Bistro Bar Blog

samedi 9 février 2013

Picasso utilisait du Ripolin pour ses tableaux

Bonne publicité pour cette très ancienne marque de peinture.

Selon Wiki :
Un chimiste hollandais, Carl Julius Ferdinand Riep, inventa en 1888 une peinture à l'huile qui sèche rapidement et qu'il nomma Riepolin.
En 1897, le procédé fut racheté par une maison française qui avait déjà acheté les laques Lefranc et qui francisa Riepolin en Ripolin. On[Qui ?] rapporte qu'Eugène Vavasseur avait dessiné pour un parfumeur trois marquises se poudrant le dos. L'idée ne plut pas au commanditaire, mais enchanta un représentant de Ripolin qui se trouvait là. Les marquises furent transformées en peintres en bâtiment avec canotiers et amples blouses claires, qui se peignaient le dos. Ils allaient entrer rapidement dans la saga des grands succès de l'histoire de la publicité.
Ripoliner et ripolinage sont entrés dans les dictionnaires pour désigner l'action d'appliquer une peinture-émail.
Les trois frères de l'affiche furent baptisés Riri, Polo et Lino. Leur image fut multipliée, du buvard d'écolier jusqu'au mur peint.
Aujourd'hui, Ripolin est la propriété du groupe américain PPG Industries.



Le génie de Picasso révélé : il utilisait une peinture courante pour la maison



LiveScience, 8 février 2013

Pablo Picasso, rendu célèbre pour avoir repoussé les frontières de l'art avec le cubisme, a aussi rompu avec la tradition s'agissant de peinture, révèle une nouvelle recherche. Une analyse aux rayons X de certains des chef-d’œuvre du peintre résout un vieux mystère sur le type de peinture que l'artiste employait pour ses toiles, qui s'est révélée être une peinture courante pour la maison.

Les experts en art avaient longtemps soupçonné que Picasso était l'un des premiers artistes à employer de la peinture pour la maison, plutôt que la peinture traditionnelle artistique, pour donner cet aspect brillant qui masquait les traces de pinceaux.

Des physiciens du laboratoire Argonne dans l'Illinois ont pointé leurs nanosondes aux rayons X sur la peinture de Picasso, ''La chaise rouge'', réalisée en 1931, empruntée à l'Institut d'Art de Chicago. Un appareillage à nanosonde peut ''voir'' d'infra-détails au niveau des particules individuelles des pigments, ce qui révèle l'arrangement des éléments chimiques particuliers de la peinture.

L'analyse a montré que Picasso utilisait une laque brillante qui correspond à la composition chimique précise de la première marque dans le commerce de peinture pour la maison, nommée Ripolin. Les chercheurs ont pu comparer le pigment de la toile avec celui de peintures disponibles à l'époque par une analyse d'échantillons de peintures vieilles de plusieurs dizaines d'années achetées sur eBay.

Qui plus est, l'étude détaillée, par utilisation de rayons X pour sonder le pigment de la peinture jusqu'à une échelle de 30 nanomètres (une feuille de papier a une épaisseur de 100.000 nanomètres) a pu identifier la région où la peinture avait été fabriquée grâce à ses impuretés spécifiques.

''La nanosonde a permis une visualisation sans précédent d'informations sur la composition chimique d'une simple particule de pigment, ne laissant quasiment subsister aucun doute sur le fait que Picasso a utilisé pour certains de ses plus célèbres tableaux une peinture du commerce pour la maison'', a déclaré l'un des chercheurs.

Les experts en art pensent que Picasso faisait des expériences avec le Ripolin pour rendre un effet différent de celui obtenu par les peintures à l'huile traditionnelles, qui sèchent lentement et peuvent être extrêmement mélangées. En revanche des peintures pour la maison sèchent rapidement et permettent des effets marbrés, des bordures adoucies et même des coulures de peinture.



Les experts ne pouvaient s'assurer jusqu'ici sans preuve que la peinture pour la maison était le secret de Picasso. ''Les apparences peuvent être trompeuses, voici donc pourquoi l'art peut bénéficier de la recherche scientifique,'' a dit Francesca Casadio, curatrice en chef de l'Institut d'Art de Chicago. ''Nous avions besoin d'une expertise de la peinture employée pour pouvoir découvrir s'il y avait un indice que nous pouvions ensuite rechercher dans les tableaux autour du monde soupçonnés d'être peints avec du Ripolin, première marque de peinture pour la maison.''

Les scientifiques ont détaillé leurs découvertes dans un article publié le mois dernier dans le Journal Physique Appliquée.


Traduit par Hélios pour le BBB.

2 commentaires:

  1. hum,hum
    (dsl,du prénom;isabelle,employez,trop de blog ,,n'empeche:votre blog;vaux + que le détour et le partage..

    partage:vu sur :'réenchantons la terre':
    http://youtu.be/P59oJ9ZmyMs

    jp31

    RépondreSupprimer
  2. Picasso utilisait du Ripolin pour ses tableaux

    pourqoui pas , ce qui ne change en rien sur l' IMPRESSION

    (effet produit sur les sens ,le coeur, l'Esprit )

    RépondreSupprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.