Bistro Bar Blog

mardi 5 février 2013

Ultraman, 5 février 2013 : enlèvement d'une poutrelle

Centrale de Fukushima : TEPCO s'apprête à enlever une immense poutrelle métallique de la piscine du réacteur 3


Ces temps-ci, on dirait presque que la centrale nucléaire de Fukushima est le dernier endroit sensé au Japon, où ils ont un vrai travail à faire et qu'ils le font chaque jour surtout parce qu'ils n'ont pas d'autre choix. (Si vous vous demandez de quoi je parle, lisez la série des ''grands n'importe quoi'')


TEPCO (ou plutôt, les ouvriers du second tiers des sous-traitants juste en dessous des sous-traitants de base comme Hitachi et Kajima) ont soigneusement enlevé les débris sur ce qui servait de plancher opératoire du bâtiment du réacteur 3. Ils se disent prêts à enlever l'une des grandes poutrelles quelque part début février et ont publié des photos et des diagrammes.

D'après le communiqué de presse de TEPCO, 4 février 2013 :





Des plate-formes ont été construites autour du bâtiment du réacteur pour que le lourd équipement manœuvré à distance puisse fonctionner depuis les plate-formes :



Pendant ce temps, selon le Mainichi Shinbun, le ministère public japonais s'est saisi du témoignage que l'ancien responsable de Fuku I, Masao Yoshida, avait donné en session à huis clos organisée par la commission d'enquête indépendante sur l'accident nucléaire de Fukushima mise en place par le Cabinet sous l'administration du PDJ, dans le but d'utiliser potentiellement le témoignage pour accuser Yoshida et TEPCO. Le témoignage à huis clos était présenté librement, avec la garantie du gouvernement que l'information obtenue ne serait pas utilisée contre la personne faisant le témoignage.

Aujourd'hui que ce n'est plus le gouvernement du PDJ mais le nouveau gouvernement amélioré du PDL, cette garantie ne signifie plus rien, et le tribunal qui se rallie systématiquement au ministère public accorde volontiers un mandat de saisie.

M. Yoshida, atteint d'un cancer de l'oesophage et ayant souffert d'une attaque l'année dernière, n'a pas été vu ou entendu. TEPCO n'a donné aucune information sur son état. L'article du Mainichi dit qu'il n'est pas en état de parler au ministère public.

*************************************

Vous pourrez voir aussi l'album photo présenté par Pierre, ICI.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.