou une autre prendra le temps d'envahir notre BBB avec les explications adéquoites.... qui en plus ne peuvent pas toujours êtres exprimées aux yeux de tous! Quant à...ma vision...mes "visions"... je pense que tu comprendras là le véritable sens.

    tu peux, si cela t'interresse me contacter en demandant à HELIOS mon mail perso. bien à toi , mais de grâce + en anonyme ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pardonne moi Danysis, c'était oliv.
      C'est de ma faute, j'ai oublié de signer mon com.
      Oliv

      Supprimer
  11. J'ai des difficultés à intégrer vos orbes.
    Elles me semblent si petites, si fallacieuses, si erronées, si sure d'elles mêmes...
    N'est ce pas étrange que notre hôte, Helios, nous dise:
    Je ne peux en dire plus, car c'est l'engagement que j'ai pris en m'abonnant à une lettre du CROM.
    Les informations qu'elle contient ne sont pas à mettre sous tous les yeux.

    ...Non assistance à personnes en danger.. C'est pas lui le coupable, c'est le CROM qui en sait plus qu'il ne le révèle parce que les gens ne sont pas aptes à tout comprendre. On dirait la commission européenne qui vous refourgue dans le secret des lois qui vont s'imposer au nom des lobbys parce que vous ne comprenez pas tout à l'économie vu que nous l'avons élaborer pour que vous ne n'y entraviez que dalle(?).

    Bon, ici, on ne parle pas d'économie, on parle d'amour. pardon, d' Amour. avec un A majuscule.
    On parle d'échange, peut être de libre échange, comme dans les traités commerciaux en cours, ou les parties qualifiées de fines...
    Non, on parle d'échange, d'amour qui vient du cœur, qui filtre qui selon moi , en ce lieu, en cet instant, en ma joie, en ma tristesse, déclame au top, stop, là je suis heureux, et au stop + 1 , bon on continue...

    Les expériences qualifiées d’occultes, qui n'en a pas eu? Les règles admises transgressées, qui n'en a pas fait l’expérience? Généralement, on se tait. Bien sur, cela cadre rarement avec les dogmes scientifiques, dogmes qui dans nôtre nuit, nous ont apportés quand même quelques lueurs, à nous de porter plus loin le flambeau... ou à coté, une simple chandelle... Nous intériorisons nos questions, nous les posons sur des réponses toutes faites dont la formulation, que nous connaissons, ne résout rien. Si vous voulez penser vrai, penser différemment dans le souffle du partage... ou plus... ou autrement.

    Helios, nous révèles tu les ombres ou la lumière?
    tes ombres, tes lumières
    qui seront pour d'autres,
    tes lumières et tes ombres.

    Quelle imposture se cache sous ces propos dualistes?
    Je n'aime pas l'amour
    J'aime le bonheur




    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. salut JOBO ! l'art est difficile et tes critiques aisées. Ce que je constate, c'est que tu as , à tes dires, vécu (tant mieux) beaucoup d'expériences...occultes, occultés ou pas, tu te portes en juge !
      Tu parles d'Amour avec un grand A...mais à ta façon de t'exprimer dans ce comm... l'amour dont tu parles N'EN FAIT PAS PARTIE, preuve en est de ce comm. !. Tu te gargarises de mots...soit ; quant à Hélios, et le CROM, c'est leurs choix ! C'est justement pour ne pas avoir ....de non assistance à personnes en danger...(seules devant leur ordi) que la RAISON est ÉVIDENTE, de ne pas mettre sous les yeux de tous...certaines choses ! .ET OUI, peu sont apte à comprendre ! tu en fais partie apparemment pour avoir une telle affirmation dans ton blabla d'incompréhensions !

      tu dis ; J'ai des difficultés à intégrer vos orbes.Elles me semblent
      si petites,
      si fallacieuses,
      si erronées,
      si sure d'elles mêmes...
      MAIS ALORS, ET QUI TU ES TOI ? un minus qui se croit grand ? T'es pas obligé de rester sur ce blog ! où les obes ne t' intéressent pas !...Fais gaffe à toi, tu risques d'être pris par les OMBRES et lumières de nous tous...pas que d'Hélios...
      C'est pour des êtres tels que toi qu'une retenue de tout dire doit être obligatoire ! sans rancune !
      DANYSIS.

