Bistro Bar Blog

jeudi 21 février 2013

Corbeaux et corneilles (vidéo)

Des oiseaux que j'apprécie beaucoup. Et ils sont très intelligents. Je me souviendrai toujours de Suzanne, corneille apprivoisée, que j'avais rencontrée chez une de mes anciennes voisines. Merci à Dino de m'avoir signalé cette vidéo d'ARTE.

12 commentaires:

  1. Ces oiseaux font des dégâts terribles dans les nichées des petits oiseaux qui font la diversité des cieux et le bonheur des yeux et des oreilles délicates. Ils sont nuisibles et doivent êtres exterminés, sinon très fortement régulés. C'est l'exemple type de l'intelligence satanique utilisée à mauvais escient. Aucune allusion à la politique mondialiste et lobbiste évidemment.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lire un commentaire de ce genre me révolte beaucoup. Des corneilles qui auraient une intelligence "satanique" ? Je pense qu'il n'y a que l'humain qui peut l'être, et encore, seulement une fraction possédée par des entités négatives.
      Les animaux n'incarnent jamais le mal, mais leur instinct de survie et les corneilles peuvent jouer simplement un rôle de régulation.

      Supprimer
  2. ..les corneilles sataniques ??
    N'importe quoi,si c'était le cas il n'y aurai plus d'oiseaux depuis fort longtemps.
    L'espèce à réguler FORTEMENT, pour ne pas dire à faire disparaitre TOTALEMENT c'est la notre..car elle est la seule race exterminatrice sur cette pauvre planète.
    Le mythe est grandement entretenu par le cinéma et ça marche encore.
    ..et le monde sera toujours dirigé par la peur !!
    Nous donnons aux animaux nos propres intentions, nos propres peurs,engendrées par nos esprits malades.

    RépondreSupprimer
  3. Le com de Guz me rénolte !!!!!! C'est avec ce genre de propos que beaucoup d'animaux sont mal vus sur la planète . Exemple ? Le loup, le chat, etc ....
    Vous devez voir trop de films Guz !!!!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut lire "me révolte" dans le com ci-dessus .

      Supprimer
    2. Mais Marie, il faut voir un peu plus loin que son bout du nez écololobobo.

      Les oiseaux, ces charmantes petites bêtes, sont des descendants des dinosaures, donc pas gentil du tout.Il sont la survivance de cette ère lointaine où le système reptilien dominait la planète. Ces oiseaux noirs en ont gardé l'intelligence et la ruse, et ne demandent qu'une chose: reprendre leur domination. L'Homme actuel, image de Dieu -un peu cabossée il faut le dire- existait déjà à cette époque mais n'avait pas le même aspect que celui que nous connaissons.

      On peut parler d'architecture vibratoire sacrée.

      Si il n'y avait pas eu cette extinction massive et soudaine des dinosaures, nous n'existerions sans doute pas sous notre forme actuelle. Mais il y a eu ce cataclysme cosmique. De la main de Dieu? d'une autre force cosmique? Probablement.
      Et nous avons pu nous construire. A l'image de Dieu.

      Comme cette analogie, étrange coïncidence, entre cette dernière météorite russe et celle de 1908 qui sont tombées toutes deux à 110 ans d'intervalle, juste avant le cycle long d'inversion du champ magnétique solaire. Les deux départs du cycle long de 110 ans (environ) correspondant à des épidémies de grippe aviaires : l'Espagnole en 1918: 80 millions de morts (pour les vaccinés) et actuellement la grippe H3N2... et le SRAS. Curieux non? Quelle sorte de pandémie nous guette?... Vont-ils nous refaire le coup de la vaccination massive. C'est vrai que Cachalot fait maintenant la belle à la télé, -comme Weil a té utilisée pour faire voter l'avortement et Tobi-rat pour le mariage gay- et qu'elle l'a bien mérité de ses "frères" propriétaires de labos qui ont fait du gros argent sur le dos de la France avec les vaccins foutus à la poubelle.

      Nous avons gardé en nous cette survivance en ce que l'on appelle le cerveau reptilien, cette partie centrale du cerveau qui gère notre instinct de survie... mais aussi la domination, le sexe et l'argent. Cette survivance reptilienne est en lutte acharnée pour retrouver sa place et prend le non de Satan, du Diable... comme on veut.
      Elle n'a de cesse que d'étouffer, d'anéantir le Soi cosmique.

      Mais voit bien hélas, que cette rémanence corticale primitive a pris le dessus par le mondialisme (terme politiquement correct pour ne pas être traité d'antisémite) et sa domination par l'argent et le sexe. Le problème est que, comme nous avons tous, nous les terriens, un cerveau reptilien avide, et qu'il est très facile de le réactiver dans ses basses besognes... qui ne redemandent qu'à se ré-envoler: comme les oiseaux...

      Fait pour valoir ce que de droit en cette période sainte de carême christique.

      Singé Guz le furax. (Je voulait dire signé!)

      Supprimer
    3. Un peu fou, quand même, ce Guz avec sa cosmogonie animalière. Enfin, ce n'est pas la sienne, ça court de ci de là, et il se l'est ramassé. Des des tas de gens délirent comme ça parce que s'engager dans une recherche plus sérieuse leur fait peur.

      N'est-ce pas un peu vrai, Guz?

      Ceci dit, je trouve aussi que les corbeaux sont des créatures qui, du moins, nous interpellent. Schubert l'a merveilleusement rendu dans son dernier "lied" du "voyage d'hiver".

      Supprimer
    4. Voilà. Le mal est fait, la musique s'est mise à tourner en rond dans ma tête.
      En fait, ce n'est pas le dernier lied, mais l'avant-dernier, il me semble. Mais la dernière va avec, avec le vieux joueur de vielle, avec son écuelle toujours vide, sur le lac glacé...

      Supprimer
    5. Au moins un blogueur qui a enfin de la vraie culture sur ce blog. Ca change! Enfin, il n'a quand même pas tout compris du génie de Guz. Encore un nero-typique qui s'ignore...

      Si cet Anonyme pouvait prendre un pseudo, ça humaniserait les éprouvettes

      Signé Guz, le ramassé du coin de vie, qui n'avait pas pris son traitement et qui doit vous quitter, car il y a les infirmier qui reviennent le chercher.

      PS: Je suis né d'une procréation médiocrement assistée, on voit ce que cela donne. Et Vous?

      Supprimer
    6. Beaucoup de génies ne sont reconnus qu'après leur mort, mon cher Guz. Certains pendant leur vivant, espérons que ce sera ton cas, surtout né d'une procréation médiocrement assistée. ;-)

      Supprimer
    7. Intéressant, Guz. Quant à moi, je ne suis pas encore né, mais j’y travaille. Tantôt à partir de notre vieille culture d’Europe, tantôt tendu vers l’avenir. Avec, au milieu, le chaos. Là, je vous perçois comme un feu follet. Si vous vous y reconnaissez…
      Nom d’un jour :Voyage d’hiver

      Supprimer
  4. Je préfère les rouleaux de printemps

    RépondreSupprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.