Bistro Bar Blog

lundi 4 mars 2013

Les mystères de la création de l'homme


Discussion sur la thèse de David Icke de la possibilité de créateurs reptiliens de l'humanité. Mythe ou manipulation ?

R E P T I L O P H O B I E


Faute de comprendre le sens profond de la Genèse biblique, et particulièrement le mystère de la création de l’homme, des chercheurs ont pris le mythe à la lettre. Et la reptilomanie est née.

Cherchant à donner une interprétation logique à des événements d’ordre spirituel, on a rattaché les légendes sur les serpents et dragons des civilisations archaïques avec les extraterrestres. Ces dieux venus du ciel nous auraient créé en laboratoire. Pour les tenant de la théorie créationiste, ce sont de bons Elohim extraterrestres qui sont descendus ici-bas dans leurs vaisseaux pour nous fabriquer « à leur image ». Mais pour ceux qui adhèrent à la théorie reptilienne rendue célèbre par David Icke, ces dieux venus du ciel étaient d’horribles bestioles à faciès de crapaud qui nous ont manipulé
génétiquement pour leur servir d’esclaves.

C’est pourquoi, de nombreux millénaires plus tard, nous serions toujours soumis à nos maîtres reptiliens qui constituent les lignées gouvernantes sur cette planète. 



Pour remonter aux sources des influences de David Icke, prenons connaissance de l’hypothèse développée par l’américain R.A. Boulay dans son livre « Serpents et dragons volants ».
Cette théorie a une fonction de désinformation extrêmement puissante puisqu’elle fait l’impasse sur l’Atlantide et les civilisations encore plus anciennes qui l’ont précédé.


Nous pensons que bien des intérêts scientifiques, politiques et religieux sont ligués pour effacer toute idée de l’existence de l’Atlantide. Cette négation provient d’une impuissance à se
représenter le mystère de la création du monde depuis un état éthéré jusqu’à la matière dense. Nos contemporains sont prisonniers de leur pensée matérialisante, et ils ne peuvent imaginer que des
civilisations immatérielles ont précédé la nôtre.


Nous présentons cet extrait du livre de Boulay comme preuve de la confusion qui s’est installée dans le courant d’un certain scientisme new age, où la réflexion philosophique a entièrement disparu au profit d’une recherche de découvertes excitantes mais qui ne sont que des fausses évidences. 


SERPENTS & DRAGONS VOLANTS
Par R. A. Boulay (extrait)

« La littérature et la mythologie des anciennes cultures sont pleines de contes de dragons, de serpents volants et autres lézards ailés. Quelle était cette créature volante crachant le feu qui paraît avoir coexisté avec l'homme, quelquefois comme son bienfaiteur mais plus souvent comme son bourreau ?

Elles n’étaient peut-être que des créatures fabuleuses, le produit de l'imagination fertile de l'homme. D'un autre côté, il est possible qu'elles fussent la manifestation de quelque chose d'autre, d'événements si traumatisants et profondément enracinés dans son passé, que la connaissance de
leur vraie nature a été inconsciemment supprimée. Il n'en reste seulement qu'un souvenir allégorique.

Plusieurs civilisations relient leurs racines ancestrales à de tels dragons, lézards ou serpents volants. Dans la plupart des cas, ils sont crédités d'avoir apporté les avantages de la civilisation à l'espèce
humaine. De plus, ils sont souvent décrits comme son créateur réel.

L'homme ancien a décrit ces créatures comme des êtres supérieurs ou des dieux qui pouvaient facilement se déplacer dans les cieux dans leurs "chariots de feu" ou "barques célestes." Ils vivaient
habituellement dans une "demeure céleste" et sont souvent descendus pour perturber les affaires de l'homme.

La culture la plus ancienne et la plus importante, celle de Mésopotamie, a probablement été fondée par ces dieux-serpents. La colonisation de cette planète par ces créatures est décrite dans un des anciens documents le plus significatif : la "Liste des Rois Sumériens."

Réfutation

La théorie « reptiloïdienne » pour expliquer la création de l’homme dont Zachariah Sitchin, le décrypteur de tablettes cunéiformes est le maître à penser, mobilise depuis quelques années le courant conspirationniste.

La thèse des lignées reptiliennes qui gouverneraient le monde a rencontré un énorme succès car elle semblait répondre au mystère de notre souffrance.
Après un siècle de spiritualisme impuissant à expliquer le fonctionnement du système mondial et l’oppression qu’il fait régner sur la terre, on croyait tenir les vrais coupables : « mais c’est bien sûr ! » Les Reptiliens allaient remplacer les trop ringards « esprits du mal » et autres « puissances des ténèbres » trop désincarnés pour notre époque de matérialisme spirituel.

