Bistro Bar Blog

vendredi 15 février 2013

Aujourd'hui astéroïde et météorites

Une pluie de météorites s'est abattue en Oural, il y aurait des centaines de blessés. Lire l'article de Romandie News
L'astéroïde se ferait annoncer ?
Une vidéo publiée par Ultraman :



Revenons à l'astéroïde qui passe très près de la Terre aujourd'hui, à 28.000 km de distance, plus près que certains satellites. En deuxième partie d'article, vous lirez ce que dit la NASA sur des risques de séismes pour l'astéroïde,  reliés à sa proximité de la Terre. 
 
Mais pour commencer, pas de petits profits, tout est bon pour gagner de l'argent, même les cailloux de l'espace.



Astéroïde 2012 DA14 : le caillou de l'espace qui va éviter la Terre de justesse vaut 195 milliards de dollars en eau et métaux


L'astéroïde qui devrait passer près de la Terre vendredi en suscitant une certaine inquiétude vaudrait 195 milliards de dollars si nous le capturions et exploitions ses ressources, ont suggéré des sociétés d'investissement.

L'astéroïde 2012 DA14 de 45 mètres de large – qui pourrait détruire Londres s'il touchait terre – s'approchera à 28.000 km de notre planète.

C'est plus proche que de nombreux satellites de communication.



On va l'échapper belle, penserez-vous. Mais d'autres le voient comme une opportunité ratée de se faire de l'argent rapide en le mettant sur orbite et le dépouillant de certains éléments.

L'idée d'exploiter les astéroïdes pour leurs métaux rares et leurs minéraux n'est pas nouvelle – et deux sociétés tentent justement de le faire.

Mais c'est une idée non probante et exceptionnellement difficile, qui prendrait plusieurs décennies pour s'avérer une (profitable) réalité.

Toujours est-il que les récompenses existent. Des responsables de Deep Space Industries, l'un des exploitants potentiels d'astéroïde, dit que le rocher pourrait contenir plus de 65 milliards de dollars en eau récupérable et 130 milliards en métaux.

Ce n'est qu'une supposition – la composition de l'astéroïde n'est pas connue avec certitude.

Mais c'est une indication des profits possibles si une opération d'exploitation pouvait imaginer comment faire.

''Le visiteur de cette semaine ne prend pas le bon chemin pour que nous le récupérions, mais il y en aura d'autres pour qui ce sera le cas et nous voulons être prêts pour leur arrivée,'' a dit le président de Deep Space, Rick Tumlinson dans une conférence de presse.


SOURCE

Traduit par Hélios pour le BBB.
**********



Voici l'article de la NASA  :

Activité sismique possible sur l'astéroïde 2012 DA14


14 février 2012 : Depuis des éons, la Terre a senti les secousses des astéroïdes qui frappaient notre planète. Depuis l'extinction des dinosaures il y a 65 millions d'années jusqu'aux forêts dévastées autour de la Toungouska en 1908, les rochers de l'espace n'arrêtent pas de se manifester.
Cette semaine, la Terre va rendre la pareille. Quand l'astéroïde 2012 DA14 va s'approcher près de notre planète le 15, le rocher de l'espace pourrait bien être le premier à ressentir des secousses.

Une nouvelle recherche de Richard Binzel, professeur de science des planètes au MIT (Massachusetts Institute of Technology), suggère que de nombreux astéroïdes proches de la Terre vivent un choc sismique en passant trop près du champ gravitationnel de notre planète.

''Nous allons chercher attentivement une preuve d'activité sismique sur 2012 DA14 lors de son passage'', dit Binzel. ''C'est le premier cas d'un objet passant assez près pour subir des secousses ET où nous sommes suffisamment avertis pour prévoir des observations''.

