Bistro Bar Blog

jeudi 28 mars 2013

Entretien avec Semir Osmanagich sur les pyramides bosniaques

Daté de mars 2013.


Entretien avec Semir Osmanagich: Découvreur des... par JaneBurgermeister

8 commentaires:

  1. Excellente interview, merci pour le partage Hélios :)

    CaligulaMinix

    RépondreSupprimer
  2. Passionnant, magnifique et dynamisant ! Merci !

    RépondreSupprimer
  3. Révélateur, vraiment intéressant
    Merci

    RépondreSupprimer
  4. Juste INDISPENSABLE et d'une portée qui dépasse de très loin nos connaissances de l'histoire humaine et nos possibilités futures.
    Merci pour cet essentiel partage qui élargit nos consciences limitées et nous invite à nous défaire de ce qui nous aliène : la peur !

    RépondreSupprimer
  5. Un peu hors sujet le grand archéologue qui se mue en grand prophète de l'humanité et accessoirement en ambassadeur touristique de la Bosnie. Non ? La "nouvelle" thèse des pyramides me semble y perdre un peu de sa crédibilité. Dommage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sûr qu'il est plus facile de rester dans nos confortables petites certitudes gentiment acquises sur les bancs de l'école que d'oser nous remettre en question et nous ouvrir à d'autres possibles !

      Un peu de souplesse d'esprit permettrait non seulement de lever les rigidités de nos conditionnements intellectuels mais aussi de dépasser nos enfermements mentaux qui nous privent irrémédiablement de toute liberté de penser !

      Supprimer
    2. Bonjour Anonyme de 18:32,
      Dans ses explications très cohérentes, Osmanagich précisait que les scientifiques gagneraient à investiguer la recherche sans oublier l'angle spirituel.
      Ce qu'il fait, lui. Où se trouve donc le "hors sujet"? Et pourquoi, étant donné qu'il est Bosniaque, ne s'autoriserait-il pas à mettre en avant son pays ? En quoi cela décrédibilise-t-il sa thèse ? Par ailleurs, il lui serait difficile de mettre en avant la Suisse ou que sais-je, étant donné que les pyramides dont il parle se trouvent justement dans son pays.

      Supprimer
  6. Le mieux serait bien sûr d'aller voir diectement sur les lieux. Mais il faut avoir assez d'argent pour payer le carburant et ou les péages, ou le ticket de car ou bus, ou billet de train ou d'avion, ou covoiturage...
    Et pourtant en Amérique latine, il y a bien des pyramides et temples un peu + petits qui ont été mis à jour en enlevant la terre et la végétation qui les recouvraient.
    Quand j'étais en Belgique, depuis le centre commercial Cora Châtelineau, vers la rue Trieu Kaisin, Châtelet,
    on peut apercevoir des collines? ou petits monts?, qui ont une forme pyramidale!
    http://imgur.com/lmWtN9K et http://imgur.com/DGcEBXG
    (ou photos d'origine, non éclaircies http://www.imagebam.com/image/3bbcdc275807714 et http://www.imagebam.com/image/bc81bf275807726 ).
    Si des curieux voudraient se promener sur ces collines et fouiller, c'est à environ 3h de route depuis Paris.

    RépondreSupprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.