Bistro Bar Blog

jeudi 13 juin 2013

Divulgation des documents de la NSA, suite


Extraits de deux (trop) longs articles, du même auteur que le précédent article sur le sujet, tous deux datés du 12 juin.

Quelqu'un a-t-il aidé Ed Snowden à ouvrir une brèche à la NSA ?


12 juin John Rappoport

Ed Snowden, divulgateur de la NSA. Un homme honnête. Il a fait ce qui lui semblait juste. Bravo.
Cela n'exclut toujours pas la possibilité que, à son insu, il a été manipulé par des gens qui l'ont mis au bon endroit pour exposer les secrets de la NSA.

La révélation de Snowden sur la NSA était un acte moral, parce que l'agence est un nid de criminels. Mais cela ne veut pas dire que nous connaissions toute l'histoire.

Combien de personnes font des jobs classifiés pour la NSA ? Et voici un homme, Snowden, qui travaille pour Booz Allen, une société extérieure, mais qui est assigné à la NSA, et qui peut accéder et copier des documents qui divulguent la collaboration d'espionnage entre la NSA et les plus grosses compagnies technologiques mondiales – et qui peut s'en aller avec.

Dans l'affirmative, alors la NSA est une vraie passoire. Parce que cela signifie qu'un bon nombre d'autres employés de la NSA peuvent de même voler ces documents. Beaucoup d'autres personnes peuvent les copier et les garder. Pouf.

Si la NSA n'est pas une passoire, il est tout à fait correct de soupçonner que Snowden, un homme d'un niveau relativement peu élevé en grade, a été guidé et aidé.

Cela diminue-t-il ce qu'il a accompli ? Non. Mais l'affaire s'éclaire sous un nouveau jour.

(…) Snowden a travaillé pour la CIA. Il a gravi rapidement les échelons, d'une position de technicien en informatique aux US à un poste à Genève, sous immunité diplomatique, pour y assurer la sécurité des systèmes informatiques de la CIA.

Ensuite, Snowden a démissionné de la CIA et a atterri chez Booz Allen, entreprise privée. Il a été assigné à la NSA, où il a volé des secrets de la NSA qu'il a révélés.

La CIA et la NSA ont un vieux contentieux relationnel. La grande question est, qui est le roi du renseignement américain ? Nous parlons d'une guerre interne.

Snowden a pu être un homme de la CIA à la NSA, où certains acteurs l'ont aidé à accéder aux dossiers qu'il n'aurait pu autrement enregistrer.

Vous pouvez parier votre dernier dollar que les analystes de la NSA analysent cette possibilité en ce moment.

La CIA a-t-elle donné des documents de la NSA à Ed Snowden ?
Les actuels articles de presse se concentrent sur PRISM, les relations de la NSA avec les plus grosses sociétés technologiques mondiales et les fuites déballées par Ed Snowden.
J'ai déjà exposé de sérieuses questions concernant les emplois passés de Snowden et s'il a dit la vérité à ce sujet.

Est-il plausible qu'il ait pu avoir accès et volé des documents hautement classifiés de la NSA ?

"Voyons. Qui vient travailler pour nous ici aujourd'hui à la NSA ? Oh, un nouveau jeune prodige. Ed Snowden. D'une entreprise extérieure. Il n'est pas vraiment un employé à plein temps de la NSA. 29 ans. Pas de diplôme de fins d'études secondaires. Il a une équivalence. Il a travaillé pour la CIA et démissionne. Pourquoi a-t-il démissionné ? Oh, peu importe, qui s'en soucie ? Pas de problème.

"Je vais vous dire. Laissons à ce gamin un accès à nos données les plus sensibles. Bien sûr. Il semble être un bon gars."

Voici un scénario plus probable.

Snowden n'a jamais vu aucun des milliers de documents sur l'ordinateur de la NSA . Rien n'est arrivé.

Au lieu de cela, il a été soit utilisé, soit il s'est porté volontaire pour faire franchir une nouvelle étape de la guerre éternelle de territoire entre la NSA et la CIA. Les gens de la CIA POUVAIENT accéder à ces documents de la NSA et ils ont donné les documents à Snowden et il est parti avec.

C'était une opération secrète lancée par la CIA contre le grand rival, la NSA. La NSA, l'agence qui est bien plus grosse que la CIA. La NSA, l'agence qui a pris le pas dans le renseignement, qui se considère supérieure à tous les autres dans le domaine du renseignement.

Il ne fallait pas, bien sûr, qu'on pense que c'était la CIA qui avait organisé les fuites. Ils avaient besoin d'un gars. Ils avaient besoin d'un gars qui pouvait apparaître VENANT de la NSA, pour aggraver le cas de la NSA et protéger la CIA.
Ils avaient Ed Snowden. Il avait travaillé pour la CIA à Genève, dans une position élevée, supervisant la sécurité des systèmes informatiques. Les gens supposeraient plus tard qu'il avait les moyens pour accéder aux dossiers de la NSA et voler les documents tout seul.

À un moment dans son passé avec la CIA, Ed rencontre un collègue de la CIA qui s'assoit avec lui et lui dit, "Tu sais, Ed, les choses sont allées beaucoup trop loin. La NSA espionne tout le monde en permanence. Je peux te donner des preuves. L'histoire d'attraper des terroristes est dépassée. Ils font autre chose. Ils étendent la surveillance étatique, ce qui ne peut conduire qu'à une chose : la destruction de l'Amérique, ce qu'elle représente, ce que nous supposons toi et moi qu'elle devrait être. La NSA n'est pas comme nous, Ed. Nous pourchassons vraiment les terroristes. C'est vrai. Alors que la NSA pourchasse tout le monde. Nous devons arrêter ça. Nous avons besoin de quelqu'un....et il y en a parmi nous qui pensons que tu pourrais être ce quelqu'un..."

Pendant le temps que dure cette conversation malhonnête, la CIA est en train de tuer 37 civils innocents dans le monde avec des drones, mais on sort du sujet.

Ed dit, "Dis m'en plus. Tout ça m'intrigue".

Il mord à l'hameçon.

Et ce que son manipulateur de la CIA lui dit, à sa manière complètement cynique et intéressée, est vrai. La surveillance étatisée ne concerne pas la chasse aux terroristes.

Source : ICI et ICI.

2 commentaires:

  1. Il existe aussi une autre méthode pour inciter un collaborateur à passer à l'action: choisir quelqu'un qui a quelque chose à se reprocher, mais bien sûr que la CIA ne divulguera pas sauf... On appelle ça échange de bons procédés ou... enfin bref des tas de cas de figure sont possibles.
    JLouis

    RépondreSupprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.