Bistro Bar Blog

vendredi 10 mai 2013

Atlantide ou Pangée ?



Pourquoi pas l'Atlantide ?

Des traces d'un supercontinent préhistorique trouvées au large de la côte brésilienne

Serait-ce la cité perdue de l'Atlantide ?


Ce n'est pas la légendaire Atlantide, mais des chercheurs prétendent avoir trouvé des traces d'un continent depuis longtemps disparu immergé dans l'océan Atlantique près du Brésil. Ils ont annoncé mardi que des échantillons de roche provenant du site semble être des restes de la Pangée, ce supercontinent préhistorique d'où auraient finalement émergé les Amériques, l'Afrique et autres masses terrestres actuelles.


L'hypothétique "Pangée"


Une équipe brésilienne et japonaise, qui comprenaient des chercheurs de l'Institut Géologique du Brésil, l'Institut Océanographique de Sao Paolo et l'Agence japonaise pour les Sciences et technologies maritimes et terrestres, ont découvert les roches lors d'une expédition d'études sur la Grande Dorsale de Rio, une élévation du plancher océanique située à environ 1500 km au large de Rio de Janeiro. Une étude d'un mois a permis d'examiner de près cette formation grâce à une série de plongées dans un submersible à trois places jusqu'à une profondeur de 6400 mètres.


C'est pendant ces plongées que l'équipe a remarqué que la composition minérale de la roche incluait du granit, du fer et du cobalt, éléments absents du plancher marin environnant. Le granit était une découverte d'autant plus remarquable, car cette roche n'apparaît habituellement que sur la terre.


Les chercheurs ont fait des forages et prélevé quelques échantillons, qui ont été ramenés à la surface pour être soumis à des analyses chimiques plus poussées. L'hypothèse actuelle est que les roches ont pu constituer une île qui a existé le long de la Pangée jusqu'à il y a 100 millions d'années, époque où les masses terrestres qui deviendraient l'Amérique du sud et l'Afrique se sont séparées du supercontinent. L'île a pu se retrouver coincée entre deux fissures et se pulvériser en coulant au fond de l'océan.


Roberto Ventura Santos, directeur de l'Institut Géologique brésilien et d'autres observateurs ont déjà surnommé cette île théorique "L'Atlantide brésilienne", par allusion à l'île de la tradition grecque. Cependant, cette île bien réelle aurait disparu sous les vagues des millions d'années avant que des grecs – ou des humains en général – puissent la voir et décrire des preuves de sa présence.


Personne ne s'attend à trouver une quelconque cité ancienne dans ce granit, mais Santos suggère que la découverte de la roche peut avoir des implications importantes pour notre compréhension de la formation des continents et de l'évolution de la croûte terrestre.


L'équipe rassemble actuellement des échantillons de roche découverts précédemment dans d'autres zones de l'Atlantique sud pour les comparer entre eux. L'équipe s'attend à retourner plus tard dans l'année sur la Grande Dorsale de Rio pour effectuer de nouveaux forages sur le site.




Source


Traduit par le BBB.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.