Bistro Bar Blog

lundi 6 mai 2013

Un prix Nobel choisit de quitter ce monde par euthanasie

La Belgique est l'un des rares pays à autoriser l'euthanasie sous certaines conditions. Spirituellement parlant, je me pose la question sur le principe de l'euthanasie. Ne serait-ce pas une rupture de contrat ?

Romandie News

Décès du prix Nobel belge Christian de Duve, qui a choisi l'euthanasie


BRUXELLES - Le médecin et chimiste belge Christian de Duve, prix Nobel de médecine en 1974, est décédé samedi par euthanasie à l'âge de 95 ans.

Il s'agit de la deuxième personnalité de ce rang, après le grand écrivain belge d'expression néerlandaise Hugo Claus en 2008, à choisir de mourir par euthanasie alors que la Belgique fait partie depuis 2002 des rares pays au monde à avoir légalisé l'euthanasie sous certaines conditions.

La mort, ce serait beaucoup dire qu'elle ne m'effraye pas, mais je n'ai pas peur de l'après car je ne crois pas. Lorsque je disparaîtrai, je disparaîtrai, il ne restera rien, avait confié le 8 avril au journal belge Le Soir Christian de Duve, qui était le dernier prix Nobel belge encore en vie.

A 95 ans, le scientifique de réputation mondiale a pris la décision de mourir après avoir été terrassé par un malaise à son domicile. Il avait souhaité attendre que son fils vivant aux Etats-Unis puisse rentrer en Belgique, début mai, pour s'en aller entouré des siens. Il a mis à profit ce mois précédant sa mort pour écrire à ses amis et anciens collègues pour leur faire ses adieux, selon Le Soir, qui publie lundi l'interview posthume du scientifique.

Il nous a quittés dans une grande sérénité, refusant la prise de calmants précédant l'injection décisive. Il est parti en nous disant Adieu et en nous souriant, a raconté au quotidien bruxellois sa fille Françoise.

Spécialiste de la biologie cellulaire, diplômé de médecine en 1941 et de chimie cinq ans plus tard de l'Université catholique de Louvain, Christian de Duve avait connu la consécration en 1974 en obtenant le Nobel de médecine avec le Belge Albert Claude et l'Américain George Palade pour des recherches sur le cancer.

Auteur en 2013 d'une autobiographie --Sept vies en une, publiée chez Odile Jacob-- et de nombreux ouvrages, d'abord scientifiques puis de plus en plus teintés de philosophie, le doyen de la science belge jetait un regard inquiet sur l'avenir, craignant que l'humanité ne se dirige vers la catastrophe à force de cultiver l'égoïsme.

Né en Angleterre en 1917 dans une famille de la noblesse catholique francophone d'Anvers, Christian de Duve s'était éloigné de la religion: Je ne puis rationnellement me rallier à ce concept d'un être immanent, disait-il. Ce féministe se montrait également très critique envers le Vatican, dénonçant un petit cénacle autoperpétué de vieillards célibataires et misogynes, souvent d'une intelligence brillante, mais engoncés dans leur pourpre, leurs rites, leurs certitudes et leur prétention de légitimité, rappelle le quotidien La Libre Belgique.

Le Premier ministre Elio Di Rupo, lui-même docteur en chimie, a salué une personnalité scientifique d'une envergure exceptionnelle. Dans l'entrevue posthume publiée par Le Soir, Christian de Duve déplorait pourtant le manque d'attention des politiques pour les scientifiques. M. Di Rupo ne m'a jamais demandé mon avis, regrettait-il.

33 commentaires:

  1. On nous dit d’abord que c'est pas bien, ensuite sous certaines conditions pour en fin de compte nous dire que c'est très bien...

    Et un jours, il sera devenu normal pour les masses de voir les plus éveillé sur la réalité, se suicidé par euthanasie! "C'est normal, ils n'arrivaient pas à s'adapter, ils ont préféré partir..."

    RépondreSupprimer
  2. j'aimerais bien voir sa mine en arrivant dans le " couloir du temp " joyeux ? satisfait de sa mission sur terre ? OU très triste pour ce qui n'a pas été fait ?
    Cher Prix Nobel que votre âme trouve la paix

    RépondreSupprimer
  3. Juste pour réponde à Hélios,

    "Ne serait-ce pas une rupture de contrat ?"

