Bistro Bar Blog

lundi 18 février 2013

Café or not café ? (2/2)


Après la version de la caféine néfaste, voici une version plus positive si on respecte quelques facteurs.  Pour ma part, je mouds mon café en grains (bio) tous les matins, il est fait dans une cafetière italienne et je le bois en ouvrant le blog. Une tasse par jour me régale et me suffit.


Les bénéfices d'une consommation de café


Une accumulation de preuves suggère que le café peut en fait avoir des effets thérapeutiques bénéfiques

Pendant des années, les thérapeutes ont averti des effets négatifs pour la santé de la consommation de café. On vous a peut-être dit que le café va augmenter la pression sanguine, entraîner des problèmes cardiaques, vous donner un ulcère ou vous rendre diabétique. Mais les études venant jeter le doute sur cette "sagesse populaire"continuent d'affluer.

Il est certain, que comme pour tout, le café ne devrait pas être bu en excès. Des études successives ont échoué cependant à prouver qu'une consommation modérée de café augmente le risque de troubles cardiovasculaires ou de toute autre maladie.

En fait, il devient apparent que le café – au moins en quantité modérée – peut avoir un certain nombre de propriétés non reconnues de participation à la santé. Au regard d'une liste plutôt impressionnante de bénéfices thérapeutiques, j'ai changé mes recommandations à propos du café.

L'une des dernières études, publiée en avril 2012 dans le American Journal of Clinical Nutrition, confirme par des études précédentes que le café peut en réalité réduire le risque de développer des diabètes de type 2.


En dehors des sinistres avertissements traditionnels qu'on devrait éviter le café, on consomme ce dernier en grosse quantité dans le monde. Bien qu'il soit incontestable aujourd'hui que le café possède des bénéfices thérapeutiques, si vous noyez votre tasse de petit noir avec du lait, du sucre et autres produits sucrants et arômes (sûrement une habitude américaine...NdT), vous allez rater les bénéfices thérapeutiques et nuire potentiellement à votre santé.

Comprenez s'il vous plaît que je ne change pas de point de vue dans le but de justifier une ''mauvaise'' habitude. Je n'ai pour ma part jamais apprécié le goût du café et n'ai bu dans toute ma vie que 5 tasses de café et encore en usage thérapeutique pour compenser un décalage horaire.

Le café pourrait-il être réellement BON pour vous ?

Ma connaissance des vertus du café a été fortement encouragée par mon interview avec Ori Hohmekler, qui a fait des recherches étendues sur le café. Ori a expliqué que le café, s'il est consommé de la bonne manière, peut être efficace pour une santé globale et un plan de remise en forme.

Alors que du café bio en tant qu'aliment peut être thérapeutique, la caféine isolée peut être tout à fait toxique. Le mélange naturel de polyphénol anti-oxydant (y compris les acides chlorogéniques [acides organiques produits par les plantes, NdT]), de bioflavonoïdes, de vitamines et de minéraux des grains de café travaillent simultanément pour aider à neutraliser les rudes effets de la caféine.

Il y a littéralement des milliers de composants chimiques naturels différents dans votre tasse et la science suggère aujourd'hui que leur synergie peut contenir un bonne énergie nutritionnelle.

Avec tous ces composants, on pourrait se demander s'il y en a qui ont des effets de santé indésirables. Oui, il y en a. Mais comme mentionné ci-dessus, ils sont plus préoccupants si on les absorbe en isolé, plutôt qu'en les consommant en tant qu'aliment complet.

Qu'en est-il de la caféine ?

La caféine est la drogue la plus largement répandue au monde et elle peut devenir une aide ou une nuisance, selon la manière de l'utiliser. La caféine procure un ''coup de fouet'' en bloquant l'action normale de l'adénosine. L'adénosine ralentit normalement l'activité cérébrale et incite au sommeil. Certaines personnes sont sensibles à la caféine et ne la tolèrent pas bien, ou ont des problèmes de sommeil s'ils en boivent trop tard dans la journée.

