Bistro Bar Blog

lundi 1 avril 2013

Page d'humour du lundi : heures sup' pour les employés des agences de notation

Suite au poisson d'avril de ce matin et sachant que le rire est thérapeutique, que nous n'avons pas vraiment l'occasion de rigoler avec les nouvelles sur internet, j'ai décidé de poster tous les lundis, pour commencer avec humour chaque semaine quelques articles que je trouve drôles personnellement et qui je l'espère vous feront rire (ou au moins sourire) aussi.

Je vais publier de nombreux articles tirés du site Le Gorafi.fr (anagramme de Le Figaro) et aussi des traduction selon le cas.

Aujourd'hui petit flash-back (article du 28 mars) :


Chypre: Les employés des agences de notation se plaignent d’horaires contraignants et d’heures supplémentaires

New-York – Conséquence de la crise chypriote, de nombreuses agences de notation ont adapté leur rythme de travail au suivi de la crise, heure par heure. Des agences qui font maintenant aussi face à une grogne des employés en raison d’horaires parfois contraignants et d’heures supplémentaires. Reportage.

Une crise atypique qui évolue trop vite

Les employés des agences de notation Fitch, Moody’s et Standard and Poor’s ne sont pas contents et le font savoir. En cause, la crise chypriote qui en quelques jours a forcé les agence de notation à accélérer le rythme de travail, avec parfois à la clé des heures supplémentaires. « C’est une crise atypique car elle évolue très rapidement d’heure en heure » commente un des conseillers de l’agence Fitch.

Une crise qui évolue bien trop vite pour certaines équipes qui ne peuvent plus suivre. « La note chypriote est abaissée plusieurs fois par jour. Ce qui nous oblige à être à l’écoute des marchés et nous avons dû adapter le rythme de travail de nos équipes pour pouvoir suivre efficacement et dégrader de la manière la plus rapide et la plus efficace possible » explique un autre responsable.

Du côté des traders, l’ambiance est plutôt morose et certains le font ouvertement savoir. « Autant avec la Grèce il y avait un rythme décent d’abaissement de la note, de l’ordre de la semaine. Ici, les compteurs se sont affolés, on ne peut pas abaisser plusieurs fois par jour la note sans conséquence pour nos équipes, on ne peut pas suivre » explique un trader épuisé et syndiqué qui a tenu à rester anonyme. L’homme pointe des horaires quasi inhumains et incontrôlables : « Cette semaine j’ai dû assurer mon poste de 11h à 17h, voire 17h30, avec moins d’une heure de pause déjeuner. Dans quel monde vit-on ? Je me sens comme exploité. Quelque part, je me sens proche des Chypriotes ».

La Rédaction

7 commentaires:

  1. Cette semaine j’ai dû assurer une pause de 11h à 17h, voire 17h30 !
    Et ça ce plaint ! ! !

    Al

    RépondreSupprimer
  2. Helios, j'applaudis des deux mains et des deux pieds (désolée, j'ai pas de webcam) mais je te préviens, à vouloir soigner les gens, il faut accepter qu'il y ait des cas incurables. Et même d'autres que tu feras mourir. M'enfin mourir de rire ou mourir d'ennui, pour moi c'est tout choisi )):

    RépondreSupprimer
  3. HS, pas de l'humour : séisme de 6 au Japon, suivi de deux répliques, heureusement au nord de la centrale.

    http://www.emsc-csem.org/Earthquake/earthquake.php?id=310590

    RépondreSupprimer
  4. J’applaudis à l’initiative (avec mes mitaines) et donc je m’y colle même si nous sommes mardi.

    Un parisien en Haute Savoie.

    12 août
    On a emménagé aujourd'hui dans notre nouvelle maison dans une Haute Savoie ensoleillée. Cet endroit est vraiment magnifique. Les montagnes sont si majestueuses, je suis impatient de les voir couvertes de neiges. J'adore cet endroit.

    14 octobre
    La Haute Savoie est l'endroit le plus beau de la planète. Les feuillages passent par toutes les nuances du rouge et de l'orange. Je suis allé en promenade dans ces belles montagnes et j'ai aperçu des chamois. Ils sont tellement gracieux. Ce sont sans doute les animaux les plus merveilleux sur terre. J'ai l'impression d'être au paradis, j'adore cet endroit.