Le Diable faisait vieux jeu, alors que les reptiliens ont une existence tangible, surtout si l’on croit que les grands de ce monde sont des reptiliens sous forme humaine.

Nous avons donc vu dans cette théorie, une nouvelle manière de désigner le mal.

Mais c’était oublier que le Diable a plus d’un tour dans son sac. Voudrait-il détourner notre attention vers des personnages publics qui ne sont que des marionnettes, qu’il ne s’y prendrait pas autrement. « C’est pas moi le méchant, ce sont ces saletés de reptiliens ! »

Lorsque vous réalisez que les maîtres de la politique, de la finance, de la science et de la religion sont des Lézards masqués, il ne vous reste que deux possibilités, leur couper la tête ou leur jeter à manger.

S’ils sont nuisibles, qui va leur régler leur compte ? Et s’ils ne sont que de pauvres créatures victimes de leur instinct, quel ami de la nature n’aura à cœur de fonder une ligue pour les protéger ?
On ne sait pas si les théoriciens de la reptilophobie ont réfléchi à une stratégie cohérente, hormis le cri du cœur de David Icke : « Aimons-les, ce sont nos frères ! ».

Ici, la théorie reptilienne montre son vrai visage : il s’agit bien d’une manipulation. Aimer les bourreaux de l’humanité ? Pourquoi devrions-nous aimer des buveurs de sang ? C’est une idée comme seul le new age décervelé sait en inventer.

Il y a donc de bonnes raisons de penser que la campagne reptilophobe est organisée par des manipulateurs.

- La théorie sur les lignées reptiliennes qui exploitent le monde annule la recherche sur la cause métaphysique du mal.

- La théorie reptilienne masque le sens de l’énigme de la tentation d’Adam et Eve par le Serpent. L’Esprit Lucifer qui s’est introduit dans la psyché humaine sous forme d’un courant ondulatoire serpentin, peut dormir tranquille. On ne viendra pas le déloger de sitôt.

- Le Jardin d’Eden est une dimension supérieure d’où provient l’homme originel. Ce « paradis originel » se trouve réduit à un territoire matériel coincé entre les deux fleuves de Mésopotamie, pour la plus grande gloire de la science archéologique biblique matérialiste.

- Le plus grave enfin. La théorie de la création artificielle de l’homme par des extraterrestres, annule le principe d’une âme dotée de libre-arbitre et d’une origine intemporelle. Sans une âme préexistante à l’incarnation dans la forme, aucune renaissance spirituelle n’est possible.

- La lente apparition de la conscience à travers les époques qui se sont succédées depuis l’origine du monde ; cette gestation est escamotée par une naïve manipulation dans le laboratoire d’un vaisseau spatial.

- On parle beaucoup de vaisseaux extraterrestres, sans savoir que les vaisseaux consignés sur les tablettes des sumériens étaient des vimanas - selon le nom sanskrit - qui circulaient dans le ciel à partir des bases du continent atlante. 

Ces aéronefs assuraient les liaisons entre l’Atlantide et les colonies lointaines comme les Indes. Il n’y a pas besoin de recourir aux extraterrestres pour expliquer la présence de vaisseaux dans la haute antiquité si l’on a connaissance du niveau technologique des atlantes.

Et pourquoi veut-on faire oublier l’Atlantide et les civilisations qui l’ont précédées ?

Si les hommes pouvaient remonter le fil des millions d’années écoulées et se représenter le périple qu’ils ont emprunté depuis le monde originel, ils auraient peut-être envie d’en retrouver la piste.
Or, ne sachant d’où il vient, l’être humain est plus facilement manipulable. Il avance dans l’obscurité, ne sachant rien de son origine ni de sa destination ultime.

On lui raconte des histoires, mais rien de véritable, jamais il n’entend des faits qui pourraient tellement émouvoir son cœur que la nostalgie de son origine réveillerait en lui le pouvoir de retourner vers sa patrie originelle.

Il faut considérer la plupart des cosmogonies extravagantes qui sont actuellement divulguées comme de la désinformation pour emprisonner l’être humain dans cet espace-temps.

La thèse reptilienne en est l’une des plus pernicieuse, car elle s’appuie sur le détournement d‘une profonde vérité ésotérique. Oui , l’être humain est spirituellement un « fils du serpent sacré », un être de feu dont l’énergie-conscience ondoie comme un serpent.

Le processus ondulatoire qui anime les êtres dotés de vie, peut être comparé à un serpent, ce qui ne leur donne pas une apparence reptilienne physiquement.

