Bistro Bar Blog

mercredi 23 janvier 2013

Une lionne taquine

Série de photos d'un événement inhabituel qui est advenu à un photographe.


Dans un parc national du Zimbabwe, le photographe d'Atlanta Ed Hetherington a placé son appareil photo  près d'une proie fraîchement tuée capturée par une lionne, pour prendre des photos du gros chat en train de festoyer. Au bout du compte, il n'a pas obtenu les images qu'il avait escomptées, mais ça s'est terminé avec quelque chose d'encore plus intéressant.



Quand la lionne est revenue après avoir vérifié que tout allait bien pour ses petits, elle a immédiatement remarqué l'appareil photo posé tout près du buffle qu'elle venait de tuer.



Au lieu d'entamer  son repas comme Hetherington l'avait imaginé, le félin curieux commença à la place à inspecter le mystérieux appareil.




''Elle venait de tuer un buffle d'eau et il y avait pas mal de vautours qui tournaient autour,'' a dit Hetherington. '' Quand elle est partie voir ses lionceaux, nous avons placé un Canon 5D contrôlé à distance tout près pour essayer de la prendre en photo en train de chasser les vautours avant de dévorer son repas.''







''Nous ne voulions pas interférer avec les animaux, donc nous sommes restés à distance en pensant que ce serait le meilleur moyen pour avoir de belles photos,'' a continué Hetherington. ''Mais en revenant elle a dû entendre le déclic de l'appareil photo, ce qui a attiré son attention.''


La lionne décida bientôt de prendre l'appareil photo dans sa gueule et se mit à trotter avec dans le parc.




Hetherington se servit entretemps d'un autre appareil pour photographier la lionne qui transportait avec fierté le matériel qu'il avait installé pour elle. ''En s'approchant, elle le renifla une fois ou deux et puis elle l'attrapa avant de le brandir comme si elle était vraiment fière d'elle''.




Selon Hetherington, la lionne traita l'appareil photo avec précaution, comme si c'était l'un de ses lionceaux. Elle reconnaît apparemment et respecte les coûteux équipements électroniques.




''Finalement elle se lassa de son nouveau jouet et s'en alla,'' dit Hetherington. ''Nous avons récupéré l'appareil et il y avait quelques marques de dents pas bien graves mais pas de vrais dégâts.''



Traduit par Hélios pour le BBB.

3 commentaires:

  1. Il y en a marre des soi disant scénario stupide avec les animaux soi disant sauvage!
    Cet idiot de photographe ne peut pas nous expliquer comment il fait pour nous livrer un reportage fait a 1 mètre d'un fauve ayant soi disant des petits !!Voir les deux dernières photo.

    RépondreSupprimer
  2. Faut se renseigner avant d'inscrire ce genre de comm. Que faites vous anonyme de 23 H des zooms hyper - performants ? Il est vrai que pour ce genre de connaissances faudrait déjà s'intéresser à la photographie, en plus avec du matos de pro, y a pas photo !!!

    RépondreSupprimer
  3. Se sont, sans doute des caméras libres qui s'enclenchent aux mouvements. Utilisées couramment aujourd'hui dans les reportages d'animaux sauvages ...

    Le fou DUDU

    RépondreSupprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.