Bistro Bar Blog

vendredi 26 juillet 2013

Hollywood avant "Hollywood"



Histoire succincte d'Hollywood : 

Dans les années 1880 un couple originaire du Kansas, Harvey Henderson Wilcox (qui a fait fortune dans l'immobilier malgré la perte de l'usage de ses jambes à cause de la fièvre typhoïde) et sa femme Daeida Wilcox Beveridge, décidèrent de déménager depuis Topeka jusqu'à Los Angeles. En 1886, Wilcox acheta 0,6 km2 de terre dans la campagne à l'ouest de la ville, sur les contreforts du col de Cahuenga. C'est Daeida Wilcox qui choisit le nom « Hollywood » pour la propriété, en faisant référence à une colonie d'immigrants allemands nommée ainsi et se trouvant dans l'Ohio. Elle en prit connaissance lors d'un voyage en train vers l'est, en discutant avec une femme de là-bas. La sonorité du mot lui plaisant, le ranch fut baptisé ainsi.

Harvey Wilcox créa peu de temps après une carte de la ville, qu'il compléta avec les autorités du comté en février 1887 : c'est la première fois que le nom d'Hollywood apparaîtra officiellement. Avec sa femme comme conseillère, il traça la rue principale, à laquelle il donnera le nom de Prospect Avenue (aujourd'hui Hollywood Boulevard), la bordant comme les autres avenues de toyons (des arbustes). Puis il commença à vendre par lots les terrains longeant l'avenue. Daeida leva des fonds pour la construction de deux églises, d'une école et d'une bibliothèque. Ils importèrent quelques houx anglais pour essayer de donner une raison au nom de la ville, mais les buissons ne s'acclimatèrent pas et ce projet fut abandonné.

En 1900, Hollywood avait un bureau de poste, son propre journal, un hôtel, deux marchés et avait une population d'environ 500 âmes. Los Angeles qui comptait 100 000 habitants à cette époque, était distante de 11 km d'Hollywood. Les deux villes étaient alors séparées par des cultures d'agrumes. Une ligne de tramway unique fut mise en place pour joindre Prospect Avenue à Los Angeles. Mais le service étant inconstant, le voyage durait deux heures. La situation fut par la suite améliorée avec la reconversion d'un hangar en écurie.

C'est en 1902 qu'ouvrit le célèbre Hollywood Hotel, sur le côté ouest de Highland Avenue et en face de Prospect Avenue. Cette route, jusqu'alors sale et non pavée, fut rendue carrossable par la suite. L'année suivante, la ville devenait une municipalité. En 1904 une nouvelle ligne de tramway fut construite, ce qui diminua radicalement le temps de voyage jusqu'à Los Angeles. Son nom, The Hollywood Boulevard, allait être l'une des raisons du renommage de Prospect Avenue. L'autre raison était l'annexion de la ville à Los Angeles. En effet, en 1910, les conseillers votèrent son annexion à Los Angeles, surtout dans le but de profiter du système efficace d'approvisionnement en eau de la ville. Celle-ci venait en effet d'achever son aqueduc. Une autre raison de ce vote était l'accès au système d'égouts de Los Angeles. Ainsi, à travers cette association, Prospect Avenue devenait Hollywood Boulevard. 

Actuellement, la ville d'Hollywood s'étend sur 6460 hectares et compte plus de 123.000 habitants.
Wiki.


Avant Tinseltown* : de fascinantes photos qui révèlent la bourgade tranquille d'Hollywood avant qu'elle ne devienne un centre universellement connu



* Tinseltown est l'un des surnoms d'Hollywood. Le mot "tinsel" viendrait du vieux français "estincele" qui décrit en anglais les guirlandes qu'on met sur les sapins de Noël. Donc Tinseltown peut se traduire par "la ville du clinquant". Hollywood, mot à mot, veut dire "bois de houx".

C'est aussi un des repaires des Illuminati où l'on fabrique des stars sous programmation mentale et des films de propagande pour le NOM.
Un article du Daily Mail.


Aujourd'hui, Hollywood est mondialement connu comme la ville la plus "glamour" – mais comme le révèlent ces photos, c'était loin d'être le cas il y a un siècle.

Avant que l'industrie du film ne s'implante au sud de la Californie, la région qui serait connue comme Tinseltown n'était rien de plus qu'un village en dehors de la cité grandissante de Los Angeles.

Sur ces photos de collection, Hollywood ressemble à n'importe quelle ville américaine perdue, entourée de champs et peuplée de chevaux, de marchands de fruits et d'un bazar de petite taille.

Et les célèbres collines d'Hollywood n'avaient pas encore acquis leur panneau emblématique (les lettres de 14 m de haut et 9 m de large), qui n'arrivera qu'en 1923 comme un puissant symbole de la célébrité de la ville nouvelle.


Emblématique : mais au début du 20ème siècle, les collines d'Hollywood n'avaient pas encore acquis leur célèbre panneau





Rurale : Il n'y avait rien qui montrait qu'Hollywood deviendrait bientôt l'un des endroits du monde les plus glamours ; en photo ici West Hollywood, avant et après le boom du showbiz



Pittoresque : Santa Monica Boulevard était tranquille et rétro avant l'arrivée des voitures



La ville aux deux chevaux : les lieux sur Franklin Avenue en 1904, avant la révolution automobile, étaient très différents d'aujourd'hui avec le gigantesque pont Shakespeare qui domine la région actuellement


Sunset Boulevard : la rue légendaire n'avait pas acquis son tape-à-l'oeil en 1905



 Panorama : cette photo de 1916 de l'auberge belvédère donne une indication sur la raison pour laquelle Hollywood deviendrait une destination désirable, bien que la vue au même endroit d'aujourd'hui soit la preuve du développement massif de la région


Développement : la Melrose Avenue autrefois déserte est aujourd'hui le siège du Centre Pacific Design

Vide : malgré les rues larges et attirantes, ici l'intersection de Hollywood Boulevard et de Vine Street, la population de la ville était faible au départ





La lande : mais ce qui deviendrait finalement le site du collège Hollywood


Vente de pastèques : mais de nos jours il est plus probable que les fruits se transforment en smoothie ou en lait de coco

Metropolis : les rues principales de la ville n'étaient rien d'autre que des routes de terre il y a 120 ans

Magasin : voici le premier "bazar" d'Hollywood, établi dans les années 1890 pour l'expansion de la communauté

Agriculture : la Californie allait bientôt basculer d'une économie agricole à une économie basée sur les nouvelles technologies


Nouvelle ère : l'industrie américaine du film se situa au sud de la Californie dès le début de son histoire

Territoire vierge : la Californie continuait son expansion au début du 20ème siècle après être devenue un état en 1850


 Aujourd'hui : le panneau Hollywood est l'un des emblèmes les plus reconnaissables du monde du showbusiness


Tentaculaire : les collines sont aujourd'hui parsemées de milliers de maisons avec dans le lointain la ville de Los Angeles


Traduit par le BBB.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.