      Supprimer
  12. j'oubliai, le mot "orbe" n'a pas vraiment sa place là ! avant d'inscrire ce gnere de chose, revois ton vocabulaire, appelle comme on dit "un chat" un chat !

    tu peux voir ça aussi, ça devrait te plaire !

    http://www.orbsresearchnetwork.fr/categories-du-phenomene/orbes/

    Danysis

    RépondreSupprimer
  13. Attention, le lien fournit par Danysis renvoie sur un site qui utilise les services d'un compteur de visite pointant vers bigfatcounters.com, ce site implante sur vos micros des petits logiciels espions pas vraiment gentils.
    Ce n'est pas sympa Danysis de nous faire ça.
    De même qu'il n'est pas sympa d'associer le mot "amour" avec le rejet et des menaces. Tu me confortes dans ma méfiance de ce mot, ou,tout au moins de ma méfiance dans ceux qui l'évoque comme but ultime. Trop d'atrocités, d'injustices, de contraintes ont été le résultat de l'amour des uns pour les autres. L'amour est comme la vérité, inconnaissable et indicible. Comme tout terme voulant désigner un absolu, son sens et son contenu dépend de celui qui l'exprime.

    Ta réaction me conforte également dans l'emploi du mot "orbe" dont un des sens premiers est "trajectoire circulaire". Il est étonnant de voir comment certains, pensant avoir trouvé des réponses à des incertitudes, tournent ensuite en rond, oubliant les raisons du questionnement premier et les autres trajectoires possibles.
    La première, et ultime, expérience occulte est l'expérience de la vie, des phénomènes qu'elle engendre mais lui appartiennent, des questionnements qu'elle suscite, des réponses que l'on croit avoir trouvé.. La vie aussi est un absolu.

    Le fait de déclarer savoir, mais ne pas vouloir dire, ou de réserver sa lumière à quelques rares initiés -qui sauront maitriser l'information parce que, eux, auront appris, à comprendre ce qui doit être compris-, est une méthode couramment employée par de nombreuses associations ou personnes dont le but n'est pas toujours louable. Quand on rencontre ce genre d'attitude on peut légitimement ce poser la question de l'honorabilité de l'intention Il est bon parfois de ne pas utiliser le même camouflage que l'objet de son intérêt sous peine d'être pris pour elle.

    Je respecte les chercheurs, je respecte les marcheurs, je respecte Hélios et ne juge pas ce ou ceux que je ne connais pas. Chacun est ce qu'il est et suit sa voie qu'il l'ai choisie ou non.

    Cadeau: Celui qui sait, une histoire de Nasrudin
    Un jour, Djeha-Hodja Nasreddin décida de voyager pour parfaire son savoir. Quand un jeune homme lui demanda quels gens il allait chercher à rencontrer, il dit, se rappelant quelques sages paroles entendues au marché :
    - Celui qui ne sait pas et ne sait pas qu'il ne sait pas, il est stupide. Il faut l'éviter.
    « Celui qui ne sait pas et sait qu'il ne sait pas, c'est un enfant. Il faut lui apprendre.
    « Celui qui sait et ne sait pas qu'il sait, il est endormi. Il faut le réveiller.
    « Celui qui sait et sait qu'il sait, c'est un sage. Il faut le suivre.
    Djeha-Hodja Nasreddin marqua une pause puis continua :
    - Mais, vous savez combien il est difficile, mon fils, d'être certain que celui qui sait et sait qu'il sait, sait vraiment.



    RépondreSupprimer
  14. Hélios :"Je ne peux vous en dire plus"

    Danysis :"Je passe la main ... bien que connaissant et ayant les preuves, je ne suis pas capable, (et il y a risques) d'indiquer ce qu'il en est REELEMENT."
    "J'adhère totalement, j'ai lu la suite...étant....ce que je suis...tout est PARFAITEMENT EXPLIQUE dans ce texte, très long ( trop pour ceux et celles pas vraiment initiés), et la compréhension difficile pour tous ceux qui ne connaissent pas ! IL N'Y A QUE LA VERITE qui y est INSCRITE. ! Merci Hélios (et à James...)
    Si ces explications pouvaient être comprises de tous...la vie sur cette planète serait bien différente"

    Alors là, je suis surprise ... ce site serait-il devenu accessible uniquement à certains "initiés", les autres, pauvre plèbe de l'ignorance n'étant pas dignes d'avoir accès à la connaissance ? Gros malaise ...
    Jugements agressifs, non respect de l'avis d'autrui ... Je suis surprise et un peu déçue ...
    Merci Jobo de tes commentaires auquel j'adhère.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Monique,

      Ce site tente de donner le maximum d'informations sur les dangers entre autres du channeling. Mais certaines infos ne doivent pas tomber entre les mains de certains qui en feraient un mauvais usage. J'aurai mieux fait de ne pas parler de cette lettre confidentielle à laquelle je suis abonnée. Un engagement est un engagement et je regrette que cela ait été pris comme une volonté de cacher des informations. Si je pouvais divulguer, je le ferai très volontiers, au contraire.

