Bistro Bar Blog

mardi 14 mai 2013

La synchronicité de la bague de fiançailles

Une nouvelle anecdote racontée par Mike Perry sur les synchronicités qui accompagnent notre existence.


La synchronicité apparaît quand le symbole prouve son importance
Les synchronicités présentent de nombreuses facettes et David Richo en donne de nombreux exemples dans son livre Le pouvoir de la coïncidence – comment la vie nous montre ce que nous avons besoin de savoir.

En voici juste un exemple. David écrit :

"Une synchronicité apparaît quand un symbole qui s'est révélé avoir un sens personnel prouve soudain – ou agit en accord avec – sa signification".

Il étaye cette idée avec l'histoire de Rosalind qui s'est fiancée. Elle et son fiancé ont choisi une bague de fiançailles avec un gros diamant symbolisant l'éclat indestructible de l'amour du couple et leur engagement de rester liés toute leur vie.

Ils confirmèrent le jour de leur mariage le même vœu que symbolisait la bague. Au bout de quelque temps, le mariage malheureusement cafouilla et ils demandèrent le divorce.

Le divorce fut enfin prononcé et ce jour-là Rosalind rentrait à son no
uvel appartement par une route sablonneuse près de la plage. Elle portait toujours sa bague.
Pour citer les mots de Richo : "Du coin de l'oeil, elle vit quelque chose tomber par terre. Rosalind sut instantanément que c'était le diamant. Il s'était détaché soudain de la monture et avait disparu en s'enfouissant dans le sable épais. Rosalind le chercha soigneusement. Malgré une longue recherche, il n'était nulle part, introuvable pour toujours".

Le diamant qui symbolisait leur amour et leur engagement a disparu le jour même de leur divorce – c'est bien une synchronicité.


Traduit par le BBB.




5 commentaires:


  1. Coïncidences…!
    Toujours aussi "visuelle", la première chose qui m'a frappée était l'image (inconsciemment ?) choisie pour illustrer cette histoire de bague de fiançailles. À la place du "gros diamant", nous y voyons plusieurs petits savamment agencés. Pourquoi pas? Cela fait quand même un bel effet !
    Mais cet agencement artificiel ne peut pas être l'expression parfaite du vœu d'union indestructible et sans faille des fiancés dont il est question dans cette histoire. Sans parler de la valeur de ces pierres: Pour un poids total, un gros diamant est beaucoup plus précieux que plusieurs petits réunis.
    Cela me fait penser à une autre histoire. La fraîchement et douloureusement divorcée ne supporte plus la vue de sa bague de fiançailles toujours portée fièrement. Au moment de la revendre, il s'avère qu'il s'agit d'une bague dite "d'apparat", dont l'assez gros diamant n’avait jamais eu de valeur…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La photo, trouvée sur le net, est mal choisie. Pas grave, c'est juste un symbole.
      Merci Hortense.

      Supprimer
    2. Chère Hélios,
      loin de moi d'avoir voulu critiquer votre choix. Ce que voulais dire est ceci:
      Parfois, nous sommes guidés dans nos choix d'une manière qui saisit encore mieux la réalité que notre claire conscience. Dans ce sens, l'image que vous avez retenue sur Internet serait tout à fait juste!

      Supprimer
  2. J'ai perdu dans des conditions similaires un superbe cadeau que m'avait offert un vieil ami le jour de sa mort accidentelle.
    Une autre anecdote : Je racontais à mon très cher voisin une histoire arrivée à mon frère, qui ayant quitté Paris en co-voiturage a réalisé au fil de la discussion que son chauffeur et lui se rendaient dans la même résidence, qui ne compte que 4 occupants. Dès lors, tout en évoquant ce lieu, il m'a appris qu'il avait également habité cette ville. Lorsqu'il m'a décrit sa maison, nous avons découvert stupéfait qu'il s'agissait de la même, qu'il avait habité avant nous quelques dizaines d'années plus tôt.

    RépondreSupprimer
  3. Histoire vécue.. nous nous offrons mon mari et moi une jolie montre des Seikos je crois...
    Nous nos séparons..il perd sa montre le 25 juillet date de mon anniversaire et je perd la mienne le 29 septembre suivant date de son anniversaire,bien sur nous ne vivions plus ensemble j’étais dans l'ignorance de la perte de sa montre.
    nous nous en sommes apercu en octobre en nous rencontrant pour des démarches administratives.
    Nous n’étions plus a l' heure..l.un de l'autre et je suis une madame synchronicité ..et commence à m'habituer.. Belle journée

    RépondreSupprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.