Bistro Bar Blog

jeudi 14 février 2013

Traçabilité ? Laissez-nous hennir !

Traçabilité ? Laissez-nous hennir !

mardi 12 février 2013 par Pièces et main d’œuvre 

On a trouvé du cheval dans des lasagnes « au bœuf » surgelées.

De la viande découpée en Roumanie vendue par un trader hollandais à un trader chypriote qui l’a revendue au groupe français Poujol, holding de la société Spanghero, fournisseur de Comigel, une entreprise de Metz qui fabrique des lasagnes au Luxembourg pour les vendre à Findus, entreprise suédoise appartenant au fonds anglais Lion Capital.

On ignore d’où viennent les tomates des lasagnes Findus, comment elles ont poussé, par qui elles ont été achetées, à qui elles ont été revendues avant d’être transformées en sauce et vendues à Comigel afin d’être incorporées aux lasagnes Findus. Idem pour les pâtes, le lait de la béchamel et le fromage.

***

Et encore, on ne nous dit pas tout. On aurait retrouvé parmi les embryons congelés de la filiale de Findus spécialisée dans la reproduction humaine artificielle (RHA), des spécimens fécondés par du sperme d’étalon. Lequel aurait été vendu par un haras ukrainien à un trader italien qui l’aurait revendu au groupe européen Frydman, Testart & Co, fournisseur de Ovulux, une entreprise de Lille qui commercialise des projets parentaux en série. Les lots de projets parentaux datés du 15 janvier 2013 au 11 février 2013 ont été rappelés pour contrôle. Les experts remontent la filière pour savoir si le sperme suspect vient de Roumanie, du Luxembourg ou de Suède. Une réunion de crise est prévue dans les prochains jours au ministère de la santé avec les acteurs de la filière. Je vais en parler à mon cheval.

***

Un produit industriel destiné à l’alimentation humaine parcourt des milliers de kilomètres avant de finir au four à micro-ondes. Grâce aux progrès de l’informatique, d’Internet et des porte-conteneurs – ce qu’on nomme « mondialisation ».

C’est pour optimiser ces flux de merdechandises que l’industrie a besoin des « étiquettes intelligentes » RFID, de la connexion de chaque lot à l’Internet des objets – ce qu’on nomme « traçabilité ».

Le puçage électronique de chaque objet, chaque animal, chaque élément des infrastructures de transformation, de transport, de logistique, n’a d’autre but que d’accélérer et rentabiliser les flux et les stocks de marchandises, d’animaux, d’humains. Réclamer plus de traçabilité, c’est réclamer plus de flux, plus de kilomètres entre l’abattoir et l’assiette, plus d’élevage et d’agriculture industriels, plus de ravages environnementaux, sanitaires, sociaux.

Nous n’avons pas besoin de machines, mais d’humanité. Nous avons besoin d’une agriculture de proximité, à échelle humaine. Boycottons la bouffe industrielle, le micro-ondes et les supermarchés – ou ne pleurons pas qu’on nous fourgue des produits hybrides.

SOURCE

8 commentaires:

  1. Nous n’avons pas besoin de machines, mais d’humanité. Nous avons besoin d’une agriculture de proximité, à échelle humaine. Boycottons la bouffe industrielle, le micro-ondes et les supermarchés – ou ne pleurons pas qu’on nous fourgue des produits hybrides.

    BRAVO !

    RépondreSupprimer
  2. je reste sans voix,
    la vérité au plus vite sur tout ce merdier !

    cat

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour,

    Nous avons également besoin de jardiner, "maraîcher", "jardin collectiviser", "jardin partager", "pépinièriser" etc. en ville et en campagne, pour briser cette frontière entre ceux qui produisent et ceux qui consomment sans plus rien savoir de la terre et de ce qui y peut pousser, pour la plus grande joie mercantile des premiers.

    Les marchands détournent les possibilités techniques au détriment du consommateur condamné à devenir zombie à calculette centré sur le prix bas.

    L'assistanat, souvent reproché à l'aide à la pauvreté, est d'abord là : "paye et je m'occupe de tout, de la graîne au plat prêt à enfourner". Comment l'individu ordinaire parviendrait-il à échapper à cette logique, où le tentateur a trouvé le moyen de faire - artificiellement (lasagnes boeuf au cheval par ex.) - baisser le prix.

    Delphin

    RépondreSupprimer
  4. quel merdier,
    suite ce soir :
    Viande de cheval: plus de 4,5 millions de plats concernés



    "Le scandale de la viande de cheval faussement étiquetée concerne plus de 4,5 millions de plats vendus dans treize pays. Alors que l'affaire prend une dimension sanitaire après des tests positifs au phenylbutazone, trois hommes soupçonnés de fraude ont été arrêtés au Royaume-Uni.

    L'ampleur du trafic a été mis en lumière pour la première fois jeudi par la direction française de la répression des fraudes. La société agroalimentaire Spanghero, fournisseur de la viande des surgelés Findus, a "réceptionné" durant six mois des pains de 25 kilos représentant au total 750 tonnes de viande de cheval.

    Celle-ci portait "l'étiquette douanière" correspondant à de la viande de cheval. En attestent les factures saisies entre un trader chypriote et la société française basée dans le sud-ouest.

