Bistro Bar Blog

samedi 13 avril 2013

"Trois tueurs" dans notre corps

La productrice de Dateline TV teste le BPA* et autres produits chimiques dans sa propre urine après changement de ses habitudes quotidiennes et est choquée par les résultats


* BPA = Bisphénol A

9 avril 2013

(NaturalNews) Un récent reportage d'investigation réalisé par la productrice de NBC Dateline, Andréa Canning, a révélé des détails choquants sur la nature omniprésente de produits chimiques dans les produits de consommation courante et l'alimentation en général. Comme cela a été relayé par ElephantJournal.com, utiliser des produits de nettoyage conventionnels et manger des produits alimentaires normalisés augmente considérablement dans le corps les niveaux de BPA, de phtalates et de triclosan, sans parler de centaines, voire de milliers d'autres additifs chimiques.

Il y a juste cinq ans, la plupart des américains n'étaient probablement pas au courant de l'existence du BPA, des phtalates ou du triclosan, a fortiori n'avaient aucune connaissance de leur usage généralisé, même si ces trois produits chimiques sont largement utilisés dans les savonnettes, les conserves, les tickets de caisse, les emballages plastique et bien d'autres produits auxquels nous sommes exposés quotidiennement. Mais les gens sont de plus en plus informés, surtout parce que des niveaux élevés de ces "trois tueurs" ont été détectés dans au moins 90 % de la population.




Ce fait a beaucoup surpris Canning, qui a décidé de tester sa propre urine, ainsi que celle de ses filles, dans le cadre d'un reportage sur l'exposition aux produits chimiques et leur persistance dans le corps. Elle commença son enquête en prenant des échantillons d'urine qui reflétaient son alimentation quotidienne et ses habitudes de vie. Puis elle supprima tout ce qui était admis ou contenir probablement les "trois tueurs", et refit de nouveaux échantillons. Canning revint ensuite à son mode de vie habituel et refit une série de tests.

D'après les analyses, il fut déterminé que, dès le départ, Canning et sa famille possédaient de hauts niveaux de BPA, phtalates et triclosan dans le corps. Selon ElephantJournal.com, le bébé de Canning âgé de 6 mois avait des niveaux de triclosan dix fois supérieurs à la moyenne nationale, alors que son autre petite avait des taux 100 fois plus élevés. Canning observa aussi que lorsqu'elle abandonnait les produits contenant les produits chimiques, le niveau des trois tueurs diminuait de manière spectaculaire, pour revenir à des niveaux élevés quand elle reprenait les anciens produits.

"Nous savons de longue date que le bisphénol cause de l'anxiété chez les souris et les rats et je veux parler de choses comme les troubles de l'attention et d'hyperactivité", dit le Dr Emilie Rissman, un professeur de biochimie et de génétique moléculaire de l'université de Virginie. La recherche menée par le Dr Rissman et d'autres a mis en relation les perturbateurs hormonaux comme le BPA avec un éventail de problèmes de santé comme l'obésité infantile, l'autisme et la stérilité.

"Je ne fais que transcrire les données", ajoute-t-elle. "c'est publié dans des revues sérieuses, je peux les reproduire et ce sont des critères pour les scientifiques".

Conserves alimentaires, papier thermique, savons antibactériens parmi les pires coupables

Tant que Canning continuait son régime avec four à micro-ondes, conserves, sodas allégés et autres produits alimentaires bourrés de chimie, ainsi que ses cosmétiques habituels et ses produits de nettoyage, ses niveaux grimpaient en flèche. Mais en supprimant ces produits et en ne mangeant à la place que des produits frais et bio et en évitant son maquillage et ses produits d'hygiène classiques, les tests montraient des taux très bas de produits chimiques, illustrant l'importance d'éviter les sources majeures d'exposition à la chimie autant que possible.

Et quelles sont justement ces sources majeures ? Le papier thermique des tickets de caisse, les conserves alimentaires, les emballages et sacs plastique et même les billets de banque sont parmi les sources les plus communes de BPA, alors qu'on trouve des phtalates dans les sacs en plastique, les cosmétiques, les lotions et les intérieurs de voiture. Le triclosan, qui n'est toujours pas réglementé correctement par la FDA après plus de 25 ans, se trouve habituellement dans les savons antibactériens et les produits d'hygiène.


Traduit par le BBB.

*************

Qu'en est-il en France ? 

Pour le bisphénol A :
Sachant que les biberons plastique contiennent du bisphénol A, une loi a été votée en 2010 pour interdire leur commercialisation. 

Quid des autres plastique alimentaire ? 

Une loi a été votée le 26 décembre 2012 pour interdire à compter du 1er janvier 2015 la fabrication, l'importation, l'exportation et la mise sur le marché de tout conditionnement à vocation alimentaire contenant du bisphénol A.

Quant au triclosan et aux phtalates, il paraît qu'ils sont à l'étude cette année pour leur interdiction.


Conclusion : n'attendez pas la sortie de ces lois pour éviter les produits tueurs.

5 commentaires:

  1. Voili-voilou !

    http://www.lepoint.fr/science/bisphenol-a-comment-eviter-les-emballages-alimentaires-qui-en-contiennent-10-04-2013-1653066_25.php

    RépondreSupprimer
  2. Je pense qu'il n'y a pas ces merdes dans les rations des militaires, car je suppose que çà gènerait leur "job" s'ils avaient des problèmes de troubles de l'attention et d'hyperactivité...
    J'avais des potes militaires mais on s'est perdu de vue, alors si quelqun peut confirmer...
    Si elles sont exemptes de ces saletés, 1 repas sur 2 (ou sur 3) de ration militaire devrait déjà bien aider a réduire notre contamination.
    gwendal

    RépondreSupprimer
  3. La Doctoresse américaine Hulda Clark a mis au point un appareil qui, dans le corps humain ou dans les produits de consommation ou d'hygiène, détecte, à l'aide des fréquences, tous les polluants et tous les parasites: le Synchromètre. Avec son Synchromètre elle s'est aperçue que même des produits estampillés "Bio" sont souvent pollués, tant pour la nourriture que pour l'hygiène corporelle, les produits d'entretien et de ménage, etc. Même si les ingrédients sont Bio, il y a souvent pollution au moment du conditionnement du produit, notamment avec les solvants, les métaux lourds, l'alcool isopropylique (alcool dénaturé), le benzène, etc. La solution? Tout tester soi-même à l'aide d'un Synchromètre ou bien faire soi-même ses propres produits (à l'aide des recettes fournies dans ses livres), ou bien utiliser des gammes de produits non seulement naturels et Bio mais aussi testés au Synchromètre (ce qui est plutôt rare en Europe).
    Plus d'info sur drclark.net.

    RépondreSupprimer

  4. Fukingchimia... ! En plus, je ne sais ce qu'il$ ont balancé dans l'air cette nuit et qui réagit avec mes sources de wifi, mais je n'arrive même pas à retrouver mon stade de vigilance habituel, ce matin, et comme tous ceux que je croise, on n'a pas vraiment l'air d'avoir dormi.
    J'hésite à prendre ma douche aux fluors chlorés pour éviter les potentialisations négatives, j'vais plutôt aller voir mes poules à qui j'achèt'n oeuf...
    ;-$

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a eu deux éruptions solaires un peu plus importantes récemment (bien que les scientifiques aient dit que le cycle solaire 24 était terminé ?!), ce qui peut expliquer les réactions pour le sommeil.
      De mon côté, j'ai des difficultés avec les vidéos qui rament.

      Supprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.