Bistro Bar Blog

lundi 11 mars 2013

Ultraman, 11 mars 2013 : documentaire NHK


NHK : 55 % de l'eau injectée dans la cuve du réacteur 3 a pu partir par erreur dans le condenseur


NHK a publié un documentaire spécial sur la centrale de Fukushima pour le deuxième anniversaire de l'accident nucléaire. Des journalistes ont été envoyés à la centrale et ils ont fait aussi leurs propres analyses et expériences de simulation avec l'aide d'experts.

NHK dit avoir obtenu les plans du réacteur 3, et les a soigneusement étudiés avec les experts. Maintenant, pourquoi personne ne l'a-t-il fait plus tôt ?



Les infos ci-dessous sont un passage du documentaire. NHK soulève la possibilité que la fusion du réacteur 3 s'est produite parce qu'il n'y avait pas assez d'eau à atteindre la cuve du réacteur et que plus de la moitié de l'eau injectée par les camions-citernes de pompier est allée à la place vers le condenseur.

La pompe de circulation d'eau du condenseur avait une conduite venant de la conduite principale d'eau qui allait vers la cuve. Dans les conditions normales, une très puissante pompe (2500 tonnes/h) empêche l'eau de la conduite d'y pénétrer car ses pales tournent à très grande vitesse. La pompe s'est cependant arrêtée le 11 mars 2011 quand il y a eu la panne générale de courant. Donc l'eau injectée dans la conduite principale vers la cuve a atteint la pompe du condenseur et l'a remplie au lieu d'aller vers la cuve.

NHK dit aussi que s'il n'y avait eu que 25 % de perte d'eau au lieu de 55 %, la fusion aurait pu ne pas arriver.

TEPCO a mentionné lors d'une conférence de presse dans les premiers jours de l'accident nucléaire que pour une raison quelconque les condenseurs des réacteurs 2 et 3 semblaient être pleins d'eau. À l'époque, les journalistes ne savaient probablement pas ce que sont des condenseurs dans une centrale nucléaire, et les responsables de TEPCO (c'étaient des ingénieurs au début de l'accident) ne savaient pas bien expliquer les choses au public.

Captures d'écran de NHK News (10 mars 2013) :

Des experts examinent les plans du réacteur 3, et ils remarquent que le tuyau allant du camion-citerne au réacteur est relié à une conduite qui a pu dévier l'eau vers le condenseur :




Camion-citerne pompant de l'eau dans la conduite principale qui accède au réacteur :






Mais cette conduite possède une petite conduite supplémentaire qui va vers le condenseur :






Une pompe s'y trouve pour réguler le flux d'eau :



L'eau provenant de cette conduite annexe ne coule pas vers le condenseur dans les conditions normales (c'est à dire quand la pompe est alimentée en électricité) :




Mais quand il n'y a plus eu de courant, la pompe s'est arrêtée et les pales ont arrêté de tourner et il n'y avait plus rien pour empêcher que de l'eau du camion-citerne n'aille dans le condenseur.





TEPCO a mentionné dans une conférence de presse de 2011, juste après le début de l'accident, que les unités de condenseurs des réacteurs 2 et 3 étaient pleins d'eau :


Donc NHK et ses experts consultés font une simulation, à l'aide d'un modèle réduit et concluent qu'environ 55% de l'eau injectée a pu s'échapper vers le condenseur.





Ils concluent ensuite que s'il n'y avait eu que 25% de l'eau injectée à fuir, la fusion aurait pu ne pas se produire :



Puis NHK se tourne vers les citernes des pompier en place à la centrale après l'accident et dit ''Personne ne sait si une quantité suffisante d'eau de ces citernes peut atteindre le réacteur lors d'une urgence''.


L'un des experts commente, ''C'est une erreur de se sentir sain et sauf, juste parce qu'il y a des citernes de pompier sur un site''.


Je me souviens d'experts commentant que la pression venant du combustible qui chauffait dans la cuve du réacteur empêchait suffisamment l'eau d'atteindre la cuve. Je me demande s'ils connaissaient la conduite qui va à la pompe du condenseur, ou s'il leur est arrivé que de l'eau prévue pour la cuve soit déviée vers un condenseur en raison d'une perte de courant de la pompe.

4 commentaires:

  1. Bonjour,

    Il me semble bien que le mot "condensateur" doit être remplacé par condenseur.

    - "condensateur" : en électricité, le condensateur stocke momentanément des charges électriques.

    - Le "condenseur" d'une centrale thermique (charbon, fuel, gaz) ou d'un réacteur nucléaire est là pour abaisser au maximum la température de la vapeur d'eau, après son passage dans les turbines.

    L'eau, froide, qui le traverse condense la vapeur qui le croise à travers un échangeur sans contact entre les deux fluides.

    Le condenseur est lui-même alimenté par l'eau de la rivière (ou de l'océan), avec l'aide de la tour aéroréfrigérante, laquelle permet de moins prélever d'eau dans la rivière.

    Delphin (empêcheur de condenser en rond)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est si bien expliqué, Delphin, que je suis sûre que tu as raison, je vais faire la correction. Merci.

      Supprimer
  2. Fukushima crime contre l'humanité

    http://temple-hermes-thoth.blogspot.fr/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis bien d'accord, le problème est que les acteurs des basses oeuvres ont ordre d'entretenir l'énergie nucléaire sur terre.

      Supprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.