Bistro Bar Blog

dimanche 3 mars 2013

Pyramides bosniaques (mise à jour)

Sur l'article traduit ci-dessous se trouve une vidéo en anglais publiée le 26 février et donc sans sous-titres français. Je la poste quand même pour les anglophones. Elle dure 25 mn.
D'autres articles du BBB sur les pyramides de Bosnie, ICI (vidéos), ICI et ICI (vidéo).

J'aimerai demander à Jacques Grimault ce qu'il pense des pyramides de Bosnie...

Le SITE OFFICIEL en français sur les pyramides bosniaques avec les dates du camp d'été 2013 pour les volontaires (hum, ça me plairait bien si je pouvais...)


Une preuve scientifique non diffusée montre qu'une source d'énergie libre aurait 25.000 ans


Une découverte monumentale, fruit de 4 ans de recherches géo-archéologiques exhaustives, n'a pu parvenir à la connaissance du grand public pour une quelconque raison. Le site de pyramides le plus actif qui daterait de 25.000 ans a également publié des preuves scientifiques soutenant la théorie que les pyramides servaient de source d'énergie. Une étude récente, inexplicable par notre science, révèle que des faisceaux d'énergie servaient à transmettre des signaux électro-magnétiques dans le lieu aujourd'hui avéré comme le plus grand complexe de pyramides au monde.

Des preuves accablantes, soutenues par la recherche scientifique de toute une communauté archéologique prouvent que les archives de l'histoire sont fausses concernant les anciennes cultures, entraînant à son tour une révision des religions, de la science et des enseignements. 



Le Dr Osmanagich a fait des recherches sur les pyramides du monde entier, sa récente découverte des pyramides bosniaques à Visoko est cependant la plus remarquable. Ce qui peut s'avérer encore plus remarquable, ce sont les attaques dans les médias des scientifiques et des chercheurs sur son incroyable découverte.

La toute première chose effectuée par les pouvoirs mondiaux quand leur système de contrôle est menacé (pour une idée qu'ils ne peuvent supprimer) est de créer un système de désinformation qui fait croire aux gens que les technologies sur l'énergie, qu'elles soient récentes ou anciennes sont des canulars. Des archéologues de renom ont enclenché des campagnes de calomnie sur le travail du Dr Osmanagich, par peur de l'impact de ses découvertes sur leurs propres travaux.

Il est plus que temps de réécrire nos livres d'histoire, il existe pourtant de si vastes écarts entre le vieux paradigme de pensée et le nouveau que les conflits entre les deux camps ont continué à engendrer une régression dans la connaissance d'anciennes technologies plus qu'à la faire avancer.

Prenez en compte les faits suivants détaillés par le Dr Osmanagich dans la vidéo :




1) Ce sont les premières pyramides européennes
2) Ce sont les plus grandes et les plus grosses de la planète
3) Leurs points cardinaux sont les plus précis de la planète pour leur orientation
4) Leur ''béton'' est meilleur que le meilleur des bétons actuels possibles
5) Ce sont les pyramides les plus anciennes sur terre
6) Sous les pyramides se trouve le plus important réseau préhistorique de tunnels et de chambres jamais découvert
7) Dans ces tunnels ont été découverts d'immenses blocs de céramique pesant plus de 8 tonnes

La découverte de la vallée des pyramides de Bosnie change pour toujours la compréhension de l'histoire européenne et mondiale. C'est aussi valable pour la datation du béton le plus vieux et le plus solide et pour l'immense réseau de tunnels et de chambres souterrains.


Une datation au radiocarbone prouvant que le complexe des pyramides de Bosnie remontent à au moins 25.000 ans a été rendue publique par l'équipe scientifique conduite par le Dr Sam Osmanagich. Découvert en 2005, le parc archéologique de la Pyramide bosniaque du Soleil, qui abrite la plus grande pyramide au monde, est aujourd'hui le site archéologique le plus actif sur la planète. Les découvertes de l'équipe révèlent aussi un faisceau d'énergie, d'un rayon de 3,96 m de rayon qui transmet un signal électro-magnétique de 28 kilohertz inexplicable qui provient du centre de la Pyramide du Soleil. Ce phénomène a été confirmé indépendamment par le physicien le Dr Slobodan Mizdrak de Croatie, le Pr Paolo Debertolis, anthropologue à l'université de Trieste en Italie, l'ingénieur du son finlandais Heikki Savolainen et l'ingénieur en électricité Goran Marjanovic de Serbie.

