Bistro Bar Blog

jeudi 14 mars 2013

Aide naturelle contre l'addiction à l'alcool


Comment perdre naturellement l'habitude de la boisson



11 mars 2013 par Jonathan Benson

(NaturalNews) Il y a de nombreux facteurs individuels qui peuvent amener une personne à faire une consommation excessive d'alcool, comme des expériences de vie, le statut social et l'histoire familiale. Mais un domaine qu'on n'aborde que très rarement concernant l'abus d'alcool est celui de la malnutrition, et particulièrement le manque de nutriments nécessaires à maintenir une bonne santé physique, mentale et émotionnelle. Pour beaucoup de gens, les techniques de rééducation traditionnelles et les réunions de fins de semaine avec d'autres alcooliques ne suffisent pas à se défaire de l'habitude de boire, car ces méthodes s'occupent généralement les symptômes plutôt que la racine du problème.

Bien qu'il n'y ait pas de régime panacée pour guérir de l'abus d'alcool, il existe plusieurs approches naturelles qui peuvent aider à une réelle récupération et guérison qui dureront. Voici six moyens pour se débarrasser de la boisson et ne jamais y retourner :


1. L'analyse transactionnelle. Le problème avec l'approche moderne de la médecine pour l'abus d'alcool est que l'addiction est souvent classée comme une maladie connue sous le nom de ''alcoolisme'' et traitée en conséquence. En attachant un nom convenu à cette addiction et en mettant ceux qui en souffrent dans une catégorie de malades, la tendance pour ceux qui abusent d'alcool est en réalité de s'approprier leur addiction et d'en faire une composante essentielle de leur être, ce qui rend plus difficile de perdre l'habitude.

C'est pourquoi de nombreux médecins qui font une approche plus naturopathique et holistique de la santé préfèrent l'Analyse Transactionnelle (AT), un système d'analyse du comportement qui évite de transformer une addiction en maladie. L'AT, comme l'explique le Dr Carolyn Dean, médecin, encourage le patient à prendre en charge sa propre guérison et à reconnaître que son addiction n'est pas une maladie, mais plus un symptôme d'un autre problème sous-jacent, qui est habituellement émotionnel ou physique par nature. Et un élément pour aborder un tel problème inclut de perdre d'autres mauvaises habitudes comme un mauvais régime.

''Mettre en place un régime correct pour améliorer et entretenir une meilleure santé serait certainement une partie essentielle d'un plan d'action pour la santé'', explique le Dr Dean en parlant de l'approche par l'AT pour guérir l'abus d'alcool dans un article de 2005. ''De plus, il peut améliorer l'état d'esprit de la personne, car la malnutrition peut conduire à la dépression et autres déséquilibres émotionnels, sans parler de confusion intellectuelle''.

2. La niacine (ou acide nicotinique). Une partie de cette opération de guérison basée sur la nutrition implique de recharger le corps en vitamines, minéraux, et autres nutriments pour équilibrer et entretenir une chimie correcte du cerveau. Et l'un des plus importants nutriments pour ce faire est la niacine, aussi connue sous le nom de vitamine B3, selon un spécialiste sur le sujet :

''La niacine est à elle seule le produit le plus important pour traiter l'alcoolisme et c'est l'un des plus fiables'', dit l'expert en médecine orthomoléculaire, le Dr Abram Hoffer.

3. Méga-doses de vitamine C. Dans la même veine orthomoléculaire, la vitamine C est primordiale pour neutraliser chimiquement les sous-produits toxiques du métabolisme de l'alcool. Comme décrit par l'Institut Linus Pauling, de nombreuses études ont montré que la vitamine C à hautes doses réduit le stress oxydatif résultat de la consommation d'alcool et empêcher l'hyperlipidémie et la peroxydation des graisses causée par l'alcool. Elle peut aussi aider à éliminer l'addiction à l'alcool.

''Pour titrer à saturation, prendre 1000 mg (= 1g) de vitamine C toutes les heures'', explique le Dr Hoffer pour arrêter efficacement de boire de l'alcool et retourner à une fonction normale du corps. ''quand la saturation est atteinte, il y aura un épisode unique de diarrhée ; puis réduire la dose à 1000 mg toutes les 4 heures''.

4. Complexe vitaminique B, lécithine de tournesol. Ce même protocole inclut aussi une supplémentation avec un complexe de vitamines B six fois par jour qui contient au moins 50 mg de chaque vitamine B principale. Comme de nombreux complexes populaires de vitamine B contiennent des vitamines synthétiques dérivées du pétrole, il est recommandé de se supplémenter avec un complexe alimentaire de vitamines B.

Le Dr Hoffer suggère aussi une supplémentation avec entre deux et quatre cuillères à café de lécithine par jour, car ce complexe parent de la vitamine B fortifie le corps par l'inositol et la choline nécessaires, et il aide aussi à mobiliser les graisses pour les évacuer du foie, qui peut se congestionner par l'abus d'alcool. Nous suggérons une lécithine de tournesol non OGM plutôt que la lécithine de soja traditionnelle.

[Une autre excellente source de vitamines B est la levure de bière en paillettes, elle contient 50 mg de B3 pour 100g. Elle va agir entre autres sur les gaines des nerfs. On y trouve aussi du chrome, conseillé également dans cette cure. NdT] http://www.01sante.com/xoops/modules/icontent/index.php?page=585

5 .L-glutamine. Un élément pour abandonner l'habitude de l'alcool implique d'éliminer le désir irrésistible d'alcool, qui peut être réalisé par une supplémentation en un acide aminé non-essentiel, l'acide L-glutamine. Selon le Dr Hoffer, la L-glutamine diminue le désir physiologique d'alcool, tout en compensant les perte de nutriments du foie et des reins résultant de l'abus d'alcool. Tout ce processus aidera à réduire vos envies de sucre et d'alcool.

6. Chrome. Comme de nombreux alcooliques font aussi de l'hypoglycémie, il peut être important de supplémenter aussi avec du chrome. En prenant entre 200 et 400 mcg (microgrammes) de chrome par jour, les alcooliques peuvent stabiliser leur taux de sucre sanguin et équilibrer le métabolisme des hydrates de carbone du corps.

[Les aliments les plus riches en chrome sont la levure de bière et le foie de veau.
Le brocoli, les haricots verts, les pommes de terre, les céréales à grains entiers, le germe de blé, le gruyère, les prunes, les champignons, les asperges, les viandes, les jaunes d’œufs et la bière en contiennent aussi des quantités intéressantes.NdT]

SOURCE

Traduction originale par Hélios pour le BBB.

4 commentaires:

  1. "6. Chrome."
    C'est clair que si on utilise "internet explorer", y'a de quoi devenir alcoolique ! :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. lol ça doit être ça voui

      Supprimer
  2. Article qui ne me concerne pas.

    BAAARMAAAANNNN ....... Une pinte.

    RépondreSupprimer
  3. On voit difficilement en quoi ce serait une "aide naturelle".
    Rien que le chapitre sur la vitamine C, bien entendu synthétique, en dit long.
    ''...prendre 1000 mg (= 1 g) de vitamine C toutes les heures'', ... quand la saturation est atteinte, ... réduire la dose à 1000 mg toutes les 4 heures''.

    J'en passe sur la prise de nicaïne, de lécithine, de glutamine, de chrome, tous artificiellement extraits de substances naturelles.

    Ne reste de naturel que la NdT. Merci! et puis ... santé!

    RépondreSupprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.