Bistro Bar Blog

jeudi 27 juin 2013

Devinez qui a gagné le "prix mondial de l'alimentation" ?

And the winner is...Bravo, Monsanto avait bien besoin de pub...

-->
-->
Et le gagnant du “Prix Mondial de l’Alimentation » est ….un homme de chez Monsanto



19 juin 2013


Avez-vous déjà entendu parler du “PRIX MONDIAL de l’ALIMENTATION ? Il est parfois appelé "Prix Nobel de l’alimentation et de l’agriculture", mais il a du mal à retenir l’attention des gens. Les gagnants du prix ont tendance à faire partie du monde agricole et beaucoup d’entre eux sont des scientifiques. Le lauréat de l’an dernier, par exemple, était un pionnier de la "micro-irrigation" pour économiser l’eau.

Cette année par contre, le Prix Mondial de l’Alimentation devrait probablement faire parler de lui, pour une bonne partie sous forme de colère et de manifestations. Le prix sera décerné à TROIS SCIENTIFIQUES ayant joué un rôle important dans la création de céréales génétiquement modifiées : Marc Van Montagu (Belgique), Mary-Dell Chilton et Robert Fraley (USA).

De gauche à droite : van Montagu, Chilton et Fraley

Fraley est de loin le plus jeune des trois, mais aussi le plus essentiel et le plus contesté. Il a travaillé pendant toute sa carrière chez Monsanto. Il a été engagé en 1981 comme l’un des tout premiers biologistes moléculaires de la société, c'est lui qui a été un des grands moteurs de la société pour la vente de cultures génétiquement modifiées dans les années 1990, et il est aujourd'hui technicien en chef chez Monsanto. En fait, s’il n'existe qu'une seule personne pour personnifier au mieux le rôle controversé de Monsanto dans l’agriculture américaine, c’est sans aucun doute Robb Fraley.

(Un peu de promotion personnelle : J’ai beaucoup parlé de cette histoire dans un livre sur l'origine des cultures génétiquement modifiées, Seigneurs de la Récolte, publié en 2001. Pendant mes recherches pour le livre, j’ai aussi interviewé Fraley, Van Montagu et Chilton.)

Les gagnants ont été annoncés mercredi au Département d’État américain , avec en prime les remarques personnelles du secrétaire d’État John Kerry. Il est difficile d’imaginer un événement similaire en Europe, où les autorités gouvernementales ont refusé d’approuver la plantation ou l’importation de certaines de ces céréales OGM .

La manifestation d’aujourd’hui a réuni des scientifiques autrefois rivaux. Il y a trente ans, lors d’un congrès scientifique à Miami Beach, chacun des lauréat a présenté séparément ses résultats d’expérimentations pour exposer ses premiers succès dans l'insertion de gènes dans les plantes.

Van Montagu était à l'époque à l'université de Gand en Belgique, et Mary-Dell Chilton à l’Université Washington de Saint Louis. Ces deux-là avaient beaucoup plus de notoriété dans les cercles scientifiques que Fraley. Ils travaillèrent aussi plus tard avec des sociétés de biotechnologie (Plant Genetic Systems et Syngenta, respectivement) mais aucun des deux n’a eu autant d’impact que Fraley dans le monde des affaires.

LA FONDATION DU PRIX MONDIAL DE L’ ALIMENTATION est une organisation privée à but non lucratif dont les bureaux se trouvent à Des Moines dans l'Iowa. Elle a été créée en 1986 suite à une suggestion de Norman Borlaug, qui venait de gagner le Prix Nobel de la Paix pour son rôle dans la "révolution verte" qui a permis d'augmenter les récoltes de céréales dans le monde. Le financement principal du prix, d'un montant de 250.000$, était fourni par JOHN RUAN, un homme d’affaire important de Des Moines. Les premières années, le prix a été sponsorisé par General Food.

Le prix a été critiqué dans le passé en raison de ses liens étroits avec les entreprises d’agriculture industrielle. L’an dernier, des groupes d'activistes opposés à l’alimentation génétiquement modifiée ont organisé une manifestation de type "OCCUPY" pendant l’attribution officielle du prix à Des Moines.

Traduit par le BBB.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.