La théorie du Dr Osmanagich sur ce faisceau d'énergie serait la raison pour laquelle les pyramides ont été construites ; pour procurer une puissante source d'énergie propre aux civilisations anciennes. C'est une théorie déjà largement soutenue présentée dans le livre ''La centrale énergétique de Gizeh'' de Christopher Dunn publié en 1998. La Pyramide du Soleil est 30 % plus grande que celle de Gizeh et une récente excavation a révélé un large système de labyrinthes souterrains, preuve supplémentaire soutenant la théorie de la centrale énergétique.

Est-il possible que le système d'énergie basé sur le pétrole dont nous dépendons actuellement aurait pu être évité si le travail de l'inventeur Nikola Tesla sur l'énergie libre n'avait pas été supprimé ? Tesla (1856-1943) a breveté des méthodes d'énergie libre qui ont été rejetées en raison de son impossibilité à les mesurer et les convertir. Philippe Coppens, auteur et journaliste d'investigation déclare : ''Nous avons un besoin urgent de changer notre point de vue erroné sur l'idée que nos ancêtres étaient stupides et accepter qu'ils avaient une connaissance avancée sur la création de la nature et de l'univers, exactement comme Nikola Tesla, dont les idées ont été écartées car elles ne rentraient et ne rentrent toujours pas dans le moule économique dominant. Les pyramides sont la preuve que nos ancêtres connaissaient et se servaient de technologies énergétiques que nous sommes enfin capables de mesurer aujourd'hui, même si on est loin de les comprendre totalement. Coppens, ainsi que l'autrichien Klaus Dona et des douzaines d'autres conférenciers ont assisté à la Conférence Internationale sur les pyramides bosniaques à Sarajevo, en Bosnie-Herzégovine, organisée annuellement pour délivrer les découvertes au public.

Osmanagich a fait venir une armée d'experts de domaines variés pour étudier ses pyramides et mesurer les anomalies qui leur sont associées. Y compris le scientifique britannique et inventeur Harry Oldfield, qui a utilisé un système spécial de caméra pour photographier les prétendues ondes électro-magnétiques dans le voisinage de la colline de Visocica.

Les structures pyramidales construites en Bosnie et à travers le globe il y a plus de 10.000 ans ne peuvent être dupliquées par la science et les machines modernes du 21ème siècle et il n'existe aucune explication dans nos archives historiques sur l'identité de ceux qui ont pu les construire.

''Nous réalisons que ce site change notre connaissance de l'histoire et donc les découvertes auront besoin de résister à un examen très minutieux. Notre équipe scientifique inter-disciplinaire utilise avec soin une méthodologie de recherche scientifique légitime, les tests sont souvent réalisés séparément par deux ou plusieurs laboratoires,'' a expliqué le Dr Osmanagich. ''Malgré le scepticisme de départ, nous avons aujourd'hui une équipe des 4 coins du monde comprenant des centaines de chefs de file venant de disciplines scientifiques variées comme des archéologues, des géophysiciens, des ingénieurs en chimie, des physiciens, des ingénieurs en électricité et des mathématiciens, qui collectent des preuves en vue de réponses''.

En se basant sur les nombreuses images prises par avion et de l'espace de la Pyramide du Soleil, il apparaît évident que les motifs géométriques à trois côtés montrent une forme géométrique de triangle. Bien que de tels éléments existent dans la nature, c'est rarement, pour ainsi dire jamais, une forme précise et elle est rarement répliquée sur les faces opposées d'un mont. Dans le cas présent, deux faces sont des triangles équilatéraux, avec des faces bien définies. L'imagerie par satellite de la zone locale de la partie centrale de la Bosnie-Herzégovine (Landsat, Radarsat, Hyperion, Ikonos, courtoisie du Dr Amer Smailbegovic) a indiqué qu'il y a cinq collines qui montrent d'apparentes anomalies géospatiales avec deux faces ou plus triangulaires. Toutes les collines précédemment mentionnées présentent des faces triangulaires et certaines ont sur leurs faces des éléments en motif d'escalier et de marches avec une table plate au sommet. Dans le cas de la Pyramide du Soleil, trois faces sur quatre révèlent la preuve de motifs géométriques. Les preuves géologiques n'indiquent aucune faille ou un quelconque processus de glaciation dans la région qui aurait autrement affecté l'existence, la géométrie et la texture de ces faces.

Orientation parfaite – points cardinaux du globe

Les mesures réalisées par l'Institut Géodésique de Bosnie-Herzégovine indiquent que les faces de la Pyramide du Soleil sont alignées exactement avec les points cardinaux du monde, ce qui est l'une des caractéristiques souvent notée sur les pyramides existantes en Égypte, au Pérou, au Guatemala ou en Chine. La face nord de la Pyramide du Soleil est orientée vers les étoiles du nord (comme la grande pyramide d'Égypte), en alignement avec l'Étoile Polaire.

