Bistro Bar Blog

mercredi 24 avril 2013

Ultraman, 24 avril 2013 : redémarrage de centrales à l'automne


Le billet précédent de Romandie News disait que le Japon allait redémarrer des centrales d'ici un temps indéfini, maintenant on sait quand.

Japon radioactif : le ministre de l'économie déclare à la TV que des centrales nucléaires redémarreront dès l'automne de cette année


Le ministre, ex-consultant chez MacKinsey, s'est montré très obstiné sur les choses nucléaires pour certaine raison. Il a déjà déclaré que le démantèlement de Fukushima sera fait en avance sur le programme de l'actuelle feuille de route qui annonce entre 30 et 40 ans. Peu importe l'AIEA (plus loin).


D'après le Jiji Tsushin (23 avril) :

Des centrales nucléaires pourraient redémarrer à l'automne, dit le ministre de l'économie Motegi

Le ministre de l'économie, du commerce et de l'industrie Toshimitsu Motegi est apparu dans une émission de BS Japan le soir du 23 avril et il a partagé sa vision du redémarrage de centrale nucléaire, disant, "Ce sera (dès) cet automne". Le ministre a expliqué comme base de sa vision, "De nouvelles normes de régulation venant de l'Autorité de Régulation Nucléaire ont été établies le 18 juillet. Les exploitants les appliqueront donc pour le redémarrage et si la sécurité est confirmée, les centrales nucléaires redémarreront".

L'accord des municipalités où sont implantées des centrales nucléaires sera important, mais le ministre Motegi a dit, "Nous ferons un effort pour obtenir cet accord", signalant un plan de coordination avec les municipalités après que la sécurité soit confirmée. Actuellement, seule une centrale est en opération au Japon, qui est la centrale de Ooi, gérée par KEPCO.
J'aime le nom de la station de TV. BS Japan [BS en anglais est l'abréviation de "bullshit", de la merde. Japon de merde]. Trop drôle.
Je ne comprends pas vraiment pourquoi c'est le boulot de ce ministre de parler de redémarrage de centrales nucléaires. L'ARN est sous l'autorité du ministère de l'environnement. La NISA, qui était sous l'autorité du ministère de l'économie, a été abolie.

Le Jiji Tsushin semble avoir bien oublié qu'avec l'accident de Fukushima, des zones bien plus lointaines que les municipalités où les centrales sont implantées (Futaba-machi, Okuma-machi) ont été touchées quand il dit "L'accord des municipalités sera important".

Mémoire à long terme (plus d'un an), sans parler de pensée critique, ne font pas de toutes façons partie du "cool Japon".

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.