Bistro Bar Blog

dimanche 16 juin 2013

Explications d’experts sur les conséquences de la contamination radioactive de l’eau à Fukushima

Article extrêmement clair sur la situation actuelle du problème de l'eau contaminée à la centrale de Fukushima et enjeux d'avenir (vous avez dit avenir ?)


Akio Matsumura, ancien diplomate japonais, Gordon Edwards, expert en physique nucléaire et Helen Caldicott, médecin pédiatre, s’expriment dans un article publié sur le site akiomatsumura.com sur les conséquences de la contamination radioactive de l’eau à Fukushima.
Titre original : Experts Explain Effects of Radioactive Water at Fukushima
Traduction française : Fukushima-is-still-news

Introduction

Akio Matsumura

La contamination de l’eau pose un nouveau problème sur le site de Fukushima. Tepco doit continuer à refroidir les barres de combustible irradiées, mais n’a pas réussi à mettre en place un système permanent et soutenable pour se débarrasser de l’eau hautement radioactive produite par la procédure de refroidissement. Son système peut certes filtrer une grande partie de la radioactivité de l’eau, mais certains éléments comme le tritium, un agent cancérigène, ne peuvent pas être extraits et la concentration dépasse largement les normes légales. Tepco veut déverser l’eau dans l’Océan Pacifique afin de diluer le tritium pour rendre le taux acceptable, mais les pêcheurs, qui se méfient du fournisseur d’électricité, y sont opposés. Entre temps, Tepco stocke l’eau contaminée dans des citernes. Peut-on être surpris que ces citernes fuient (New York Times) ? De plus, Tepco admet qu’il finira par manquer de place pour toutes ces citernes de stockage.
La gestion de cette eau de refroidissement contaminée est devenue le problème le plus crucial  et le plus dangereux que Tepco ait eu à affronter depuis 2011.


Contexte

Selon le Japan Times (extraits): À la date du 7 mai , Tepco avait récupéré 290 000 tonnes d’eau radioactive dans 940 énormes citernes sur le site de la centrale, mais il en reste
94 500 tonnes dans les sous-sols des bâtiments des réacteurs et de diverses installations.
Tepco doit en permanence arroser les cœurs fondus des réacteurs 1, 2 et 3 en utilisant des systèmes de fortune pour éviter que le combustible ne fonde et ne provoque de nouveaux incendies.

Cependant, les enceintes de confinement des cœurs ont été endommagées par la fusion, ce qui a permis à l’eau de refroidissement hautement radioactive de fuir et de s’infiltrer dans les sous-sols. Les taux élevés de radioactivité ont empêché les ouvriers de s’approcher suffisamment pour inspecter correctement les dégâts, sans parler de démarrer la procédure de démantèlement.

Pour tout compliquer, 400 tonnes d’eaux souterraines pénètrent également quotidiennement dans les sous-sols des bâtiments endommagés par le tsunami et les explosions, se mélangeant aux fuites d’eau de refroidissement.

Tepco a utilisé un système de recyclage pour assécher les sous-sols. Ce système est supposé extraire le césium avant de remettre l’eau en circulation dans les réacteurs. Mais la menace est encore exacerbée par l’afflux des eaux souterraines.

Tout ce que Tepco a été capable de faire a été de construire davantage de citernes de stockage. Quels problèmes toute cette eau peut-elle provoquer ?
Selon Tepco, il y a une limite au nombre de citernes qui peuvent être installées avant que le site ne manque d’espace de stockage.

Tepco a affirmé pouvoir augmenter la capacité de stockage de 430 000 tonnes cette année à 700 000 d’ici la mi-2015, en abattant une forêt et en faisant de la place dans l’enceinte de la centrale. Cette façon de faire est censée lui procurer un répit de trois ans.

Lire la suite ICI.

5 commentaires:

  1. Bonjour ou bonsoir,
    est il possible de réduire la contamination radioactive de l'eau en utilisant des coquilles Saint Jacques et leurs ondes, pour rendre l'eau potable? http://bistrobarblog.blogspot.fr/2013/06/coquille-st-jacques-et-ondes-de-forme.html

    Ou bien des cristaux divers comme les obolisques? obolix? orgonites? comme pour repousser et purifier les chemtrails?

    Ou tester ces indications alimentaires ? Avec des légumes et plantes http://senor-information.over-blog.com/article-sante-zones-irradiees-comment-se-detoxifier-des-radiations-liens-72163402.html ou http://www.naturalnews.com/026258_zeolite_toxins_chelation.html ?
    A moins que cela ne fonctionne que contre les chemtrails, et pas la radioactivité?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour purifier et structurer l'eau au quotidien, j'utilise l'argile verte Montmorillonite. Je mets de temps en temps dans la bouteille une branche de menthe poivrée, qui continue à pousser et fait des racines au bout de quelques jours, et retourne alors en terre...

      Brigitte

      Supprimer
  2. Ca y est, comme le Pythie Guz l'avait prévu, la divinité irritée par la stupidité de l'Homme a de nouveau frappé pour réhydrater les consciences et les coeurs desséchés, mais hélas en France pour cette fois et qu'avec de l'H20 en gelée.
    Avec deux jours d'avance, Lune/Saturne en coopération avec Zeus a créé un vortex ionisant sa pluie de grêle dévastatrice... Quel délice...

    RépondreSupprimer
  3. pour livestream on est oblige de s'inscrire a fesse de bouc???
    je ne comprends rien et je deteste cette obligation peut-etre ais-je mal compris....

    RépondreSupprimer
  4. HS:
    http://www.ted.com/talks/lang/fr/jay_silver_hack_a_banana_make_a_keyboard.html

    RépondreSupprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.