    11 novembre
    Bientôt l'ouverture de la chasse au chamois. J'ai du mal à imaginer qu'on puisse tuer des créatures aussi adorables. J'espère qu'il va bientôt neiger.
    J'adore cet endroit.

    2 décembre
    Il a neigé cette nuit. Au réveil, j'ai vu que tout était recouvert de blanc. On dirait une carte postale. Nous sommes partis pour déblayer la neige sur les marches et nous avons dégagé le chemin d'accès à la pelle.
    Nous avons fait une bataille de boules de neige (j'ai gagné), mais le chasse neige est passé, nous avons du reprendre les pelles. Quel endroit merveilleux, j'adore la Haute Savoie.

    12 décembre
    Encore de la neige, cette nuit. J'adore. Le chasse neige nous a refait une farce en encombrant de nouveau le chemin. J'adore cet endroit.

    19 décembre
    Encore de la neige cette nuit. Je n'ai pas pu aller travailler. Le chemin était obstrué par la neige. Je suis exténué à force de pelleter. Enfoiré de chasse neige.

    22 décembre
    Cette merde blanche est encore tombée toute la nuit. J'ai des ampoules plein les mains à cause de la pelle. Je suis sûr que le chasse neige est planqué dans le virage et attend que j'ai dégagé le chemin. Le connard !!

    25 décembre
    Joyeux Noël de merde ! Encore cette saloperie de neige. Si seulement je pouvais mettre la main sur le fils de pute qui conduit le chasse neige. Ma parole je lui fais la peau à ce con. Je me demande pourquoi ils n'ont pas rajouté de sel sur la route pour faire fondre cette putain de glace.

    27 décembre
    Encore cette merde blanche, la nuit dernière. Je suis resté enfermé trois jours, sauf pour dégager le chemin à chaque passage du chasse neige. Je ne peux plus aller nulle part. La voiture est restée enfouie sous un tas de neige. Le gars de la météo dit qu'on doit s'attendre à 25 cm de merde cette nuit. Vous avez une idée de combien de pelletées ça représente, 25 cm de neige ! !

    28 décembre
    Le météorologue " de mes deux " s'est fichu dedans. Cette fois c'est plus de 80 cm qu'il est tombé. A ce train là ça ne fondra pas avant l'été. Le chasse neige est resté coincé sur la route, et l'autre burne est venu à la porte pour m'emprunter une pelle ! Après lui avoir raconté que j'ai déjà bousillé 6 pelles en dégageant la neige qu'il balançait dans mon allée, je lui ai cassé la dernière sur la gueule !

    4 janvier
    J'ai quand même pu sortir aujourd'hui. Je suis allé au magasin acheter de la nourriture, et sur le chemin du retour, un con de chevreuil est venu emplafonner l'avant de ma voiture. Il a fait 700 € de dégâts ! On devrait massacrer ces putains de bestioles. Je croyais que les chasseurs les avaient toutes tuées en novembre.

    3 mai
    J'ai conduit la voiture au garage en ville. Vous me croirez si vous voulez, la caisse est toute rouillée à cause de cette saloperie de sel qu'ils ont mis partout sur la route.

    11 mai
    Les déménageurs sont là. On retourne à Paris. Je n'arrive pas à imaginer que quelqu'un de sain d'esprit puisse avoir envie de vivre dans ce pays de merde ! ! !

    ----------------------------------------------------------------------------------------

    Toute ressemblance avec des situations actuelles n’est absolument pas fortuite !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Déjà lu ce texte quelque part, Korrigan :-)

      Mais je le trouve toujours aussi drôle.

      Supprimer
    2. C’était déjà moi il y a un an mais la chose est plus inquiétante cette année, un mois de plus enneigés.
      Dans deux ans nous pourrons bronzer intégralement entre le 14 juillet et le 15 août, pour le reste ce sera la bronzette moniteur de ski ou paysan à l’alpage (ce sont les mêmes).
      D’ailleurs j’ai changé une date, le 10 par le 11 plus appropriée.

      Supprimer
  5. Faut y être kon pour aller s'installer dans un pays pareil !

    Alors qu'un peu plus bas, c'est soleil 360 jours par an !

    RépondreSupprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.