Bistro Bar Blog

vendredi 26 avril 2013

L'ère de la psychose aux États-Unis


À éviter de lire si vous êtes plutôt dépressif. Même si on parle des USA.
 
Le Psycho-schisme s'est produit



par Zen Gardner


Une période insensée qui, à n'en pas douter, a atteint son summum psychotique. Et comme prévu, le changement que nous sommes en train de subir produit son impact sur une très grande partie de la société, que les gens reconnaissent l'éveil ou soient dans l'ignorance la plus totale de ce qui se trame et, volontairement ou non, succombent à la confusion inhérente.


Tous au signal.


L'atroce massacre orchestré de Boston n'est rien d'autre qu'un stimulus de plus dans la longue succession d'agressions psycho-spirituelles visant à enfoncer toujours davantage de cette peur exceptionnelle dans les cœurs, esprits et âmes déjà surchargés du peuple américain.


A notre époque, on aurait fait subir un lavage de cerveau à Marie-Antoinette plutôt que de la décapiter. C'est bien plus facile.


Voici un article de circonstance qui commence par une énumération partielle des effets catastrophiques et carrément psychotiques dont nous sommes témoins :



Terrorisme. Chaos. Peur de l'avenir. À l'ère Obama, l'Amérique est en train de subir une "transformation fondamentale" -- comme chacun sait.
Mais ce que peu de gens semblent réaliser à propos de cette transformation est que le simple stress de la vie, dans l'Amérique d'aujourd'hui, conduit des dizaines de millions d'américains à la maladie, la dépression et l'auto-destruction. Voyez les tendances ci-dessous :
  • Le suicide a dépassé les accidents de voiture dans le palmarès des causes principales de décès par blessure en Amérique. Encore plus perturbant, l'an dernier, dans la plus grande armée du monde, davantage de soldats américains sont morts par suicide qu'au combat;
  • Au moins un tiers des employés de la nation souffre de stress chronique invalidant et plus de la moitié des "milléniaux" (les 18-33 ans) subissent un tel niveau de stress qu'ils ne peuvent dormir la nuit et nombreux sont ceux à qui on a diagnostiqué une dépression ou des troubles de l'anxiété.
  • Une nouvelle étude consternante, effectuée par les Centres fédéraux pour le Contrôle et la Prévention des Maladies, montre, qu'aux États-Unis, un enfant sur cinq en age d'aller au lycée souffre de TDAH (Trouble du Déficit de l'Attention avec Hyperactivité - NdT.). De même, une autre grande étude récente des résidents de la ville de New York montre, malheureusement, qu'un préadolescent sur cinq (les enfants âgés de 6 à 12 ans) a été diagnostiqué comme souffrant soit de TDAH, d'anxiété, de dépression ou de trouble bipolaire.
  • Une nouvelle étude conclut que le stress prédispose les gens aux maladies graves et un nombre croissant d'études confirme désormais que le stress chronique joue un rôle essentiel dans l'évolution du cancer, la deuxième grande cause de décès en Amérique. Plus meurtrières de toutes, les maladies coronariennes sont à l'origine d'une mort sur quatre aux États-Unis et sont également connues pour l'énorme facteur stress qui les conditionne.
  • Chose incroyable, 11 pour cent de tous les américains âgé de 12 ans ou plus est actuellement sous antidépresseurs ISRS (Inhibiteurs Sélectifs de la Recapture de la Sérotonine - NdT.), ces médicaments psychiatriques modificateurs d'humeur très controversées, estampillés de l'avertissement du FDA (Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux - NdT) contre le "risque de suicide" et l'alarmante corrélation avec les tueries par armes à feu dans les écoles. Les femmes sont particulièrement enclines à la dépression, avec une stupéfiante proportion de 23 pour cent de toutes les quadragénaires et quinquagénaires américaines -- soit presqu'une sur quatre -- serait actuellement sous antidépresseurs selon une grande étude du CDC (Centre pour le Contrôle des Maladies - NdT.);
  • Ajoutez à cela les dizaines de millions de consommateurs de tous les autres types de drogues psychiatriques, dont (pour n'en choisir qu'une) la Ritaline et autres psychotropes similaires que l'on prescrit aux 6,4 millions d'enfants américains de 4 à 17 ans diagnostiqués pour un TDAH. Plus les 28 pour cent d'adultes avec des problèmes de boisson, ce qui fait plus de 60 millions à quoi s'ajoutent encore les 22 millions qui consomment des drogues illégales comme la marijuana, la cocaïne, l'héroïne, les hallucinogènes et les inhalants (produits à vapeur volatile qui sont inhalés - NdT.) et bien vite, on obtient le portrait d'une nation de drogués avec des centaines de millions de gens dépendants d'une substance toxique ou d'une autre - légale ou illégale - pour les "aider" à gérer le stress et problèmes de la vie.
D'ailleurs, les choses ne sont guère mieux outre-Atlantique -- et parfois même pires si l'on s'en réfère à une grande étude qui conclut que 40 pour cent des Européens souffriraient de maladies mentales.
C'est la vie


Nous vivons une époque dirigée et compressée stratégiquement et psychologiquement. Aucun événement important, ou presque, dans la sphère socio-politique n'est dû au fruit du hasard ou à des causes naturelles. Il s'agit pratiquement toujours de mises en scènes orchestrées par de grands professionnels. N'importe quelle étude de l'histoire menée avec suffisamment d'ouverture d'esprit aboutirait à cette même conclusion sur la manière dont leur paradigme circonstancié a été forgé par le biais d'événements et conditions similaires créés de toutes pièces à pratiquement toutes les époques de l'histoire de l'humanité.

Même histoire, époque différente.


Cette frénésie récente entourant de mitraillage de conneries fraîchement sorties du four de Boston est la manifestation d'un effort croissant et désespéré pour cautériser l'esprit des américains une bonne fois pour toutes. Ils veulent que les masses acceptent toute et n'importe quelle explication de la part de l'État à propos de tout et quelle qu’en soit l'importance, selon l'interprétation qu'ils en donnent. Ce sont des tests.


Et ils s'en tirent à bon compte.


C'est profondément infect et pourtant peu de gens y voient clair. Voici-là un bien triste état des choses lorsque si peu remettent le statu quo en question et commencent à se réveiller si peu et si tard.


Recherchez la vérité pour vous-même. Remettez en question la désinformation du courant dominant, faites la lumière et ensuite passez le message.
Cela crève les yeux.
VOUS faites la différence ! Nous faisons tous la différence.
Restez éveillés, informés et actifs avec conscience et amour.

Source de l'article

Traduit pour le BBB par Eyael.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.