Analyses géologiques et sédimentaires


Les résultats de forages, de creusement de puits de test et d'une tranchée restreinte réalisés en août et octobre 2005, avec une suite en 2006 et 2007, ont confirmé les premières observations et révélé que la surface des pyramides se compose de couches superposées de grès et de blocs de roche sédimentaire, qui ont été façonnées manuellement et/ou découpées pour s'ajuster aux dimensions requises. L'agent liant entre les blocs de grès suggèrent la présence de sédiments ''clastiques'' (provenant de l'érosion de roches), une agglomération multicolore composée de gravier, grès et schiste avec une matrice liante de ciment fait de particules d'un sable de carbonate de quartz, de feldspath et d'éclats de mica. Les faces planes des blocs, la zone de contact, et l'agent de liaison sont clairement visibles. Un nettoyage ultérieur plus soigné de la ligne de contact entre deux blocs de grès a révélé que les blocs ont été façonnés manuellement en dessous et que la surface était plate et lisse, avec un agent de liaison appliqué ensuite sur la surface.

Triangle équilatéral formé par les trois principales pyramides


Les trois pyramides principales de la vallée des pyramides bosniaques forment un triangle équilatéral. L'Office Cadastral du comté de Visoko a réalisé des mesures au GPS du sommet des collines et déterminé que tous les angles sont symétriques (60°). Pour vérifier les structures artificielles, leurs mesures ont montré que les distances séparant les trois sommets étaient identiques (environ 2,2 km) avec moins de 2 % d'erreur.

La géométrie, la forme, l'orientation, les matériaux de construction – tout prouve un plan parfait et la réalisation d'un ensemble.

Pyramide du Soleil

La Pyramide du Soleil d'une hauteur de 220 mètres de hauteur est la plus grande au monde et elle est complètement recouverte de terre et de végétation. Durant les années 50 et 60, le gouvernement local a organisé trois travaux de plantation. Des arbres ont réussi à pousser uniquement sur la moitié basse de la pyramide. L'épaisseur du sol sur les faces ouest, nord et est de la pyramide est variable entre le sommet (20 cm) et le pied (1,50 m), en raison de l'érosion. La face sud a perdu sa régularité. La preuve physique matérielle de monolithes de pierre bien préservés et ayant une forme a été démontrée par l'excavation pendant la campagne géo-archéologique de 2006 -2008.
Un radar satellite a pénétré de 4 mètres sous la surface du côté nord de la pyramide du Soleil. Des lignes droites rectilignes montrent des passages souterrains – une sous-structure pyramidale. Certaines intersections sont à 90°.

Pyramide de la Lune


Avec une hauteur de 190 mètres, la Pyramide de la Lune est la deuxième plus grande du monde après la Pyramide du Soleil (220 mètres) et plus haute que la grande pyramide d'Égypte (148 mètres). C'est une pyramide à trois côtés avec un plateau venant de l'est qui conduit au sommet de la structure. Les autres faces (nord, sud, ouest) correspondent aux points cardinaux. Pour la construction de cette pyramide, des plaques et des carreaux de grès ainsi que de l'argile ont été utilisés comme matériaux de construction. Le travail archéologique sur le terrain montre que sous les couches de terre et de bois existe une immense structure de pierre et d'argile, une pyramide à terrasse à trois faces avec une chaussée pavée venant de l'est.

Un réseau de tunnels souterrains


L'exemple des principaux complexes de pyramides mondiaux montrent que sous les pyramides ont été construits des passages et des chambres souterrains. C'est le cas des pyramides de Gizeh (des tunnels relient les pyramides, le sphinx et le Nil), de Teotihuacán (une caverne souterraine de 4 chambres avec des corridors), la pyramide à étages de Saqqarah (''labyrinthe'' souterrain), de Chine (tunnels souterrains construits en grès, briques et argile), de Tenerife (grottes-tunnels à Guimar). De nombreuses découvertes sur place suggèrent qu'un réseau important de tunnels existe dans la vallée des pyramides bosniaques. Le Dr Osmanagich formule l'hypothèse que toutes les structures colossales, les puits d'eau et autres éléments d'importance sont reliés par un système de tunnels. Les découvertes faites par les excavations actuelles en cours présentaient des monolithes de différentes formes dans les tunnels. Des centaines de mètres de tunnels ont été sécurisés par des étais en bois. Les tunnels n'ont jamais été des puits de mine, car aucun outil, ni charbon, argent, ou autre matériau précieux n'ont été trouvés et ils semblent beaucoup plus vieux que les époques moyenâgeuses ou romaines.