    C'est une rupture, c'est certain. Et je m’interroge également sur l'impact que peux avoir le suicide sur... notre âme, conscience, etc...bref.
    M'est avis que la nature est bien faite, et que si on peut mettre fin soit même à notre vie, c'est qu'aucune conséquence "néfaste" s'en suivra. Dans la logique de l'incarnation où nous faisons notre bilan de conscience à chaque fin de vie, nous sommes notre propre bourreau. Je ferais donc le bilan de ce pourquoi je suis venu, et si ce n'est pas fait, zut, rebelote pour un tour.

    Donc, ma conclusion personnelle: tant que je ne sais pas pourquoi je suis venu ici, et ce que j'ai à apprendre, je n'irai pas risquer de tout recommencer... et pour dire, c'est pas mon kiff cette vie ici ^^

    Oliv.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça serait le drame si notre but pour atteindre l’illumination serait justement de se suicider! :D

      Supprimer
  4. OK....des questions sans réponse, vous avez tous raison....Sauf qu'un détail important est OMIS !

    "DIEU" nous a CRÉÉ LIBRE.....! réfléchissez bien à ce que cela veut dire.... sans manipulation religieuse....!

    Franchement,à 95 ans, n'avait il pas accomplit sa "mission" dans l'ici et maintenant terrestre ?
    Pourquoi vouloir souffrir à tout prix,(ça fait bien ?) avant de passer l'arme à gauche ? Pour voir l'horrible tristesse des vivants qu'on aime quand ils nous regardent ? Pour engraisser les laboratoires des tubes, pompes, poches de sang, médocs .... matériels divers ? Pour permettre un acharnement thérapeutique et "expérimental" aux hôpitaux ? Bé, à la votre ! Perso, j'approuve, mais pas jeune et en pleine santé !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tes arguments, Dany, sont séduisants. Mais qu'en savais-tu s'il avait terminé ou non sa "mission" ?
      Et il devait être en soins palliatifs et semblait ne pas souffrir, étant donné ce qu'il a fait les semaines précédentes (écrire pour faire ses adieux, attendre l'arrivée de son fils).

      De toutes façons, il va avoir sa "révision de vie" comme tout décédé qui se respecte, ce n'est pas notre affaire.

      Bises

      Supprimer
  5. DIEU" nous a CRÉÉ LIBRE. Mais il est écrit aussi:
    Ne faites pas de cette liberté un prétexte pour vivre selon la chair.
    Le suicide, même en période de souffrance, est un acte contre nature. Même les animaux ne se suicident pas, au contraire, ils ont un instinct de survie.
    Nous en tant qu'être humain et sous prétexte de la liberté, on se permet de défié Dieu, mais permettez moi de vous dire que cela ne sera pas sans conséquence. Je pense que d'ailleurs pour cet homme, il doit bien amèrement regretté de s'être ainsi moqué de Dieu, car il doit l'avoir en face et son sort est déjà jeté et ils n'y aura aucun échapatoire pour lui.
    Désolé d'être aussi direct, mais je pense qu'il faut arrêter la manière douce quand on voit que l'autre il ne l'emploi pas lui! Aujourd'hui, on appelle le mal, bien, et le bien , mal et tout ça sous le prétexte de la liberté. Se suicider c'est bien en fait et pourquoi on empêcherais un homme de se donner la mort légalement? Il est libre après tout. Pourquoi on empêcherais deux hommes de se marier ensemble après tout la liberté c'est pour tous. Enseignons à nos enfant de 10 ans comment deux homme font pour se donner du plaisir sexuel. Légalisons et proliférons la sodomie et toute sorte de dépravation sexuelle. Appelons le mal bien, parce que finalement la morale on s'en fou non? On est dans une société libre ou Dieu n'existe pas alors faisons ce que nous voulons point barre!!!!!


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Herodote le retour? ;-)

      Supprimer
    2. Les animaux n'ont pas le moyen réel de se "suicider". Pourtant, un reportage (difficile à voir) a bien montré une gazelle attrapée par un crocodile. Elle a réussi à s'en sortir...dans un état gravissime, suite aux morsures et prises de morceaux de son corps. Elle s'est présenté devant un hippopotame... lui au bord de la berge, elle sur la berge ensanglantée. Elle s'est approchée de lui, ils se sont regardé dans les yeux, l'hippo a ouvert la gueule, elle y a mis sa tête....et l'hippo a refermé avec force sa mâchoire...! C quoi ça ? Faut rester avec une moralité, correcte, ne pas se laisser MANIPULER.

