Bistro Bar Blog

lundi 6 mai 2013

Le Gorafi du lundi (2 épisodes)

Rappel : c'est de l'humour !

Accidents domestiques : vers l’interdiction de la dernière marche des escaliers ? 


Chaque année, les accidents domestiques font des milliers de morts et de blessés en France. Pour s’attaquer à ce problème de front, le gouvernement a demandé une étude d’urgence. Remise au Premier ministre ce jour, elle recommande l’interdiction de la dernière marche dans tous les nouveaux escaliers et une vérification de tous les anciens escaliers. Une mesure qui suscite beaucoup de commentaires à droite comme à gauche.

Cette matinée d’octobre, Luc s’en souviendra toute sa vie. Alors qu’il descend l’escalier qui mène à son hall d’immeuble, il rate la dernière marche. Le verdict est sans appel, une méchante foulure de la cheville. Mais cela aurait pu être plus grave. « Il m’est arrivé ce qui arrive à bon nombre de personnes au quotidien. J’ai raté la dernière marche. Je m’en tire à bon compte ». Chaque jour, ce genre d’accident domestique se produit partout en France, avec des conséquences parfois plus graves. Face à ce phénomène, le gouvernement a demandé un rapport destiné à mettre fin ou mieux prévenir ce risque d’accident. Parmi les choix retenus, celui de la suppression de la dernière marche des escaliers.

« Dans plus de 85% des accidents constatés, c’est la dernière marche de l’escalier qui apparaît comme responsable direct. » affirme le rapport. La suppression de cette marche réduirait les accidents de deux tiers, toujours selon l’étude. « L’avantage est que vous n’avez plus à vous soucier de cette dernière marche, qui parfois surprend. Car souvent, et c’est le souci, après la dernière marche, il n’y a plus de marche. Le cerveau qui gère les informations cherche une marche après la dernière. Et c’est ce qui provoque les accidents ».

Le rapport préconise que les nouveaux escaliers installés en France ne soient plus munis de dernière marche et recommande une inspection de tous les autres escaliers. « C’est une mesure démagogique et totalement irresponsable de demander d’inspecter les millions d’escaliers en France » affirme-t-on à droite. À gauche, certains s’interrogent sur la pertinence de l’étude, comme plusieurs députés écologistes qui affirment : « Supprimer la dernière marche est bien mais les statistiques montrent que les accidents arrivent dans les trois dernières marches, nous demandons donc plus d’audace au gouvernement ».

La Rédaction
******************** 

Accident : un comédien de Plus Belle La Vie se met à jouer correctement 


La scène se déroule hier en fin de matinée. Tout le staff de la célèbre série de France 3 tourne un nouvel épisode de PBLV comme on l’appelle. Jusque là rien d’anormal. La machine est bien huilée depuis la création de Plus Belle La Vie en 2004. Mais c’est aux alentours de 11H45 que s’est déroulé ce qui pourrait bien être le plus grave accident survenu sur le tournage d’un épisode. En effet, Khader Boukhanef, qui joue le personnage de Walid dans la série, se serait mis à jouer excessivement bien. Jetant ainsi un véritable froid sur le plateau et mettant à mal le concept même de Plus Belle La Vie. Reportage.

Un tournage stoppé net

Bernard Dumont est réalisateur sur la série depuis des années. Hier il était aux commandes et c’est avec des trémolos dans la voix  qu’il raconte l’incident : « On était en train de tourner une scène de dialogues lambda quand Khader s’est mis à jouer correctement. Il était incroyablement crédible dans son personnage. Ça nous a tous mis mal à l’aise. J’ai été obligé de lancer un violent « Coupez ! » et d’emmener Khader dans un coin pour entendre ses explications. »

Hubert Besson est l’un des créateurs de la série et son producteur : « On ne met pas un George Clooney dans un film de Fabien Onteniente. Ca ne collerait pas. Et bien avec Khader c’est exactement le même problème. C’est une question de « genre ». Il y a des séries comiques, des séries dramatiques, des séries d’horreur même. Et Plus Belle La Vie fait partie  de ce que j’appelle personnellement les « séries de sur-jeu ». Une catégorie de fiction dont nous sommes un peu les pionniers en France et à laquelle les acteurs doivent s’adapter. »

Pour cet autre comédien qui officie de manière récurrente sur la série, l’attitude de Khader Boukhanef remet en cause les fondements même de PBLV. Un point de vue qu’il préfère donner sous couvert d’anonymat : « Plus Belle La Vie ne peut exister que si TOUS les comédiens jouent mal. Si un seul se met à donner la réplique de manière crédible et avec une plus grande qualité, alors il va y avoir un trop grand contraste et les téléspectateurs se rendront bien compte que c’est de la fiction. Alors qu’en sur-jouant tous, on donne l’impression d’un ensemble cohérent et ceux qui regardent la série ont l’impression que c’est « normal » de parler comme on le fait. »

Un comédien dévasté

C’est donc en toute logique que Khader Boukhanef, l’acteur qui interprète le rôle de Walid à l’écran, a été mis à pied dès l’incident survenu hier. C’est dans un communiqué de presse rendu public ce matin par son agent que le comédien revient sur ce qu’il s’est passé :
« J’ai pris conscience de ma faute aussi bien technique que morale et reconnais avoir failli à ma tâche malgré toutes les recommandations du réalisateur et des producteurs de la série. Aujourd’hui je leur présente mes plus humbles et sincères excuses ainsi qu’à tous les fans de PBLV. Enfin, je termine en précisant que j’espère, un jour, pouvoir retravailler sur ce projet. Si l’on est prêt à me reprendre alors ce sera avec plaisir. Plus Belle La Vie est une formidable occasion pour tout comédien de repousser les limites du sur-jeu mais aussi (et surtout) une aventure humaine exceptionnelle. »

La Rédaction

2 commentaires:

  1. "Je le jure! Si j'ai bien joué, c'est seulement à l'insu de mon plein gré... Toutes mes excuses..."

    RépondreSupprimer
  2. enfin une mesure forte pour la france 1 an qu'on l'attendais mais la c'est un petit pas pour l'homme mais une grande marche vers le progres

    RépondreSupprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.