      Les propos de Danysis n'appartiennent qu'à elle. Je n'ai pas à en juger, elle a ses propres expériences et réflexions.

      Supprimer
    2. Merci Hélios de ta réponse

      Supprimer
  15. Pour le lien, je n'en sais rien ! désolée si problème...
    Pour le reste....je laisse les beaux parleurs continuer de parler....puisque tant sont capables de comprendre (apparemment pas, puisque Hélios doit RE RAPPELER que certaines infos ne doivent pas tomber dans toutes les mains et sous tous les yeux.......) mais qu'ils fassent comme beaucoup...qu'ils cherchent, qu'ils se documentent... BASTA de toujours mâcher les choses...[trop facile l'assistanat ;- ) ] et si une science est appelée " occulte...." ce n'est pas pour rien que depuis très très longtemps ces sciences sont OCCULTÉES ! Avant de faire quoique ce soit, il FAUT LES COMPRENDRE... cela ne veut pas dire (comme certains le comprennent) qu'ils sont ignares... Même la BIBLE ne se lit pas comme un roman ; il est des livres de préparation à la compréhension de celle-ci.... ça c'est la THÉOLOGIE.
    A JOBO - en Chine il est dit qu'il faut être au juste milieu....JOBO, tu sembles être bel et bien sur "la trajectoire circulaire"... perso, je préfère être le point central ! ... j'essaie donc d'être dans le juste milieu ! (pas évident)
    A MONIQUE - c'est regrettable d'être en gros malaise , il n'y a pas lieu !...il n'y a aucune offense à ressentir dans ce qui est dit là ! Pourquoi chercher à offenser ?...
    {ce site serait-il devenu accessible uniquement à certains "initiés", les autres, pauvre plèbe de l'ignorance n'étant pas dignes d'avoir accès à la connaissance ? Gros malaise }
    Tous nous pouvons être "initiés" vous êtes TOUS dignes de l'être, mais sur quoi voulez vous être initiés ? pour en faire quoi ensuite ? quelle est votre recherche première ? spirituelle ? intellectuelle ? curiosité ? critique ?
    Je répète, pour aider, j'ai fait un blog encore rachitique.... il vous est possible de le regarder et ensuite faire en sachant ce qu'il en est, vos propres recherches... pourquoi ce blog ? pour éviter que certaines personnes qui s’intéressent ne se fassent pas "rouler dans la farine" en lisant du charlatanisme, et du n'importe quoi , en achat de livres ou lectures sur le net, vu qu'il y a de tout et du n'importe quoi ! Avec ce qui est inscrit dans mon blog, faites vos recherches en sachant quoi éviter...C'est mon but et pour l'initiation de tous !
    Rappelez vous que le "monde" est un TOUT imbriqué, COMMENÇONS A COMPRENDRE comment ça fonctionne....
    danysis.blogspot.com
    Il me sera difficile de lire vos réponses, je m'absente 15 jours hors de France !
    DANYSIS

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourrait-on trouver ici un article sur l'humilité ?

      Supprimer
    2. en as tu ?...faut pas voir la paille.....! et pour comprendre, c simple à la fin de son post Hélios a inscrit pour lire la suite cil ici ! l'as tu fait ? c'est déjà un bon début d'initiation à quelque chose !

      Supprimer
  16. Et bien puisque certain(e)s partent en vacances, et semblent vraiment en avoir besoin, on va leur souhaiter de "bonnes vacances !"