      Supprimer
    3. OUPS, elle ensanglantée sur la berge ! vous aviez tous compris !

      Supprimer
    4. Danysis, les reportages c'est bien beau, mais on peut faire croire ce que l'on veut avec la pédicule et quand bien même cet animal à mis sa tête dans la bouche d'un hippo, ça ne change rien quand au fait que nous sommes en train de perdre les vrai valeur de notre humanité sous prétexte de la liberté.
      Je vais vous raconter une histoire vrai.
      Un homme qui était l’assistant du roi Kim Jong II, qui est le leader politique de la Corée du Nord se réfugia en chine avec sa femme et son enfant après avoir été persécuté par le gouvernement nord coréen.
      Il découvrit la foi en Dieu et se converti au Christianisme.
      Quelques mois plus tard, sa femme qui était enceinte
      de son deuxième enfant mourut d’une leucémie.
      Pourtant, au milieu de cette tragédie,il commença une étude biblique avec des missionnaires de Corée du Sud et d’Amérique.
      C’était son désir le plus cher de devenir un jour missionnaire en Corée du Nord.
      Mais soudainement en 2001,il fut dénoncé et arrêté par la police Chinoise et renvoyé dans son pays, la Corée du Nord.
      Là, il fut jeté en prison.
      Il fut obligé de laisser lui sa fille.
      Mais les trois années qu’il passa en prison ne firent que renforcer la foi de cet homme de Dieu.
      Il criait encore plus fort à Dieu plutôt que de se plaindre ou de l’accuser.
      Lorsqu’il fut relâché de prison, il revint en Chine.
      Il peut être à nouveau avec sa fille, mais seulement pour quelques temps.
      C’est à ce moment-là qu’il se mit en quête
      de ramasser des Bibles.
      Peu de temps après, il décida de retourner en Corée du Nord,
      son pays natal, pour y partager le message de vie et d’espoir en Christ parmi ceux qui n’ont plus d’espérance.
      Il renonça à s’installer en Corée du Sud où il aurait pu y vivre en toute sécurité et liberté religieuse.
      Au contraire, il décida de retourner en Corée du Nord pour partager l’amour de Dieu dans un pays dangereux.
      En 2006 son travail fut découvert par le gouvernement Nord-Coréen, et à nouveau, il fut emprisonné.
      En toute probabilité, il a été fusillé pour trahison ou espionnage, comme c’est si souvent le cas pour les chrétiens persécutés en Corée du Nord.
      Le témoignage de sa fille rescapé est disponible ici: http://www.youtube.com/watch?v=cuFLA-yR9KU

      La morale de cette histoire est simple:
      Dans notre société occidentale, nous sommes libre de faire ce qui nous plait, même si cela est contre la volonté de Dieu.
      En Corée du nord, ils n'ont aucune liberté, pourtant cet homme qui avait la possibilité de vivre comme nous, préféra retourné dans son pays au péril de sa vie.Deux fois... Il y sacrifiera d'ailleurs sa vie pour des hommes et des femmes qu'il ne connaissaient pas en laissant derrière lui sa petite fille alors qu'il aurait pu finir sa vie tranquille, avec sa fille dans un pays ou il aurait été libre de faire ce qu’il lui plait.
      Pourquoi? Parce que cet homme avait trouvé la vrai liberté, celle que Jésus donne, et il avait alors comprit que c'est cette liberté qu'il fallait qu'il s'empresse d'aller distribué dans son pays. Il n'est pas aller aider des nord coréen à passer la frontière là. IL EST ALLER ANNONCER L'ÉVANGILE EN CORÉE DU NORD, pays ou il avait été emprisonnée peut de temps avant!!! Parce qu'il savait que c'était cela et seulement cela qui libérerait son peuple.
      J’espère que vous comprendrez que la liberté c'est pas nous qui la donnons. Au contraire plus on à de liberté plus on s'enfonce dans l'immoralité et au final notre liberté nous enchaine.
      La seule véritable liberté c'est Jésus qui la donne.