La personnalité reptilienne qu’on prête aux illuminati et aux membres de l’élite noire qui gouvernent le monde n’est pas si éloignée de la nature fondamentale de tous les êtres, mais peut-être ont-ils simplement des moeurs plus cruelles.

Savoir qu’il y a des méchants ne fait pas de nous des anges de bonté.

Source : Revue Undercover n° 8 de Joël Labruyère

9 commentaires:


  1. D Icke, agent trouble, sous pression, comme A Jones, J Rense, Tila Tequila, selon DONALD MARSHALL clone illuminati (gg)
    S Sitchin, affilié cia, n'a jamais prouvé quoique ce soit durant son vivant quand à ses sources. Et son histoire nous asservit gentiment. Alors je ne tendrais pas la joue gauche....
    John Lash, autour des écrits gnostiques de Nag Hammadi fait une intéressante approche du phénomène "archon", dont une variété subalterne ressemble à ces cercles troués avec la prise d'air au cul, (teather incident). Ce sont aussi les entités non biologiques de Castaneda/Don Juan.
    Mr. John Lash - Red Ice Radio Interview (October 2011)

    http://www.youtube.com/watch?v=qGYYihQR9dk

    1/10/11 John Lash: Nag Hammadi, Sophia Myth, Archons, Sumerian & Annunaki Dis-Info
    http://www.youtube.com/watch?v=e3k2TiFPd6o

    RépondreSupprimer
  2. "La théorie de la création artificielle de l’homme par des extraterrestres, annule le principe d’une âme dotée de libre-arbitre et d’une origine intemporelle. "
    A bon? Lorsque nous procréons, une âme (dotée de libre-arbitre et d’une origine intemporelle) se connecte bien au nouveau corps qui est en train d’être créer? pourquoi une "manipulation génétique", certainement pas de même nature que ce que nous connaissons à l'heure actuelle, ne pourrait pas donner le même résultat?
    L'atlantide ne veux pas non plus dire que nous ne subissons pas d'influences extra terrestre depuis des dizaines de millénaires (et plus), quand je parle d'extra terrestre, je parle aussi d’Êtres extra dimensionnel qui tout comme ils peuvent influencer les humains peuvent aussi influencer les extra terrestre (selon pleins de critères)...
    Alors, peut être que icke fait du new age, qu'il fait partie de la manipulation (on peut d’ailleurs se posé la question: Pourquoi n'a t'il pas encore été éliminé?), mais ce qu'il raconte, pour paraitre plus crédible est certainement calqué sur des bases de vrai (tout comme les manipulations standard).
    Il suffit alors de comparer ce puzzle avec celui que l'on a déjà, et de l'adapter en fonction des connaissances déjà acquise.
    Je ne suis pas sure que des reptiliens soit dans des corps humain (je suis sure par contre qu'il est possible de dissimuler un corps "dans" un autre...) mais il ne fait aucun doute qu'un parasitage d'une autre "dimension" est en cour et dure depuis très longtemps.
    Mais je ne suis pas reptilophobe, j'adore les lézards depuis que je suis petit, ils sont fascinant....

    RépondreSupprimer
  3. Soyons un peu sérieux.
    L'homme n'a pas que 500 000 ans derrière lui !
    Il existe depuis 350 millions d'années et plus !
    Seulement des cataclysmes l'ont sérieusement malmenés !
    Il a failli disparaître plusieurs fois et il a du mettre des milliers d'années pour revenir à une civilisation que l'on connait actuellement.
    L'Univers doit regorger de parcours semblables!
    Sil vous plaît, merci de laisser les reptiles au rayon des reptiles, et arrêtez d'être plus sot que ces braves bêtes!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ce que dit l'auteur de l'article...

      Par contre, pour l'âge de l'humanité, vous êtes bien affirmatif. Une preuve ?

      Supprimer
  4. Quand j' étais jeune, j' entendais souvent ..... les nobles ont le sang bleu.Des années plus tard en étudiant l' histoire de France, je suis tomber sur ... Les chrestians.Voici un petit résumé qui explique bien.
    http://secretebase.free.fr/civilisations/autrespeuples/chrestians/chrestians.htm