    RépondreSupprimer
  17. « Je trouve qu'il y a un SERPENT QUI SE MORD LA QUEUE : pour DÉNONCER des pratiques occultes ou les faire passer pour douteuses, JL fait références à d'autres concepts occultes, dont on se demande bien d'où ils tiendraient leur pertinence à partir du moment où il est clairement indiqué, dès le titre, que tout est pourri dans ce domaine. »
    « La démonstration se fonde en outre sur des éléments non démontrés vis a vis desquels nous n'avons D'AUTRE CHOIX que celui d'ADHÉRER (ce qui est justement l'argument de niaiserie évoqué pour qualifier celles et ceux qui se laisseraient prendre à écouter des discours émanant de processus psychiques) . »

    Exact Gwelan.
    On retrouve ici le même système de DÉNONCIATION VIRULENTE DES AUTRES courants du « new age » par un courant du même « new age ». On retrouve la même fausse opposition « nous » versus « eux » qui est la condition de base de la guerre.
    Ce même système est pratiqué pour les mouvements « politiques » qui emmènent leurs adeptes dans la même direction, pendant qu’ils croient aller dans une direction différente, la seule vraie, la bonne. Tout cela est une farce.
    Même système pratiqué par d’autres « channels » comme Laura Knight-Jadczyk. Tout cela relève du « channelling », ou, comme je préfère l’appeler pour éviter les spécialisations et discussions inutiles, du CONTRÔLE MENTAL.

    « mais j'ai pour ma part, rencontré personnellement suffisamment de personnes formidables, humbles dans leur exercice, et très dévouées à leurs semblables, pour être profondément blessé pour elles qu'elles soient, d'une simple phrase, jetées pêle-mêle dans le même bourbier que des opportunistes professionnels. »
    Alors là non.
    Être « profondément blessé » pour d’autres, ce n’est peut-être pas leur meilleur intérêt, ni ce qu’ils te demandent, ni le tien. Mais c’est en tout cas l’intérêt des êtres qui, dans l’ombre, tirent les ficelles de leurs cibles pour fabriquer cette guerre permanente de l’Humanité contre elle-même : mépris-rejet pour créer des blessures, blessures pour créer une réaction contre le mépris, et ainsi de suite. Maintenir l’Humanité focalisée sur une illusion qui serait « le » problème à résoudre.
    Ça ne sert qu’à faire tourner la roue. C’est le moyen idéal pour déléguer la guerre à ceux-là mêmes qui sont censés tout y perdre, en premier leur âme : nous. Cette stratégie efficace nous a amenés droit à l’impasse actuelle. Nous avons le choix de cesser de creuser notre tombe.

    Quelqu’un a résumé une idée de Kant par une formule du genre : « VUE DE PRÈS LA VIE DES ÊTRES HUMAINS EST UNE TRAGÉDIE, VUE DE LOIN C’EST UNE COMÉDIE. » Je partage cette image.

    Pour conclure, je pense que le premier problème des positions de Joël Labruyère en général est de RENFORCER LA DUALITÉ « NOUS » VERSUS « EUX » dont nous sommes déjà saturés à refus. Et que localement, dans sa position « contre » le « channelling », le premier problème c’est justement de ne pas dire l’essentiel : que LE CHANNELLING N’EST QU’UN DES MODES OPÉRATOIRES d’un système bien plus vaste, LE CONTRÔLE MENTAL.
    Le contrôle mental s’exerce sur nous sous une multitude d’autres modes opératoires : il en faut pour tout le monde.

    Pendant qu’on sera OCCUPÉ À SE FOCALISER sur le bien fondé de son discours de tribun et à discuter, le temps joue en la faveur des contrôleurs, et en notre défaveur.
    Je rejoins Hortense : « Essayons de dégager, non ce qui nous plaît le mieux, mais ce qui résiste le mieux à notre examen consciencieux. N’hésitons pas non plus à échanger, et tout le monde aura avancé », et je remercie Hélios de son hospitalité et de la tolérance très réjouissante dont elle fait preuve, et dont je reprends bien volontiers une dose presque chaque jour, même si j'ai trop peu de temps pour poster.

    Brigitte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu veux Brigitte, je me sens blessé parce que je me revendique de cette famille, et mon expérience de la médiumnité n'a pas grand chose à voir avec ce qu'on trouve dans la plupart des best sellers du genre qui sont visiblement la cible principale de l'article de JL.

      Je peux même dire, mais çà reste une démarche personnelle, que c'est quelque chose qui a fondamentalement bouleversé la vision que je pouvais avoir de l'existence, et donc forcément, j'y vois un intérêt et une valeur et je sais bien que je suis très loin d'être le seul dans ce cas, mais effectivement, ce sont des témoignages précieux qui se font rares parce que ces personnes se retrouvent entre l'enclume des autorités qui les pathologisent, et l'enclume des détracteurs comme JL qui nient tout bonnement la nature de leur expérience.

