Bistro Bar Blog

mardi 5 mars 2013

Ultraman, 5 mars 2013, Google prend des photos de Namie-machi


Japon radioactif : Google Japon enregistre ''Street View'' à Namie-machi, l'une des villes les plus contaminées de Fukushima



Le maire Baba de Namie-machi a demandé à Google de prendre sa ville en photo, pour que les habitants de la ville puissent voir leurs quartiers et pour que les japonais et le monde se souviennent de l'accident nucléaire de Fukushima.

La ville toute entière de Namie-machi (population 21.000 personnes) a été évacuée. Une partie de la ville est à l'intérieur du rayon de 20 km de la zone interdite et le reste se trouve à l'intérieur de la zone planifiée d'évacuation. À la différence d'Iitate-mura désignée comme zone planifiée d'évacuation mais qui a gardé grâce à son maire entreprenant (je ne veux pas forcément que ce soit une bonne chose) plusieurs usines en service depuis l'accident malgré les radiations élevées, je ne pense pas qu'il subsiste une quelconque activité à Namie-machi.

On dirait que la ville est restée abandonnée exactement comme dans les premiers jours ayant suivi les séisme et tsunami du 11 mars 2011.



D'après le blog de Google Japan, posté par Keiichi Kawai, responsable du groupe de production (4 mars 2013) :

Aujourd'hui Google va commencer Street View à Namie-machi dans le comté de Futaba, préfecture de Fukushima.

Actuellement, la moitié de Namie-machi se trouve dans la zone interdite dans le rayon de 20 km depuis la centrale de Fukushima et l'autre moitié est désignée comme zone planifiée d'évacuation. Cette fois nous avons reçu une demande de Namie-machi et nous filmerons les deux zones de la ville pour Google Map Street View. Il faudra plusieurs semaines pour prendre les photos et nous avons l'intention de les publier dans plusieurs mois.

Le véhicule de Google Street View à Namie-machi :



D'autres vues dans une vidéo (par Google), avec le message du maire Baba :

vidéo (en japonais, mais on a des vues de la ville) :



Je me demande si Google va mesurer les taux de radiations en parcourant Namie et en prenant des photos. J'espère que oui. Sans cette information, comme les radiations sont invisibles, la dévastation de Namie-machi ne peut être distinguée des autres villes de Fukushima, comme Miyagi, Iwate qui ont été détruites par le séisme et le tsunami. Le maire Baba veut que les gens se souviennent de l'accident nucléaire et ce qu'il est advenu de sa ville et des citoyens.

Le 12 mars 2011 au matin, plusieurs heures avant que TEPCO ne fasse un dégazage du réacteur 1, le gouvernement préfectoral de Fukushima envoyait du personnel mesurer les radiations à Futaba. Je pense que c'est une ''connerie'' totale que malgré l'insistance du gouverneur de Fukushima, il n'ait pas ainsi que son gouvernement été informé de quelconques troubles aux centrales (Fuku I et II). Ils ont fait des mesures ce jour-là à 8h dans les zones environnant les deux centrales.

Ils sont allés aussi à Namie-machi. À 8h39 il y avait à Nishihara dans le quartier Takase de Namie-machi 0,04 microsievert/h. À 8h50, au même endroit, les radiations ont augmenté de 200 fois, jusqu'à 8 microsieverts/h.

À la différence d'Okuma-machi et de Futaba-machi, Namie n'a pas été immédiatement averti d'évacuer. Namie ne figurait pas sur la liste de TEPCO pour faxer une information d'urgence nucléaire (la liste ne contenait que les municipalités où se situaient les centrales – Okuma, Futaba et Tomioka). Les gens ont pris leur temps, sans savoir que les radiations se répandaient déjà. Certains se sont abrités dans un endroit qu'ils pensaient sûrs, mais il s'avéra qu'ils vivaient dans un endroit avec 330 microsieverts/h de radiations. Ils ne l'ont su que lorsqu'une équipe de TV de NHK avec Shinzo Kimura arrive le 28 mars et leur donne le taux de radiations (Kimura mesura 80 microsieverts/h juste devant la maison).

Juste à côté de la maison, Kimura mesura le sol. Il y avait 4 millions de becquerels/kg de césium radioactif (134+137) et 23,2 millions de becquerels/kg d'iode-131.

Le maire Baba reste amer et on ne peut l'en blâmer.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.