La physicienne, le Dr Anna Pazdur de l'université silésienne de Pologne a annoncé ces informations lors de la conférence de presse en août 2008 à Sarajevo. Un grand nombre d'artefacts archéologiques ont été découverts durant les 4 ans d'excavation. Un déblaiement ultérieur des tunnels souterrains a confirmé un réseau artificiel immense datant des époques préhistoriques. Des échantillons de forage venant de la Pyramide du Soleil et du tumulus de Vratnica ont montré du béton de la meilleure qualité (analyse par l'Institut des Matériaux de l'université de Zenica, en Bosnie et de l'Institut d'ingénierie civile de l'université de Sarajevo). La première conférence scientifique internationale sur la vallée des pyramides bosniaques a été organisée à Sarajevo entre le 25 et le 30 août 2008. Plus de 50 experts égyptiens (20 archéologiques, géologues et égyptologues éminents), chinois, d'Arabie Saoudite, russes, polonais, croates, britanniques, autrichiens, bosniaques et du Montenegro ont conclu :

    1. que la vallée des pyramides bosniaque est ''un lieu archéologique très important qui nécessite une recherche multidisciplinaire ultérieure,''
    2. que la ''deuxième conférence scientifique qui doit se tenir dans deux ans devrait rassembler des spécialistes des pyramides du monde entier,''
    3. ''Le Centre d’Études des pyramides'' doit être établi à Sarajevo
    4. et recommandé ''qu'un cours d'archéologie d'un niveau élevé soit établi dans des universités bosniaques en tant que soutien pour le projet de la vallée des pyramides''. Le Dr Mona Haggag a nommé cette découverte '' une réécriture de nouvelles pages de l'histoire de l'Europe et du monde''.

SOURCE


Traduction originale par Hélios pour le BBB.

5 commentaires:

  1. Comme la tour Tesla
    http://eden-saga.com/img/images/teslaToursTransatl543po.jpg

    RépondreSupprimer
  2. article très très intéressent merci

    tranda

    RépondreSupprimer

  3. Ha oui c'est branchant, d'autant que ceux qui y bossent rapportent la rémission (du moins temporaire) des symptômes de leurs maladie (arthrite, asthme ...)

    RépondreSupprimer
  4. Si tu veux contacter Jacques, fait le via son association : la nouvelle Atlantide.

    Donne nous un retour à ce sujet, merci.

    RépondreSupprimer
  5. "L'affaire qui nous occupe est la suivante : sur notre planète, le plus gros chantier de construction de l'Antiquité est aussi le plus complexe. Nous n'avons aucun témoignage direct, ni aucun document relatant sa construction . Faute de preuves, une hypothèse basée sur des suppositions a été avancée, jugée satisfaisante, puis acceptée.

    L'affaire a donc été classée, et cette théorie non démontrée est devenue la vérité avec le temps. Dans la partie 1 de ce documentaire, certains faits de la théorie officielle ont été sérieusement mis à mal, notamment sur l'outillage des bâtisseurs.

    Tout enquêteur a recours à un informateur, et c'est grâce à une personne de ce genre que l'auteur de ce documentaire a pu trouver des indices et les relier.

    Dans toute affaire criminelle, on peut rarement comprendre un crime sans avoir découvert son mobile. Il en va de même pour la grande pyramide de Gizeh. Son actuel et unique pourquoi, sujet non discutable pour l'égyptologie, est d'être le tombeau du pharaon Khéops.

    Un édifice d'une stupéfiante précision, orienté à 0,05° près sur le pôle Nord, marquant très précisément les équinoxes, et à l'architecture intérieure complexe et incompréhensible s'il s'agit d'un tombeau.

    Beaucoup ont pressenti que la grande pyramide pouvait être autre chose qu'un simple tombeau, mais il leur manquait les liens, et surtout le pourquoi. Il semble bien que l'informateur de l'auteur de ce documentaire passionnant ait découvert ce "pourquoi", et vous allez le découvrir dans ce film."

    Partie 1 : http://www.dailymotion.com/video/xuhmph_la-revelation-des-pyramides-partie-1_tech

    Entretien sur Radio Ici et Maintenant:
    http://www.dailymotion.com/video/xwqbkz_la-revelation-des-pyramides-sur-radio-ici-et-maintenant-2-7-6h34min_news#.UTezUDcmEcY

    Sur radio Ado:
    http://www.dailymotion.com/video/xwiy6k_la-revelation-des-pyramides-emission-radio-2-sur-4_tech#.UTe3OjcmEcY

    RépondreSupprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.