    RépondreSupprimer
  5. Vous connaissez Anton Parks? Il y a des interviews de lui sur internet. Il a écrit des livres fascinants inspirés par ses visions depuis qu'il est petit et qu'il ne comprenait pas jusqu'à ce qu'il découvre les tablettes d'argile sumériennes qui racontaient la même chose que ses visions. Il est très sérieux et a fait d'immenses recherches archéologiques et linguistiques qui figurent en notes de bas de pages dans ses bouquins. Ses visions et recherchent corroborent la conception selon laquelle nous aurions été créés par des démiurges reptiliens venus de l'espace. Par contre, il n'affirme pas qu'ils sont toujours présents. Notre "cerveau reptilien", vestige de ces ancêtres, suffit selon lui à expliquer nos comportements néfastes pour nous-mêmes et la planète et il dit que c'est un peu facile de nous déresponsabiliser en accusant les affreux reptiliens.Les Elohims, que la Bible décrit comme des anges venus sur des chars célestes qui trouvèrent les femmes humaines belles et avec lesquelles ils procréèrent, seraient ces démiurges reptiliens qui auraient mélangé leur ADN avec celui de l'homo sapiens dans des "matrices".

    RépondreSupprimer
  6. Salut a tous,

    Au sujet des hommes et de la préhistoire, il existe de nombreux artefacts découverts à travers le monde remontant la présence de "l'homme moderne" a plusieurs dizaines voir centaines de millions d'années.
    On parle bien de présence, car les fossiles sont manquants.
    Après on sais aussi que les moyens de datation ne sont pas forcement fiables.

    Voir ici:
    http://www.ldi5.com/archeo/of.php

    et le travail de Michael Cremo et Richard Thompson: http://www.amazon.fr/LHistoire-secr%C3%A8te-lesp%C3%A8ce-humaine-Michael/dp/2268041875

    Ici l'auteur de cette article est de mauvaise foi et amalgame beaucoup de choses qui n'ont rien a voir, juste pour que son article aille dans le sens de sa pensée new-age qu'il décrie.
    Cela fait pensée a ces auteurs qui pour ce faire un nom essayait de détruire un collègue connu ou reconnu.

    Comme je l'ai écrit sur un autre blog avant d'être censuré, lorsque l'on prend conscience de notre réalité on se retrouve devant un puzzle incomplet, avec plus de questions que de réponses.
    Le problème des conspis et qu'il on tendance a tout réduire à un problème manichéen ou religieux, alors que tout cela est bien plus complexe.

    Par exemple le libre-arbitre est un oxymore, un concept purement occidental issue de ce que Nietzsche appelait la "moraline" (résidu de la pensée chrétienne).
    Comme le diable, lucifer...

    Aujourd'hui on a tendance a confondre matérialisme et consumérisme, l'idée du matérialisme a changé aussi de manière radical depuis Marx et son matérialisme dialectique.

    Le matérialisme est un courant philosophique grec qui s'opposait au courants métaphysique tel que celui de Platon pour faire vite.
    Le matérialisme démontrait que notre monde est régi par des lois physique et que tout événements pouvaient être expliqués sans avoir recours à la magie, au dieu ou au surnaturel.

    Le courant matérialiste de Anaxagore, Démocrite, Epicure... considérait que le monde est constitué d'atome, qui est la matière la plus petite, qui ne peut être insécable.
    Bien sur le matérialisme ne peut pas tout expliquer, mais on fait déjà l'économie du surnaturel.
    Voila pourquoi le matérialisme est l'ennemi du religieux...

    Sur David Icke je trouve que c'est un formidable éveilleur de conscience. Son immense travail largement pompé sur celui de Jordan Maxwell a été un grand révélateur pour moi et mon entourage. Son principal message est:

    Surtout ne me croyez pas, gardez votre esprit critique, faite vous votre propre opinion par vous même.
    David Icke parle de l'Atlantide et je n'est trouvé aucune source ou il invite à aimer les reptiliens comme nos frères.

    Même si l'existence d'une race reptilienne infiltré parmi nous reste a l’appréciation de chacun, on ne peut pas nier la présence de reptile dans de très nombreuses mythologie a travers le monde.

    RépondreSupprimer
  7. Vous n'avez jamais vu la forme de l'âme humaine !!?
    Moi je l'ai vu,. et je peux vous dire que ce que j'ai vu ressemble plus à un dragon/reptile qu'à un humain..

    RépondreSupprimer
  8. ...faut arrêter la chicha anonyme de 11:12 !!

    J'ai vu celle de mon amour, parti quelques jours plutôt et c'est...MAGNIFIQUE!!

    Une lumière pas très grande, mais d'une intensité inconnue ici bas..du cristal de lumière,un peu comme un éclat lumineux de diamant mais beaucoup plus ....y a pas de mot !! !!
    L'âme débarassée de son carcan biologique..LIBRE !
    Faut arrêter avec les " reptiliens".

    RépondreSupprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.