Bistro Bar Blog

jeudi 18 avril 2013

Les hommes du Néolithique avaient les mêmes problèmes dentaires qu'aujourd'hui

Vous avez sûrement entendu parler d'Otzi, l'homme des glaces, découvert en 1991 dans les Alpes ? Pour plus d'infos sur cette momie, allez voir ICI.

Les dents de l'homme des glaces du Tyrol – que révèlent-elles ?


10 April, 2013


MessageToEagle.com – Ce corps, qui est âgé approximativement de 5300 ans et est mieux connu sous le nom de "Otzi", l'homme des glaces, est peut-être l'une des découvertes archéologiques les plus spectaculaires de la fin du 20ème siècle.

La célèbre momie congelée d'un humain du Néolithique offre une unique opportunité pour la recherche.

Les scientifiques ont déjà diagnostiqué plusieurs anomalies anatomiques et des modifications pathologiques chez la momie en utilisant, parmi d'autres méthodes, des techniques d'imagerie modernes.

“Ötzi” dans la chambre froide d'examen du Musée d'archéologie du Tyrolt


Par exemple, il manquait à Otzi sa douzième paire de côtes (image ci-dessous). Bien que ce soit une anomalie rare, elle ne l'aurait handicapé en aucune façon.




Des fractures de côtes ont été observées des deux côtés : alors que celle à droite avait guéri, les fractures de gauche étaient récentes.

Se sont-elles produites lors d'un accident peu de temps avant la mort de l'homme des glaces ? ou furent-elles causées par le poids énorme du glacier pesant sur le corps ? La pression de la glace est sans doute la cause des déformations du crâne de la momie

Pour la première fois aujourd'hui, une équipe internationale de scientifiques s'est rassemblée à  l'université de Zurich et a pu fournir la preuve d'une pyorrhée (terme officiel : parodontose), de caries et de problèmes d'accidents dentaires chez la momie.

Les toutes dernières découvertes scientifiques donnent d'intéressantes informations sur les habitudes alimentaires de l'homme des glaces et sur l'évolution de pathologies buccales importantes au plan médical.

La momie présente un nombre impressionnant de maladies de la bouche et de problèmes de dentition qui sont toujours répandus aujourd'hui.

"Otzi a souffert d'importantes abrasions dentaires, il avait plusieurs caries – certaines sévères – et une anomalie mécanique sur l'une de ses incisives qui était probablement due à un accident", a expliqué le Pr Frank Rühli, chef de l'étude.

Bien que des recherches soient en cours depuis plus de 20 ans sur cette importante momie, on avait à peine examiné les dents.


Vue de la rangée de dents du côté droit (reconstruction 3D). Flèche de droite montre des lésions dues à de sévères caries, la flèche de gauche une perte osseuse importante autour des molaires

"La perte du parodonte a toujours été une maladie courante, comme l'a montré la découverte de crânes de l'Âge de Pierre et l'examen de momies égyptiennes", a dit Roger Seiler dentiste de la faculté de médecine de Zurich. Seiler, qui est spécialisé dans l'examen des pathologies dentaires des ères précédentes, vient de faire un examen des dents d'Otzi avec les données du tout récent ordinateur à tomographie.


Sur le crâne de l'homme des glaces, on voit l'écartement augmenté entre les incisives centrales du haut ainsi que la sévère abrasion dentaire.

"Otzi nous permet une vision particulièrement bonne de cette maladie remontant au passé", a-t-il dit.


Les reconstructions tomographiques en trois dimensions informatisées donnent un aperçu de la cavité buccale de l'homme des glaces et montrent qu'il souffrait d'une forme très avancée de pyorrhée. Surtout au niveau des molaires du fond, Seiler a trouvé une perte du tissu parodontal qui s'étendait presque jusqu'à la base de la racine.

Comme il est très probable que Otzi ne se brossait pas les dents, son régime abrasif a contribué largement au processus d'auto-nettoyage. Aujourd'hui la pyorrhée est associée à des troubles cardiovasculaires.

Chose intéressante, l'homme des glaces montre une calcification vasculaire, dont la responsabilité viendrait, comme dans le cas de la pyorrhée, de sa constitution génétique.

Le fait que l'homme des glaces souffrait de caries dentaires est attribuable au fait qu'il mangeait de plus en plus de féculents comme du pain et des bouillies de céréales qui étaient consommés plus couramment à la période néolithique en raison de l'avancée de l'agriculture.

De plus, la nourriture était très abrasive à cause d'éléments étrangers et du fait du frottement sur des meules de pierre, comme démontré par les dents abrasés de l'homme des glaces.

Ses problèmes dentaires dus à un accident et ses autres blessures témoignent de la vie difficile à cette époque-là. Une incisive a souffert d'un choc mécanique – son jaunissement est toujours clairement visible – et une molaire a perdu une pointe, probablement en mâchant quelque chose, peut-être un petit caillou dans les bouillies de céréales.



Source

Traduit par le BBB.

5 commentaires:

  1. otzi était un coureur de jupons notoires,
    un très beau speciment mâle,
    un seducteur,
    oui le même qu'aujourd'hui la BMW et le carte Gold en moins ....
    ah si vous l'aviez vu soupirer devant ses belles, il les voulait toutes,
    il les a sans doute eue toutes,
    cela l'a tué, sans doute des jaloux qui lui ont fait la peau,

    ainsi mouru le bel otzi,
    mort d'avoir trop baisé ...


    bises du soir,
    Catherine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Otzi fuyait une mégère qui l'avait dépouillé !
      Il pensait se refaire de l'autre coté du col enneigé qui l'a tué.
      Triste destin, obligé de fuir sans bagage, sans vêtement chaud.

      Supprimer
    2. tu parles s'il s'enfuyait ainsi Cul nul, c'est qu'il avait été supris à l'ouvrage, dans son plus simple appareil, voulant fuir la main de ceux qui l'avaient hebergé pour une nuit,
      lui permettant d'avoir le lit et un couvert gracieusement, c'était sans compter sur sa faim inssasiable de se saisir de la moindre paire de fesses ...



      catherine

      Supprimer
  2. tant à dire sur otzi,


    Sa peau était marquée de 15 groupes de tatouages composés de traits obtenus au moyen de noir de fumée, dont étrangement 9 se situent le long de points d'acupuncture chinoise. (Cependant ce fait est souvent considéré comme une simple coïncidence. )




    Il souffrait d'une intolérance au lactose

    C'est sans doute pour cela qu'il portait sur lui certains champignons, un traitement avéré contre les crises provoquées par cette affection.

    dites donc pour un humain du passé lointain, il en savait des choses, les points d'acupuncture, les champignons contre l'intolérance au lactose.

    Son groupe génétique aussi très rare ... et son rhésus O aussi !
    Otzi mériterait plus qu'un article sur sa dentition, sniff

    re cat

    RépondreSupprimer
  3. http://www.mysteredumonde.com/videos/video-documentaire_6596.html

    RépondreSupprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.