Les niveaux de caféine varient selon le type de grain, la torréfaction, la mouture et la méthode de préparation. Contrairement à une croyance populaire, une torréfaction forte (avec grains très noirs) contient typiquement moins de caféine qu'une torréfaction plus légère en raison de la chaleur prolongée qui détruit davantage de molécules de caféine. Les espèces de grains diffèrent aussi grandement dans leur concentration naturelle de caféine. De plus, le café filtré [en cafetière] possède en fait plus de caféine que l'expresso parce que le temps d'infusion est beaucoup plus long. Et en général, plus fine est la mouture, plus il y a de caféine dans le café. Vous devriez donc varier certains de ces facteurs si vous avez une réaction, comme de passer du café filtré à l'expresso ou changer de marque.

Si vous avez des soucis de diminution d'activité des surrénales, usez du café avec circonspection, car il peut être violent pour vos glandes surrénales. Le café a aussi un effet diurétique, si vous avez donc des problèmes d'équilibrage des électrolytes, vous feriez mieux de l'éviter.

Si vous n'avez aucune réaction négative au café, la caféine n'est pas toujours la coupable. Vous pourriez très bien être sensible à certains sucres caramélisés ou aux huiles produits pendant la torréfaction des grains, plus qu'à la caféine. Certaines personnes expérimentent des symptômes comme des crampes d'estomac, des palpitations cardiaques et autres symptômes neurovégétatifs et ils sont interprétés habituellement comme une sensibilité à la caféine alors qu'ils font en réalité davantage partie d'une intolérance alimentaire. Il y a aussi la possibilité que des moisissures ou autres contaminants déclenchent une allergie (car le café est un aliment déshydraté), assurez-vous donc que votre café est de la meilleure qualité et produit avec grand soin.

Mais dans l'ensemble, si vous êtes en bonne santé, le café est plutôt bien toléré et les effets positifs semblent être plus importants que les négatifs pour la plupart des gens. Notez s'il vous plaît que je recommande toujours aux femmes enceintes d'éviter complètement le café.

La liste des bénéfices de santé en rapport avec le café s'allonge

Ce qui suit est un résumé de certaines des plus récentes recherches qui soutiennent les bénéfices de santé du café.

* Diabètes de type 2 : une étude japonaise de 2010 a révélé que la consommation de café exerçait un effet protecteur contre les diabètes de type 2, confirmé plus tard par une étude allemande.

* Maladie de Parkinson : Le café peut considérablement diminuer le risque de Parkinson. En fait le café est si préventif de cette maladie que des sociétés de médicaments mettent au point des drogues expérimentales pour le cerveau qui copient les bénéfices du café.

* Alzheimer : Une étude de 2011 a révélé qu'un ingrédient mystérieux encore non identifié du café interagit avec la caféine pour aider à protéger contre la maladie d'Alzheimer.

* Cancer de la prostate : une large étude de 2011 sur presque 50.000 hommes buvant six tasses de café par jour a révélé qu'ils avaient 60 % moins de risques d'avoir un cancer motel de la prostate, et ceux qui en buvaient trois tasses par jour avaient un risque abaissé de 30 %.

* Cancer du foie : une étude japonaise a découvert que ceux qui buvaient du café tous les jours ou presque avaient moitié moins de risques de carcinome hépatocéllulaire, un type de cancer du foie, que ceux qui ne buvaient jamais de café ; le café est également associé à une fibrose du foie moins sévère, des taux de graisse moins élevés du foie et une fréquence plus faible de progression d'hépatite C.

* Cancer du rein : la consommation de café peut être associée à un risque diminué de cancer du rein.

* Cancer de l'intestin : une étude de 2007 suggérait que la consommation de café pouvait abaisser chez les femmes le risque de cancer du côlon.

* Problèmes de rythme cardiaque : une étude a montré que boire modérément du café réduit les chances d'une hospitalisation pour problèmes de rythme cardiaque.

* Fonction pulmonaire : une étude de 2010 a révélé l'effet bénéfique du café sur la fonction pulmonaire des non-fumeurs.

* AVC : une étude de 2011 a découvert que les femmes qui buvaient plus d'une tasse de café par jour avaient environ un risque diminué de 25 % par rapport à celles qui en buvaient moins ; celles qui buvaient quatre tasses ou plus par jour réduisaient leur risque d'AVC de 20 %.

* Flore gastro-intestinale : une étude de 2009 montrait que le café donnait une augmentation de l'activité métabolique et/ou du nombre de bifidobactéries, qui sont des bactéries bénéfiques pour les intestins.