      Supprimer
    5. je n'ai pas le temps de commenter mais Danisys je vous rejoint totalement.
      pour avoir vu la souffrance humaine pré mortem, pour avoir vu la souffrance animale ...
      le b e be et ba ba est un minimum d'humilité et d'humanisme et de laisser vivre ou mourrir calui qui le désire.
      Et tous les palestiiens pour ne prendre qu'eux, assassinés tous les jours contre leurs volonté leur désir.... qui de ces bonnes fois de s'y opposer?
      silence radio.
      au diable ces foutues religions qui au nom de ce qui les arrange vous condamnent car vous décider de mettre fin à vos jours et au nom de leur religion ou principes ou défense de territoire vous assassinent allégrement.

      Supprimer
  6. Sodome et Gomhorre le retour !!! : /

    RépondreSupprimer
  7. Hortense 7 mai 2013

    Quel contraste entre ce suicide revendiqué, médiatisé, et en quelque sorte militant du prix Nobel Christian de Duve, et les suicides, "honteux" commis chaque jour par d'anonymes agriculteurs désespérés !

    Il y a néanmoins un point commun entre eux: l'incapacité à vivre dans un monde sans Dieu.

    Tous les suicides nous interpellent. Si par malheur il s’agit d’un proche, nous aurons à porter le poids plus ou moins lourd d’un sentiment de co-responsabilité, et ce sentiment peut s’étendre à ces malheureux agriculteurs qui, en contribuant à nous faire vivre, sont allés au-delà de leurs forces.

    Christian de Duve avait revendiqué le suicide comme étant sa propre affaire. Après tout, à 95 ans, "Sept vies en une" peuvent également représenter un poids insupportable pour quelqu’un de convaincu d'aller finalement nulle part.
    On l’imagine bien qui, tout au long de sa vie s'est mis en devoir de mobiliser toutes les ressources de la science pour prolonger celle-ci. Mais à la fin, l’impossibilité d'en jouir encore plus longtemps l’a poussé à l’ultime prise de conscience de l’absurdité de sa démarche. Voilà l’implacable conséquence du contrat passé avec le Diable.

    RépondreSupprimer
  8. Merci Monsieur de Duve pour votre lucidité.
    Refuser la crétinisation programmé de l'inéluctable fin de vie est un acte digne et courageux après une vie accomplie
    Le rédemptionisme culpabilisant de la religion Judéo-christiano-Mahométane exprimé ci-devant est un virus mental subliminal d'origine extra-terrestre dont le cortège des victimes ne cesse de nous polluer.
    Bravo pour votre œuvre au service des autres sur la Terre Mère. Une vie encore meilleure vous attendait, c'est chose faite.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Sidonerf,
      Avant de commenter quoi que ce soit, mettez-vous déjà un tout petit peu clair sur ce que vous allez dire.
      Et épargnez à ceux qui vous lisent cet épouvantable charabia cuit et recuit du genre
      "rédemptionisme culpabilisant de la religion Judéo-christiano-Mahométane-virus mental subliminal d'origine extra-terrestre-cortège des victimes".

      Supprimer
    2. D'accord avec toi, Claude, c'est du charabia fourre-tout.

      Supprimer
    3. a quand même on y arrive , eh ..on a mis le temps .

      Bonne soirée a tous , au lit , un bon bouquin m'attend ,et mon chat "câlinou " le dernier trouvé et
      adopté ,un amour

      Supprimer
    4. "Charabia fourre tout" c'est charmant... faute de comprendre. Le "croyez seulement" c'est votre sagesse, votre lot c'est l'ignorance

      Supprimer
    5. "rédemptionisme culpabilisant de la religion Judéo-christiano-Mahométane-virus mental subliminal d'origine extra-terrestre-cortège des victimes".
      Faut être débile profond pour sortir des conneries pareilles.

