Bistro Bar Blog

mercredi 6 février 2013

Une pâtisserie bretonne qui a la cote aux États-Unis

Un article découvert au hasard. Je ne savais pas que la mode américaine était de consommer du kouign-amann au petit déjeuner. Je pense qu'ils peuvent ensuite sauter le repas de midi...


Le kouign-amann, star du petit-déjeuner aux Etats-Unis

C’est «la pâtisserie la plus grasse de toute l’Europe, […] une sorte de croissant pourvu de couches supplémentaires de beurre salé calées dans le feuilletage et d’un enrobage croustillant de sucre caramélisé»: In Transit, le blog voyages du New York Times, rend hommage au kouign-amann. Selon le site, cette douceur bretonne connaît aux Etats-Unis, de San Francisco à New York en passant par Beverly Hills, «son moment de gloire parmi les foodies», terme qui désigne outre-Atlantique une version plus moderne et moins dépensière du traditionnel gourmet.

Le site Side Dish consacre aussi ce mois-ci un article au kouign-amann, où il développe plus en profondeur la tendance notée par le New York Times, en notant que cette pâtisserie a aussi percé dans l’Oregon, l’Utah ou l’état de Washington. Il explique également à ces lecteurs non bretonnants que kouign-amann signifie «gâteau au beurre» et se prononce [koo-een yah-MON]. Sa conclusion:
«Le kouign-amann deviendra-t-il donc le prochain cupcake? Ce scénario est plutôt improbable, car peu de gens le fabriquent à la maison.»
Cette vogue du kouign-amann se retrouve en tout cas des deux côtés des Etats-Unis, si l’on se fie à la presse locale. Le Village Voice, célèbre hebdomadaire new-yorkais, lui a en effet consacré un article où il décrit le kouign-amann de Dominique Ansel, un chef français qui vient d’ouvrir une pâtisserie à Soho:
«Un croisement entre un croissant et un palmier. […] C’est sucré mais pas de manière envahissante, et contient probablement plus de beurre que de raison, ce qui veut dire que c’est un fichu bon gâteau.»
Le guide Eater NY a d’ailleurs mis en ligne une vidéo montrant Ansel, ancien de Fauchon, préparer son kouign-amann, dont il vend parfois tout son stock quotidien dans la matinée :

Dominique Ansel from Lam Thuy Vo on Vimeo.

Sur la côte Ouest, l’East Bay Express, un hebdomadaire basé à Oakland (Californie), a lui élu le kouign-amann «meilleure pâtisserie de petit déjeuner»:
«Le résultat est mou, sucré-salé et succulent. […] Et souvenez-vous: si votre prononciation vous abandonne, vous pouvez juste le montrer du doigt pour indiquer combien de kouign vous voulez.»

 SOURCE

 

4 commentaires:

  1. Peut être que justement le Kouign Amann permet aux américains de sauter le repas de midi et de gagner du temps pour le travail dans un "monde de pressés", entre autres .

    RépondreSupprimer
  2. Parole de Breton du pays Gallo (Rennes !) trouver du bon Kouign Amann est aussi difficile que de trouver des très bonnes tomates en Janvier !

    RépondreSupprimer
  3. Ansel ? hélas, ce n'est pas un breton, ça ?

    RépondreSupprimer
  4. Rien de meilleur q'un bon kouign Amann !!! le mieux c'est de le faire soi- même :-) autant de beurre salé (bien sûr)que de sucre !!! :-)bonne nuit à tous

    RépondreSupprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.