      Ces deux enclumes ont en plus une chose en commun, c'est que les deux, de toute façon, te font passer pour l'idiot du village.

      Donc, effectivement, il faut remarquer que ces voix qui s'élèvent en se prétendant ennemies tirent quand même toutes, du même côté : çà donne à réfléchir ...

      Supprimer
    2. Tout ça doit être très bien pour vous, mais dites vous bien que vous ne pouvez pas vraiment aider les autres tant qu'en même temps vous pleurnichez sur votre sort. Repensez sérieusement cela, et on vous foutra la paix.

      Supprimer
    3. Claude, vous exprimez une approche du respect mutuel assez particulière, qui conditionne le fait qu'"on" "nous" foute la paix, au fait de ne surtout pas réagir à des accusations arbitraires (réactions que vous assimilez ici à des pleurnicheries).

      Je ne sais pas qui est ce "on", pas plus que qui est ce "nous" - çà sent l'amalgame et la dénonciation anonyme à plein nez ! - toujours est-il que votre discours n'en est pas moins fondamentalement intolérant et totalitaire. Chacun ses opinions - we're a free country - , on aimerait juste avoir confirmation de qui est ce "on", car s'il s'agit de l'organisation construite autour de JL on saura au moins à quoi s'en tenir.

      Supprimer
    4. Cher Gwelan, Pardonnez-moi si j'ai cru pouvoir être aussi direct avec vous. Pour mieux nous comprendre, je vais encore essayer de reprendre les points qui semblent vous avoir perturbé.
      1 - Je n'ai jamais parlé de "nous", précisément par respect mutuel et par horreur des amalgames.
      2 - Je maintiens ce que j'ai exprimé par "pleurnicheries", tout en admettant que j'aurais pu être politiquement plus correct, ce dont j'ai horreur, parce que c'est un mode de communication malhonnête !
      Oui, je maintiens donc: tant que quelqu'un songe encore à se plaindre de son sort, il ne peut pas réellement aider autrui. Ce n'est pas moi qui pourrai vous l'apprendre, mais la pratique de la vie. Reste bien entendu le droit de se plaindre pour tous ceux qui n'ont pas cette vocation.
      3 - Allez-y donc avec les deux enclumes! Mais cela fait vraiment beaucoup. Généralement il suffit d'une enclume et d'un marteau.
      4 - En ce qui concerne les "on", vous les avez vous-même définis: d'une part, les autorités pathologisantes, d'autre part les détracteurs comme JL. Je ne vois pas où aurait-été "l'amalgame et la dénonciation anonyme et le discours fondamentalement intolérant et totalitaire" de ma part!

      Bonne journée encore. Claude

      Supprimer
    5. Mais non Claude : Gwelan est entre deux enclumes, cela veut dire qu'aucun marteau ne lui tape dessus ! Les enclumes ne font aucune victime, ouf !

      Brigitte

      Supprimer
    6. C'est encore BRIGITTE la plus futée! J'ai raconté au jardin l'histoire du bonhomme planqué entre deux enclumes. Cela les a fait rigoler, et ils n'ont pas pu s'arrêter tout le temps que j'y étais à transpirer de toutes mes pores. En revenant vers la maison, j'entendis encore leur fou rire. C'est sûr que cela a dû les changer de mes pensées habituelles, plutôt sérieuses, et peut être leur rappeler les anciens temps avec leurs personnages mythiques susceptibles de faire ce genre de choses...
      Bon dimanche à tous! Hortense

      Supprimer
  18. TOUT A FAIT D'ACCORD AVEC TOI GWELAN,!!!!Je perfectionne ma spiritualite grace a des channelings recu par une medium allemande et je peux te certifier que je suis heureux de l'avoir decouverte; les channelings manipules existent en grand nombre,,mais on les repere facilement car ils ne vibrent pas,ils leur manque l'energie de l'amour..

    Bonne nuit a tous.

    El'Sharon.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Channel or not channel ? Toute cette passionnante discussion a fini par me faire penser à un conte d’Andersen dont voici un résumée pour dire que les choses peuvent être bien plus simples que cela. C'est bien entendu le petit garçon qui détint le fin mot de l'histoire:

      LES HABITS NEUFS DE L’EMPEREUR

      Il y a de longues années vivait un empereur qui aimait par-dessus tout être bien habillé. Il avait un habit pour chaque heure du jour.