      Supprimer
  9. Et fiche la paix aux gens, ça vous dirait, les grenouilles de bénitier niaiseuses du bon dieudieu ?
    Qu'est ce que vous en savez vous ? A part de vous référer à un bouquin bourré d'erreurs et écrit par des humains pour avoir tout pouvoir sur d'autres masses humaines ?
    J'ai remarqué que c'était souvent les pires des saloperies, les gens qui étaient prompts à livrer d'autres gens à la vengeance nian-niandivine !!!
    De la vieillesse dans la nature, c'est pas la peine de la chercher, elle n'y a tout simplement pas sa place, la loi est de finir dévoré en réserves de protéines par un plus jeune, qui aura un peu plus de chance de pouvoir se reproduire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rien compris à votre raisonnement sauf que vous avez l'air de quelqu'un aigri qui crache son venin. Je vous conseille de vous calmer et d'éviter de cataloguer les gens que vous ne connaissez pas de "pire saloperies".

      Supprimer
    2. Non mais je rêve !
      C'est vous qui vous permettez de cataloguer et de juger un très vieux monsieur ! qui vous permettez de savoir mieux que lui ce qui est bien ou mal pour lui !
      Occupez vous de votre cul, avant de livrer des gens que vous ne connaissez ni d'adam ni d'eve, à la vindicte divine !

      Supprimer
  10. Les guerres de religion sont toujours à l'ordre du jour...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. et elles le seront ....tant que l'humain n'aura pas comme devise " la nature est mon temple ,le ciel ma Cathédrale " tout est Amour de l'infiniment petit a l'infiniment grand ,et c'est humblement ma chère Hélios
      que je vous dit : exellente soirée et merci ,c'est un un plaisir de venir sur votre blog et surtout les com
      qui font réfléchir ,analyser et ....avancer

      Supprimer
  11. Bien, bien,bien,

    Chacun a le droit d'avoir son opinion, mais en aucun cas le droit de juger.
    Cette personne a décidé de tirer sa révérence, c'est son choix et je le respecte.
    Ceux qui mettent fin à leur vie, pour diverses raisons, ça ne regarde qu'eux.
    Il y a des souffrances insurmontables, physiques ou mentales, celui qui n'en a pas fait l'expérience ne peut pas comprendre, il y a des plaies qui ne se referment JAMAIs !!
    Le suicide est bani de votre religion..c'est votre problème, alors ne l'imposer pas sous prétexte que vous avez le savoir absolu.
    Nous ne savons RIEN !
    Chaque personne a SON expérience de vie.
    L'amour est ma seule religion.
    " Que l'amour soit votre bouclier"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. OUI! ma sorcière bien aimée, j'adhère totalement à ce que tu dis là ! Tu sais très bien pourquoi, comme certain(e)s. Quant à , il Jésus ne donne pas de liberté comme indiqué plus haut, mais EXPLIQUE la liberté !
      Et puis ; COMPRENDRE AVANT DE CROIRE EST PRÉFÉRABLE A CROIRE SANS COMPRENDRE ! à tous ♥

      Supprimer
    2. C'est ça ! je connais pas une seule nénette que le divin a engrossé derrière mon dos !
      Ou Joseph était impuissant et le gynéco du coin n'as pas voulu mettre de l'huile sur le feu !
      Guérir le paralytique, l'aveugle et réveiller un mort !
      Changer l'eau en nuit st gorges, multiplier les pains !!!
      J'attends de voir ! ! Trop c'est trop !
      Les richesses du vatican sont trop énormes pour être honnête !

      Supprimer
    3. Trop fort ! le mec ressuscite un corps mort de maladie en pleine décomposition à la chaleur :
      "39 Enlevez la pierre, dit Jésus. Marthe, la sœur du mort, dit alors : Seigneur, il doit déjà sentir. Cela fait quatre jours qu'il est là"
      Mais à côté de ça, tout le reste de la planète entière, il s'en bat les c... naaan il y a que qques km² qui l'intéresse, le reste, bof c'est pas de son ressort...bizarre ce dieu incarné sur terre !

      Supprimer
    4. Oui et alors ? Il est dieu, il peut tout faire !!
      Puisqu'on vous le dit !
      Faut croire !!

      Supprimer
    5. Ouai c'est ça, faut croire aux crèmes antirides, sisi ça marche, suffit juste d'y croire.
      Si ça ne marche pas, c'est de votre faute, vous n'y avez pas cru assez fort.

      Supprimer
  12. Merci pour votre existence au service de l'humanité monsieur de Duve. Une vie meilleure peut-être vous attend.

    RépondreSupprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.