Binzel a été le premier à entretenir l'idée de séismes sur un astéroïde il y a quelques années quand il réfléchissait au mystère entourant les astéroïdes proches de la Terre :

''En traversant l'espace les astéroïdes deviennent lentement rouge sombre. Ce phénomène, nommé ''dégradation spatiale'' est causé par une longue exposition aux rayons cosmiques et aux radiations solaires. Pendant des dizaines d'années, cependant, nous avons connu une poignée de petits astéroïdes qui semblaient clairs ; il n'y avait pas de phénomène de dégradation spatiale.''


Comment ce groupe de roches a-t-il évité la dégradation spatiale ? Pour résoudre le mystère, Binzel et ses collègues ont calculé les orbites des astéroïdes et découvert un indice parlant ; ils avaient tous croisé la Terre de très près pendant des millions d'années.


''Nous pensons qu'ils ont été remaniés par leur approche de la Terre,'' dit-il. ''Pendant leur survol, les forces gravitationnelles peuvent étirer, secouer et tordre ces astéroïdes, en décapant le matériau sombre de la surface, et en révélant la matière claire dessous.''


Il n'y a pas d'échelle de Richter pour des astéroïdes. À la place, Binzel exprime la force des séismes en unités d'accélération gravitationnelle, ou g. 1 g = accélération due à la gravité à la surface de la Terre. ''Ces astéroïdes subissent une activité sismique qui va du milli- au micro-g,'' dit-il. '' Cela ne semble pas beaucoup, mais rappelez-vous que ce sont de petits corps. La gravité n'est pas très forte, donc ils ne sont parcourus que d'une petite secousse ou d'un étirement.''


Binzel imagine ce que pourrait voir un astronaute qui flotterait le long d'un tel astéroïde : ''La surface pourrait se balancer ou se déhancher lentement de quelques centimètres. Il pourrait observer aussi d'autres choses comme des nuages de poussière d'astéroïde s'élevant de la surface et de petites avalanches sur les pentes abruptes de cratères.'' En de rares cas, des tas de décombres d'astéroïdes pourraient se détacher pendant la rencontre et ensuite se reformer quand la Terre s'éloigne.

Le 15 février, 2012 DA14 va se frayer un passage entre la Terre et la ceinture de satellites géosynchrones qui tournent autour de la planète. À son approche maximum, le rocher de 50 mètres ne sera qu'à 28.000 km de la surface terrestre, une cible de premier choix pour les radars et télescopes.


Le Dr Nick Moskovitz du MIT, qui travaille avec Binzel, fait la coordination d'observations entre les observatoires mondiaux pour enregistrer au passage la couleur, le tournoiement, la forme et la réflectivité de l'astéroïde. Des changements minimes de ces données pourraient être un signe de séisme. Les télescopes à participer comprennent La Palma aux Canaries, les observatoires australiens, le Mt John en Nouvelle-Zélande, le Mt Canopus en Tasmanie, WISE en Israël et le centre du Massachusetts.


Le radar Goldstone de la NASA de 70 mètres de diamètre va aussi observer l'astéroïde. Les données du radar peuvent servir à créer des films en 3D qui montreront le rocher sous toutes ses faces. Goldstone pourrait être le premier à capturer un séisme d'astéroïde en action.

''Nous tirerons beaucoup d'enseignements à partir de ces observations,'' dit Binzel.

Que le survol commence.

SOURCE
Traduit par Hélios pour le BBB.

2 commentaires:

  1. Et voilà la prévision de Guz pour le 15 Février réalisée! enfin presque; on pensait à un séisme majeur... Il peut toujours arriver demain. Mais la distorsion de l'espace temps engendrée par les positions planétaires n'est pas encore aussi précise que cela. Encore du boulot pour affiner. Pas mal quand même l'atrobiotique, non?

    RépondreSupprimer
  2. (pseudo ffilou6)
    D'autres angles de vues http://www.youtube.com/watch?v=90Omh7_I8vI
    Dans certains commentaires sur YouTube, lol ahahaha peut-être des robots genre Transformers et Decepticons ou autres qui débarquent sur Terre.

    RépondreSupprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.