      Un beau jour, deux escrocs arrivèrent dans la grande ville. Ils prétendirent savoir tisser une étoffe que les personnes sottes et incapables dans leurs fonctions ne pouvaient pas voir, et ils proposèrent au souverain de lui confectionner des vêtements. L’empereur pensa que ce seraient là des habits exceptionnels et qu’il pourra ainsi repérer les personnes incapables de son royaume.

      Les deux charlatans se firent alors remettre des acomptes. Ensuite, ils dressèrent deux métiers à tisser et demandèrent des quantités d’or fin et de la soie la plus précieuse qu’ils firent aussitôt disparaître dans leurs coffres. Puis, ils se mirent au travail, faisant de grands gestes dans le vide.

      Au bout de quelques jours, l’Empereur envoya plusieurs ministres inspecter l’avancement des travaux. Ils ne virent rien, mais n’osèrent pas l’avouer, de peur de passer pour des incapables.

      Quelques jours plus tard, l’empereur, curieux, vint voir lui-même où en était le tissage de cette fameuse étoffe. Il ne vit rien non plus. Troublé, il décida de n’en parler à personne, car personne n’aurait voulu d’un empereur sot. Et il envoya une nouvelle livraison d’or fin et de la soie la plus précisuese aux escrocs.

      Tout le royaume parlait de ce tissu extraordinaire.

      Le jour où les deux escrocs décidèrent que leur travail était achevé, ils aidèrent l’empereur à enfiler ses nouveaux habits. Il se mira dans la grande glace obligeamment tendue et savoura les compliments de son entourage.

      Ainsi vêtu, et accompagné de ses ministres, le souverain se présenta ensuite à son peuple qui, aussitôt, l’acclama en admirant ses vêtements.

      Seul un petit garçon s’écria: « Mais le roi est nu ! » Le père, très embarrassé, lui dit de se taire. Mais tout le monde finit par donner raison à l’enfant.


      Supprimer
    2. @ Ano El'Sharon. L'amour, cela vibre à quelle fréquence? En tout cas, les channels imbus d'eux-mêmes, ce n'est pas bon non plus. Heureusement qu'on le remarque généralement dès leurs premières paroles. Absolument à fuir!

      Supprimer
  19. Excellent Hortense, 100% !
    De mon côté, ce sujet du contrôle mental / non contrôle mental m’évoquait aussi deux textes : l’histoire du magicien (attribuée à Gurdjieff, un autre magicien…), et l’histoire du joueur de flûte de Hameln, une légende limpide de sens et très présente à l’esprit des germanophones :

    « Un conte oriental parle d’un très riche magicien qui avait un bon nombre de moutons. Mais ce magicien était très avare car il ne voulait pas embaucher de bergers, ni ne voulait ériger de barrière autour du pâturage où les moutons paissaient. En conséquence, les moutons vagabondaient souvent dans la forêt, tombaient dans des ravins et ainsi de suite, mais surtout ils s’enfuyaient, parce qu’ils savaient que le magicien voulait leur chair et leur peau, et ils n’aimaient pas cela.
    Alors le magicien trouva un remède. Il hypnotisa ses moutons et leur suggéra tout d’abord qu’ils étaient immortels et qu’il ne leur serait fait aucun mal lorsqu’on les écorcherait, qu’au contraire, cela leur ferait beaucoup de bien et serait très agréable ; deuxièmement il leur suggéra qu’il était un bon maître qui aimait ses troupeaux tellement qu’il était prêt à faire tout pour eux ; et, en troisième lieu, il leur suggéra que si quoi que ce soit devait arriver, cela n’arriverait pas tout de suite et sûrement pas dans la journée, donc ils n’avaient pas besoin d’y penser.
    Au-delà de cela, le magicien suggéra à ses moutons qu’ils n’étaient pas du tout des moutons ; il suggéra à certains d’entre eux qu’ils étaient des lions, à d’autres qu’ils étaient des aigles, à d’autres qu’ils étaient des hommes et à d’autres qu’ils étaient même des magiciens.
    Ainsi tous ses soucis et inquiétudes à propos des moutons prirent fin. Ils ne s’enfuirent plus jamais et attendirent calmement le moment où il aurait besoin de leur chair et de leurs peaux. »
    Gurdjieff cité par P.D. Ouspensky dans Fragments d’un enseignement inconnu

