Bistro Bar Blog

jeudi 30 mai 2013

Funérailles tibétaines

Je suis globalement d'accord avec cette conception. C'est celle des lois de la nature. J'avais lu que chez les esquimaux (vivant comme leurs ancêtres), la personne âgée ou malade qui ralentit la progression du groupe est abandonnée sur la banquise où elle nourrira aussi les animaux.

 

Funérailles tibétaines à ciel ouvert



Des funérailles, c'est toujours un peu triste et effrayant, mais il existe d'autres moyens que de nourrir une foule d'aigles affamés avec les corps.



Les funérailles à ciel ouvert se pratiquent souvent dans les montagnes du Tibet, aussi bien pour des raisons religieuses que pratiques. Le corps est généralement placé au sommet d'une montagne et découpé en morceaux qu'on répartit à divers endroits pour attirer les oiseaux de proie qui tournent en cercles au-dessus. Ils vont probablement en faire de toutes façons leur festin, mais une telle invitation n'est pas offensante.



La plupart des tibétains sont bouddhistes et croient à la réincarnation. Une fois que la personne meurt, son corps est considéré comme rien de plus qu'un réceptacle vide dont il faut se débarrasser. Comme le sol est souvent aussi dur que la roche et que le bois pour le feu est une ressource précieuse, nourrir les créatures de la nature est un choix pragmatique. Cela peut sembler grotesque, mais pour les bouddhistes c'est l'ultime geste de générosité d'un défunt que d'offrir son corps pour nourrir d'autres créatures vivantes.




Source

12 commentaires:

  1. Pour nous, c'est digne d'un cauchemar !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. peut être , mais si on s'interroge ,qui en a fait un
      cauchemar ? les religions ? je suis tout a fait d'accord
      avec les Tibétains , il y a aussi les sépultures , le corps est jeté en haute mer ,je suis tout a fait d'accord avec cette méthode ,allons pas très loin ,le corps du
      célèbre Ben-Laden jeté en pleine mer ,qui c'est offusqué ? PERSONNE , le corps de Khadafi en plein désert
      (bien que j' n'y crois pas ) qui c'est offusqué ? PERSONNE
      promenons nous dans un cimetière ,et réfléchissons ,le
      culte du corps , vivant ,regarder la TV et les journaux de mode , , mais au nivaux SOUVENIRS incrustés dans notre mémoire q'en est il ? la plaque "souvenirs eternels " ?? c'est là OU il faudrait réflexion ,les Tibétains sont certainement plus proche de leurs défunts que nous

      Supprimer
    2. Sauf que ce n'est bien sûr pas le corps de Ben Laden qui a été jeté en mer...Il faut le préciser.

      Supprimer
    3. tout comme Saddam Hussein (Irak ) pendu haut et court ...enfin son sosie

      Supprimer
  2. Cette conception des funérailles est très éloignée de notre sensibilité d'occidentaux, mais elle me parait parfaitement en accord avec le reste de la vie tant extérieure qu'intérieure d'un bouddhiste tibétain.

    Comme chez nous, dans notre monde matérialiste, on est à partir d'un certain âge invité à conclure un "contrat obsèques" pour tenir compte d'autres sortes de réalité: les besoins immédiats d'argent des banques et des entreprises de pompes funèbres, le désir des futurs défunts de rester maître de leurs corps jusque dans la tombe et d'exister encore quelque temps après leur mort par leurs sépultures.

    Il y a bien entendu d'autres options. L'essentiel me semble leur cohérence.

    En résumé, les bouddhistes du Tibet me choquent bien moins que les gens chez nous qui font la pute, par exemple.

    RépondreSupprimer
  3. Moi ce que je trouve choquant en Occident c'est ce commerce des pompes funèbres. Faire payer un paquet de fric aux morts. Et 2000 € une place dans un mouroir quand la solidarité familiale joue son rôle dans les pays du sud. C'est toute une civilisation qui marche sur la tête.

    RépondreSupprimer
  4. J'adhère au système tibétain... propre, rapide, économique.
    Pour moi, c'est du vivant de l'Être qu'il faut l'aimer, le respecter....une fois mort, il s'en fou ! C'est dans le ♥ que le décédé est toujours vivant !
    Il faut bien que les pompes (funèbres) vous pompent votre fric...c'est ça le commerce!

    Je ne résiste pas, la perche tendue est trop belle... ;-)

    C'est Confucius qui le dit :
    "Si tu choisis l'incinération sache que cela sera ta dernière cuite. Tandis qu’enterré, tu auras toujours une chance d'avoir un petit ver dans le nez"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Confucius, un rigolo dans son genre.

      Supprimer
    2. Et bien sur tout le monde connait sa célébrissime remarque:

      "cul qui gratte le soir, doigt qui sent le matin"...

      Supprimer
    3. Confucius, un rigolo dans son genre.

      AH!!!! bon

      Supprimer
    4. Danysis30 mai 2013 22:36
      J'adhère au système tibétain... propre, rapide, économique.
      Pour moi, c'est du vivant de l'Être qu'il faut l'aimer, le respecter....une fois mort, il s'en fou ! C'est dans le ♥ que le décédé est toujours vivant !
      Il faut bien que les pompes (funèbres) vous pompent votre fric...c'est ça le commerce!

      tu as tout compris mon ami , merci

      Supprimer
  5. http://lefirago.overblog.com/doc-du-soir-les-sages-de-l-himalaya-hindou

    RépondreSupprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.