Bistro Bar Blog

dimanche 27 janvier 2013

Ultraman, 27 janvier 2013 : verser l'eau traitée dans l'océan


Centrale de Fukushima : TEPCO veut déverser l'eau traitée dans l'océan


D'après la Télévision Nippone (25 janvier 2013) :

TEPCO dit qu'il veut traiter l'eau contaminée pour abaisser la radioactivité et déverser l'eau traitée dans l'océan, si le consentement de l'industrie de la pêche est obtenu.

Le volume d'eau contaminée aux matériaux radioactifs continue d'augmenter à la centrale. TEPCO construit d'autres réservoirs de stockage pour gérer le problème de l'eau.

Hier, TEPCO a expliqué à la Commission de Régulation Nucléaire son plan pour traiter l'eau afin de diminuer le niveau de contamination et déverser l'eau traitée dans l'océan.

TEPCO souligne qu'il n'enverra l'eau dans l'océan que s'il obtient le consentement de l'industrie de la pêche. Cependant, il y a une limite au nombre de réservoirs de stockage pouvant être installés dans l'enceinte et il n'existe aucun plan final pour disposer de l'eau contaminée qui continue de s'accumuler.
La dernière fois que j'ai entendu parler de ces infos, c'était, je pense, il y a environ un an. TEPCO a quelque peu fait face à un supplément de stockage depuis. En juin 2011, TEPCO voulait déverser l'eau dans les bâtiments de réacteur et de turbine à Fukushima Daini après traitement. Ce plan n'a pas eu de suite en partie par les fortes objections du ministère de l'agriculture, des forêts et de la pêche qui s'inquiétait probablement plus des ''rumeurs sans fondement'' que de la nuisance réelle potentielle pour la vie marine.
Je doute que les pêcheurs de Tohoku et Kanto soient d'accord. Ils ont déjà vendu du poisson de leur pêche, contaminé au césium radioactif à des degrés variables (heureusement en dessous des 100 Bq/kg mais ils n'ont testé que des échantillons). Ils ne souhaitent certainement pas attirer l'attention sur la contamination marine en laissant TEPCO verser l'eau de la centrale, quel que soit son degré de pollution.

TEPCO comptait mettre en service le ALPS de Toshiba à Fukushima I, qui enlèverait virtuellement tous les radionucléides (sauf le tritium). Le ALPS était prêt pour un test à chaud (avec de l'eau contaminée) quand la Commission de Régulation Nucléaire a demandé que les citernes utilisées dans l'ALPS soient suffisamment robustes pour résister au déversement d'une hauteur de 6 mètres. Aujourd'hui, tant que TEPCO et Toshiba n'ont pas trouvé de telles citernes, le ALPS ne peut même pas être testé.

Donc on reparle aujourd'hui de déverser l'eau dans l'océan.

Voyons ce qu'ils peuvent faire d'autre. L'un des chercheurs en nucléaire que je suis sur Twitter a une suggestion :


Construire un bouilleur, utilisé pour faire évaporer l'eau. Ce qui restera ce seront les matériaux radioactifs. Après immobilisation par du bitume, on les met dans des réservoirs et on les stocke.
Je ne sais pas si TEPCO en a eu l'idée ou si c'est une méthode valable. Peut-être que TEPCO y a pensé. Exactement comme de n'avoir pas imaginé que l'eau radioactive pourrait fuir ou qu'ils devraient violer la loi et les règlements en temps de paix et conduire sur l'autoroute avec des camions de batteries.



2 commentaires:


  1. Finalement, et ce n'est pas loin d'être vrai, ils se croient seuls sur la planète, ces tarés incoscients, incompétents et irresponsables. J'appelle ça des I3, i cubes, et en fait y en a plein partout...
    Comme ils tiennent les "experts, les merdias (pour chiards), la justice, ce n'est même pas la peine de porter plainte pour crimes à répétition contre la Terre et l'humanité.
    Faut-il vraiment continuer à les financer ?
    Leur obéir n'est-il pas passible de condamnation pour agissement en bandeS organiséeS ? ? ?

    RépondreSupprimer
  2. http://www.youtube.com/watch?v=rxQjQlAcDto

    RépondreSupprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.