    LE JOUEUR DE FLÛTE DE HAMELIN
    « En l'année 1280, en la ville d'Hamelin vint un joueur de flûte : un dératiseur. En ce temps là, la ville était envahie par les rats et les habitants mouraient de faim. Le maire de Hamelin promit au joueur de flûte une prime de mille écus pour les débarrasser des rats qui infestaient la ville. L'homme prit sa flûte et, par sa musique, attira les rats qui le suivirent jusqu'à la Weser, la rivière qui arrose la ville, où ils se noyèrent. Bien que la ville fût ainsi libérée des rongeurs, les habitants revinrent sur leur promesse et refusèrent de payer le joueur de flûte en le chassant à coup de pierres.

    Il quitta le pays, mais revint quelques semaines plus tard. Lorsqu'il y eut une nuit paisible, il joua de nouveau de sa flûte, attirant cette fois les enfants de Hamelin. Cent trente garçons et filles le suivirent hors de la ville jusqu'à une grotte qui se referma derrière eux. Selon certaines versions, le joueur de flûte aurait aussi emmené les enfants de Hamelin à la rivière ou au sommet d'une montagne. Les parents, eux, ne les revirent plus jamais. »
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Joueur_de_fl%C3%BBte_de_Hamelin

    Brigitte

    RépondreSupprimer
  20. « je me sens blessé parce que…(…) Ces deux enclumes ont en plus une chose en commun, c'est que les deux, de toute façon, te font passer pour l'idiot du village. »
    Gwelan, voici deux réflexions que m’inspire ta réponse. Elles sont peut-être utilisables, ou le seront un jour.

    1/ Lorsque des personnes me demandent inquiètes : « mais si on ne peut pas prendre d’anti-dépresseurs, quand on est en dépression, on prend quoi ?? »
    Je réponds : la première chose qu’on prend, c’est conscience que si on est en dépression, c’est qu’on n’arrive pas à s’adapter à ce monde. Ce qui est rassurant, car si on était parfaitement adapté à ce monde on serait un psychopathe. Si on n'est pas adapté à un monde régi par la psychopathie, c'est qu'on est sain. Cette prise de conscience est en principe très réjouissante, elle est même jubilatoire.
    On n’a besoin de rien prendre d’autre que la bonne direction de ses pensées.

    2/ En tant qu’artiste peintre, d’autres peintres m’ont dit régulièrement : « je ne comprends pas ce que vous peignez, pouvez-vous m’expliquer le message qu’il y a dans cette peinture ? ». Certains se sont même placés avec un chevalet derrière mon dos, désirant absolument au moins comprendre "comment" je peignais, à défaut de comprendre "ce que" je peignais, pour essayer de suivre ce qu’ils prenaient pour ma « méthode ». Peine perdue, ils ont conclu : « je ne comprends pas comment vous peignez ».
    Ils ont tout fait pour saboter mon travail.
    Quelques rares artistes ont été dignes de ma confiance.

    Des personnes m’ont dit, enthousiastes : « j’adore ce que vous peignez ! ». Alors je leur ai demandé ce qu’elles aimaient d’autre comme peinture. Elles m’ont cité des imposteurs reconnus par le Marché.

    Mes enfants s’installaient pour leur goûter avec leurs amis en face d’une de mes peintures. Les goûters étaient interminables : les enfants se mettaient à décrire ce qu’ils voyaient dans le tableau, et leur voyage commençait. Ils discutaient si joyeusement, avec une telle énergie, qu’il aurait fallu enregistrer leurs récits pour en publier tous les chapitres. Leur inspiration était inépuisable. Le tableau était pour eux un portail d’entrée vers d’autres mondes, ces mondes qui sont encore facilement accessibles aux enfants, si on ne les a pas obligés à amputer leur pouvoir. Leur force créatrice m’émerveillait, moi je les écoutais. Aujourd’hui adultes, ils n’ont pas oublié ces voyages fertiles qui ont fait grandir leur esprit en liberté.

    Brigitte

    RépondreSupprimer
  21. Comme toujours, soyez vigilants avec les informations.
    http://www.informationisbeautiful.net/visualizations/arguments-rhetologiques-fallacieux/

    RépondreSupprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.