Bistro Bar Blog

lundi 4 février 2013

Ultraman, 4 février 2013 : l'énigme des pompes à béton

Une anecdote parmi d'autres sur la conduite incompréhensible des japonais dans l'urgence.
Par ailleurs le nuage de pollution chinois semble avoir atteint l'ouest du Japon.



Accident nucléaire de Fukushima : l'énigme de la pompe à béton australienne''


Les États-Unis ont envoyé par avion une pompe à béton de l'Australie vers le Japon mais le gouvernement japonais ne l'a pas autorisé à venir à Fukushima parce que le véhicule n'avait pas de permis pour circuler sur les routes japonaises, dit un expert en nucléaire américain, selon un journal du New Jersey.

C'est une histoire assez plausible, étant donné l'incident similaire quand TEPCO/Toshiba n'a pu (ou n'a pas osé) conduire sur l'autoroute un camion rempli de batteries spéciales qui auraient pu aider considérablement la centrale pendant les tout premiers jours de l'accident, parce qu'ils n'avaient pu obtenir la permission du gouvernement.

D'après le journal du New-Jersey (31 janvier 2013, partiel) :


...L'information n'a pas été facile à obtenir, exacerbé par la rigidité de la bureaucratie japonaise. Deux experts en nucléaire, David Lochbaum, qui a travaillé comme consultant à la Commission de Régulation Nucléaire et pour l'industrie, et Ed Lyman, physicien en nucléaire, ont examiné des milliers de messages et de câbles du gouvernement pendant la période confuse où les données de base changeaient constamment et qu'il était difficile d'obtenir une information concrète.

''Après l'explosion de l'unité 4 de Fukushima Daiichi les japonais ne pouvaient se procurer assez d'eau dans le bâtiment pour conserver un refroidissement de la piscine à combustible usagé,'' a dit Lochbaum. ''Les US ont donc envoyé par avion une pompe à béton depuis l'Australie jusqu'à une base navale américaine de la partie nord de l'île. Et les japonais n'ont pas voulu qu'elle quitte la base parce qu'elle n'avait pas de permis pour circuler sur les routes japonaises. Étant donnée l'importance de leurs problèmes, cela semblait être une mauvaise priorité...''

Voici ce que j'ai trouvé (et écrit) sur les pompes à béton Putzmeister envoyées à Fukushima, d'après des sources d'information disponibles au public :
La centrale de Fukushima a reçu des grues Putzmeister, deux provenant des US avec une flèche de 70 mètres (la plus grande au monde), deux avec une flèche de 62 mètres venant d'ailleurs.

L'une des grues avec flèche de 70 mètres servait sur un site de construction du gouvernement à Savannah River.

L'autre provenait d'une société de pompage du béton de Sacramento, Californie.


Elles ont été transportées sur un avion-cargo fabriqué en Russie et sont arrivées à Tokyo le 11 avril 2011. Elles ont été rapidement transférées au bureau de Putzmeister à Chiba, par les routes japonaises, où des ouvriers de TEPCO étaient entraînés à les utiliser.


Une grue Putzmeister plus petite avec une flèche de 62 mètres fut envoyée par SANY industries lourdes de Chine. Selon le communiqué de presse de SANY le 20 mars 2011, la compagnie reçut un message du président d'alors de TEPCO, Masataka Shimizu, disant que TEPCO voulait acheter une grue de chez SANY pour l'utiliser à la centrale de Fukushima. SANY offrit la grue gratuitement et l'envoya à Osaka. La grue a dû arriver à Osaka le 24 mars 2011, selon SANY.

Selon le communiqué de presse de Putzmeister du 23 mai, deux grues avec flèche de 62 mètres arrivèrent d'Allemagne. Le communiqué dit que la toute première grue arriva à Fukushima le 22 mars. Le directeur de chez Putzmeister Japon a pu convaincre le 15 mars 2011 le gouvernement japonais des capacités potentielles des pompes. Une grue de 58 mètres fut ensuite détournée de l'envoi d'un client au Vietnam et arriva à Fukushima.

Aucune des offres ci-dessus n'a été faite par le gouvernement ou l'armée US ; les offres au contraire faites pour envoyer des grues Putzmeister à Fukushima ont été faites par des sociétés privées.

Si quelqu'un sait quelque chose sur la pompe à béton d'Australie transportée par le gouvernement US, faites-le moi savoir s'il vous plaît. Cela se trouve peut-être dans les documents non dévoilés l'année dernière par la CRN.

Regardons maintenant un autre commentaire intrigant dans l'article du journal du New-Jersey :''une base navale américaine dans la partie nord de l'île''.

La base navale américaine la plus au nord du Japon est à Yokosuka, dans la préfecture de Kanagawa. De quelle base navale de la partie nord du Japon parle donc l'article ? Il y a la base aérienne de Misawa dans la préfecture d'Aomori.

En passant, SANY, de Chine, a depuis acheté Putzmeister en janvier 2012. c'est une bonne chose que la querelle des îles Senkaku ait démarré avec la Chine bien après l'accident du 11 mars 2011, pourraient dire les japonais.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.