Bistro Bar Blog

lundi 18 février 2013

Jouer loin de Fukushima

Un article de Pierre Fetet, que je relaie :


Lundi 18 février 2013


Merci à Martine Carton pour ce témoignage et cette traduction qui montrent ce qu’est la vie après une catastrophe nucléaire. La ville de Fukushima (300 000 habitants) aurait dû être évacuée : début avril 2011, elle présentait 2,5 fois les seuils d’évacuation établis en Ukraine pour le Cs-137. Elle devrait toujours l’être aujourd’hui…
 
« Ceci n’est pas un scoop, c’est un moment de la vie ordinaire au Japon.

Ce matin, avant de partir à l’école, ma fille lisait un article du Journal Asahi pour les écoliers. Elle me tend le journal et me dit : « Regarde, maman, c’est triste. »

J’ai traduit cet article, intitulé : « On a joué dans la neige comme des fous !

Fukushima, les enfants en excursion

« Je voudrais bien m’amuser dans la neige ! »

Dans les zones où la radioactivité est relativement élevée, nombreux sont les enfants privés de jeux extérieurs. Inquiètes du manque d’exercices physiques des enfants, des organisations se chargent de les emmener jouer dans des zones moins contaminées. C’est le cas d’une de ces organisations, la NPO Sortie éducative « Enfants en excursion » qui propose aussi des programmes qui vont de l’assistance d’urgence à des actions prolongées dans le temps. »
 
La suite ICI.

1 commentaire:

  1. CHAVEZ
    Attendez vous a savoir .............
    Le retour !

    Al

    RépondreSupprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.