    4,5 millions de produits

    De ces 750 tonnes, 550 tonnes ont été livrées à l'usine luxembourgeoise de Comigel avec l'étiquette "Viande boeuf origine UE" mais munie d'un code douanier signalant qu'il s'agissait en fait de cheval.

    Ces 550 tonnes ont alors servi à la fabrication de plus de 4,5 millions de produits frauduleux. Ceux-ci ont été vendus par Comigel à au moins 28 entreprises dans 13 pays européens, selon la directrice de la direction de la répression des fraudes, Nathalie Homobono.

    "Tromperie économique"

    La société Spanghero s'est rendue coupable d'une "tromperie économique" et sera poursuivie, a déclaré Benoît Hamon, ministre français de la Consommation. Ce dernier a promis "d'assainir la fillière".

    S'agissant de l'entreprise Comigel, qui a fabriqué les lasagnes à la viande de cheval, le ministre a reconnu qu'elle a été bernée: "il s'agissait pour Comigel de viande de boeuf", a-t-il indiqué.

    Spanghero, spécialisé dans les plats cuisinés et dans la viande fraîche transformée (steaks hachés, saucisses et autres produits élaborés), a réagi en assurant de sa "bonne foi". En début de soirée, la police britannique a annoncé avoir arrêté trois hommes soupçonnés de fraude.

    Outre le Royaume-Uni, la France et l'Allemagne, des traces de viande chevaline ont également été retrouvées en Norvège et en Suisse (chez Coop).

    suite :
    La société britannique de grande distribution Asda, filiale de l'américain Wal-Mart, a annoncé aujourd'hui le retrait de quatre de ses produits dont une sauce bolognaise dans laquelle de l'ADN de cheval a été découvert. "Nous avons un résultat préliminaire qui suggère la présence d'ADN de cheval dans notre sauce bolognaise au boeuf", a déclaré une porte-parole. "Nous adoptons une approche très prudente, aussi, par précaution, nous retirons en plus trois autres produits au boeuf fabriqués par le même fournisseur", a-t-elle ajouté. Les produits en question provienne d'une usine de la compagnie irlandaise Greencore à Bristol.
    suite :
    La firme irlandaise Rangeland Foods, qui fournit notamment la chaîne de restauration rapide Supermac, a elle aussi annoncé le retrait de steak hachés surgelés contenant 5 à 30% de viande de cheval.trois personnes ont été arrêtées dans le Yorkshire et au Pays de Galles dans les locaux d'entreprises où les services de police chargés de l'enquête avaient auparavant procédé à des perquisitions, rapporte la presse.

    RépondreSupprimer
  5. Je crois qu'on n'a pas fini de révéler des scandales en cette année 2013...Enfin !

    RépondreSupprimer
  6. effet papillon:
    http://hippotese.free.fr/blogdocs3/roumanie-Julian-Ross-article-71-trad-france.pdf

    d'après cette association la police roumaine utilise l'article 71 du code de la route pour persécuter les tsiganes. qui utilisent beaucoup le cheval.
    ce qui a pour effet en cascade de faire abattre les chevaux. 125€ d'amende en roumanie pour un cheval sur une route, c'est un peu comme 600€ en france.

    dans cette histoire, ce qui m'interpelle le plus, ce n'est pas que les bouffeurs de merde (en passant, vous vous rendez compte qu'on appelle ça "minerai de cheval") découvrent tout à coup qu'on les a trompés.

    non, c'est surtout comment on essaie partout d'imposer un mode de vie (la bagnole) au détriment d'un mode de vie plus écologique basé sur la traction animale, pour labourer, transporter les marchandises et les humains, utiliser le fumier pour les champs, conserver des rapports entre hommes et animaux.

    je propose donc aux lecteurs du blog de lancer un effet papillon inverse, en envoyant des mails de soutien à cette association de défense des chevaux de travail:
    e-mail: jcross.romania@gmail.com

    il me semble qu'un autre aspect de cet effet papillon est la concomitante autorisation donnée par l'europe des farines animales pour nourrir les poissons. l'europe ne sait pas quoi faire de ses stocks, et ça coûte cher de stocker.

    on peut donc s'attendre à ce que dans les temps à venir le prion de la vache fofolle et la fièvre affreuse ne ressurgissent dans les carrés de poisson findus ou les tranches de saumon qu'il est de bon goût de déguster lors des repas de fête.

    pourquoi ne pas mettre aussi un mail en passant, à ce parlementaire européen qui milite pour des routes modernes en roumanie:
    http://www.socialistsanddemocrats.eu/gpes/public/detail.htm?id=62414&section=BLO&category=BLOG&startpos=44&topicid=-1&request_locale=FR
    janmarinus.wiersma@europarl.europa.eu

    RépondreSupprimer
  7. je me sent pas trop concerner je boycotte les supermarché depuis qu'ils existent si tout le monde ce comportaient de la sorte ils n'existeraient pas !
    me seul pouvoir que nous avons c'est l argent que nous avons dans la poche et à nous d'acheter "intelligent"
    dans cette affaire les tomates viennent de : CHINE si , si la chine a acheter plusieurs usine en france et en italie et les tomates arrivent par container de chine
    les oignons arrivent peut etre de THERNOBYL qui c'est !!!

    RépondreSupprimer
  8. https://www.youtube.com/watch?v=H1Agpgzwwco

    RépondreSupprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.