Quand boire du café pour un maximum de bénéfices

Selon Ori Hofmekler, le café accroît le métabolisme de 20 %. J'avais déjà parlé des bénéfices de l'exercice avec estomac vide. Mais le café peut être en fait tout à fait bénéfique s'il est consommé avant l'exercice. Ori explique :

''Le café avant un entraînement permet de faire démarrer plus vite l'énergie en vue d'efforts physiques. Pour les gens qui s'entraînent le matin, boire le café avant présente de grands avantages.''

Le café est cependant une substance puissante et devrait n'être utilisé qu'avec modération – et sans sucre. Ori recommande de ne prendre qu'une seule tasse de café bio ou un expresso le matin ou avant un entraînement, et cela suffit pour la journée. Si vous faîtes du sport le matin, prenez votre café avant et NON après.

Consommer le café après vos exercices physiques interfère avec votre mécanisme musculaire. De nouveau, votre corps peut supporter un café bio frais parce qu'il ne retentit pas sur le système nerveux comme le ferait de la caféine de synthèse. Mais vous ne devez pas dépasser la dose.

Une forte torréfaction peut être supérieure à une torréfaction légère

Si on se cantonne au domaine des bénéfices de santé d'un café noir bio en grains, plus est forte la torréfaction, meilleur il est. C'est souvent le cas des aliments aux pigments très foncés qui offrent aussi les meilleurs bénéfices pour la santé et le café à forte torréfaction, comme en France ou en Italie ou des torréfactions qui servent à faire de l'expresso ou du café turc ne font pas exception.

(…)

La qualité du café est primordiale : quatre rappels

Choisir du bio : les plantations de café sont les plus lourdement arrosées de pesticides. Donc ne choisissez que du café en grains certifié bio. Rappelez-vous, vous passerez à côté de tous les effets positifs si vous consommez du café qui a été trempé de pesticides ou autres produits chimiques. Achetez si possible du café ''cultivé à l'ombre'' et équitable pour empêcher la destruction continue de nos forêts tropicales humides et des oiseaux qui y habitent. Beaucoup disent que le goût du café cultivé à l'ombre est bien meilleur.

Café en grains : vous achèterez du café en grains dont l'odeur et le goût sentent bon le frais, non périmé ; si votre café n'a pas un arôme agréable, il est probablement ranci. Moulez-le vous-même pour empêcher ce rancissement.

Buvez le noir : si vous vous intéressez à des bénéfices pour la santé, buvez votre café noir, sans sucre ou lait ni arômes. Ajoutez du sucre et vous ruinerez à coup sûr tous les bénéfices dont on a parlé ci-dessus par un pic du niveau d'insuline, qui contribue à une résistance à l'insuline. Assurez-vous que l'eau utilisée est pure.

Filtres à café : si vous utilisez une cafetière, préférez des filtres non blanchis. Ceux qui sont blancs sont blanchis au chlore et une partie de ce chlore va passer dans votre breuvage. Les filtres blanchis sont aussi remplis notoirement de sous-produits désinfectants comme la dioxine.

Tasses ou mugs : soyez s'il vous plaît vigilants sur le récipient utilisé. Évitez les tasses en plastique car le bisphénol A va passer dans votre café et éviter aussi les tasses en styrofoam qui peuvent laisser passer des molécules de polystyrène. Le meilleur choix, ce sont des mugs en verre ou en céramique.

Allez jusqu'à torréfier votre café vous-même

Si vous souhaitez un contrôle ultime de la qualité de votre café, ainsi que des économies substantielles, il se peut que vous vouliez torréfier vos grains. On trouve aujourd'hui à pas mal d'endroits des grains de café vert bio à vendre au moins à la moitié du prix du café torréfié. Cela peut faire une grosse économie par rapport aux prix du magasin – et est certainement moins onéreux que des visites quotidiennes chez votre marchand de café, même après l'achat d'une petite torréfactrice. Votre café sera plus frais et les bénéfices nutritionnels plus fiables. Et c'est amusant ! Si vous suivez les conseils ci-dessus, je ne vois aucune raison qui empêcherait le café de faire partie d'un mode alimentaire sensé et même thérapeutique.



Traduit par Hélios pour le BBB.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.