Bistro Bar Blog

mercredi 6 mars 2013

Mandat d'arrestation et saisie des biens (démission du pape, suite)


Mandat d'arrestation de citoyens émis aujourd'hui contre l'ancien pape, la reine d'Angleterre et d'autres représentants de l'église – saisie des propriétés et des avoirs



Posté le 6 mars 2013 par itccs



Bruxelles :



Trente représentants d'églises et d'état reconnus coupables la semaine dernière d'avoir perpétré et dissimulé des crimes contre l'Humanité au Canada ont défié la décision légale de justice et s'exposent aujourd'hui à une arrestation immédiate.


Ce jour, le Tribunal de Droit Commun a émis un mandat d'arrestation de citoyens internationaux, d'une durée de un an, autorisant la détention et l'emprisonnement de ces trente personnes qui se sont soustraites à la justice en vertu des termes du verdict de la Cour du 25 février 2013.





Une copie du mandat d'arrêt marqué d'un sceau est jointe (voir ci-dessous).


La saisie publique des propriétés et avoirs des parties coupables et de leur organisation commencera également aujourd'hui au Canada, aux États-Unis, en Angleterre et en Italie, selon l'ordonnance du Tribunal.


Les criminels fugitifs comprennent des représentants de l'église catholique, anglicane et de l'Église Unifiée du Canada, des représentants d'entreprise et de la gendarmerie royale du Canada et le premier ministre canadien Stephen Harper. Mais sont inclus également l'ancien pape Joseph Ratzinger, trois hauts cardinaux du Vatican, le dirigeant de l'Ordre des Jésuites, la Reine d'Angleterre et l'Archevêque de Canterbury.


''Ces félons coupables peuvent dissimuler tout ce qu'ils veulent, mais leurs biens ecclésiastiques ne pourront l'être'' a dit Calvin Hodges, un officier de paix du Tribunal de Droit Commun au Canada qui dirigera là-bas l'occupation des églises.


''Nous les avons déclaré ennemis publics pour le meurtre de milliers d'enfants indiens, pour avoir protégé des viols d'enfants et dissimulé les horreurs commises. Si nous ne pouvons les arrêter sur-le-champ, nous les bannirons eux et leurs églises de nos communautés''.


Le Tribunal, parrainé par le Tribunal International contre les Crimes de l'Église et des États (ITCCS), vont publier ce jour une notification publique dans quinze pays déclarant la recherche des criminels qui présentent un évident et actuel danger pour les enfants et les citoyens, et demandant l'aide d'autres gouvernements et citoyens pour leur détention.


Le mandat d'arrêt citoyen est en cours d'envoi à des groupes locaux d'action citoyenne, les autorisant à l'arrestation des Trente et à la saisie de leurs biens.


Les autorités de police locale régulière du Canada, d'Angleterre, des États-Unis et d'Italie ont reçu du Tribunal une demande formelle de coopération pour application de son ordonnance.


Les occupations d'églises en cours continueront indéfiniment et seront associées à la Semaine Internationale de Réclamation jusqu'au Dimanche de Pâques, entre le 24 et le 31 mars 2013.


Publié par l'ITCCS Central - Bruxelles

5 mars 2013

Pièces jointes :
Traduction originale par Hélios pour le BBB.

6 commentaires:

  1. "Si nous ne pouvons les arrêter sur-le-champ, nous les bannirons eux et leurs églises de nos communautés''....J'entends déjà leurs os trembler de peur !!!...J'attends la suite avec impatience. Il serait bon qu'enfin une vraie justice s'abatte sur tout ceux de ce monde qui sont en dérive !!!
    Inch Allah !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La bêtise c'est vous qui la détenez ! Pas assez futé pour comprendre le réel sens de ces mots inscrits. Ce n'est pas grave, depuis quelques temps, notre pauvre B.B.B. se remplit de propriétaires d'élucubrations (en anonymes, donc lâches)stupides, ça devient très pesant. Passer votre chemin.

      Supprimer
  2. Les trolls sont et seront supprimés.

    RépondreSupprimer
  3. Pour l'instant, seuls les membres du BBB pourront commenter.

    Exit les trolls !

    RépondreSupprimer
  4. Le problème est que ce tribunal n'est reconnu que par ceux qui ont envie de le reconnaitre... http://itccs.org/about/
    Mais... c'est peut être un premier pas?

    RépondreSupprimer

  5. Il faut leur couper les fonds, que la banque se présente !

    RépondreSupprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.