Bistro Bar Blog

lundi 4 février 2013

16 instruments chirurgicaux "oubliés" dans le corps d'un opéré

On en rirait franchement s'il n'y avait pas eu mort d'homme.

Des chirurgiens peu soigneux oublient 16 instruments chirurgicaux dans le corps d'un patient, ce qui aurait entraîné sa mort


1er février 2013 par Ethan Huff

(NaturalNews) Une famille allemande demandes des dommages et intérêts dépassant 100.000 dollars à un hôpital dont le nom reste anonyme qu'elle accuse d'avoir laissé négligemment des instruments chirurgicaux dans le corps d'un parent qui a été opéré d'un cancer de la prostate. Selon l'article de l'AP, un ex-banquier de 77 ans avait subi en 2009 une chirurgie pour cancer de la prostate et il a été découvert plus tard qu'il vivait avec 16 instruments chirurgicaux différents dans son corps laissés là pendant l'opération, dont une compresse, une aiguille et un bandage, avant de finalement en mourir.

Le scénario scandaleux s'est produit peu de temps après qu'Helmut Brecht subisse une intervention de routine pour un cancer de la prostate il y a plusieurs années dans un hôpital allemand protestant. Selon la famille de Brecht, l'intervention aurait laissé leur parent chéri dans un révoltant état d'agonie ce qui aurait suscité une généralisation immédiate de son cancer. Brecht dut finalement retourner à l'hôpital après qu'une infirmière à domicile déconcertée ait observé une gaze chirurgicale qui sortait de la plaie.

Une fois réadmis à l'hôpital, on se rendit compte que Brecht avait d'autres objets inconnus à l'intérieur de la plaie, nécessitant une autre intervention. Deux interventions plus tard, les médecins ôtèrent avec succès 16 différents instruments chirurgicaux du corps de Brecht, comme des tampons de coton, un masque chirurgical, une bande et une compresse de 15 cm de long chacune et autres matériels. L'hôpital a déjà essayé de nier sa totale responsabilité pour cette faute chirurgicale énorme, en disant avec insistance que les objets seraient entrés dans le corps de l'homme en ''post-opératoire'' ( ???!!!). Mais l'avocate de la famille dit que c'est d'une absurdité absolue et elle demande un jugement rapide pour la famille du client.

''Une telle quantité d'objets étrangers oubliés dans un patient est un cas unique dans la littérature médicale,'' a expliqué au Daily Mail l'avocate, Annette Corinth, à propos de l'incident. ''J'espère que l'hôpital va coopérer, sinon la famille est prête à aller jusqu'au bout et faire une action en justice. La famille du décédé a dépensé beaucoup d'argent pour les soins, les médicaments et le réaménagement de leur maison pour s'occuper de cet homme. Il y a eu ici une énorme négligence qui a probablement entraîné des complications et peut-être une mort plus rapide.''

Des incidents similaires ont également été rapportés aux US ces dernières années, dont le cas en 2011 d'un homme de l'Ohio dans le corps duquel des chirurgiens de l'hôpital des Vétérans auraient laissé deux feuilles de papier absorbant, ce qui a conduit à un arrangement de 275.000 dollars. Et en 2009, une femme du Kentucky a gagné 2,5 millions de dollars après que des chirurgiens aient laissé une éponge chirurgicale dans son corps après hystérectomie. Une partie de l'intestin grêle de la femme a dû en fait être enlevée à cause de l'erreur.



Traduit par Hélios pour le BBB.

3 commentaires:

  1. Seize instruments !!!! Pas possible, devait y avoir un match de folie à la télé, et ils ont vite refermé la plaie ... Je ne vois que cela !!!
    A moins que son métier ait nuit à la conscience professionnelle de ces chirurgiens ... Ché pas !

    Le fou d'ubu encore étonné ...

    RépondreSupprimer
  2. Si le Fou d'ubu est étonné, moi j'en suis "estomaquée" non seulement il devait y avoir un match....mais surtout une équipe tous pour un et tous bourrés...instrumentiste, chirurgien, infirmières de bloc... trop c'est trop... canular des annales ? C'est vrai que cela arrive, mais les compresses , cotons, instruments SONT COMPTES ! soit rien n'a été compté car le chirurgien a opéré seul...cela se fait aussi, vu que le personnel a du protester (lol) et se mettre en grève, soit que l'équipe en était à 32 H ou plus de travail au bloc....sans repos ça c'est fréquent ! Faut rentabiliser les salles au maxi, les employés aussi! Mais le pire est que ce Mr aurait été opéré 2 fois après ??? Toute chose intruse dans le corps provoque un rejet, qui nécrose le reste autour...avec infection VISIBLE. Alors, vite, quel est le nom de l'hôsto que personne n'y aille ! Ils ne savent ni compter, ni voir ? encore heureux qu'ils n'ont pas oublié les pinces de péan, à clamper , de kocher, le bistouri, ciseaux...

    RépondreSupprimer
  3. Bien d'accord Danysis
    dans les blocs où j'ai travaillé, c'était pareil, tout était compté.

    RépondreSupprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.