Bistro Bar Blog

dimanche 9 juin 2013

Ultraman, 9 juin 2013 : structure unité 4 et enlèvement du corium + tôt que prévu


Centrale de Fukushima : La structure de soutènement du réacteur 4 est maintenant terminée


La structure elle-même, faite de poutrelles métalliques ultra-résistantes, est achevée. TEPCO recouvrira ensuite la structure et installera une machine pour la manutention du combustible et une grue pour l'enlèvement des assemblages de combustible de la piscine de refroidissement. Il a fallu 5 mois aux ouvriers pour construire cette structure.

Photos de TEPCO. Cliquez pour agrandir.



L'administration Abe déclare que l'enlèvement du corium démarrera dans 7 ans à partir d'aujourd'hui, un an et demi en avance sur le calendrier


Vous souvenez-vous de l'article de l'AP parlant de la centrale de Fukushima se battant pour trouver et retenir de bons ouvriers ? Dans cet article, "Happy" disait que sa dose cumulée d'exposition aux radiations était de 300 millisieverts (ce qui explique probablement qu'il ne travaille plus à Fuku maintenant), et que de nombreux ouvriers vétérans comme lui qui connaissent le travail et qui peuvent superviser s'en vont.

Il disait aussi que certains des ouvriers récents fournis par des sous-traitants de niveau inférieur peuvent à peine lire, mais c'est ce qu'obtient TEPCO pour le prix qu'il veut bien payer.

Il est clair que l'administration Abe n'a pas lu des articles inopportuns de ce genre. Il a par contre déclaré qu'ils enlèveront les débris de combustible (le corium) avec un an et demi D'AVANCE SUR LE PROGRAMME.

Peu importe qu'ils ne sachent même pas où se trouve le corium de chaque réacteur kaput de Fukushima.

Peu importe également LA RAISON pour laquelle ils le font. Ils ne le savent probablement pas eux-mêmes, en dehors du fait que "Nous sommes japonais, nous sommes différents. Nous ne sommes pas américains (Three Mile Island), nous ne sommes pas russes (Tchernobyl)".

Le quartier général de TEPCO à Tokyo, qui doit être pleinement conscient de la pénurie d'ouvriers à la centrale, même si leur porte-paroles dit qu'il n'y a pas de problème, se soumet, encore une fois. Ils ne se sont jamais opposés à la manipulation de l'administration Kan pour protéger l'équipe à la centrale afin que Yoshida et ses hommes puissent faire leur travail dans les premières semaines critiques après l'accident. C'est donc simplement une perte de temps de demander pourquoi ils ne peuvent dire "non" à l'administration Abe.

D'après le Nikkei Shinbun (8 juin 2013) :


L'enlèvement des débris de combustible à la centrale de Fukushima sera effectué un an et demi en avance sur le programme, disent le gouvernement et TEPCO

Le gouvernement national et TEPCO ont décidé d'accélérer le plan actuel de démantèlement de la centrale. L'enlèvement des débris de combustible à l'intérieur des réacteurs avait été programmé pour démarrer fin 2021, mais le gouvernement et TEPCO envisagent la date de juin 2020 pour démarrer l'enlèvement.

Le plan qui fera partie de la "feuille de route" révisée à moyen et long terme sera annoncé le 10 juin par le secrétariat du comité de démantèlement de la centrale. La feuille de route révisée sera discutée avec les municipalités de la préfecture de Fukushima et adoptée formellement en juin.

L'enlèvement des débris de combustible n'a pratiquement aucun précédent dans le monde et c'est la tâche la plus importante dans le démantèlement de la centrale. La feuille de route de 2011 stipulait que l'enlèvement se ferait dans 10 ans.

Dans la feuille de route révisée, la construction d'un mur étanchéisé par le gel du sol sera incluse également, pour empêcher l'eau de ruissellement d'entrer dans les bâtiments de réacteurs et s'ajouter à l'eau contaminée.
Hé bien, s'il y a la plus petite chance que Tokyo accueille les JO de 2020, ils pourront aller faire les épreuves dans la préfecture de Fukushima, le corium venant d'être enlevé de la centrale. Charmant.


Mais depuis quand l'enlèvement du corium est-il devenu la tâche la plus importante du démantèlement ? J'ai le sentiment que le Nikkei Shinbun n'a aucune idée de ce qui est important et de ce qui ne l'est pas. Je ne pense pas que le gouvernement ou TEPCO le sachent non plus.

Même l'AIEA a été obligé de suggérer avec ménagement au gouvernement japonais et à TEPCO, "Pourquoi ne réfléchissez-vous pas à ce que vous voulez terminer, à quoi vous voulez que ressemble le site quand tout le travail de démantèlement sera fait ?" - comme s'ils parlaient à des enfants d'école primaire.

Cette suggestion a été totalement ignorée par presque tout le monde et tout ce qui a été rapporté de la plus récente visite de l'IAEA en avril a été que l'IAEA pensait que l'eau contaminée était un problème.

"Happy", exaspéré, a tweeté à propos de cet article du Nikkei :


Oubliez la procédure d'enlèvement. Où se trouvent les fuites et quand ces fuites seront-elles bouchées ? Combien de rem/homme cela fera-t-il ? C'est ce que je veux savoir.
"Rem/homme" est une unité de mesure des radiations absorbées par un individu. Un rem vaut 10 millisieverts.



*****************************


Vous pouvez aussi aller lire le dernier article de Kna très intéressant (avec vidéo) ICI

Et ceux de Pierre Fetet ICI (photos) et ICI (propagande).

2 commentaires:

  1. L'agenda sera peut être respecté!?! Ils seront peut être même encore plus en avance...
    En 7 ans, une catastrophe vaporisant tout le corium à le temps de survenir, surtout avec les équipes de bras cassé* qu'ils emploient!...

    (*Qui ont énormément de mérite cela dit)

    RépondreSupprimer
  2. Il n'y a pas de quoi de crier victoire parce que soit disant on va retirer le corium 1 an et demi plus tôt !
    C'est tout simplement du a des erreur de jugement dans le temps.
    On pourrait éventuellement être heureux si on pouvait le retirer dans 8 jours.
    Ceci dit, on peut dire chapeau pour le boulot accompli par des êtres humain qui ont bouffé un max de doses mortelles et qui vont y laisser leur vie !
    Ne nous réjouissons pas, il y encore 40 ans de taff au minimum et plusieurs millénaires pour que tout disparaisse.
    Oui la radio-activité a la vie très longue.
    Pépé

    RépondreSupprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.