Bistro Bar Blog

samedi 6 avril 2013

Le "Pompéi" de l'Amérique centrale

Enfoui sous des cendres volcaniques, Cerén est resté préservé depuis 1400 ans. Ses habitants ont dû pouvoir s'enfuir avant l'éruption.


Un village maya enterré donne un nouvel aperçu sur l'agriculture antique



Un ancien village maya enfoui sous des cendres volcaniques pendant des siècles a révélé des maisons, des champs et des jardins très bien préservés.

Des archéologues américains ont mis au jour le village de Cerén, découvert dans les années 70 au Salvador. Un volcan a détruit le village il y a 1400 ans et les cendres volcaniques ont préservé efficacement les plantes de cette région tropicale.



"Ce que cela veut dire pour moi est que ce site a conservé toutes ces plantes au sol", a dit lors d'une conférence de presse l'auteur de l'étude, David Lentz, professeur à l'université de Cincinnati.

"Non seulement nous découvrons ces plantes en parfait état, mais nous les trouvons à l'endroit où les gens les ont laissées il y a plus de mille ans et c'est vraiment extraordinaire".



Les scientifiques ont pu entrevoir une cuisine maya, qui comprenait un jardin planté intensivement.
"Nous avons pu dire ce qui avait été planté autour des maisons", a dit Lentz. "C'est fabuleux parce qu'on a longtemps débattu de la manière dont les mayas ont fait tout ceci. Nous avons maintenant un exemple réel".

Une autre nouvelle découverte fut le malanga (tubercule apparenté à l'igname et le taro, NdT), car les scientifiques ne savaient pas que les mayas le cultivaient. L'équipe a aussi trouvé des herbes qui n'existent plus dans cette zone et une maison qui contenait 70 pots en céramique.

Le malanga


Ils ont découvert de plus une route pavée appelée un "sacbé", que Lentz programme de suivre plus tard pour voir s'il conduit à d'autres intéressantes découvertes.


Un "sacbé"

"Ce ne fut pas facile parce que nous n'avons pas cessé de rencontrer des choses que nous n'avions jamais rencontrées auparavant sur un site maya", a dit Lentz. "Elles étaient simplement invisibles à cause de leur manque de préservation".

"Cerén est considéré internationalement comme l'un des trésors du monde," a-t-il ajouté.
"Ce qu'on y a trouvé donne une vraie idée de ce à quoi les choses ressemblaient dans le passé et comment des humains les ont modifiées. Je pense que nous y apprenons à révolutionner nos concepts du passé antique de l'Amérique centrale."

Les découvertes aident les scientifiques à comprendre l'agriculture des mayas et comment ils vivaient avec une telle densité de population. La recherche sera présentée du 3 au 7 avril à la conférence annuelle de la Société de l'Archéologie américaine à Honolulu.


Source

Traduit par Hélios

4 commentaires:

  1. Très intéressant, merci !
    Les vérités historiques continuent d'émerger partout ...

    RépondreSupprimer
  2. Dommage, ils ne precise pas quelle genre de culture ils utilisaient, ils disenrt juste intensivement...

    Je me rappel d'un reportage que j'avait vue avant de decouvrir la permaculture où ils parlaient de la "terra preta"

    RépondreSupprimer
  3. Les Mayas avaient trouvé un système ingénieux pour acclimater les plantes à l'altitude !

    RépondreSupprimer
  4. Dés découvertes vous allez en avoir de plus en plus pour subjuguer l'homme par l'homme pour l'homme 999 inversé, vu que nous marchons sur la tête en 666 esprit Lucifer ( c'est mon interprétation), opération nous détourner de DIEU qui pense a tous depuis le commencement alors que nous d'une manière ingrate l'oublions. Ces gens à l'époque étaient plus dans la vérité donc recevaient des énergies et des informations qu'ils mettaient tout simplement en applications.

    RépondreSupprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.